Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Vinnie Jones

Vinnie Jones.jpg
Photo: ©Alamy

 

Vinnie Jones

 

Vincent Peter Jones

Né le 5 janvier 1965 à Watford (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png Gallois, Milieu défensif, 1m81

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png 9 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Europ: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 14 décembre 1994 contre la Bulgarie (0-3)

Dernière sélection : le 29 mars 1997 contre la Belgique (1-2)

 

1984/86 Wealdstone FC (ANG) 38 matchs, 2 buts
1986 IFK Holmsund (SUE) (Prêt) 22 matchs, 1 but
1986/89 Wimbledon (ANG) 103 matchs, 10 buts
(Championnat d'Angleterre: 77 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Angleterre: 14 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 11 matchs)
(Full Members Cup: 1 match)
1989/90 Leeds United (ANG) 46 matchs, 5 buts
(Championnat d'Angleterre: 1 match)
(Championnat d'Angleterre de D2: 45 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
(Full Members Cup: 4 matchs)
1990/91 Sheffield United (ANG) 41 matchs, 2 buts
(Championnat d'Angleterre: 35 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs)
(Full Members Cup: 1 match)
1991/92 Chelsea (ANG) 52 matchs, 7 buts
(Championnat d'Angleterre: 42 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)
(Full Members Cup: 5 matchs, 2 buts)
1992/98 Wimbledon (ANG) 201 matchs, 13 buts
(Championnat d'Angleterre:177 matchs, 12 buts)
(Coupe d'Angleterre: 15 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 9 matchs)
1998/99 Queens Park Rangers (ANG) 9 matchs, 1 but

 

Avant que sa gueule de tueur fasse le bonheur des réalisateurs de cinéma, Vinnie Jones et ses tacles ont été le cauchemar des chevilles de Premier League. Expulsé douze fois dans sa carrière, il détient le record de l'avertissement le plus rapide: trois secondes de jeu.

 

Il est l’une des pires teignes qu’aient connues les terrains de football anglais. D’ailleurs si l’homme avait connu l’arbitrage moderne, il aurait peut-être concurrencé les statistiques de Cyril Rool. Né en 1965 à Watford, dans la banlieue de Londres, Vincent Peter Jones, plus connu sous le surnom de Vinnie, quitte un foyer familial brisé pour entamer sa carrière de footballeur. Dans les années 90, le Gallois a écumé les quatre coins du pays. Le club amateur de Wealdstone, Leeds, Sheffield, Chelsea et surtout Wimbledon. Il était l’un des membres éminents du Crazy Gang, aux côtés de Dennis Wise, Lawrie Sanchez et John Fashanu. Une équipe sans fioritures, sans dribbles superflus mais avec des longs ballons pour l’attaquant, une intimidation permanente et un combat physique de tout les instants. Graeme Sharp, Gary Stevens, Steve McMahon et tous ceux qui ont croisé le fer avec lui ne peuvent pas l’oublier. Reconnu pour avoir fait le buzz avec ce fameux reportage "Soccer’s Hard Men" en 1992, dans lequel il vante le jeux rugueux et les tacles violents, le milieu défensif dispose d’un éventail de mauvais gestes impressionnant.

 

Vinnie Jones.jpg

Photo: ©Mark Leech/Offside

 

À peine arrivé, il s’était adressé un peu durement à Kenny Dalglish, la star de Liverpool, qui venait de le tacler ("Fais encore ça une fois, mon pote, et je t’arrache l’oreille pour chier dans le trou") avant de tirer l’oreille du pauvre King Kenny sur chaque corner. Autre exemple de l’intelligence du bonhomme: en 1994, alors que Wimbledon était en Norvège pour disputer un match amical de pré-saison, la machine à tacles avait passé la nuit précédente à picoler et à se battre. Ayant raté le bus emmenant l’équipe au stade, il parcourt vingt bornes en courant, termine sa nuit sur le banc de touche, entre en cours de jeu et envoie son adversaire direct à l’hôpital, le front en sang. Mais surtout, il s'était rendu célèbre pour son fameux marquage "à la culotte" d'une futur étoile du foot anglais, Paul Gascoigne, en 1988. Vinnie avait offert un cliché mythique aux photographes en chopant à pleines mains les testicules de son vis-à-vis, puis une réplique non moins mythique récitée par Gazza lui-même quand le violent Bad Boy s'est approché de lui: "Je m’appelle Vinnie Jones, je suis un gitan, je gagne beaucoup de fric et je vais t’arracher l’oreille avec les dents, puis tout recracher dans l’herbe. Tu es seul mon gros, tout seul avec moi! " Paul rajoute son sentiment: "Tout le temps, j’ai senti son souffle derrière moi, comme un dragon. Je ne me suis jamais plaint d’être taclé, mais il s’agissait à chaque fois de pures agressions! À un moment, il m’a craché au visage en me disant: «Je vais juste tirer un corner, mais ne t’inquiète pas, mon gros, je reviens!» " L'anecdote est connue pour l’un des plus gros bourrins de l’élite anglaise.

 

Hors terrains, l’international des Dragons aux 9 sélections n’est pas plus exemplaire. Il a été condamné à 100 heures de travaux d’intérêt généraux suite à une violente dispute avec un voisin. Revenu avec de belles cicatrices sur le visage après des bastons avec des gitans, il avait pris aussi l’habitude de se pointer à l’entraînement avec une batte de baseball. "Un cerveau de moustique.", dixit Sam Hamman, l'ancien président des Dons. Ce passé de joueur violent et ses apparitions dans les tabloïds anglais à cause de nombreuses bagarres lui ont offert au moins une chose: une place à Hollywood, où il mène une carrière honorable. Devenu acteur grâce au réalisateur anglais Guy Ritchie qui lui offre le rôle d'un tueur dans "Arnaques, crimes et botanique", il enchaîne les succès et joue souvent les gros bras (Snatch, 60 secondes chrono, X-Men: l'affrontement final...). Le leader charismatique du Crazy Gang est également apparu dans de nombreuses séries comme Arrow ou Elementary. Guy Ritchie avait dit de lui: "Ce qui se passerait, s'il y avait l'apocalypse, c'est qu'un certain nombre de choses survivraient... dont Vinnie Jones!" Pour finir, Vinnie était aussi un bon gars. Il a participé à bons nombres d’œuvres caritatives ce qui rend le personnage sympathique. Il faut lui reconnaître qu’il fait partie de ce très rare pourcentage de retraité du sport à garder une immense popularité et à continuer d’être actif sur un domaine qu’il n’a approché que tard dans sa vie.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1988 (Wimbledon)

Champion d'Angleterre de D2 en 1990 (Leeds UTD)

Champion d'Angleterre de D5 en 1985 (Wealdstone FC)



03/01/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1211 autres membres