FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Damiano Tommasi

Damiano Tommasi.jpg
Damiano Tommasi

 

Damiano Tommasi

Né le 17 mai 1974 à Negrar (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Milieu défensif, 1m80

Surnoms: L'enfant de chœur, l'âme candide

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 25 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 13 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(Qualif Euro: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 18 novembre 1998 contre l'Espagne (2-2)

Dernière sélection : le 16 novembre 2003 contre la Roumanie (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png olympique: 3 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 4 sélections

 

1993/96 Hellas Verone (ITA) 78 matchs, 4 buts
(Championnat d'Italie de D2: 77 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Italie: 1 match)
1996/2006 AS Roma (ITA) 351 matchs, 21 buts
(Championnat d'Italie: 262 matchs, 14 buts)
(Coupe d'Italie: 34 matchs, 4 buts)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Ligue des Champions: 19 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 34 matchs, 2 buts)
2006/08 Levante (ESP) 49 matchs, 1 but
(Championat d'Espagne: 44 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 5 matchs)
2008 Queens Park Rangers (ANG) 7 matchs
2009 Tianjin Teda (CHN) 34 matchs, 2 buts
(Championnat de Chine: 29 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions asiatiques: 5 matchs, 1 but)
2009/15 Sant'Anna d'Alfaedo (ITA)
2015/? La Fiorita (SMR)
 
Sur le terrain, il était appelé "l'enfant de chœur", pour sa foi religieuse et ses valeurs fièrement affichées. Pour les tifosi romains, il était "l'âme candide". Il est considéré comme un des emblèmes de l'AS Rome, où il a passé 10 ans, aux côtés de Francesco Totti et Daniele De Rossi, même si, contrairement à ses deux compères, il a évolué sous d’autres maillots que celui de la Louve. En effet, il signe un peu par hasard un premier contrat professionnel, avec l'Hellas Vérone, à quelques kilomètres de Negrar, son bourg natal. Il passe ses trois premières saisons sur les bords de l'Adige avec une parenthèse d'un an de service national. Objecteur de conscience bien sûr, pour celui qui, plus tard, organisera des matchs contre l'intervention de l'Otan en ex-Yougoslavie. Damiano Tommasi.jpgPendant douze mois, il s'occupe, au micro d'une radio catholique, de détenus et de handicapés. Infatigable, totalement dévoué à ses compagnons et au jeu d'équipe, Tommasi, bien que peu doté techniquement, est recruté en 1996 par le club de la capitale. Mais plus qu'une terre promise, l'AS Roma est synonyme de descente aux enfers. Rapidement, Il devient la tête de Turc des supporters romains. Les puissantes radios locales se déchaînent: "Basta! Tommasi, c'est une brêle! Il n'est pas digne de la Roma. " Les sifflets accompagnent ses sorties. Les insultes fleurissent sur les murs de Trigoria. "Tommasi, il a deux gros poumons, mais un pied de forgeron ", ironisent les plus magnanimes. Mais avec l’arrivée de Zdenēk Zeman, son statut change radicalement et il s’installe comme le leader de l’équipe. Le divin avec ses cheveux bruns bouclés et sa barbe naissante qui lui donnent l'allure d'un gentilhomme du Titien deviendra une figure emblématique du club, remportant le Scudetti en 2001 après 20 ans de disette et la Supercoupe d'Italie sous les ordres de Capello, en compagnie des légendaires Totti et Batistuta. Milieu défensif de devoir, grand ratisseur de ballon, il devient incontournable dans l'effectif giallorosso. Ses bonnes dispositions en club lui valent une place en sélection et un billet pour la Coupe du Monde 2002, où la Squadra Azzurra quitte la compétition injustement dès les huitièmes de finale. Plusieurs faits de jeu discutables ont eu lieu durant le match face à la Corée du Sud. L'arbitre Byron Moreno a infligé un second carton jaune à Francesco Totti pour simulation à 1-1 à la 104ème minute alors que le penalty semblait évident puis refusé un but valable de Damiano Tommasi (111ème), pour un hors-jeu contestable. Ahn Jung Hwan s’élève dans les airs à la 117ème pour qualifier son équipe. La défaite est très amère pour les Transalpins. Il compte en tout 25 sélections avec l’équipe nationale d’Italie entre 1998 et 2003. Mais l’un des faits les plus marquants de sa carrière arrive en 2005. Après s’être blessé suite à une rupture des ligaments croisés du genou qui le tiendra écarté des terrains durant deux ans, la Roma lui propose une prolongation, accompagnée d’un salaire tout à fait honnête. Toutefois l’ex-joueur de la Nazionale refuse l’offre et insiste pour toucher 1500 euros par mois, estimant que le club a été bon avec lui pendant sa longue convalescence. Du jamais vu. Vous l’aurez compris, sa solidarité dans le jeu n’a d’égal que celle dans le civil où on le connait croyant et à l’écoute des autres. Il évolue depuis au niveau amateur depuis 2009, après des passage à Levante, sous les couleurs des Queens Park Rangers et le club chinois de Tianjin Teda. Le tout en présidant l’Association des footballeurs italiens, espérant appliquer son discours alternatif à un Calcio plombé par la violence et la corruption. Il a été notamment à l'origine de la grève qui a fait "sauter" la première journée de Série A en 2011.
 
PALMARÈS
Vainqueur de l'Euro Espoirs en 1996 (Italie)
Champion d’Italie en 2001 (AS Roma)
Vice-champion d’Italie en 2002 et 2004 (AS Roma)
Finaliste de la Coupe d'Italie en 2003 et 2006 (AS Roma)
Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2001 (AS Roma)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Ballon d'argent italien en 2011
Intronisé au Hall of Fame de l'AS Roma en 2015


17/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1028 autres membres