Football-the-story

Football-the-story

Ruben Ayala

Ruben Ayala.jpg
Photo: ©ElPais

 

Ruben Ayala

 

Rubén Hugo Ayala Sanabria

Né le 8 janvier 1950 à Humboldt (ARG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentin, Attaquant, 1m75

Surnoms: El Ratón, Patoruzú

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png 25 sélections, 11 buts

(Matchs amicaux: 4 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections, 5 buts)

(Copa Roca: 2 sélections)

(Copa Lipton: 2 sélections)

(Copa Newton: 2 sélections

(Copa Carlo Dittborn: 5 sélections, 4 buts) 

(Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 11 juillet 1971 contre le Paraguay (1-0)

Dernière sélection : le 3 juillet 1974 contre la RDA (1-1)

 

1968/73 San Lorenzo (ARG) 123 matchs, 47 buts
1973/79 Atlético Madrid (ESP) 214 matchs, 58 buts
(Championnat d'Espagne: 169 matchs, 45 buts)
(Coupe d'Espagne: 17 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 10 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 12 matchs, 5 buts)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 2 buts)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs, 1 but)
1979/80 Jalisco (MEX) 29 matchs, 16 buts
1980/84 CF Atlante (MEX) 135 matchs, 29 buts

 

Ailier gauche argentin, Ruben Ayala est un membre emblématique des glorieuses années de l'Atlético Madrid dans les années 70.

 

Il débarque en Espagne chez les Matelassiers en 1973, saison où le club madrilène se hisse jusqu'en finale de la C1. Suspendu à cause de la boucherie en demi-finale aller face au Celtic, il voit ses coéquipiers se faire étriller au Heysel par le Bayern Munich 4 buts à 0 en match d'appui. Deux jours plus tôt, les deux formations s'étaient quittés sur un nul 1-1 partout après prolongations. À cette époque, les tirs au but était proscrit. Mais tu pouvait refuser de disputer la Coupe Intercontinentale, chose que le Bayern a fait, avançant un calendrier trop déséquilibré pour se déplacer sur le continent sud-américain pour affronter le vainqueur de la Copa Libertadores. C'est donc son dauphin qui va représenter le Vieux Continent. Vaincus 1 but à 0 par les argentins de l'Independiente à l'aller, les Colchoneros remontent le score à Madrid grâce à des buts d’Irureta et de Rubén Ayala. C'est l'argentin qui délivre tout Vicente Calderon à cinq minutes de la fin du temps réglementaire. Une belle récompense pour cet attaquant surnommé "El Raton", passé avant par San Lorenzo où il a notamment fait partie de la grande équipe du Ciclon auteur du doublé Metropolitano-Nacional lors du championnat d'Argentine 1972, et également titulaire devant avec l'Albiceleste pour la Coupe du Monde 1974. Le seul raté de sa carrière se trouve dans l'album Panini de la compétition suprême disputé en Allemagne. En effet, la célèbre maison d'édition italienne connue pour ses albums d'images autocollantes s'était trompé sur sa vignette, mettant à sa place Aldo Pedro Poy, un célèbre avant-centre moustachu connu à Rosario qui sera aussi du voyage mais qui restera sur le banc de touche durant tout le tournoi.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Copa Julio Roca en 1971 (Argentine)

Vainqueur de la Copa Newton en 1973 (Argentine)

Finaliste de la Copa Lipton en 1973 (Argentine)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1974 (Atlético Madrid)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1974 (Atlético Madrid)

Champion d'Espagne en 1977 (Atlético Madrid)

Vice-champion d'Espagne en 1974 (Atlético Madrid)

Champion d'Argentine en 1972 (Met.) et 1972 (Nac.) (San Lorenzo)

Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 1976 (Atlético Madrid)

Finaliste de la Coupe d'Espagne en 1975 (Atlético Madrid)



08/01/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1329 autres membres