Football-the-story

Football-the-story

Eugeniusz Faber

Eugeniusz Faber.jpg
Photo: ©La Voix du Nord

 

Eugeniusz Faber

 

Né le 6 avril 1939 à Chorzów (POL)
Décédé le 24 septembre 2021 à Liévin (FRA)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4949842_201506290903363.png Polonais, Ailier gauche/Attaquant, 1m69
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4949842_201506290903363.png 36 sélections, 11 buts
(Matchs amicaux: 29 sélections, 11 buts)
(Qualif Coupe du monde: 2 sélections)
(Qualif Euro: 4 sélections)
(Qualif Jeux Olympiques: 1 sélection)
 
1ère sélection : le 8 novembre 1959 contre la Finlande (6-2)
Dernière sélection : le 7 septembre 1969 contre les Pays-Bas (2-1) 
 
1959/71 Ruch Chorzów (POL) 284 matchs, 104 buts
1971/75 RC Lens (FRA) 126 matchs, 53 buts
(Championnat de France: 55 matchs, 15 buts)
(Championnat de France de D2: 49 matchs, 29 buts)
(Coupe de France: 22 matchs, 9 buts)
 
Petit attaquant polonais très rapide, Eugeniusz Faber fait partie de ces noms qui resteront à jamais gravés dans l’histoire du RC Lens.
 
Le jeune bourré de talent débute sa carrière à l'âge de 20 ans dans le plus grand club de sa ville natale, le Ruch Chorzow, qui est devenu l'une des meilleures équipes de Pologne aux belles épopées européennes. Bien qu'ailier, il est un redoutable buteur. Avec sa formation, il remporte deux titres de champion de Pologne, en 1960 et 1968, et deviendra international. Pilier de l'équipe nationale, il portera à 36 reprises le maillot de la "Białe Orły" et inscrira onze pions en tout. Au début des années 70, le joueur âgé de 33 ans est autorisé à partir. Il est recruté gratuitement par le RC Lens en même temps que son compatriote Ryszard Gregorzyck. Petit par la taille mais immense par le talent, le polonais va être l'un des grands acteurs du renouveau du club artésien. Son ancien coéquipier Farès Bousdira a déclaré dans les colonnes de "La voix du Nord": "Eugeniusz, et je pèse mes mots, a révolutionné le football à Lens." Sacré champion de France de D2 en 1973, il dispute la fameuse finale de Coupe de France perdue face à Saint-Étienne en 1975 au Parc des Princes (défaite 2 buts à 0). A l'issue de cette rencontre, il raccroche les crampons, ce qui permettra l'arrivée d'un autre concitoyen, Joachim Marx, devenu par la suite très proche. Homme d'une grande humilité doté d'une redoutable efficacité, il inscrit au total 53 buts en 130 matchs entre 1971 et 1975. Il retourne alors en Pologne et se lance dans une carrière d'entraîneur. De passage dans le Nord en 1981 pour fêter le réveillon chez des amis, il ne peut plus rentrer au pays quelques jours plus tard à cause du général Jaruzelski qui ferme les frontières de la Pologne. Obligé de rester dans la région lensoise, il s’y installe définitivement, à Liévin précisément. Il entre d'ailleurs au service des sports de la ville et s’occupe de l’école de football du club local. Malheureusement, Faber est décédé le 24 septembre à l'âge de 82 ans. Le lutin de Bollaert a incontestablement marqué l'histoire du club Sang et Or. Icône pour les anciennes générations comme Arnold Sowinski avant lui, Eugeniusz laissera lui aussi un souvenir impérissable du côté de Bollaert, comme pour la communauté polonaise présente dans le bassin minier dont il était un digne représentant.
 
PALMARÈS
 
Champion de Pologne en 1960 et 1968 (Ruch Chorzow)
Vice-champion de Pologne en 1963 et 1970 (Ruch Chorzow)
Finaliste de la Coupe de France en 1975 (RC Lens)
Champion de France de D2 en 1973 (RC Lens)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES



01/12/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1327 autres membres