FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Angleterre


Ian Wright

Ian Wright.jpg
Ian Wright

 

Ian Edward Wright

Né le 3 novembre 1963 à Woolwich (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.pngAnglais, Attaquant, 1m75

Surnom: "Wrighty"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 33 sélections, 9 buts

(Matchs amicaux: 18 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections, 7 buts)

(Qualif Euro: 2 sélections)

(Tournoi Hassan II: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 6 février 1991 contre le Cameroun (2-0)

Dernière sélection : le 18 novembre 1998 contre la Rep. Tchèque (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png B: 3 sélections

 

1985 Greenwich Borough (ANG)
1985/91 Crystal Palace (ANG) 277 matchs, 118 buts
(Championnat d'Angleterre: 72 matchs, 28 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 153 matchs, 62 buts)
(Coupe d'Angleterre: 11 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 19 matchs, 9 buts)
(Full Members Cup: 22 matchs, 16 buts)
1991/98 Arsenal (ANG) 289 matchs, 184 buts
(Championnat d'Angleterre: 221 matchs, 128 buts)
(Coupe d'Angleterre: 16 matchs, 12 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 29 matchs, 29 buts)
(Community Shield: 2 matchs)
(Coupe des Coupes: 15 matchs, 13 buts)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 2 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)
1998/99 West Ham (ANG) 26 matchs, 9 buts
(Championnat d'Angleterre: 22 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
(Coupe Intertoto: 1 match)
1999 Nottingham Forest (ANG) (Prêt) 10 matchs, 5 buts
1999/2000 Celtic Glasgow (ECO) 10 matchs, 3 buts
(Championnat d'Écosse: 8 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Écosse: 1 match)
(Coupe de la ligue écossaise: 1 match)
2000 Burnley (ANG) 15 matchs, 4 buts
 
"Certains footballeurs sont des grands buteurs. D'autres encore marquent des buts merveilleux. Ian Wright était les deux à la fois. " Voilà comment le Hall of Fame d'Arsenal introduit ​sa star des nineties, deuxième meilleur buteur de l'histoire des Gunners. Un homme débarqué dans le professionnalisme tardivement à presque 22 ans, après avoir pratiqué le métier de maçon mais également passé ​notamment ​par la case prison (14 jours) en raison de délits routiers répétés. Il saisit finalement sa chance à Crystal Palace après avoir essuyé un refus de Millwall durant ses jeunes années. Ian Wright.jpgNous sommes en 1985 et l’attaquant, plus très jeune pour le milieu, évolue en deuxième division anglaise où il restera quatre ans avant que les Eagles ne retrouvent l’élite en 1989. Avec le club de Londres, il franchit la barre des 100 buts et attire les gros poissons du Royaume. En 1991, Arsenal sonne à la porte et Palace laisse partir son joyau pour 2,5 millions de livres, une petite fortune à l’époque. Il justifie aussitôt cet investissement en inscrivant un hat-trick dès son premier match de Premier League. Cette saison marque le début d’une histoire d’amour qui durera sept ans, dont six conclus en tant que meilleur buteur du club. Ian Wright est le fer de lance des épopées en Coupe des coupes (victoire en 1994, finale en 1995) et du premier sacre national de l'ère Wenger en 1998. L’Anglais est une machine à scorer et c’est logiquement qu’il détrône Clif Bastin comme meilleur réalisateur de l’histoire d’Arsenal, en inscrivant son 179ème but face à Bolton. Personnage fantasque, il aura moins de réussite avec la sélection. Oublié par le sélectionneur anglais, Graham Taylor, pour disputer l’Euro 92 en Suède, une bagarre avec un joueur de Tottenham le bannit ensuite de l'équipe nationale. Après un retour probant, c'est une blessure qui ruine sa seule chance de connaître une Coupe du Monde. À 35 ans, l’attaquant quitte Arsenal pour West Ham. Mais il ne fait plus impression, et quitte le club sous forme de prêt pour provoquer ses dernières (brèves) illuminations avec Nottingham Forest en 1999, puis avec le Celtic Glasgow. Il termine sa carrière avec Burnley en 2000 après quinze ans de carrière. Anobli par la Reine d'Angleterre comme Membre de l'Ordre de l'Empire britannique, il débute une nouvelle carrière de consultant puis de présentateur télé. Le buteur a également laissé au football anglais deux fils ayant tous deux joué dans l’élite, Shaun et Bradley Wright-Phillips. Deux éléments offensifs amoureux de la profondeur, bien évidemment.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1994 (Arsenal)
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1995 (Arsenal)
Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 1994 (Arsenal)
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1999 (West Ham)
Champion d'Angleterre en 1998 (Arsenal)
Vice-champion d’Écosse en 2000 (Celtic Glasgow)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1993 et 1998 (Arsenal)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 1990 (Crystal Palace)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1993 (Arsenal)
Finaliste de la Charity Shield en 1993 (Arsenal)
Vainqueur de la Full Members Cup en 1991 (Crystal Palace)
Vice-champion d'Angleterre de D3 en 2000 (Burnley)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Meilleur buteur de la Coupe des Coupes en 1995 (9 buts) (Arsenal)
Meilleur Buteur du championnat d'Angleterre en 1992 (29 buts) (Crystal Palace/Arsenal)
Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre en 1993 et 1997
Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre de D2 en 1989
Élu joueur de l'année de Crystal Palace en 1989
Élu meilleur joueur du 20ème siècle de Crystal Palace en 2006
Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2005
Nommé dans le onze centenaire de l'histoire de Crystal Place par les supporters en 2005
À reçu le Prix pour sa contribution exceptionnelle au football londonien par les "London Football Awards" en 2018
Nommé Membre de l'Ordre de l'Empire britannique en 2000
 
VIDÉO

05/10/2019
2 Poster un commentaire

Andy Cole

Andy Cole.jpg
Andy Cole

 

Andrew Alexander Cole

Né le 15 octobre 1971 à Nottingham (ANG)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Attaquant, 1m80
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 15 sélections, 1 but
(Matchs amicaux: 7 sélections)
(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections, 1 but)
(Qualif Euro: 3 sélections)
 
1ère sélection : le 29 mars 1995 contre l'Uruguay (0-0)
Dernière sélection : le 6 octobre 2001 contre la Grèce (2-2)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png B: 1 sélection, 1 but
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 8 sélections, 4 buts
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png U20: 3 sélections
 
1989/92 Arsenal (ANG) 2 matchs
(Championnat d'Angleterre: 1 match)
(Charity Shield: 1 match)
1991 Fulham (ANG) (Prêt) 13 matchs, 3 buts
1992 Bristol City (ANG) (Prêt) 12 matchs, 8 buts
1992/93 Bristol City (ANG) 33 matchs, 16 buts
(Championnat d'Anglererre de D2: 29 matchs, 12 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 4 buts)
1993/95 Newcastle United (ANG) 85 matchs, 68 buts
(Championnat d'Angleterre: 70 matchs, 55 buts)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 8 matchs, 8 buts)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs, 4 buts)
1995/2001 Manchester United (ANG) 275 matchs, 121 buts
(Championnat d'Angleterre: 195 matchs, 93 buts)
(Coupe d'Angleterre: 21 matchs, 9 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
(Charity Shield: 4 matchs)
(Ligue des Champions: 49 matchs, 19 buts)
(Coupe de l'UEFA: 1 match)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
(Coupe du Monde des clubs: 2 matchs)
2001/04 Blackburn Rovers (ANG) 100 matchs, 37 buts
(Championnat d'Angleterre: 83 matchs, 27 buts)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 8 matchs, 7 buts)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
2004/05 Fulham (ANG) 39 matchs, 13 buts
(Championnat d'Angleterre: 31 matchs, 12 buts)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 1 but)
2005/06 Manchester City (ANG) 23 matchs, 10 buts
(Championnat d'Angleterre: 22 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match, 1 but)
2006/07 Portsmouth (ANG) 22 matchs, 4 buts
(Championnat d'Angleterre: 18 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
2007 Birmingham City (ANG) (Prêt) 5 matchs, 1 but
2007/08 Sunderland (ANG) 8 matchs
(Championnat d'Angleterre: 7 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
2008 Burnley (ANG) (Prêt) 13 matchs, 6 buts
2008 Nottingham Forest (ANG) 11 matchs
(Championnat d'Angleterre de D2: 10 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)

23/09/2019
0 Poster un commentaire

Jamie Carragher

Jamie Carragher.jpg
Jamie Carragher

 

James Lee Duncan Carragher

Né le 28 janvier 1978 à Bootle (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Défenseur central, 1m83

Surnom: "Carra"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 38 sélections

(Matchs amicaux: 22 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 8 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 28 avril 1999 contre la Hongrie (1-1)

Dernière sélection : le 18 juin 2010 contre l'Algérie (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png B: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 27 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png U20: 4 sélections, 1 but

 

1996/2013 Liverpool (ANG) 737 matchs, 5 buts

(Championnat d'Angleterre: 508 matchs, 4 buts)

(Coupe d'Angleterre: 40 matchs)

(Coupe de la ligue anglaise: 35 matchs)

(Community Shield: 2 matchs)

(Ligue des Champions: 91 matchs, 1 but)

(Coupe de l'UEFA: 57 matchs)

(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)

(Coupe du Monde des clubs: 2 matchs)

 

La quintessence de la crème du défenseur anglais. Fan du bleu d'Everton durant son enfance, il choisit pourtant le centre de formation du rival Liverpuldien à l’âge de dix ans. Le début d’une histoire d’amour longue de 20 ans, ornée d’une seconde place au classement des joueurs les plus capés du club (737 matchs), derrière l’intouchable Ian Callaghan et ses 857 présences sur la feuille de match. De latéral droit à patron de la charnière centrale sous Benitez, sa hargne, ses tacles, ses duels compenseront largement sa faiblesse technique. Jamie Carragher.jpgCe sont surtout ses performances en défense qui ont marqué: il y a formé des duos solides et rugueux, au côté de Sami Hyypia, de Daniel Agger ou de Martin Škrtel. Malgré qu'il est marqué plus de csc que de buts au cours de sa carrière (7 contre 5), il trouve pourtant le chemin des filets lors de sa première titularisation face à Aston Villa lors de la saison 1996/97 au pied du kop d’Anfield Road, débutant ainsi idéalement son histoire d’amour avec le public de Liverpool. Une histoire qui l’aura vu remporter une C1, une C3, deux Cups, trois League Cups et une FA Youth Cup avec son ami Michael Owen. On peut noter également ses 191 clean sheets en Premier League – un nombre inférieur à ceux de Lampard ou Giggs, mais d’autant plus gratifiant et significatif pour un joueur au registre défensif comme lui. C'est grâce à sa combativité que les Reds renverse le Milan AC en finale de la Ligue des champions 2005. Il ira jusqu’à la limite de la souffrance physique, avec les 10 dernières minutes passées avec un mollet paralysé par les crampes. Avec Steven Gerrard, l'autre figure locale contemporaine du club, ils décrochent ce soir-là le plus beau succès de leur carrière. Faute d’avoir pu remporter ce titre de champion d'Angleterre inatteignable, malgré les 86 points de 2009. Considéré par Didier Drogba comme l’arrière le plus solide de la Premier League en son temps, Carragher a également porté le maillot des Three Lions à 38 reprises entre 1999 et 2010. Jamais considéré comme un pilier, le joueur anglais n’est titulaire qu’en 2006, en Allemagne. La grâce vient de Gary Neville, qui renonce au Mondial allemand pour blessure — leurs destins ont toujours été intimement liés. Autre chose à noter ? Quasiment rien. Jamie Carragher doit se contenter d’une place de doublure dans les 23 à l’Euro 2004 et au Mondial sud-africain en 2010. Avec son accent scouser bien prononcé, le natif de la Mersey raccroche les crampons en 2013 et endosse le costume de consultant pour la "Sky". Même si ses prises de positions sont osées et laissent parfois perplexes, il est devenu une figure de l’expertise footballistique en Angleterre. Vous l’aurez donc compris, Jamie Carragher est un peu un cheval fou de l’échiquier footballistique. Jamais la langue dans sa poche, aussi dur sur le terrain qu’en dehors, le natif de Liverpool est un personnage.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Ligue des champions en 2005 (Liverpool)

Finaliste de la Ligue des champions en 2007 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 2001 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2001 et 2005 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe du Monde des clubs en 2007 (Liverpool)

Vice-champion d’Angleterre en 2002 et 2009 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 2001 et 2006 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 2012 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de la ligue anglaise en 2001, 2003 et 2012 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe de la ligue anglaise en 2005 (Liverpool)

Vainqueur de la Community Shield en 2001 et 2006 (Liverpool)

Vainqueur de la FA Youth Cup en 1996 (Liverpool)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type du championnat d'Angleterre en 2006

Élu joueur de l'année de Liverpool en 2005

À reçu les Clés de la ville du district métropolitain de Sefton en 2008

À reçu un poste honorifique au sein de l’Université John Moores en 2012

 

DIVERS


- Il apparaît en 2005 dans un clip vidéo du groupe liverpudlien Just 3 destiné au combat anti-bully (harcèlement des enfants).

 

VIDÉO




28/08/2019
0 Poster un commentaire

John Terry

John Terry.jpg
John Terry

 

John George Terry

Né le 7 décembre 1980 à Barking (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Défenseur central, 1m87

Surnom: JT

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 78 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 30 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du monde: 15 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 9 sélections)

(Qualif Euro: 17 sélections)

(Euro: 7 sélections)



1ère sélection : le 3 juin 2003 contre la Serbie-Monténégro (2-1)

Dernière sélection : le 7 septembre 2012 contre la Moldavie (5-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 9 sélections, 1 but

 

1998/2017 Chelsea (ANG) 717 matchs, 67 buts
(Championnat d'Angleterre: 492 matchs, 41 buts)
(Coupe d'Angleterre: 58 matchs, 11 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 37 matchs, 2 buts)
(Community Shield: 6 matchs)
(Ligue des Champions: 111 matchs, 10 buts)
(Coupe des Coupes: 1 match)
(Ligue Europa: 11 matchs, 3 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
2000 Nottingham Forest (ANG) (Prêt) 6 matchs
2017/18 Aston Villa (ANG)  36 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre de D2: 32 matchs, 1 but)
(Play-offs: 3 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
 
Si vous voulez une biographie du joueur laissez un commentaire

25/08/2019
0 Poster un commentaire

Tommy Smith

Tommy Smith.jpg
Tommy Smith

 

Thomas Smith

Né le 5 avril 1945 à Liverpool (ANG)

Décédé le 12 avril 2019 à Crosby (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Défenseur central, 1m78

Surnom: "Anfield Iron"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 1 sélections

(British Home Championship: 1 sélection)

 

1ère et dernière sélection : le 19 mai 1971 contre le Pays de Galles (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 10 sélections, 2 buts

 

1962/78 Liverpool (ANG) 638 matchs, 48 buts
(Championnat d'Angleterre: 467 matchs, 36 buts)
(Coupe d'Angleterre: 52 matchs,2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 30 matchs, 2 buts)
(Charity Shield: 4 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 26 matchs,1 but)
(Coupe des Coupes: 16 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Europe des villes de foires/Coupe UEFA: 41 matchs, 5 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 3 matchs)
1976 Tampa Bay Rowdies (USA) (Prêt) 17 matchs
1978 Los Angeles Aztecs (USA) 12 matchs
1978/79 Swansea City (GAL) 36 matchs, 2 buts
 
Joueur emblématique et ancien capitaine des Reds, Tommy Smith a porté 638 fois le maillot de Liverpool, entre 1962 et 1978, et a aidé le club de sa ville natale à se positionner au sommet du football anglais. Pendant cette période, le LFC a décroché quatre titres de champions, deux FA Cup et a connu ses premiers succès européens avec deux Coupes de l'UEFA et une Coupe des clubs champions européens en 1977, durant laquelle il inscrit un but en finale contre Mönchengladbach (3 buts à 1). Il a pu goûter également à l'équipe nationale d'Angleterre, avec une sélection en 1971. Tommy Smith.jpgBill Shankly, son premier entraîneur à Anfield, a un jour lancé que le puissant Smith avait été taillé dans la pierre. Surnommé "Anfield Iron" ("l’homme de fer d’Anfield"), ce dernier pouvait jouer en défense centrale ou au milieu du terrain, et à une époque où les tacles étaient rudes, sa réputation d’homme dur était une inspiration pour ses camarades, selon Bob Paisley, le successeur de Bill Shankly, qui a un jour déclaré, en parlant de Smith : "C’était un peu comme avoir un grand frère près de toi pour te tirer du pétrin dans lequel tu t’étais fourré. " Personnage controversé, il entretenait avec son coéquipier Emlyn Hugues une relation intra-club des plus difficiles, au point un jour de féliciter un adversaire qui venait de faucher Hughes. La controverse à son sujet prend un tour plus sombre dans le livre "Out Of His Skin - The John Barnes Phenomenon" de Dave Hill (1989) où Smith expose tranquillement ses préjugés racistes, reflet de l’époque où s’exprimait à haute voix était monnaie courante. Howard Gayle, le premier Noir à porter le maillot de Liverpool (1977-1983), donne de lui une image plus positive dans le livre après une période initiale difficile : "Au début, je me suis pas mal embrouillé avec lui [...] mais une fois qu’il a vu que je ne me laissais pas faire, il est devenu super avec moi. " On retiendra finalement son style de jeu extrêmement rugueux, jusqu’à devenir l’un des "hard men" les plus craints du football anglais de l’époque (avec Dave Mackay de Tottenham, Ron Harris de Chelsea et Norman Hunter de Leeds). Un jour, dans le tunnel d’Anfield avant un match contre Tottenham, Smith remet au prolifique attaquant des Spurs Jimmy Greaves… le menu du Liverpool Infirmary, l’hôpital voisin! Le Magpie Malcolm MacDonald doit s’en souvenir encore mieux que personne, lui qui n’a mystérieusement plus jamais inscrit de but contre les Reds après avoir pourtant marqué un terrible triplé. "Ce jour-là, alors qu’il était étendu au sol blessé, j’ai été lui dire qu’il ne marquerait plus jamais contre nous tant que je serais sur le terrain ", témoignera Smith. Atteint de la maladie d'Alzheimer depuis 2014, il décède le 12 avril 2019 à l'âge de 74 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur du British Home Championship en 1971 (Angleterre)
Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1977 et 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1973 et 1976 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1977 (Liverpool)

Champion d’Angleterre en 1966, 1973, 1976 et 1977 (Liverpool)

Vice-champion d’Angleterre en 1969, 1974, 1975 et 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1965 et 1974 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1971 et 1977 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe de la ligue anglaise en 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Charity Shield en 1965, 1966, 1974 et 1977 (Liverpool)

Finaliste de la Charity Shield en 1971 (Liverpool)


31/05/2019
0 Poster un commentaire

David Fairclough

David Fairclough.jpg
David Fairclough

 

David Fairclough

Né le 5 janvier 1957 à Liverpool (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, Attaquant, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png espoirs: 1 sélection

 

1975/83 Liverpool (ANG) 154 matchs, 55 buts
(Championnat d'Angleterre: 98 matchs, 34 buts)
(Coupe d'Angleterre: 15 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 21 matchs, 10 buts)
(Charity Shield: 1 match)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 11 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 1 but)
(Supercoupe de l'UEFA: 3 matchs, 3 buts)
1982 Toronto Blizzard (CAN) (Prêt) 20 matchs, 4 buts
1983/85 FC Lucerne (SUI) 40 matchs, 8 buts
1985 Norwich City (ANG) 2 matchs
1985/86 Oldham Athletic (ANG) 17 matchs, 1 but
1986/89 Beveren (BEL) 70 matchs, 14 buts
1989/90 Tranmere Rovers (ANG) 14 matchs, 1 but
1990/91 Wigan Athletic (ANG) 7 matchs, 1 but
 
En Angleterre, les journalistes qualifient de "super-sub" (super-remplaçant) tous les remplaçants qui, entrés en cours de match, donnent la victoire à leur équipe. Mais le premier, le seul, le vrai, l'unique "Supersub", c'est lui: David Fairclough, attaquant de Liverpool dans les années 70 et 80! D'où vient cette réputation? À l'époque où la carotte bionique jouait à Liverpool (1975-1983), les clubs anglais n'étaient autorisés à faire qu'un seul changement. Mais, dès sa première saison chez les Reds, David Faiclough était très souvent lancé en cours de match par l'entraîneur Bob Paisley: en 14 apparitions, dont 9 en tant que remplaçant, le natif de Liverpool avait marqué 7 buts. Son coup d'éclat le plus fameux a lieu le 16 mars 1977 à Anfield, en quart de finale de la Coupe d'Europe des clubs champions. Liverpool, battu 1 but à 0 à Saint-Etienne à l'aller, mène 2 buts à 1 quand Fairclough pénètre sur le terrain en lieu et place de John Toshack, à 20 minutes de la fin. À ce moment-là, ce sont les Verts qui sont qualifiés. Pourtant, en toute fin de partie, David Faiclough prend de vitesse la défense stéphanoise et inscrit le but de la qualification. Ce soir-là, le diable était roux. Pour la petite histoire, Les Reds remportera la compétition pour la première fois de son histoire. Trois autres couronnements suivront lors des sept éditions suivantes. Curieusement, après ce but qui en promettait beaucoup d'autres, David Fairclough va connaître une carrière plutôt mitigée. Il ne décrochera jamais vraiment une place de titulaire à Liverpool, et ne connaîtra en tout et pour tout qu'une seule sélection en équipe d'Angleterre, chez les espoirs. À 26 ans, il sera prêté au Toronto Blizzard, au Canada, autant dire loin des exigences du foot de haut niveau. On le verra ensuite errer à Lucerne en Suisse, à Norwich, à Oldham, avant de disputer trois saisons à Beveren, en Belgique. L'histoire, finalement, n'a retenu que son but face à Saint-Étienne. Sa réputation de Supersub lui collera à la peau toute sa carrière. On en oublierait presque qu'avec Liverpool il a disputé 92 matchs comme titulaire, et seulement 62 comme remplaçant (pour 55 buts marqués)... Sa contribution qu'il a apportée au succès de Liverpool sous Bob Paisley restera inestimable.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1977, 1978 et 1981 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1976 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1977 (Liverpool)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1978 (Liverpool)

Champion d’Angleterre en 1976, 1977,1979, 1980 et 1983 (Liverpool)

Vice-champion d’Angleterre en 1978 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1977 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de la ligue anglaise en 1981 et 1983 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe de la ligue anglaise en 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Charity Shield en 1976 (non-joué), 1977, 1979 (non-joué) et 1980 (non-joué) (Liverpool)


30/05/2019
0 Poster un commentaire