FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Steve Perryman

STeve Perryman.jpg
Photo: ©AFP

 

Steve Perryman

 

Stephen John Perryman

Né le 21 décembre 1951 à Ealing (ANG)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Défenseur/milieu, 1m76
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 1 sélection
(Match amical: 1 sélection
 
1ère et dernière sélection : le 2 juin 1982 contre l'Islande (1-1)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 17 sélections
 
1969/86 Tottenham Hotspur (ANG) 866 matchs, 39 buts
(Championnat d'Angleterre: 613 matchs, 30 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 42 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 69 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 66 matchs, 3 buts)
(Charity Shield: 2 matchs)
(Coupe des Coupes: 11 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 53 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue anglo-italienne: 2 matchs)
(Texaco Cup: 3 matchs)
(ScreenSport Super Cup: 5 matchs)
1986/87 Oxford United (ANG) 17 matchs
1987/90 Brentford (ANG) 67 matchs
(Championnat d'Angleterre de D3: 53 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 6 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs)
(Football League Trophy: 5 matchs)

 

Steve Perryman est un ancien joueur vedette de Tottenham dans les années 70 et début 80.
 
Mais d'abord, ce sont des stats venues d’ailleurs: 655 rencontres de championnat avec les Spurs, dont 613 en D1; le record de D1 anglaise pour un joueur de champ jusqu’à août 2011 (et Ryan Giggs) (mais le Londonien éclipse probablement le Gallois en temps de jeu). 866 matchs avec les coupes et 1 014 apparitions en comptant les coupes d’intersaison – aujourd’hui disparues – et matchs amicaux! (avec également 84 matchs pour Oxford United et Brentford). Quasi inconnu outre-Manche, longtemps sous-estimé au pays et archétype du joueur discret mais ô combien précieux, ce technicien besogneux aux trois poumons débute sa carrière pro à l'âge de 17 ans. Très polyvalent (milieu puis défenseur central et latéral droit), il décroche six trophées majeurs avec les Lilywhites, dont deux coupes de l'UEFA. D’une loyauté admirable, il a rejeté les convoitises d’un Liverpool Champion d’Europe à l’intersaison 1977, et ce alors que Spurs venait d’être relégué en D2! Élu Joueur de l’année en 1982 par la FWA, il devient un capitaine permanent à seulement 24 piges. D’une grande modestie, Perryman se contente de dire que son rôle, quand il est repositionné latéral (offensif) en 1978, "se limitait à transmettre le ballon à Glenn Hoddle qui faisait le reste." Seul inconvénient: son unique cape anglaise, à 31 ans (à peine 20 minutes de jeu), alors que ses 17 capes Espoirs avait laissé entrevoir un avenir international. Un manque de reconnaissance que Perryman attribue à sa (trop) grande polyvalence, excellent dans plusieurs secteurs du jeu mais pas de "classe internationale" à un poste spécifique. Après avoir raccrocher les crampons, il ouvre un magasin de sports, travaille dans les médias et entraîne plusieurs clubs en Angleterre, en Norvège et au Japon. Le sosie parfait de Charles Bronson est également décoré de la MBE en 1986 pour services rendus au football.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe de l’UEFA en 1972 et 1984 (Tottenham Hotspur)
Finaliste de la Coupe de l’UEFA en 1974 (Tottenham Hotspur)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1981 et 1982 (Tottenham Hotspur)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1971 et 1973 (Tottenham Hotspur)
Finaliste de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1982 (Tottenham Hotspur)
Vainqueur de la Charity Shield en 1981 (Tottenham Hotspur)
Finaliste de la Charity Shield en 1982 (Tottenham Hotspur)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Intronisé au Hall of Fame de Tottenham Hotspur
Nommé Membre de l'Ordre de l'Empire britannique en 1986


20/12/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1159 autres membres