FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Mohamed Timoumi

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7709513_20180514112996.jpg
Mohamed Timoumi

 

Mohamed Timoumi

Né le 15 janvier 1960 à Rabat (MAR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4823080_201505155546743.png Marocain, Milieu de terrain, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4823080_201505155546743.png env. 44 sélections, 6 buts?

(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 23 septembre 1979 contre l'Egypte (0-0)

Dernière sélection : le 21 février 1990 contre la Côte d'Ivoire (2-1)

 

1978/82 US Touarga (MAR)
1982/86 FAR de Rabat (MAR)
1986/87 Real Murcia (ESP) 29 matchs, 2 buts
1987/89 KSC Lokeren (BEL) 31 matchs, 5 buts
1989/90 OC Khouribga (MAR)
1990/93 Al-Suwaiq (OMN)
1993/94 CO Casablanca (MAR)
1994/95 FAR de Rabat (MAR)

 

Mohamed Timoumi est l’un des grands joueurs qui ont écrit en lettres d’or l’histoire du football marocain dans les années 1980. Né en 1960 à Rabat, il reste fort d’un parcours riche et long de 20 ans de carrière non-stop. Après des débuts en deuxième division marocaine à l'US Touarga, il s'illustre très rapidement comme un redoutable meneur de jeu fascinant et attire vers lui les regards des observateurs et des experts du football marocain. Il rejoint en 1981 l'équipe des Forces Armées Royales, plus connue sous le nom de FAR. Il devient très vite objet d’intérêt de la part de l’entraîneur national qui l’incorpore dans l’équipe des juniors puis en A en compagnie d’autres jeunes talents tels que le gardien Zaki et Bouderbala au moment où la sélection nationale est en pleine restructuration. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7709958_20180514465871.jpgAvec les Lions, il termine troisième de la Coupe d'Afrique des Nations en 1980 et connaît l'honneur de remporter les Jeux Méditerranéens en 1983. Avec le FAR, il parviendra à s'offrir cette même saison le championnat et la coupe du Maroc. En 1985, son talent permet également de contribuer à la victoire en Coupe d’Afrique des Clubs Champions malgré une fracture subie sous les coups de hachoir perfides de Gamal, son cerbère égyptien, en Egypte lors de la demi-finale retour des militaires contre le Zamalek. Au cours de cette année, et au vu de ces performances extraordinaires, il reçoit logiquement le fameux Ballon d'or Africain. Mais cette blessure qui va l'écarter des terrains durant près de 6 mois annonce t-elle la fin de sa carrière? Non, car le talent ne disparaît pas comme ça. Le monde entier en aura la confirmation en 1986, quand le Marocain viendra créer la surprise avec sa sélection au Mondial mexicain. Durant le tournoi, il réalise des prouesses techniques plus étonnantes les uns que les autres. À la suite d'une victoire de prestige face au Portugal de Paulo Futre (3 buts à 1), Timoumi offre un second tour à sa nation, qui devient le premier pays africain à passer la première phase d’une Coupe du monde. Du travail de pro. En huitièmes de finale, face à la RFA, les Lions refusent de se livrer, font tourner le ballon, et malgré leur option prudente manquent même d'ouvrir le score. Face à une Mannschaft qui cuit sous le soleil mexicain, le Maroc compte renverser l'ogre allemand lors de la prolongation. Un plan qui se déroule sans anicroche jusqu'à la 87ème minute et un cruel coup-franc de Matthäus dévié par le mur marocain. Derrière les regrets légitimes, ce magicien du ballon rond va attirer les convoitises de plusieurs club européens. Et c'est l'équipe de Murcia qui s'attachera les services de Timoumi. Pas pour longtemps, puisque après la relégation de l'équipe peu coté en division 2, Timoumi change de club et atterrit en Belgique où il signe en faveur de Lokeren. Là encore, l'international marocain n'arrive pas à s'adapter. Après une 3ème partie dans un club du pays du Golfe, il rentre au bercail et tire sa révérence au sein de son équipe de toujours, le FAR Rabat, lors la saison 1994-1995. Et qu’importe si son passage en Europe fut un désastre, Mohamed Timoumi au pied gauche surnaturel et aux inspirations géniales est une référence, c'est incontestable.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe d’Afrique des Nations en 1980 (Maroc)

4ème de la Coupe d’Afrique des Nations en 1988 (Maroc)

Médaille d'or des Jeux Méditerranéens de Casablanca en 1983 (Maroc)

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1985 (FAR de Rabat)

Champion du Maroc en 1984 (FAR de Rabat)

Vainqueur de la Coupe du Maroc en 1984, 1985 et 1986 (FAR de Rabat)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d'or Africain en 1985



14/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 946 autres membres