Football-the-story

Football-the-story

Italie


Fabio Cudicini

Fabio Cudicini.jpg
Photo: ©forum.tifonet.it/Amarcord Rossonero

 

Fabio Cudicini

 

Né le 20 octobre 1935 à Trieste (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, gardien de but, 1m91

Surnom: Pennellone, "La Ragno Nero" ("L'araignée noire")

 

1953/55 Ponziana (ITA)
1955/58 Udinese (ITA) 30 matchs
1958/66 AS Roma (ITA) 166 matchs
1966/67 Brescia (ITA) 18 matchs
1967/72 Milan AC (ITA) 127 matchs
 
Surnommé le "Ragno nero" italien, "l'araignée noire", Fabio Cudicini a brillé dans ses cages en Italie et plus particulièrement au Milan AC.
 
Après des passages à l'Udinese, à l'AS Roma et à Brescia, le natif de Trieste prend définitivement son envol sous le maillot rossonero à l'âge de 32 ans. Avec des joueurs comme Karl-Heinz Schnellinger et Angelo Anquiletti en charnière centrale, Giovanni Trapattoni et Gianni Rivera au coeur du jeu, Pierino Prati et Kurt Hamrin devant, la formation lombarde est talentueuse dans toutes les lignes. Le succès est là avec le Scudetto, la défunte Coupe des Coupes en 1968 et la Coupe d'Europe des clubs champions en 1969 en écrasant en finale l’Ajax de Johan Cruyff 4 buts à 1 à Madrid. Le père de Carlo, lui aussi gardien de but, est tout simplement le premier joueur à avoir remporté les trois coupes d’Europe qui existaient à l'époque (C1 et C2 avec le Milan, C3 avec la Roma). Pourtant le grand portier italien ne connaîtra jamais les honneurs de la Nazionale, barré par Dino Zoff et Enrico Albertosi.
 
PALMARÈS
 

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1969 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1968 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des villes de foires en 1962 (AS Roma)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1969 (Milan AC)

Champion d’Italie en 1968 (Milan AC)

Vice-Champion d’Italie en 1971 et 1972 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1964 (AS Roma) et 1972 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1968 et 1971 (Milan AC)

Championnat d'Italie de D2 en 1956 (Udinese)


12/03/2023
0 Poster un commentaire

Roberto Donadoni

Roberto Donadoni.jpg
Photo: ©DR

 

Roberto Donadoni

 

Né le 9 septembre 1963 à Cisano Bergamasco (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Milieu droit et gauche, 1m73

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 63 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 27 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 11 sélections)

(Qualif Euro: 11 sélections, 3 buts)

(Euro: 7 sélections)

(US Cup: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 8 octobre 1986 contre la Grèce (2-0)

Dernière sélection : le 19 juin 1996 contre l'Allemagne (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 13 sélections, 1 but

 

1982/86 Atalanta (ITA) 122 matchs, 7 buts
(Championnat d'Italie: 52 matchs, 3 buts)
(Championnat d'Italie de D2: 44 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Italie: 22 matchs, 2 buts)
(Coupe Mitropa: 5 matchs)
1986/96 Milan AC (ITA) 361 matchs, 23 buts
(Championnat d'Italie: 263 matchs, 18 buts)
(Coupe d'Italie: 36 matchs, 4 buts)
(Supercoupe d'Italie: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 37 matchs, 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 9 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 8 matchs)
(Coupe intercontinentale: 4 matchs)
1996/97 MetroStars (USA) 49 matchs, 6 buts
1997/99 Milan AC (ITA) 29 matchs
(Championnat d'Italie: 24 matchs)
(Coupe d'Italie: 5 matchs)
1999/2000 Al-Ittihad (ARS) 15 matchs
 
Joueur indispensable du Milan de Arrigo Sacchi et Fabio Capello, Roberto Donadoni a laissé une sacré empreinte dans l'histoire des Rossoneri, à une époque où ils remportaient pas mal de titres.
 
Après des débuts dans sa province natale à l'Atalanta, il débarque au Milan AC en 1986. Premier transfert de la période Berlusconi, le milieu droit capable d'évoluer à gauche va très vite s'imposer sous le maillot des Rouge et Noir. Très discret, il faisait peu parler de lui. Mais sur le terrain, il sortait toujours parmi les meilleurs. Un superbe dribbleur très rapide avec une endurance et une résistance physique au dessus de la moyenne. Au total, en douze saisons, il remporte six Scudetti, trois C1, deux coupes Intercontinentales et deux Supercoupes de l'UEFA. Ses performances lui permettent d'intégrer facilement la Squadra Azzurra. Appelé à 63 reprises, il est présent sur le terrain lors de la finale de la Coupe du Monde 1994 aux Etats-Unis face au Brésil de Romario. Malheureusement, il perd au terme d’une séance de tirs au but maudite, marquée par l’échec de Roberto Baggio. Revenu sur le sol américain pour un passage au MetroStars, il regagne la Lombardie pour deux exercices entre 1997 et 1999. Un titre de champion plus tard, il file en Arabie Saoudite et raccroche définitivement les crampons en 2000 pour lancer sa carrière d'entraîneur.
 

PALMARÈS

 

Finaliste de la Coupe du Monde en 1994 (Italie)

3ème de la Coupe du Monde en 1990 (Italie)

Finaliste du Championnat d’Europe espoirs en 1986 (Italie)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1989, 1990 et 1994 (Milan AC)

Finaliste de la Ligue des Champions en 1993 et 1995 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1989 et 1990 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1993 et 1994 (Milan AC)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1989, 1990 et 1994 (Milan AC)

Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 1993 (Milan AC)

Champion d’Italie en 1988, 1992, 1993, 1994, 1996 et 1999 (Milan AC)

Vice-Champion d’Italie en 1990 et 1991 (Milan AC)

Champion d'Arabie Saoudite en 2000 (Al-Ittihad)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1990 et 1998 (Milan AC)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1988 (finale non-jouée), 1992, 1993 et 1994 (Milan AC)

Champion d’Italie de D2 en 1984 (Atalanta Bergame)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

À reçu le Prix Gaetano Scirea en 1998

Intronisé au Hall of Fame du Milan AC

Nommé dans l'équipe type du championnat des Etats-Unis en 1996

Nommé Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République italienne en 1991


10/03/2023
0 Poster un commentaire

Francesco Moriero

Francesco Moriero.jpg
Photo: ©Bob Thomas Sports Photography/Getty Images

 

Francesco Moriero

 

Né le 31 mars 1969 à Lecce (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Ailier droit, 1m73

Surnom: Sciuscià

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 8 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 3 sélections, 2 buts)

(Coupe du monde: 4 sélections)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 28 janvier 1998 contre la Slovaquie (3-0)

Dernière sélection : le 9 octobre 1999 contre le Bélarus (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 1 sélection

 

1986/92 Lecce (ITA) 178 matchs, 15 buts
(Championnat d'Italie: 86 matchs, 4 buts)
(Championnat d'Italie de D2: 70 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Italie: 22 matchs, 2 buts)
1992/94 Cagliari (ITA) 68 matchs, 6 buts
(Championnat d'Italie: 54 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Italie: 6 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
1994/97 AS Roma (ITA) 88 matchs, 12 buts
(Championnat d'Italie: 76 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Italie: 5 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 4 buts)
1997/2000 Inter Milan (ITA) 83 matchs, 10 buts
(Championnat d'Italie: 56 matchs, 6 buts)
(Coupe d'Italie: 13 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 3 buts)
2000/02 SSC Naples (ITA) 26 matchs, 1 but
(Championnat d'Italie: 14 matchs, 1 but)
(Championnat d'Italie de D2: 10 matchs)
(Coupe d'Italie: 2 matchs)
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe de l’UEFA en 1998 (Inter Milan)
Vice-champion d'Italie en 1998 (Inter Milan)
Finaliste de la Coupe d'Italie en 2000 (Inter Milan)
Vice-champion d'Italie de D2 en 1988 (US Lecce)

16/02/2023
0 Poster un commentaire

Pierino Prati

Pierino Prati.jpg
Photo: ©la Repubblica

 

Pierino Prati

 

Né le 13 décembre 1946 à Cinisello Balsamo (ITA)

Décédé le 22 juin 2020 à Montorfano (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Attaquant, 1m81

Surnom: la Peste

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 14 sélections, 7 buts

(Matchs amicaux: 5 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 6 sélections, 5 buts)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 6 avril 1968 contre la Bulgarie (2-3)

Dernière sélection : le 28 septembre 1974 contre la Yougoslavie (0-1)

 

1964/65 Milan AC (ITA)

1965/66 Salernitana (ITA) 19 matchs, 10 buts

1966/67 Milan AC (ITA 2 matchs
1967/68 Savone FBC (ITA) 29 matchs, 15 buts

1960/79: Milan AC (ITA) 207 matchs, 102 buts

(Championnat d'Italie: 141 matchs, 72 buts)

(Coupe d'Italie: 34 matchs, 14 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 11 matchs, 8 buts)

(Coupe des Coupes: 12 matchs, 6 buts)

(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 2 buts)

(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)

1973/77 AS Roma (ITA) 110 matchs, 41 buts

(Championnat d'Italie: 82 matchs, 28 buts)

(Coupe d'Italie: 22 matchs, 13 buts)

(Coupe de l'UEFA: 6 matchs)

1977/78 Fiorentina (ITA) 8 matchs
1978/79 Savone FBC (ITA) 25 matchs, 10 buts
1979 Rochester Lancers (USA) 6 matchs, 3 buts
1979/81 Savone FBC (ITA) 54 matchs, 24 buts

 

Vainqueur de l'Euro 68 avec la Squadra Azzurra, Pierino Prati était une machine en attaque, un véritable buteur qui a notamment fait les beaux jours du Milan AC.

 

Né en Lombardie, le jeune joueur a toujours vécu près de Milan. Pépite du centre de formation des Rossoneri, le nouvel attaquant est bloquer devant par les vedettes d'origines brésiliennes Amarildo et José Altafini. Il part alors en prêt pour trouver du temps de jeu et engranger de l'expérience. D'abord à la Salernitana, malgré une longue absence à cause d'une fracture du tibia, un aller-retour au Milan pour honorer ses premières minutes en Série A avant un passage fructueux à Savone, le temps de dévoiler tout son potentiel en Ligurie et faire admirer ses talents de buteur. De retour à la maison, le gracieux ailier aux cheveux longs et au style flower power prend enfin ses marques et se transforme en "Peste", son doux surnom. Son coach Nereo Rocco qui croyait au début avoir affaire à un chanteur plaisante mais annonce la couleur: "il ne sait pas jouer mais il sait marquer des buts, ce qui est le plus important." Et le résultat ne se fait pas attendre. Capocannoniere dès son retour avec 15 réalisations, celui qu'on annonce comme "le nouveau Piola" plante sous le maillot Rouge et Noir 72 buts en plus de 140 rencontres de Série A. Vainqueur de la Coupe intercontinentale, de deux C2 et d'un Scudetto, il se met en évidence lors de la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1969 face à l'Ajax Amsterdam de Johan Cruyff encore tout jeune. Ce jour-là dans un Santiago Bernabéu bondé, le Milan étrille le futur grand d'Europe 4 buts à 1. Pierino va frapper fort et inscrire un triplé mémorable, deux sont marqués sur des passes du maître à jouer et futur Ballon d'or Gianni Rivera. Le nouveau demi-dieu lombard devient le troisième joueur à marquer un coup du chapeau en finale de C1, après les deux légendes madrilènes Alfredo Di Stéfano et Ferenc Puskas. Il est à ce jour le dernier à avoir accompli cet exploit. Côté sélection, souvent barré par Luigi Riva et Angelo Domenghini, il est bien présent avec la Nazionale lors du titre de champion d'Europe en 1968. Il dispute la première rencontre de la finale contre la Yougoslavie qui se termine sur un match nul (1-1), avant d'assister sur le banc à la victoire 2 buts à 0 au "replay" deux jours plus tard. Encore remplaçant lors de la défaite en finale du Mondial 70 face au Brésil de Pelé, le bombardier italien aura pris le temps tout de même de marquer sept buts en quatorze sélections. Passé par la Roma et la Fiorentina notamment, Pierino Prati nous a quittés le 22 juin 2020 dans la province de Côme à l’âge de 73 ans après une longue bataille contre la maladie.

 

PALMARÈS

 

Finaliste de la Coupe du Monde en 1970 (Italie)

Vainqueur de l'Euro 1968 (Italie)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1969 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1968 et 1973 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1969 (Milan AC)

Champion d’Italie en 1968 (Milan AC)

Vice-Champion d’Italie en 1971 et 1972 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1972 et 1973 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1968 et 1971 (finale non-jouée) (Milan AC)


13/12/2022
0 Poster un commentaire

Luigi Martini

Luigi Martini.png
Photo: ©DR

 

Luigi Martini

 

Né le 15 juin 1949 à Capannori (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, défenseur droit, 1m78

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 1 sélection

(Match amical: 1 sélection)

 

1ère et dernière sélection : le 29 décembre 1974 contre la Bulgarie (0-0)

 

1966/68 Lucchese (ITA) 33 matchs
1968/69 Sienne (ITA) 34 matchs, 2 buts
1969/71 Livourne (ITA) 63 matchs, 2 buts
(Championnat d'Italie de D2: 55 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 8 matchs, 1 but)
1971/79 Lazio Rome (ITA) 249 matchs, 10 buts
(Championnat d'Italie: 199 matchs, 7 buts)
(Championnat d'Italie de D2: 34 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 39 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs)
1979 Chicago Sting (USA) 7 matchs
1981 Toronto Blizzard (CAN) 14 matchs
 
Membre éminent de la Lazio championne d'Italie en 1974, Luigi Martini était un véritable guerrier dans son couloir comme dans le vestiaire.
 
Originaire de Toscane, il effectue ses débuts dans le monde du foot dans sa région, à Lucchese puis à Sienne. En 1971, il rejoint la Lazio qui évolue alors en Série B. À 22 ans, il contribue grandement à la montée du club romain en première division. Repositionné en arrière latéral par son coach Tommaso Maestrelli, il devient un des patrons de vestiaire. Ouvertement partisan du MSI (le parti post-fasciste), il participe amplement au mythe de la Lazio politisée (alors que la plupart des autres joueurs jouaient la provoc mais ne l'étaient pas en réalité). Vainqueur de la Série A en 1974, il se casse la clavicule le jour du titre et agonise seul dans le vestiaire avant d'être transférer à l'hôpital pendant que les autres fête la victoire. Toujours habillé avec la tenue biancoceleste, il demande à un membre du staff de récupérer ses vêtements. Seul joueur à débarquer dans sa chambre, le portier Felice Pulici. Heureux de le voir, il lui annonce qu'il est seulement venu pour récupérer ... ses chaussures, qui ont été échangés par confusion. Incroyable. Voilà l'histoire d'une équipe qui se détestait entre eux. Luigi Martini, Luciano Re Cecconi d’un côté, Pino Wilson et bien sûr la vedette Giorgio Chinaglia de l’autre, des têtes brulés se méfiant les uns des autres. Il était strictement interdit de laisser ses affaires dans la moitié du clan rival, ni même de mettre un pied du mauvais côté du vestiaire sous peine de bagarre générale. Pour éviter ce genre de désagrément en Nazionale, il n'est pas sélectionné pour la Coupe du Monde en 1974 alors que la Squadra Azzurra lui tendait les bras. Après la disparition de son meilleur ami Re Cecconi en 1977, il décide carrément d'abandonner le foot à seulement 29 ans. Si il joue pour le plaisir en NASL, il passe entre-temps son brevet de pilote et intègre la compagnie aérienne d'Alitalia. Par la suite, il deviendra député durant deux mandants de parlementaire sous l'étiquette Alleanza Nazionale (le parti né de la scission avec le MSI).
 
PALMARÈS
 

Champion d'Italie en 1974 (Lazio Rome)

Vice-champion d'Italie de D2 en 1972 (Lazio Rome)


02/12/2022
0 Poster un commentaire