FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Angleterre


Tommy Smith

Tommy Smith.jpg
Tommy Smith

 

Thomas Smith

Né le 5 avril 1945 à Liverpool (ANG)

Décédé le 12 avril 2019 à Crosby (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Défenseur central, 1m78

Surnom: "Anfield Iron"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 1 sélections

(British Home Championship: 1 sélection)

 

1ère et dernière sélection : le 19 mai 1971 contre le Pays de Galles (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 10 sélections, 2 buts

 

1962/78 Liverpool (ANG) 638 matchs, 48 buts
(Championnat d'Angleterre: 467 matchs, 36 buts)
(Coupe d'Angleterre: 52 matchs,2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 30 matchs, 2 buts)
(Charity Shield: 4 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 26 matchs,1 but)
(Coupe des Coupes: 16 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Europe des villes de foires/Coupe UEFA: 41 matchs, 5 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 3 matchs)
1976 Tampa Bay Rowdies (USA) (Prêt) 17 matchs
1978 Los Angeles Aztecs (USA) 12 matchs
1978/79 Swansea City (GAL) 36 matchs, 2 buts
 
Joueur emblématique et ancien capitaine des Reds, Tommy Smith a porté 638 fois le maillot de Liverpool, entre 1962 et 1978, et a aidé le club de sa ville natale à se positionner au sommet du football anglais. Pendant cette période, le LFC a décroché quatre titres de champions, deux FA Cup et a connu ses premiers succès européens avec deux Coupes de l'UEFA et une Coupe des clubs champions européens en 1977, durant laquelle il inscrit un but en finale contre Mönchengladbach (3 buts à 1). Il a pu goûter également à l'équipe nationale d'Angleterre, avec une sélection en 1971. Tommy Smith.jpgBill Shankly, son premier entraîneur à Anfield, a un jour lancé que le puissant Smith avait été taillé dans la pierre. Surnommé "Anfield Iron" ("l’homme de fer d’Anfield"), ce dernier pouvait jouer en défense centrale ou au milieu du terrain, et à une époque où les tacles étaient rudes, sa réputation d’homme dur était une inspiration pour ses camarades, selon Bob Paisley, le successeur de Bill Shankly, qui a un jour déclaré, en parlant de Smith : "C’était un peu comme avoir un grand frère près de toi pour te tirer du pétrin dans lequel tu t’étais fourré. " Personnage controversé, il entretenait avec son coéquipier Emlyn Hugues une relation intra-club des plus difficiles, au point un jour de féliciter un adversaire qui venait de faucher Hughes. La controverse à son sujet prend un tour plus sombre dans le livre "Out Of His Skin - The John Barnes Phenomenon" de Dave Hill (1989) où Smith expose tranquillement ses préjugés racistes, reflet de l’époque où s’exprimait à haute voix était monnaie courante. Howard Gayle, le premier Noir à porter le maillot de Liverpool (1977-1983), donne de lui une image plus positive dans le livre après une période initiale difficile : "Au début, je me suis pas mal embrouillé avec lui [...] mais une fois qu’il a vu que je ne me laissais pas faire, il est devenu super avec moi. " On retiendra finalement son style de jeu extrêmement rugueux, jusqu’à devenir l’un des "hard men" les plus craints du football anglais de l’époque (avec Dave Mackay de Tottenham, Ron Harris de Chelsea et Norman Hunter de Leeds). Un jour, dans le tunnel d’Anfield avant un match contre Tottenham, Smith remet au prolifique attaquant des Spurs Jimmy Greaves… le menu du Liverpool Infirmary, l’hôpital voisin! Le Magpie Malcolm MacDonald doit s’en souvenir encore mieux que personne, lui qui n’a mystérieusement plus jamais inscrit de but contre les Reds après avoir pourtant marqué un terrible triplé. "Ce jour-là, alors qu’il était étendu au sol blessé, j’ai été lui dire qu’il ne marquerait plus jamais contre nous tant que je serais sur le terrain ", témoignera Smith. Atteint de la maladie d'Alzheimer depuis 2014, il décède le 12 avril 2019 à l'âge de 74 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur du British Home Championship en 1971 (Angleterre)
Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1977 et 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1973 et 1976 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1977 (Liverpool)

Champion d’Angleterre en 1966, 1973, 1976 et 1977 (Liverpool)

Vice-champion d’Angleterre en 1969, 1974, 1975 et 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1965 et 1974 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1971 et 1977 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe de la ligue anglaise en 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Charity Shield en 1965, 1966, 1974 et 1977 (Liverpool)

Finaliste de la Charity Shield en 1971 (Liverpool)


31/05/2019
0 Poster un commentaire

David Fairclough

David Fairclough.jpg
David Fairclough

 

David Fairclough

Né le 5 janvier 1957 à Liverpool (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Attaquant, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 1 sélection

 

1975/83 Liverpool (ANG) 154 matchs, 55 buts
(Championnat d'Angleterre: 98 matchs, 34 buts)
(Coupe d'Angleterre: 15 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 21 matchs, 10 buts)
(Charity Shield: 1 match)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 11 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 1 but)
(Supercoupe de l'UEFA: 3 matchs, 3 buts)
1982 Toronto Blizzard (CAN) (Prêt) 20 matchs, 4 buts
1983/85 FC Lucerne (SUI) 40 matchs, 8 buts
1985 Norwich City (ANG) 2 matchs
1985/86 Oldham Athletic (ANG) 17 matchs, 1 but
1986/89 Beveren (BEL) 70 matchs, 14 buts
1989/90 Tranmere Rovers (ANG) 14 matchs, 1 but
1990/91 Wigan Athletic (ANG) 7 matchs, 1 but
 
En Angleterre, les journalistes qualifient de "super-sub" (super-remplaçant) tous les remplaçants qui, entrés en cours de match, donnent la victoire à leur équipe. Mais le premier, le seul, le vrai, l'unique "Supersub", c'est lui: David Fairclough, attaquant de Liverpool dans les années 70 et 80! D'où vient cette réputation? À l'époque où la carotte bionique jouait à Liverpool (1975-1983), les clubs anglais n'étaient autorisés à faire qu'un seul changement. Mais, dès sa première saison chez les Reds, David Faiclough était très souvent lancé en cours de match par l'entraîneur Bob Paisley: en 14 apparitions, dont 9 en tant que remplaçant, le natif de Liverpool avait marqué 7 buts. Son coup d'éclat le plus fameux a lieu le 16 mars 1977 à Anfield, en quart de finale de la Coupe d'Europe des clubs champions. Liverpool, battu 1 but à 0 à Saint-Etienne à l'aller, mène 2 buts à 1 quand Fairclough pénètre sur le terrain en lieu et place de John Toshack, à 20 minutes de la fin. À ce moment-là, ce sont les Verts qui sont qualifiés. Pourtant, en toute fin de partie, David Faiclough prend de vitesse la défense stéphanoise et inscrit le but de la qualification. Ce soir-là, le diable était roux. Pour la petite histoire, Les Reds remportera la compétition pour la première fois de son histoire. Trois autres couronnements suivront lors des sept éditions suivantes. Curieusement, après ce but qui en promettait beaucoup d'autres, David Fairclough va connaître une carrière plutôt mitigée. Il ne décrochera jamais vraiment une place de titulaire à Liverpool, et ne connaîtra en tout et pour tout qu'une seule sélection en équipe d'Angleterre, chez les espoirs. À 26 ans, il sera prêté au Toronto Blizzard, au Canada, autant dire loin des exigences du foot de haut niveau. On le verra ensuite errer à Lucerne en Suisse, à Norwich, à Oldham, avant de disputer trois saisons à Beveren, en Belgique. L'histoire, finalement, n'a retenu que son but face à Saint-Étienne. Sa réputation de Supersub lui collera à la peau toute sa carrière. On en oublierait presque qu'avec Liverpool il a disputé 92 matchs comme titulaire, et seulement 62 comme remplaçant (pour 55 buts marqués)... Sa contribution qu'il a apportée au succès de Liverpool sous Bob Paisley restera inestimable.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1977, 1978 et 1981 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1976 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1977 (Liverpool)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1978 (Liverpool)

Champion d’Angleterre en 1976, 1977,1979, 1980 et 1983 (Liverpool)

Vice-champion d’Angleterre en 1978 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1977 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de la ligue anglaise en 1981 et 1983 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe de la ligue anglaise en 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Charity Shield en 1976 (non-joué), 1977, 1979 (non-joué) et 1980 (non-joué) (Liverpool)


30/05/2019
0 Poster un commentaire

Phil Thompson

Phil Thompson.jpg
Phil Thompson

 

Philip Bernard Thompson

Né le 21 janvier 1954 à Liverpool (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Défenseur central, 1m83

Surnom: "Tommo"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 42 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 11 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections)

(Coupe du Monde: 5 sélections)

(Qualif Euro: 7 sélections)

(Euro: 3 sélections)

(British Home Championship: 9 sélections)

 

1ère sélection : le 24 mars 1976 contre le Pays de Galles (2-1)

Dernière sélection : le 17 novembre 1982 contre la Grèce (3-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png B: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 2 sélections

 

1971/84 Liverpool (ANG) 477 matchs, 13 buts
(Championnat d'Angleterre: 340 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Angleterre: 36 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 43 matchs, 1 but)
(Charity Shield: 7 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 32 matchs)
(Coupe des Coupes: 1 match, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 14 matchs, 2 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 3 matchs, 1 but)
(Coupe Intercontinentale: 1 match)
1984/86 Sheffield United (ANG) 37 matchs
 
Lorsqu’il remplace John Toshack à huit minutes du terme d’un match contre Manchester United en 1972, Phil Thompson réalise son rêve d'enfant : jouer pour Liverpool. Car le Phil est un Scouser, un vrai. Né à Kirby, dans la banlieue de Liverpool, il suit déjà les exploits des Reds comme supporter depuis le Kop. Passé pro en 1972, Thompson s’impose alors dans le 11 de base de Bill Shankly qui gagne la coupe UEFA en 1973 contre le Borussia Mönchengladbach et en 1976 contre le FC Bruges. S’il inscrit une première C1 à son palmarès en 1978, c’est trois ans plus tard en finale contre le Real Madrid (1 but à 0), au Parc des Princes, que le Phil écrira ses plus belles lettres de noblesse en soulevant ce même trophée en tant que capitaine. Tout un symbole pour ce gamin de la Mersey, 24 ans avant Steven Gerrard. Le patron de l'arrière-garde des  Reds chiffre au total six Coupes d'Europe (3 C1, 2 C3 et une Supercoupe de l'UEFA) et sept championnats d'Angleterre en douze saisons au Liverpool FC ! Et qu'importe si Bob Paisley lui retire le capitanat pour pallier les mauvais résultats à l'issue du Boxing Day 1981-82. "Quand j'ai perdu le brassard, nous pointions à la 12ème place, à 18 points du leader ", rembobine Thompson sur le site LFC History. "À partir de là, on a redressé la barre pour finalement remporter le titre. " Un véritable exploit durant la grande époque de Liverpool. Après sa retraite, et une pige de deux saisons à Sheffield Utd, Tommo épaulera successivement Dalglish, Souness et Houllier sur le banc des Reds. Un parcours rappelant celui de Ronnie Moran, l’autre Mr Liverpool.
 
PALMARÈS
Vainqueur du British Home Championship en 1979 et 1982 (Angleterre)
Finaliste du British Home Championship en 1976 et 1980 (Angleterre)
Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1978 et 1981 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1973 et 1976 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1977 (Liverpool)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1978 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe intercontinentale en 1981 (Liverpool)

Champion d’Angleterre en 1973, 1976, 1977, 1979, 1980, 1982 et 1983 (Liverpool)

Vice-champion d’Angleterre en 1974, 1975 et 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1974 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1977 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de la ligue anglaise en 1981, 1982 et 1983 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe de la ligue anglaise en 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Charity Shield en 1974, 1976, 1977, 1979, 1980 et 1982 (Liverpool)

Finaliste de la Charity Shield en 1983 (Liverpool)


30/05/2019
0 Poster un commentaire

Roger Hunt

Roger Hunt.jpg
Roger Hunt

 

Roger Hunt

Né le 20 juillet 1938 à Golborne (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Attaquant, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 34 sélections, 18 buts

(Matchs amicaux: 17 sélections, 12 buts)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 3 buts)

(Qualif Euro: 6 sélections, 1 but)

(Euro: 2 sélections)

(British Home Championship: 7 sélections, 3 buts)

 

1ère sélection : le 4 avril 1962 contre l'Autriche (3-1)

Dernière sélection : le 15 janvier 1969 contre la Roumanie (1-1)

 

1958/69 Liverpool (ANG) 492 matchs, 285 buts
(Championnat d'Angleterre: 295 matchs, 167 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 109 matchs, 77 buts)
(Coupe d'Angleterre: 44 matchs, 18 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 10 matchs, 5 buts)
(Charity Shield: 3 matchs, 1 but)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 14 matchs, 10 buts)
(Coupe des Coupes: 7 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 10 matchs, 5 matchs)
1969/72 Bolton Wanderers (ANG) 76 matchs, 24 buts
1971 Hellenic FC (AFS) (Prêt) 6 matchs, 4 buts
 
Roger Hunt est une des légendes vivantes de Liverpool. Natif du Lancashire, ce chasseur de buts rejoint le Merseyside en 1958. Avec Ian St John, le vif et puissant Hunt est le principal fer de lance de la révolution Shankly dans les années 60 et, à ce titre, occupe une place de choix dans le coeur des supporters rouges. Sans ses wagons de buts, pas sûr que Liverpool se soit extirpé de la D2 où le club végétait de 1954 à 1962. Buteur né, véritable prédateur des surfaces, il permet au club de retrouver l’élite du foot britannique en empilant 41 buts lors de l’exercice 1961-62, soit un ratio exceptionnel d’un pion par match en championnat. Grâce à cela, Liverpool ne sera plus jamais comme avant… et retrouvera les sommets très vite en remportant deux titres de champion en 1964 et 1966 et la première FA Cup de l'histoire des Reds en 1965 avec leur avant-centre aussi rapide que rusé. Également finaliste de la Coupe des Coupes, Hunt terminera huit fois meilleur marqueur des Rouges et demeure parmi les buteurs les plus prolifique du club avec 285 unités au total. Pour son jubilé, pas moins de 56 000 Scousers se massèrent dans les gradins d’Anfield, sans compter les autres milliers coincés aux portes de l’enceinte. Idole absolue dans la ville du nord-ouest de l’Angleterre, Hunt reste également une légende dans toute la perfide Albion. Avec les Three Lions, Sir Roger aura le grand mérite de s'adapter à un système différent de celui de Liverpool. Alf Ramsey le jugeait indispensable. Il est d'ailleurs le seul attaquant à débuter tous les matches de la Coupe du Monde 1966. Auteur de trois buts au premier tour, il sera moins en réussite par la suite, laissant les honneurs à Geoff Hurst pour la victoire finale. Mais l'Angleterre se sentait plus forte avec lui. "Quand il n'était pas là, ça se sentait tout de suite ", dit un jour de lui Bobby Charlton.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1966 (Angleterre)
3ème de l'Euro 1968 (Angleterre)
Vainqueur du British Home Championship en 1964, 1965, 1966 et 1968 (Angleterre)
Finaliste du British Home Championship en 1967 (Angleterre)
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1966 (Liverpool)
Champion d'Angleterre en 1964 et 1966 (Liverpool)
Vice-champion d'Angleterre en 1969 (Liverpool)
Champion NFL d'Afrique du Sud en 1971 (Hellenic FC)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1965 (Liverpool)
Vainqueur de la Charity Shield en 1964, 1965 et 1966 (Liverpool)
Champion d’Angleterre de D2 en 1962 (Liverpool)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Meilleur buteur du championnat d’Angleterre de D2 en 1962 (41 buts) (Liverpool)
Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2006
Intronisé au Hall of Fame de Liverpool
Nommé Membre de l'Ordre de l'Empire britannique en 2000

29/05/2019
0 Poster un commentaire

Albert Stubbins

Albert Stubbins.jpg
Albert Stubbins

 

Albert Stubbins

Né le 17 juillet 1919 à Wallsend (ANG)

Décédé le 28 décembre 2002

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Attaquant, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png non-officiel: 1 sélection

 

1937/46 Newcastle UTD (ANG) 27 matchs, 5 buts
(Championnat d'Angleterre: 27 matchs, 5 buts)
(*Match durant la guerre (non-officiel): 231 matchs, 188 buts)
1946/53 Liverpool (ANG) 178 matchs, 83 buts
(Championnat d'Angleterre: 159 matchs, 75 buts)
(Coupe d'Angleterre: 19 matchs, 8 buts)
1953/54 Ashington (ANG)
 
Albert Stubbins, la star de l’après-guerre, a été immortalisée comme l’un des nombreux visages de la couverture de "Lonely Hearts Club Band", un album des Beatles, en 1967. Il est avec Sonny Liston l’un des deux seuls sportifs parmi les soixante-dix têtes figurant sur la pochette psychédélique. Né en 1919, le jeune homme massif – 1,80 m pour près de 85 kg – fait des débuts prometteurs avec Newcastle United, ville dont il est originaire. Pendant la guerre, l’avant-centre parfait son talent offensif et enquille les buts dans des matchs amicaux sans enjeu. Lorsque l’armistice est signée, il a déjà 26 ans. Stubbins dispute alors son seul match avec la sélection anglaise, non homologué qui plus est, face au voisin gallois. Puis il est rapidement transféré à Liverpool pour 12 500£, une somme record à l’époque, où il explose. Il devient rapidement un héros d’Anfield dans la période qui a immédiatement suivi la Seconde Guerre mondiale. Pour sa première saison en 1946-1947, il marque 24 fois et contribue grandement à la conquête d’un premier titre pour les Reds depuis 24 ans. Stubbins est au sommet, mais si ses stats personnelles restent ensuite très bonnes, l’équipe, elle, s'enfonce et régresse très vite. Son palmarès s’arrête là, malgré six saisons de fidélité à Liverpool et un temps de jeu en baisse progressive les derniers temps, la faute à des problèmes physiques. En 1954, après une ultime tentative de rebond, Albert Stubbins raccroche les crampons pour embrasser une carrière de journaliste sportif. Décédé en 2002, il avait reçu par courrier, au moment de sa sortie dans les bacs, un exemplaire signé de "Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band", apprenant seulement ainsi qu’il figurait sur cette mythique pochette. Une lettre l’accompagnait, écrit de la main de Paul McCartney, sur lequel était inscrit ceci: "Well done, Albert, for all those glorious years of football. Long may you bob and weave. ", qu’on pourrait traduire par un "Bravo Albert pour toutes ces glorieuses années de footballeur, que tu puisses longtemps esquiver et frapper. "
 
PALMARÈS
Champion d'Angleterre en 1947 (Liverpool)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 1950 (Liverpool)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Intronisé au Hall of Fame de Liverpool

29/05/2019
0 Poster un commentaire

Phil Neal

Phil Neal.jpg
Phil Neal

 

Philip George Neal

Né le 20 février 1951 à Irchester (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, défenseur droit, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 50 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 17 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections)

(Coupe du monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 12 sélections, 2 buts)

(Euro: 2 sélections)

(British Home Championship: 11 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 24 mars 1976 contre le Pays de Galles (2-1)

Dernière sélection : le 21 septembre 1983 contre le Danemark (0-1)

 

1968/74 Northampton Town (ANG) 187 matchs, 28 buts
1974/85 Liverpool (ANG) 642 matchs, 59 buts
(Championnat d'Angleterre: 455 matchs, 41 buts)
(Coupe d'Angleterre: 45 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 66 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 57 matchs, 10 buts)
(Coupe de l'UEFA: 12 matchs, 1 but)
(Supercoupe de l'UEFA: 5 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1985/89 Bolton Wanderers (ANG) 64 matchs, 3 buts

 

Kenny Dalglish, Ray Clemence, David Fairclough, Terry Mc Dermott, les héros du FC Liverpool sont nombreux. Mais aucun n'a autant marqué l'histoire des Reds que son arrière droit Phil Neal, seul joueur présent lors des cinq premières finales européennes de l'histoire de Liverpool. Pour ceux qui ne connaissent pas son nom, une présentation basique s'impose : Phil Neal, arrière droit du grand Liverpool, c'est huit championnats d'Angleterre, quatre Coupes d'Europe des clubs champions, une Coupe de l'UEFA ou encore quatre Coupes de la Ligue anglaise en onze ans de présence sur les bords de la Mersey. Phil Neal.jpgTrès fiable sur le côté droit de la défense mais sans être spectaculaire, il semblait hermétique à la pression. Débarqué en 1974 en provenance de Northampton, Neal est la première recrue de Bob Paisley. La petite histoire veut que l'entraîneur des Reds ait emmené un dirigeant, Sidney Reaks, pour lui montrer "un super latéral droit", mais lors du match en question, le gardien de Northampton se blesse, et Neal passe 70 minutes aux cages. Ce qui n'empêche pas le club de signer le défenseur et de le lancer quelques jours plus tard dans le bain lors du derby contre Everton. Si à titre personnel, le match fut un calvaire, il ne tardera pas à rectifier le tir. Les nerfs bien accrochés, Neal termine la saison comme latéral gauche pour dépanner, avant de s'imposer à droite et d'enchaîner les records, comme celui du nombre consécutif de matchs disputés, 417 toutes compétitions confondues entre le 23 octobre 1976 et le 24 septembre 1983. Une blessure contre Manchester United interrompt sa série l'espace de trois rencontres avant qu'il ne remette le couvert pour 127 oppositions. Le tout en ayant joué plusieurs fois contre l'avis des médecins, avec orteils, doigts ou pommettes fracturés... Inoxydable, incassable et surtout talentueux, Phil Neal brille avec les Reds - 59 buts en 650 matchs -, mais aussi en sélection où il fait partie des arrières droits les plus capés d'Angleterre (50 sélections, 5 buts) aux côtés de Gary Neville. Son meilleur pote au club, le gardien Ray Clemence, décrivait l'apport de Neal en 1977: "Il ajoute une dimension supplémentaire grâce à sa capacité à déborder. Il a une grande connaissance des autres joueurs, car il a assumé plein de postes différents à Northampton. Il m'a même souvent dit qu'il était meilleur que moi dans les buts ! " L'histoire de Liverpool et Phil Neal sera composée de beaucoup de hauts, d'un traumatisme (le drame du Heysel en 1985) et d'une fin indigne de sa légende. En 1985, il croit hériter du poste de manager laissé vacant par Joe Fagan, mais c'est finalement Kenny Dalglish qui devient entraîneur-joueur. Plus proche de la fin que du début, Neal perd progressivement sa place et accepte le poste d'entraîneur-joueur à Bolton en 1986, qu'il occupe six ans avant de devenir l'adjoint de Graham Taylor en sélection nationale anglaise. Phil Neal restera pour toujours le tireur de penalty de la finale de C1 en 1977 (3 buts à 1): "J'avais 50 mètres à faire jusqu'au point de péno et je me remémore surtout de Ian Callaghan, qui a joué un million de matchs pour ce club, me disant, les mains en prière : "Come on Nealy, please !" " Prière exaucée…

 

PALMARÈS


Vainqueur du British Home Championship en 1978, 1979, 1982 et 1983 (Angleterre)

Finaliste du British Home Championship en 1980 (Angleterre)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1977, 1978, 1981 et 1984 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1985 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de l'UEFA en 1976 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1977 (Liverpool)

Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 1978 et 1985 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe intercontinentale en 1981 et 1984 (Liverpool)

Champion d’Angleterre en 1976, 1977, 1979, 1980, 1982, 1983, 1984 et 1986 (Liverpool)

Vice-champion d’Angleterre en 1975, 1978 et 1985 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise en 1981, 1982, 1983 et 1984 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe de la Ligue anglaise en 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Charity Shield en 1976, 1977, 1979, 1980 et 1982 (Liverpool)

Finaliste de la Charity Shield en 1983 et 1984 (Liverpool)


20/05/2019
0 Poster un commentaire