FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Tibor Nyilasi

Tibor Nyilasi.png
Tibor Nyilasi

 

Né le 18 janvier 1955 à Várpalota (HON)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864331_201505283930779.png Hongrois, Milieu offensif, 1m89

Surnom: Nyil

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864331_201505283930779.png 70 sélections, 32 buts

(Matchs amicaux: 39 sélections, 12 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 17 sélections, 7 buts)

(Coupe du Monde: 5 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 9 sélections, 11 buts)

 

1ère sélection : le 10 août 1975 contre l'Iran (2-1)

Dernière sélection : le 16 octobre 1985 contre le Pays de Galles (3-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864331_201505283930779.png espoirs: 7 sélections, 3 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864331_201505283930779.png U18: 3 sélections, 1 but

 1 sélection

 

1972/83 Ferencváros (HON) 374 matchs, 211 buts
(Championnat de Hongrie: 243 matchs, 132 buts)
(Coupe de Hongrie: 41 matchs, 21 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 5 matchs, 4 buts)
(Coupe des Coupes: 9 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
Coupe Mitropa: 2 matchs, 3 buts)
(1983/88 Austria Vienne (AUT) 221 matchs, 172 buts
(Championnat d'Autriche: 120 matchs, 81 buts)
(Coupe d'Autriche: 14 matchs, 18 buts)
(Supercoupe d'Autriche: 1 match)
Coupe d'Europe des clubs champions: 10 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 9 buts)
 
Dernier grand joueur de la Hongrie, Tibor Nyilasi a eu sa reconnaissance internationale à la fin des années 70. Formé à Ferencváros, le milieu magyar oriente le jeu des "Verts" qui disputent le titre aux rivaux historiques Honved et Ujpest. Forgé par quelques trophées ou accessits (coupe de Hongrie en 1974 et 1978, le doublé coupe-Championnat en 1976, finaliste de la Coupe des Coupes en 1975), Tibor obtient le feu vert des autorités hongroises pour passer à l'Ouest à 28 ans après dix années à servir les intérêts de son bloc choisissant de signer à l'Autria Vienne. Pas non plus la meilleure équipe pour asseoir une renommée qui a dépassé les frontières depuis fort longtemps, même si Tibor cumule les premiers prix (championnat 1984 et 1985 ainsi que le doublé en 1986). Sa plus belle partition pour le dribbleur reste tout de même la sélection hongroise. Juste avant d'embarquer pour la Coupe du Monde 1978 en Argentine, il enflamme les éliminatoires. "Nyil", "l'Arc" dans sa langue natale, c'est ainsi qu'on l'appelle au pays, pointe à nouveau comme une flèche en match de barrage contre la Bolivie au Nepstadion, avant de dérouler et de l'emporter 6 buts à 0 puis 3 buts à 2 au retour à La Paz, à 3 600 mètres d'altitude. Malheureusement, les Magyars tombent dans le groupe de la mort avec l'Italie, la France et l'Argentine. Trois revers au final et pas un petit point à ramener au pays. De nouveau présent quatre ans plus tard en Espagne, il participe à la démonstration hongroise sur le Salvador (10 buts à 1) en inscrivant un doublé. Record du plus grand nombre de buts marqués en une seule rencontre par une même équipe dans un Mondial, une performance qui tient toujours. Un festival qui commence dès la 4ème minute pour s'achever à la 83ème avec en plus des deux buts du grand échalas un triplé de László Kiss, un doublé de László Fazekas et des buts de József Tóth, de Gábor Pölöskei et de Lázár Szentes. Autant dire un cauchemar. Malgré ce départ en fanfare, cela ne suffira pas aux Hongrois pour se qualifier pour la suite de la compétition. Seule une victoire leur permettrait de passer ce tour. Alors, pour le dernier match contre la Belgique, les Magyars se présenteront avec cinq attaquants, version WM, comme au bon vieux temps des années 50 triomphantes. Pour un nul 1-1. Une désillusion et deux coupes du Monde au goût amer pour l'équipe nationale perdue dans un football-goulash un peu trop lourd pour Tibor Nyilasi. Devenu consultant télé omniprésent, très pertinent, très juste, il est surtout très respecté comme ancien joueur. On parle tout de même d'un mec qui a fini cinq fois dans les points au Ballon d'Or.
 
PALMARÈS
Finaliste du Championnat d'Europe espoirs en 1976 (Hongrie)
Finaliste du Tournoi de Toulon en 1974 (Hongrie)
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1975 (Ferencvaros)
Champion de Hongrie en 1976 et 1981 (Ferencvaros)
Vice-champion de Hongrie en 1973, 1974, 1979, 1982 et 1983 (Ferencvaros)
Champion d'Autriche en 1984, 1985 et 1986 (Austria Vienne)
Vice-champion d'Autriche en 1987 et 1988 (Austria Vienne)
Vainqueur de la Coupe de Hongrie en 1974, 1976 et 1978 (Ferencvaros)
Finaliste de la Coupe de Hongrie en 1977 et 1979 (Ferencvaros)
Vainqueur de la Coupe d'Autriche en 1986 (Austria Vienne)
Finaliste de la Coupe d'Autriche en 1984 et 1985 (Austria Vienne)
Finaliste de la Supercoupe d'Autriche en 1986 (Austria Vienne)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur footballeur hongrois de l'année en 1981
Meilleur buteur de la Coupe UEFA en 1984 (8 buts) (Austria Vienne)
Meilleur buteur du championnat de Hongrie en 1981 (29 buts) (Ferencvaros)
Meilleur buteur du championnat d'Autriche en 1984 (26 buts) (Austria Vienne)
À reçu le Prix Toldi en 1981, 1982 et 1983
À reçu la Croix d'Officier de l'Ordre du Mérite de la République hongroise en 1994
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©Imago


28/07/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1140 autres membres