FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ivan Helguera

Ivan Helguera.jpg
Ivan Helguera

 

Iván Helguera Bujía

Né le 28 mars 1975 à Santander (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Défenseur central/Milieu défensif, 1m85

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 47 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 19 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 5 sélections)

(Qualif Euro: 9 sélections, 1 but)

(Euro: 7 sélections)

 

1ère sélection : le 18 novembre 1988 contre l'Italie (2-2)

Dernière sélection : le 8 septembre 2004 contre la Bosnie (1-1)

 

1994/95 Racing Santander B (ESP)
1995 Revilla (ESP)
1995/96 CD Manchego (ESP) 54 matchs, 9 buts
(Championnat d'Espagne de D3: 13 matchs, 2 buts)
(Championnat d'Espagne de D4: 39 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Espagne: 2 matchs)
1996/97 Albacete Balompié (ESP) 14 matchs, 2 buts
1997/98 AS Roma (ITA) 9 matchs
(Championnat d'Italie: 8 matchs)
(Coupe d'Italie: 1 match)
1998/99 Espanyol Barcelone (ESP) 40 matchs, 2 buts
(Championnat d'Espagne: 37 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Espagne: 3 matchs)
1999/2007 Real Madrid (ESP) 346 matchs, 33 buts
(Championnat d'Espagne: 229 matchs, 18 buts)
(Coupe d'Espagne: 27 matchs)
(Supercoupe d'Espagne: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 83 matchs, 15 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
(Coupe du Monde des clubs: 1 match)
2007/08 Valence CF (ESP) 42 matchs, 2 buts
(Championnat d'Espagne: 25 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 7 matchs)
(Ligue des Champions: 7 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)

 

Il est dur de se faire une place au soleil de Madrid quand on n'est pas un Galactique. Coéquipier modèle et leader de vestiaire, Ivan Helguera a fait partie de ces hommes de l'ombre qui ont emmené la constellation de stars recrutée par Florentino Pérez vers le succès. Le natif de Cantabrie n'était pourtant pas destiné à une si grande carrière. Formé au Racing Santander, le frêle joueur capable d'évoluer en défense centrale mais aussi en qualité de milieu récupérateur a pas mal bourlingué avant de connaître son heure de gloire. Après un début de formation compliqué, qui le voit être refusé par tous les clubs de la façade nord d’Espagne, il est finalement accepté à Manchego, situé à 200km au sud de Madrid. Ivan Helguera.jpgPassé ensuite par l’Albacete Balompié, il est acquis par l'AS Roma après une seule saison chez les pros. L’écart de niveau entre la D2 espagnole et la Série A est abyssale. La marche, trop haute pour le jeune Iván, le contraint donc à cirer le banc de touche de l’Olimpico. Une année noire marquée par neuf apparitions. Malheureux de son temps de jeu, il pose ses valises du côté de l'Espanyol Barcelone dirigé par un certain Marcelo Bielsa. Encore une petite saison, mais celle-ci plus positif. Repositionnement en charnière centrale, première convocation avec la Roja et transfert au Real Madrid en 1999. La suite est alors grandiose. Helguera remporte la Ligue des Champions en 2000 aux dépens du FC Valence. La génération madrilène n'est alors pas des plus flamboyantes, mais un vrai état d'esprit anime ce groupe. Puis c'est l'arrivée des Galactiques. Luis Figo, Zinedine ZidaneRonaldo ou bien encore David Beckham débarquent tour à tour à Santiago Bernabeu. Pas de quoi enrayer la machine merengue, bien au contraire. Le palmarès du joueur parle d'ailleurs de lui-même: trois titres de champion d'Espagne, deux C1, une Coupe Intercontinentale et une Supercoupe de l'UEFA... n'en jetez plus, ce joueur-là est un crack. Grâce à son fabuleux jeu aérien et son efficacité dans les duels, il a profité de l’expérience de Fernando Hierro avec lequel il a évolué au début de son séjour pour prendre de la bouteille et devenir le patron de la défense après son départ. Mais à trop être dans l'ombre, on finit par se griller. Florentino Pérez étant un amoureux fou des stars, il va finir par se lasser de cet homme de vestiaires, de ce talent certes peu bling bling mais diablement efficace à son poste. Le temps fait alors son œuvre et Helguera tombe dans l'oubli. Même l'arrivée de Ramon Calderon n'y changera rien. Pour l'anecdote, quand Mahamadou Diarra débarque à Madrid, il se voit attribuer le 6. Un numéro qui n'est autre que celui d'Ivan Helguera. Lassé de ne plus compter aux yeux de ses dirigeants, il finit par rallier le FC Valence en 2007, après huit années de bons et loyaux services. Il remporte la Coupe du Roi, dernier titre national manquant à son palmarès. Mais le défenseur peine à justifier son statut et ne joue que très peu à Mestalla, lui qui était venu remplacer Roberto Ayala parti à Saragosse. Il quitte donc d'un commun accord les Merengots en décembre 2008. Il n'a plus jamais rechausser les crampons après ce départ. Côté sélection, il a également fait son trou au sein de la sélection ibérique. International à 47 reprises, il a participé à une Coupe du Monde (2002) et deux Euros (2000 et 2004).

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Ligue des Champions en 2000 et 2002 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2002 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 2000 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 2002 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe intercontinentale en 2000 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 2001, 2003, et 2007 (Real Madrid)

Vice-Champion d’Espagne en 2005, 2006 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 2008 (Valence CF)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 2002 et 2004 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe de l’Espagne en 2001 (finale non-jouée) et 2003 (Real Madrid)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Quand Ivan Helguera jouait à l'AS Roma - So Foot

↑ Auteur: 

- 1ère photo: ©Agencias

- 2ème photo: ©Managing Madrid



27/03/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1130 autres membres