Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Angleterre


George Cohen

George Cohen.jpg
Photo: ©Don Morley/Allsport/Getty images

 

George Cohen

 

George Reginald Cohen

Né le 22 octobre 1939 à Kensington (ANG)
Décédé le 23 décembre 2022
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Défenseur droit, 1m78
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 37 sélections
(Matchs amicaux: 20 sélections)
(Coupe du Monde: 6 sélections)
(Qualif Euro: 5 sélections)
(British Home Championship: 11 sélections)
 
1ère sélection : le 6 mai 1964 contre l'Uruguay (2-1)
Dernière sélection : le 22 novembre 1967 contre l'Irlande du Nord (2-0)
 
 : 1 sélection
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 8 sélections
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Football League: 4 sélections
 
1956/69 Fulham (ANG) 459 matchs, 6 buts
 

Vice capitaine et défenseur droit des Three Lions, George Cohen a été champion du Monde avec l’Angleterre en 1966.

 

Successeur de Jimmy Armfield, le latéral sélectionné à 37 reprises avait disputé toutes les rencontres de l'épopée victorieuse des anglais qui avaient conquis à domicile leur seule titre mondial. Ils avaient battu en finale la RFA 4 buts à 2 en prolongations, bien aidé par un triplé de Geoff Hurst. George a fait toute sa carrière à Fulham, enfilant le maillot des Cottagers 459 fois entre 1956 et 1969, soit près de treize saisons à que défendre. Son point fort n'étant pas l'attaque. La légende du club londonien avait dû raccrocher les crampons prématurément à l’âge de 29 ans à cause d’une blessure au genou. En octobre 2016, une statue à son effigie avait été dévoilée devant le Craven Cottage, le stade des Whites. Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2009, le Ballon d’or 1968 et icône de Manchester UTD, George Best, avait dit de lui: "C’est le meilleur latéral contre lequel j’ai joué." tandis que Alf Ramsay, sélectionneur anglais lors du Mondial 1966, l'a qualifié de "meilleur latéral droit anglais de l’histoire ." Il disparaît le 23 décembre 2022 à l'âge de 83 ans.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe du Monde en 1966 (Angleterre)

Vainqueur du British Home Championship en 1965, 1966 et 1968 (Angleterre)

Finaliste du British Home Championship en 1967 (Angleterre)

Champion d'Angleterre de D2 en 1959 (Fulham)


DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1966

Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2009

Nommé membre de l'ordre de l'Empire Britannique en 2000


25/12/2022
0 Poster un commentaire

Ron Flowers

Ron Flowers.jpg
Photo: ©Wolves

 

Ron Flowers

 

Ronald Flowers

Né le 28 juillet 1934 à Edlington (ANG)

Décédé le 12 novembre 2021

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Milieu de terrain, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 49 sélections, 10 buts

(Matchs amicaux: 24 sélections, 6 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 2 sélections, 1 but)

(British Home Championship: 15 sélections)

 

1ère sélection : le 15 mai 1955 contre la France (0-1)

Dernière sélection : le 29 juin 1966 contre la Norvège (1-6)

 

 Grande-Bretagne: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png U23: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Football League XI: 13 sélections

 

1952/67 Wolverhampton Wanderers (ANG) 512 matchs, 37 buts
(Championnat d'Angleterre: 415 matchs, 32 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 52 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 31 matchs, 4 buts)
(Charity Shield: 3 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 8 matchs)
(Coupe des Coupes: 3 matchs)
1967/69 Northampton Town (ANG) 62 matchs, 4 buts
1969/71 Telford United (ANG)
 
Champion du Monde en 1966 avec les Three Lions sans disputer une seule rencontre, Ron Flowers reste un joueur emblématique des Wolves.
 
Né près de Doncaster, où il commence à pratiquer le football, Ronald débute pourtant sa carrière à l'âge de 18 ans dans les West Midlands, à Wolverhampton en 1952. Le milieu blond va devenir un véritable pilier au fil des saisons en aidant son club à décrocher trois titres de champion en 1954, 1958 et 1959, ainsi que la FA Cup en 1960. Au total, ce joueur d'une grande régularité enfile le maillot Vieil Or et Noir plus de 500 fois en quinze saisons. Il est d'ailleurs présent lors du match Wolverhampton-Honved Budapest le 13 décembre 1954 qui est important dans l’histoire du football. En effet, il n’y avait aucune compétition continentale à l’époque et cet affrontement à été organisé pour savoir qui était la meilleure équipe d’Europe: les Wolves du capitaine Billy Wright ou le Honved de Ferenc PuskasZoltán Czibor et Sandor Kocsis. Après avoir été menés 2 buts 0 en début de partie, la formation anglaise s'impose 3 buts à 2. Après ce match, Gabriel Hanot, rédacteur en chef de "L'Équipe", propose la création de la coupe d’Europe des clubs champions, qui commence la saison d’après (1955-56). Il a par la suite disputé deux exercices pour Northampton Town. Côté sélection, il plante 10 buts en 49 sélections et a le luxe d'aligner 40 matches internationaux successifs entre novembre 1958 et avril 1963, dont le Mondial chilien en 1962, où il avait inscrit deux buts lors de cette édition. Sélectionné par Alf Ramsey pour la Coupe du Monde en 1966 à domicile, le joueur le plus âgé de l'effectif reste sur le banc tout au long de la compétition, même lors de la finale victorieuse face à la RFA (4 buts à 2 ap.). Non récompensé, il recevra une médaille de vainqueur que le 10 juin 2009, soit 43 ans après, comme quatre autres joueurs de la sélection anglaise (Jimmy Armfield, Gerry Byrne, Norman Hunter et Terry Paine). Membre de l’Ordre de l’Empire britannique pour services rendus au football, il est décédé le 12 novembre 2021 à l'âge de 87 ans.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1966 (Angleterre)

Vainqueur du British Home Championship en 1959, 1960, 1961 et 1965 (Angleterre)

Finaliste du British Home Championship en 1963 (Angleterre)

Champion d’Angleterre en 1954, 1958 et 1959 (Wolverhampton)

Vice-champion d’Angleterre en 1955 et 1960 (Wolverhampton)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1960 (Wolverhampton)

Vainqueur de la Charity Shield en 1954, 1959 et 1960 (Liverpool)

Finaliste de la Charity Shield en 1958 (Wolverhampton) et 1961 (FA XI)

Vice-champion d'Angleterre de D2 en 1967 (Wolverhampton)


DISTINCTIONS PERSONNELLES

Intronisé au Hall of Fame de Wolverhampton en 2009

Nommé membre de l'Ordre de l'Empire britannique en 2021


07/12/2022
0 Poster un commentaire

Tommy Lawton

Tommy Lawton.jpg
Photo: ©Getty images

 

Tommy Lawton

 

Thomas Lawton

Né le 6 octobre 1919 à Farnworth (ANG)

Décédé le 6 novembre 1996 à Nottingham (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Attaquant, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 23 sélections, 22 buts

(Matchs amicaux: 14 sélections, 15 buts)

(British Home Championship: 9 sélections, 7 buts)

 

1ère sélection : le 22 octobre 1938 contre le Pays de Galles (2-4)

Dernière sélection : le 26 septembre 1948 contre le Danemark (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Guerre: 23 sélections, 24 buts

 Grande-Bretagne: 1 sélection, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Football League XI: 3 sélections, 2 buts

   

1936/37 Burnley (ANG) 25 matchs, 16 buts
1937/45 Everton (ANG) 87 matchs, 66 buts
1945/47 Chelsea (ANG) 42 matchs, 30 buts
1947/52 Notts County (ANG) 151 matchs, 90 buts
1952/53 Brentford (ANG) 50 matchs, 17 buts
1953/55 Arsenal (ANG) 35 matchs, 13 buts
1955/56 Kettering Town (ANG) 30 matchs, 15 buts
 
Attaquant prolifique partout où il est passé, Tommy Lawton incarne parfaitement l'image du buteur britannique type.
 
Formé à Burnley où il épate, le jeune prodige rejoint Everton en 1937 et devient un redoutable finisseur. Avec l'expérimenté Dixie Dean, il termine deux fois meilleur buteur du championnat anglais en 1938 et 1939 et soulève cette dernière saison un titre de champion. Polyvalent, dribbleur hors-pair, il avait également un superbe jeu de tête. Mais la Seconde Guerre Mondiale va le stopper en pleine ascension. Durant six années, il va appartenir au corps d'éducation physique de l'armée et disputer seulement des rencontres d'exhibitions avec la sélection anglaise. Sans cette interruption, Lawton aurait exploser le compteur but sous le maillot des Three Lions. Auteur de 24 réalisations en 23 apparitions, l'avant-centre était le choix numéro un de l'équipe à la Rose, devant des joueurs comme Ted Drake d'Arsenal, Nat Lofthouse de Bolton Wanderers, Jackie Milburn de Newcastle UTD ou Stan Mortensen de Blackpool. Son point d'orgue reste ce superbe quadruplé inscrit face au Portugal lors d'une victoire écrasante 10 buts à 0 le 25 mai 1947. À la fin du conflit, le jeune homme du Lancashire quitte les Toffees pour Londres et signe à Chelsea. Il poursuit sa carrière à Notts County, Brentford et Arsenal avant de raccrocher les crampons comme entraîneur-joueur à Kettering Town. Installé par la suite à Nottingham, il disparaît le 6 novembre 1996 à l'âge de 77 ans.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur du British Home Championship en 1939, 1947 et 1948 (Angleterre)
Champion d'Angleterre en 1939 (Everton)
Vainqueur de la Charity Shield en 1953 (Arsenal)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Meilleur Buteur du championnat d'Angleterre en 1938 (28 buts) et 1939 (35 buts) (Everton)
Meilleur buteur du championnat d'Angleterre de D3 (zone Sud) (31 buts) (Notts County)
Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2003
Intronisé au Hall of Fame de Notts County en 2014

07/11/2022
0 Poster un commentaire

William Foulke

William Foulke.jpg
Photo: ©DR
 
William Foulke
 
William Henry Foulke
Né le 12 avril 1874 à Dawley (ANG)
Décédé le 1er mai 1916 à Sheffield (ANG)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.pngAnglais, gardien de but, 1m93
Surnom: Fatty Foulkes
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 1 sélection
(British Home Championship: 1 sélection)
 
1ère et dernière sélection : le 29 mars 1897 contre le Pays de Galles (4-0)
 
1894/1905 Sheffield United (ANG) 299 matchs
1905/07 Chelsea (ANG) 34 matchs
1907/08 Bradford City (ANG) 22 matchs
 
Au début du 20ème siècle, William Foulke a marqué le foot british de son empreinte. Le massif gardien de but de Sheffield à la carrure imposante rayonnait par son incroyable aisance. Histoire d’un bon vivant.
 
Inconnu en France, William Henry Foulke est un de ces nombreux gaillards du royaume de la fin du 19ème siècle s’adonnant aux joies du football. Le natif de Dawley, une petite ville anglaise situé à l'Ouest, est gardien et fait ses débuts pro à l'âge de 19 ans dans le modeste club de Blackwell. Il s’illustre particulièrement lors d'une rencontre de la Derbyshire Cup à Ilkestown Town. Il tape dans le viseur de Sheffield United qui le recrute pour 20 livres, une fortune à l'époque, afin de garder les cages des Blades en première division. Il s'impose facilement et débute dans l’élite en 1894. Très vite, on dit de ce gardien au vrai physique de sportif qu’il est agile comme un chat. Plus les matchs défilent, plus il est décisif. Ses exploits sur tous les terrains d'Angleterre ne passent pas inaperçu: il obtient même une première (mais unique) cape internationale contre le Pays de Galles, en 1897. Foulke est sur un nuage, puisqu’en parallèle il joue également à très haut niveau au cricket. Devenu le joueur le mieux payé du championnat, il participe souvent  à la troisième mi-temps où l'on mange super bien. Il commence à prendre du poids à un tel point que lors d’un match de championnat, il casse la barre transversale de son but. L’intéressé aurait déclaré qu'il se suspendait par les bras pour tromper l'ennui... Foulke pèse alors plus de 100 kilos et reçoit rapidement le surnom de "Fatty Foulkes". Mais le rempart de Bramall Lane excelle toujours, et participe à la conquête du premier titre de champion de Sheffield UTD en 1898.
 
William Foulke.jpg
Photo: ©DR
 
En 1899, le portier talentueux joue sa première finale de FA Cup à Crystal Palace, contre Derby County. Victoire 4 buts à 1. Deux ans plus tard, il se retrouve à nouveau en finale, au même endroit, mais cette fois contre Tottenham. Match serré, 2-2. Replay et défaite 3 buts à 1. Peu importe, dès l'année suivante, Sheffield se donne une nouvelle chance de récupérer son trophée, face à Southampton cette fois-ci. Les coéquipiers de Foulke ouvrent le score assez tôt et dominent les Saints le reste de la partie. À deux minutes du coup de sifflet final, le capitaine, un dénommé Harry Wood, resté dans le terrain adverse pour refaire ses lacets, reçoit malencontreusement le ballon dans les pieds. Le joueur, hors-jeu d’une bonne dizaine de mètres, marque quand même... La VAR étant à des années lumières, le but est accordé après une concertation des arbitres. Ils prétextent que le ballon a du toucher un défenseur adverse. Enragé, Foulke va en toucher deux mots aux officiels à la fin du match. Il sort nu de son vestiaire et pourchasse l’arbitre qui va se cacher dans un placard. Il faut plusieurs personnes pour maîtriser le quintal enragé et l’empêcher de fracasser la porte. Sheffield gagne 2 buts à 1 lors du replay, grâce à un Foulke au sommet de son art.
 
Repéré par les frères Mears, fondateur de Chelsea, Foulke est le premier joueur a signé au club pour 50£. Officiellement crée en 1905, la toute nouvelle équipe londonienne et ses supporters attendent beaucoup de ce premier transfert: premier gardien de l’histoire du club, premier capitaine aussi, et première vedette bien sûr. S’il n’y reste qu’une saison à Stamford Bridge à cause de soucis personnel, il marque tout de même la mémoire des Blues en arrêtant pas moins de dix penalties. Il file ensuite à Bradford City, jusqu’à la fin de sa carrière en 1905. On rapporte alors qu’il pesait pas loin de 150 kilos, un record pour un joueur pro. Tout au long de son parcours, celui qui a des airs de Théo Sellers dans le célèbre dessin animé "Olive et Tom" a brillé sur les terrains, remporté des trophées, mangé énormément et avait un sacré penchant pour l'alcool: une attitude qu’on retrouvera chez de nombreux footballeurs tout au long du nouveau millénaire, de Tony Adams à Paul Gascoigne en passant par Paul Merson. Peu seront tout de même allés aussi loin dans l’excès, que ce soit au niveau de son poids record, ou de sa mort précoce, en 1916. Il s’éteint à l’âge de 42 ans, d’une cirrhose du foie. Beaucoup de fans de Chelsea, pour ne pas ternir la mémoire de leur premier héros, prétendent que sa mort serait due à une pneumonie attrapée sur les plages de Blackpool, en restant des heures à ramasser les sous des passants au jeu "beat the goalie". Pour ne peux pas l'oublié, la mémoire collective continue à faire honneur à Foulke. En effet, il serait d'après la légende à l’origine d’une chanson très en vogue chez les supporters de tous les terrains: "Who Ate All The Pies?" ("Qui a mangé toutes les tartes?"). Un chant entonné désormais à l’encontre de tout footballeur un peu rondelet. Autre mythe, le ballon rond doit à Foulkes l'apparition des premiers ramasseurs de balles. Chelsea aurait eu l'idée de poster deux gamins des deux côtés des cages pour créer l'apparence d'un géant. Colossal.
 
PALMARÈS
 
Champion d’Angleterre en 1898 (Sheffield UTD)
Vice-champion d’Angleterre en 1897 et 1900 (Sheffield UTD)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1899 et 1902 (Sheffield UTD)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 1901 (Sheffield UTD)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 

21/10/2022
1 Poster un commentaire

John Burridge

John Burridge.jpg
Photo: ©Saints Players
 
John Burridge
 
Né le 3 décembre 1931 à Workington (ANG)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Gardien de but, 1m80
Surnom: "Budgie"
 
1969/71 Workington (ANG) 27 matchs
1971 Blackpool (ANG) (Prêt) 3 matchs
1971/75 Blackpool (ANG) 131 matchs
1975/78 Aston Villa (ANG) 65 matchs
1978 Southend United (ANG) (Prêt) 6 matchs
1978/80 Crystal Palace (ANG) 88 matchs
1980/82 Queens Park Rangers (ANG) 39 matchs
1982/84 Wolverhampton Wanderers (ANG) 74 matchs
1984 Derby County (ANG )(Prêt) 6 matchs
1984/87 Sheffield United (ANG) 109 matchs
1987/89 Southampton (ANG) 62 matchs
1989/91 Newcastle UTD (ANG) 67 matchs
1991/93 Hibernian (ECO) 65 matchs
1993 Newcastle UTD (ANG)
1993 Scarborough (ANG) 3 matchs
1993/94 Lincoln City (ANG) 4 matchs
1994 Enfield (ANG)
1994 Aberdeen (ECO) 3 matchs
1994 Newcastle UTD (ANG) 
1994 Dunfermline Athletic (ECO)
1994 Dumbarton (ECO)
1994 Falkirk (ECO) 3 matchs
1994/95 Manchester City (ANG) 4 matchs
1995 Notts County (ANG)
1995 Witton Albion (ANG)
1995 Darlington (ANG) 3 matchs
1995–1996 Grimsby Town (ANG)
1996 Gateshead (ANG)
1996 Northampton Town (ANG)
1996 Queen of the South (ECO) 6 matchs
1996 Purfleet (ANG)
1996 Blyth Spartans (ANG)
1996 Scarborough (ANG)
1997 Blyth Spartans (ANG) (entraîneur-joueur)
 
Pour le guide du routard britannique, demandez John Burridge. 29 clubs écumés, dont 20 de Football League anglaise et écossaise, un record. Xavier Gravelaine est un petit joueur à côté.
 
Une carrière longue de 28 ans et plus de 700 rencontres disputées pour le gardien fantasque, connu pour sa modestie et sa bienveillance. Un grand voyage qui commence en 1969 à Workington et qui se termine en 1997 au Blyth Spartans, à l'âge de 46 ans, comme entraîneur-joueur. C'est sous le maillot de Blackpool que "Budgie" restera le plus longtemps, un peu près quatre saisons et demies. Tandis que l'année 1993 est la plus courte, avec quatre clubs différents en douze mois (Hibernian FC, Newcastle, Scarborough et Lincoln City). Celui qui aimait dormir avec la tenue de portier à la place du pyjama – la panoplie complète gants, short, maillot et ballon - est aussi le plus vieux joueur à avoir conservé les cages d'un club de Premier League, lors d'un match avec Manchester City le 14 mai 1995 face au Queens Park Rangers, à 43 piges passés. Après avoir mal vécu l'après-football (il est resté cinq mois dans un célèbre hôpital psychiatrique londonien), il est devenu consultant TV et a entraîné les gardiens dans le Golfe Persique. Il a notamment découvert le gardien de la sélection omanaise Ali Al-Habsi, passé par Bolton et Wigan. Un grand périple qu'il raconte dans une autobiographie passionnante sortie en 2013.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe Anglo-Italienne en 1971 (Blackpool)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1977 (Aston Villa)
Vainqueur de la Coupe de la ligue écossaise en 1992 (Hibernian)
Champion d'Angleterre de D2 en 1979 (Crystal Palace)
Vice-champion d'Angleterre de D2 en 1983 (Wolverhampton)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre de D2 en 1983
Élu joueur de l'année de Newcastle UTD en 1991
Élu joueur de l'année de Wolverhampton en 1983
Intronisé au Hall of Fame de Blackpool FC
 
SOURCES/RESSOURCES
 
- Budgie: The Autobiography of Goalkeeping Legend John Burridge - par John Burridge lui-même

06/10/2022
0 Poster un commentaire