FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Oscar Muller

Oscar Muller.jpg
Oscar Muller

 

Oscar Ramon Muller

Né le 28 juillet 1957 à Rosario (ARG)

Décédé le 19 août 2005 à Saint-Pierre (REU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentin, Milieu de terrain, 1m70

Surnom: "Chucho"

 

1973/76 FC Nantes B (FRA)
1974/84 FC Nantes (FRA) 244 matchs, 38 buts
(Championnat de France: 193 matchs, 28 buts)
(Coupe de France: 37 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 4 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 7 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)
1984/86 Stade Rennais (FRA) 57 matchs, 3 buts
(Championnat de France: 20 matchs, 1 but)
(Barrages: 2 matchs)
(Championnat de France de D2: 25 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 10 matchs, 1 but)
1986/87 Amiens (FRA) 14 matchs, 1 but
(Championnat de France de D2: 13 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 1 match)
1987/88 AS Angoulême (FRA)
 
Surnommé "Chucho", Oscar Muller a formé avec Omar Sahnoun la paire de demi-défensif du FC Nantes 1977 qui a été, peut-être, la meilleure équipe nantaise des années 70-80. Adroit et malin, vif et appliqué, il était capable de ratisser un grand nombre de ballons et de les rendre propres. Fils de Ramon Muller, footballeur argentin expatrié en France, Oscar fait ses gammes à Saint-Brieuc puis au FC Nantes, club dans lequel son père a brillé. Il écume d'abord l'équipe junior et la réserve, soulève les deux premières Gambardella des Canaris en 1974 et 1975, slalome entre les ennuis musculaires avant de s'installer en équipe première. Le début d'une belle aventure pour Oscar, qui remporte trois titres de champion de France (1977, 1980 et 1983), ainsi que la Coupe de France en 1979 lors d’une finale remportée 3 buts à 1 face à Auxerre au cours de laquelle il avait inscrit le dernier but nantais. Sa technique de velours, son art de dribbler et son sens du jeu ont illuminé les tribunes de Marcel-Saupin. Il y a disputé plus de 240 matches, jouant notamment aux côtés de HalilhodzicBossis et autre Henri Michel. Cependant, la concurrence dans l'entre jeu s'était intensifiée avec le repli progressif de Baronchelli et d'Amisse et l'éclosion d'Adonkor et de Poullain. Il rejoint alors le voisin Rennais en 1984, et découvre du même coup la D2. Il passe ensuite brièvement par Amiens, Angoulême où il s'est, bizarrement, fait oublier à seulement 31 ans avant d'achever sa trajectoire de footballeur dans la banlieue nantaise, à Saint-Sébastien. Oscar Muller est décédé le 19 août 2005, à L'Entre-Deux, le village de l'île de la Réunion où il vivait depuis 1990. Quelques jours plus tôt, en traversant une rue, il avait été renversé par une moto. Grièvement blessé à la tête et au thorax, il est plongé dans un coma dont il n'est pas ressorti. C'était un jeune homme rieur, voix douce, un peu timide, qui faisait rarement d'éclat, excepté sur les pelouses, là où il savait le mieux s'exprimer, un ballon entre les pieds.
 
PALMARÈS
Champion de France en 1977, 1980 et 1983 (FC Nantes)

Vice-champion de France en 1978, 1979 et 1981 (FC Nantes)

Vainqueur de la Coupe de France en 1979 (FC Nantes)

Finaliste de la Coupe de France en 1983 (FC Nantes)

Vainqueur de la Coupe des Alpes en 1982 (FC Nantes)

Champion de France de D3 en 1974 (FC Nantes B)

Vainqueur de la Coupe Gambardella en 1974 et 1975 (FC Nantes)

 

SOURCES/RESSOURCES


- So Foot / Foot nantais

- Photo: ©Le Télégramme

 



23/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1077 autres membres