Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Pays de Galles


Vinnie Jones

Vinnie Jones.jpg
Photo: ©Alamy

 

Vinnie Jones

 

Vincent Peter Jones

Né le 5 janvier 1965 à Watford (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png Gallois, Milieu défensif, 1m81

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png 9 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Europ: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 14 décembre 1994 contre la Bulgarie (0-3)

Dernière sélection : le 29 mars 1997 contre la Belgique (1-2)

 

1984/86 Wealdstone FC (ANG) 38 matchs, 2 buts
1986 IFK Holmsund (SUE) (Prêt) 22 matchs, 1 but
1986/89 Wimbledon (ANG) 103 matchs, 10 buts
(Championnat d'Angleterre: 77 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Angleterre: 14 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 11 matchs)
(Full Members Cup: 1 match)
1989/90 Leeds United (ANG) 46 matchs, 5 buts
(Championnat d'Angleterre: 1 match)
(Championnat d'Angleterre de D2: 45 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
(Full Members Cup: 4 matchs)
1990/91 Sheffield United (ANG) 41 matchs, 2 buts
(Championnat d'Angleterre: 35 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs)
(Full Members Cup: 1 match)
1991/92 Chelsea (ANG) 52 matchs, 7 buts
(Championnat d'Angleterre: 42 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)
(Full Members Cup: 5 matchs, 2 buts)
1992/98 Wimbledon (ANG) 201 matchs, 13 buts
(Championnat d'Angleterre:177 matchs, 12 buts)
(Coupe d'Angleterre: 15 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 9 matchs)
1998/99 Queens Park Rangers (ANG) 9 matchs, 1 but

 

Avant que sa gueule de tueur fasse le bonheur des réalisateurs de cinéma, Vinnie Jones et ses tacles ont été le cauchemar des chevilles de Premier League. Expulsé douze fois dans sa carrière, il détient le record de l'avertissement le plus rapide: trois secondes de jeu.

 

Il est l’une des pires teignes qu’aient connues les terrains de football anglais. D’ailleurs si l’homme avait connu l’arbitrage moderne, il aurait peut-être concurrencé les statistiques de Cyril Rool. Né en 1965 à Watford, dans la banlieue de Londres, Vincent Peter Jones, plus connu sous le surnom de Vinnie, quitte un foyer familial brisé pour entamer sa carrière de footballeur. Dans les années 90, le Gallois a écumé les quatre coins du pays. Le club amateur de Wealdstone, Leeds, Sheffield, Chelsea et surtout Wimbledon. Il était l’un des membres éminents du Crazy Gang, aux côtés de Dennis Wise, Lawrie Sanchez et John Fashanu. Une équipe sans fioritures, sans dribbles superflus mais avec des longs ballons pour l’attaquant, une intimidation permanente et un combat physique de tout les instants. Graeme Sharp, Gary Stevens, Steve McMahon et tous ceux qui ont croisé le fer avec lui ne peuvent pas l’oublier. Reconnu pour avoir fait le buzz avec ce fameux reportage "Soccer’s Hard Men" en 1992, dans lequel il vante le jeux rugueux et les tacles violents, le milieu défensif dispose d’un éventail de mauvais gestes impressionnant.

 

Vinnie Jones.jpg

Photo: ©Mark Leech/Offside

 

À peine arrivé, il s’était adressé un peu durement à Kenny Dalglish, la star de Liverpool, qui venait de le tacler ("Fais encore ça une fois, mon pote, et je t’arrache l’oreille pour chier dans le trou") avant de tirer l’oreille du pauvre King Kenny sur chaque corner. Autre exemple de l’intelligence du bonhomme: en 1994, alors que Wimbledon était en Norvège pour disputer un match amical de pré-saison, la machine à tacles avait passé la nuit précédente à picoler et à se battre. Ayant raté le bus emmenant l’équipe au stade, il parcourt vingt bornes en courant, termine sa nuit sur le banc de touche, entre en cours de jeu et envoie son adversaire direct à l’hôpital, le front en sang. Mais surtout, il s'était rendu célèbre pour son fameux marquage "à la culotte" d'une futur étoile du foot anglais, Paul Gascoigne, en 1988. Vinnie avait offert un cliché mythique aux photographes en chopant à pleines mains les testicules de son vis-à-vis, puis une réplique non moins mythique récitée par Gazza lui-même quand le violent Bad Boy s'est approché de lui: "Je m’appelle Vinnie Jones, je suis un gitan, je gagne beaucoup de fric et je vais t’arracher l’oreille avec les dents, puis tout recracher dans l’herbe. Tu es seul mon gros, tout seul avec moi! " Paul rajoute son sentiment: "Tout le temps, j’ai senti son souffle derrière moi, comme un dragon. Je ne me suis jamais plaint d’être taclé, mais il s’agissait à chaque fois de pures agressions! À un moment, il m’a craché au visage en me disant: «Je vais juste tirer un corner, mais ne t’inquiète pas, mon gros, je reviens!» " L'anecdote est connue pour l’un des plus gros bourrins de l’élite anglaise.

 

Hors terrains, l’international des Dragons aux 9 sélections n’est pas plus exemplaire. Il a été condamné à 100 heures de travaux d’intérêt généraux suite à une violente dispute avec un voisin. Revenu avec de belles cicatrices sur le visage après des bastons avec des gitans, il avait pris aussi l’habitude de se pointer à l’entraînement avec une batte de baseball. "Un cerveau de moustique.", dixit Sam Hamman, l'ancien président des Dons. Ce passé de joueur violent et ses apparitions dans les tabloïds anglais à cause de nombreuses bagarres lui ont offert au moins une chose: une place à Hollywood, où il mène une carrière honorable. Devenu acteur grâce au réalisateur anglais Guy Ritchie qui lui offre le rôle d'un tueur dans "Arnaques, crimes et botanique", il enchaîne les succès et joue souvent les gros bras (Snatch, 60 secondes chrono, X-Men: l'affrontement final...). Le leader charismatique du Crazy Gang est également apparu dans de nombreuses séries comme Arrow ou Elementary. Guy Ritchie avait dit de lui: "Ce qui se passerait, s'il y avait l'apocalypse, c'est qu'un certain nombre de choses survivraient... dont Vinnie Jones!" Pour finir, Vinnie était aussi un bon gars. Il a participé à bons nombres d’œuvres caritatives ce qui rend le personnage sympathique. Il faut lui reconnaître qu’il fait partie de ce très rare pourcentage de retraité du sport à garder une immense popularité et à continuer d’être actif sur un domaine qu’il n’a approché que tard dans sa vie.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1988 (Wimbledon)

Champion d'Angleterre de D2 en 1990 (Leeds UTD)

Champion d'Angleterre de D5 en 1985 (Wealdstone FC)


03/01/2022
0 Poster un commentaire

Dean Saunders

Dean Saunders.jpg
Photo: ©Bob Thomas Sports Photography

 

Dean Saunders

 

Dean Nicholas Saunders

Né le 21 juin 1964 à Swansea (GAL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png Gallois, Attaquant, 1m73

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png 75 sélections, 22 buts

(Matchs amicaux: 28 sélections, 7 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 26 sélections, 10 buts)

(Qualif Euro: 21 sélections, 5 buts)

 

1ère sélection : le 26 mars 1986 contre l'Eire (1-0)

Dernière sélection : le 28 mars 2001 contre l'Ukraine (1-1)

 

1982/85 Swansea City (GAL) 49 matchs, 12 buts
1985 Cardiff City (GAL) (Prêt) 4 matchs
1985/87 Brighton & Hove Albion (ANG) 83 matchs, 26 buts
(Championnat d'Angleterre de D2: 72 matchs, 21 buts)
(Coupe d'Angleterre: 7 matchs, 5 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs)
1987/88 Oxford United (ANG) 71 matchs, 32 buts
(Championnat d'Angleterre: 49 matchs, 18 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 10 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 10 matchs, 8 buts)
1988/91 Derby County (ANG) 124 matchs, 52 buts
(Championnat d'Angleterre: 106 matchs, 42 buts)
(Coupe d'Angleterre: 6 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 12 matchs, 10 buts)
1991/92 Liverpool (ANG) 61 matchs, 25 buts
(Championnat d'Angleterre: 42 matchs, 11 buts)
(Coupe d'Angleterre: 8 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 5 matchs, 2 buts)
(Charity Shield: 1 match,1 but)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 9 buts)
1992/95 Aston Villa (ANG) 140 matchs, 49 buts
(Championnat d'Angleterre: 116 matchs, 38 buts)
(Coupe d'Angleterre: 9 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 15 matchs, 7 buts)
1995/96 Galatasaray (TUR) 27 matchs, 15 buts
1996/97 Nottingham Forest (ANG) 51 matchs, 9 buts
(Championnat d'Angleterre: 34 matchs, 3 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 9 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 6 matchs, 2 buts)
1997/98 Sheffield United (ANG) 53 matchs, 22 buts
(Championnat d'Angleterre de D2: 43 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Angleterre: 6 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs, 3 buts)
1998/99 Benfica Lisbonne (POR) 17 matchs, 5 buts
1999/2001 Bradford City (ANG) 50 matchs, 5 buts
(Championnat d'Angleterre: 44 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Angleterre: 3 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 2 buts)

 

Le nom de Dean Saunders n'est sans doute pas familier à la plupart des fans de football. Si l’attaquant gallois, qui a notamment fait les beaux jours de Derby County et d'Aston Villa, n’était pas un génie du ballon rond, son patronyme restera à jamais lié à un but légendaire inscrit avec Sheffield UTD contre Port Vale lors de cette saison 1997-1998 de D2 britannique.

 

En effet, À la 89ème minute, alors que les Blades mènent 1 but à 0, l'un des meilleurs buteurs du Pays de Galles (22 buts en 75 sélections) pique un sprint le long de la ligne de touche pour tenter de sauver le ballon. Mais, Paul Musselwhite, la petite légende locale des Valiants sort de son but à toute vitesse, lui brûle la politesse d’un superbe tacle glissé et envoie le cuir hors des limites de jeu. Lorsque Saunders prend le ballon en main pour effectuer la touche, le portier anglais semble complètement perdu. Après quelques secondes d’hésitation, il décide de regagner sa cage. Saunders, de son côté, n'a pas de coéquipier à l'horizon. En quelques secondes, l'attaquant âgé de 33 ans trouve la vivacité d'esprit de lancer le ballon dans le dos de Musselwhite. Le cuir revient alors dans ses pieds, après quoi il envoie une frappe audacieuse dans un angle difficile. Le malheureux gardien ne comprend pas ce qui lui arrive et, confus, tente d’arrêter le tir avec ses mains, bien qu’il soit encore en dehors de son rectangle. Dans le stade, personne n’en croit ses yeux. Saunders vient d’inventer le "trolling football", de quoi le rendre encore plus fier de sa géniale intuition. À moins qu'il ait en fait tout manigancé, lui qui a avoué l’avoir déjà " fait à l’entraînement."

 

PALMARÈS

 

Vice-champion d'Angleterre en 1993 (Aston Villa)

Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1992 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de Turquie en 1996 (Galatasaray)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1994 (Aston Villa)

Finaliste de la Charity Shield en 1992 (Liverpool)

Champion d'Angleterre de D2 en 1998 (Nottingham Forest)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Meilleur buteur de la Coupe de l'UEFA en 1992 (9 buts) (Liverpool)

Élu meilleur joueur de l'année de Brighton & Hove Albion en 1986

Élu meilleur joueur de l'année de Derby County en 1991

 

VIDÉO

 


03/12/2021
0 Poster un commentaire

Neville Southall

Neville Southall.jpg
Photo: ©The Sun

 

Neville Southall

 

Né le 16 septembre 1958 à Llandudno (GAL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png Gallois, Gardien de but, 1m85

Surnom: Big Nev

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png 92 sélections

(Matchs amicaux: 31 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 29 sélections)

(Qualif Euro: 25 sélections)

(British Home Championship: 7 sélections)

 

1ère sélection : le 27 mai 1982 contre l'Irlande du Nord (3-0)

Dernière sélection : le 20 août 1997 contre la Turquie (4-6)

 

1979/80 Winsford United (ANG)

1980/81 Bury (ANG) 44 matchs
(Championnat d'Angleterre de D4: 39 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs)
1981/98 Everton (ANG) 743 matchs
(Championnat d'Angleterre: 578 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 70 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 62 matchs)
(Charity Shield: 3 matchs)
(Coupe des Coupes: 13 matchs)
(Full Members Cup: 10 matchs)
(Football League Super Cup: 7 matchs)
1983 Port Vale (ANG) 9 matchs
1997/98 Southend United (ANG) 9 matchs
1998 Stoke City (ANG) 3 matchs
1998 Doncaster Rovers (ANG) 9 matchs
1998/2000 Torquay United (ANG) 61 matchs
(Championnat d'Angleterre de D4: 53 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 4 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
(Football League Trophy: 2 matchs)
1999 Huddersfield Town (ANG) (Prêt)
2000 Bradford City (ANG) 1 match
2000/01 York City (ANG)
Aout- Déc 2001 Rhyl FC (GAL) 3 matchs
Déc 2001 Shrewsbury Town (ANG)
Déc 2001/Mars 02 Dover Athletic (ANG)
Mars 2002/Juin 02 Dagenham & Redbridge (ANG)
 
Considéré comme l'un des meilleurs gardiens au Monde dans les années 80 et 90, Neville Southall a presque tout gagné à l'époque avec Everton. Deux titres de champion, deux coupes d'Angleterre et la Coupe des Coupes ont fait de lui une référence à son poste sur le Vieux Continent.
 
Son parcours atypique a également contribué à nourrir sa légende. Big Nev a en effet commencé à gagner sa vie dans un café de sa ville natale, Llandudno, au nord du Pays de Galles, avant d'être employé par les services municipaux et de devenir éboueur. Il n'aura travaillé que quelques mois à l'arrière du camion avant de passer professionnel dans le monde du football. Les supporters ont pourtant gardé de lui cette image et le titre de son autobiographie, publiée en 2012, est un clin d'œil à son ancien métier: "The Binman Chronicles" ("Chroniques d'un éboueur"). Après avoir fait ses débuts à Bury, il apparaît pour la première fois en First Division avec Everton à l'âge de 22 ans. Chez les Toffees, il y reste près de 17 ans et dispute au total 578 matchs, dont 269 sans encaisser de buts. Deux records qui tiennent toujours dans le second club de Liverpool. Justement, l'international gallois aux 92 sélections est également recordman de participations au derby de la ville avec 41 apparitions. Après avoir défendu les cages de Goodison Park, il écume le championnat anglais de 1998 à 2002, sans oublier de jouer dans son pays, à Rhyl en 2001. En fin de carrière – à 41 ans et 178 jours, il devient en 2000 le 4ème joueur le plus âgé de l'histoire de la Premier League -, sa balance affichait aisément la barre des cent kilos. Mais malgré tout il s’est toujours arrangé pour être un des portiers aussi aimé qu’indispensable dans les équipes dans lesquelles il a joué.
 
PALMARÈS
 
Finaliste du British Home Championship en 1984 (Pays de Galles)
Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1985 (Everton)
Finaliste de la Full Members Cup en 1989 et 1991 (Everton)
Champion d'Angleterre en 1985 et 1987 (Everton)
Vice-champion d'Angleterre en 1986 (Everton)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1984 et 1995 (Everton)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 1985, 1986 et 1989 (EVerton)
Finaliste de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1984 (Everton)
Vainqueur de la Charity Shield en 1984, 1985 et 1995 (Everton)
Vainqueur de la Cheshire Senior Cup en 1980 (Winsford United)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Élu joueur de l'année du Bury FC en 1981
Élu joueur de l'année de Torquay United en 1999
Nommé dans le onze mondial de l'année de 'World Socer" en 1991
Nommé dans l'équipe type de l'année PFA du championnat d'Angleterre en 1987, 1988, 1989 et 1990
Élu personnalité sportive galloise de l'année par BBC en 1995
Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2016
Nommé Membre de l'Ordre de l'Empire britannique en 1995
 
DIVERS
 
- En 2007, afin de payer la pension alimentaire de sa première femme, Neville Southall attaque en justice son propre enfant, Samantha, fille des deux ex-époux, dans le but de récupérer une partie de ses trophées. Oui, le Gallois, en bon père poule, avait offert la plupart de ses médailles à sa progéniture pour l'anniversaire de ses 10 ans. Coût total de cette collection : 70 000 euros ! Verdict : le juge des familles donne raison au père, oblige Samantha à rendre son cadeau d'enfance et la condamne à 7 500 euros de remboursements de frais de justice. En larmes le jour du procès, cette dernière lâche alors en place publique : "Je suis dévastée, je ne sais pas comment je vais payer cette somme… J'idolâtrais mon père ; maintenant je ne vois personne plus con que lui."
 
SOURCES/RESSOURCES
 
- FIFA/Eurosport

19/09/2020
0 Poster un commentaire

Ivor Allchurch

Ivor Allchurch.jpg
Ivor Allchurch

 

Ivor John Allchurch

Né le 16 octobre 1929 à Swansea (GAL)
Décédé le 10 juillet 1997 à Swansea (GAL)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png Gallois, Attaquant, 1m78
Surnom: Golden Boy
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png 68 sélections, 23 buts
(Matchs amicaux: 16 sélections, 6 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections, 8 buts)
(Coupe du Monde: 5 sélections, 2 buts)
(Qualif Euro: 2 sélections)
(British Home Championship: 37 sélections, 9 buts)
 
1ère sélection : le 15 novembre 1950 contre l'Angleterre (2-4)
Dernière sélection : le 22 mai 1966 contre le Chili (0-2)
 
1947/58 Swansea Town (GAL) 358 matchs, 140 buts
(Championnat d'Angleterre de D2: 327 matchs, 124 buts)
(Coupe d'Angleterre: 17 matchs, 8 buts)
(Coupe du Pays de Galles: 14 matchs, 8 buts)
1958/62 Newcastle United (ANG) 154 matchs, 51 buts
(Championnat d'Angleterre: 103 matchs, 36 buts)
(Championnat d'Angleterre: 40 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Angleterre: 8 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 1 but)
1962/65 Cardiff City (GAL) 126 matchs, 47 buts
(Championnat d'Angleterre de D2: 103 matchs, 39 buts)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 5 matchs)
(Coupe du Pays de Galles: 15 matchs, 8 buts)
(Coupe des Coupes: 1 match)
1965/68 Swansea Town (GAL) 144 matchs, 50 buts
(Championnat d'Angleterre de D3: 78 matchs, 23 buts)
(Championnat d'Angleterre de D4: 40 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Angleterre: 8 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 6 matchs, 4 buts)
(Coupe du Pays de Galles: 10 matchs, 5 buts)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
 
Malgré des passages réussis à Newcastlet et à Cardiff, Ivor Allchurch passera l'essentiel de sa carrière à Swansea, où une statue à son effigie a été érigée à l'extérieur du stade Liberty. Surnommé le "Golden Boy" du football gallois, il est le meilleur buteur des "Swans" en championnat avec 166 buts inscrits en 430 rencontres jouées entre 1947 et 1958, puis de 1965 à 1968, devançant ses compatriotes Eddie James (115 buts) et Herbie Williams (104 buts). Il fait aussi partie des meilleurs buteurs de l’histoire du Pays de Galles avec 23 buts (68 sélections) dont 2 durant la Coupe du Monde 1958, défait en quart de finale par le futur vainqueur brésilien sur un but de Pelé. Le légendaire attaquant est également inclus au Hall of Fame anglais et gallois. Il est décédé en 1997 à l’âge de 67 ans.
 
PALMARÈS
Vainqueur du British Home Championship en 1952, 1956 et 1960 (Pays de Galles)
Finaliste du British Home Championship en 1961, 1962 et 1965 (Pays de Galles)
Vainqueur de la Coupe du Pays de Galles en 1950, 1966 (Swansea), 1964 et 1965 (Cardiff City)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu personnalité sportive galloise de l'année par BBC en 1962
Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2015
Intronisé au Hall of Fame du sport gallois en 2005
Nommé Membre de l'Ordre de l'empire britannique en 1965
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©Getty images

19/11/2019
0 Poster un commentaire

John Toshack

John Toshack.jpg
photo: ©DR

 

John Toshack

 

John Benjamin Toshack

Né le 22 mars 1949 à Cardiff (GAL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png Gallois, Attaquant, 1m85

Surnom: "Toch"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png 40 sélections, 13 buts

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 9 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 12 sélections, 5 buts)

(British Home Championship: 15 sélections, 6 buts)

 

1ère sélection : le 26 mars 1969 contre la RFA (1-1)

Dernière sélection : le 17 octobre 1979 contre la RFA (1-5)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4984312_201507122813274.png espoirs: 4 sélections

 

1965/70 Cardiff City (GAL) 207 matchs, 100 buts
(Championnat d'Angleterre de D2: 162 matchs, 74 buts)
(Coupe d'Angleterre: 7 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs, 1 but)
(Coupe du Pays de Galles: 15 matchs, 13 buts)
(Coupe des Coupes: 19 matchs, 11 buts)
1970/78 Liverpool (ANG) 247 matchs, 96 buts
(Championnat d'Angleterre: 172 matchs, 74 buts)
(Coupe d'Angleterre: 24 matchs, 8 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 13 matchs, 3 buts)
(Charity Shield: 2 matchs, 1 but)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 8 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 4 matchs)
(Coupe d'Europe des villes de foires/Coupe de l'UEFA: 24 matchs, 8 buts)
1978/84 Swansea City (GAL) 63 matchs, 24 buts
 
John Toshack reste comme un des plus grands attaquants gallois de l'histoire et un des joueurs les plus importants de Liverpool dans les années 70.
 
Né le 22 mars 1949 à Cardiff, le gallois s'intéresse au football très tôt. À l'âge de 16 ans, il fait ses premières apparitions dans le club de sa ville natale. Il refuse également à 18 ans un transfert à Fulham ne s'estimant pas assez expérimenté. Mais cinq ans plus tard, le jeune attaquant est déjà un héros local. Il marque quasiment un but par match et décide de rejoindre l'Angleterre et Liverpool. Transféré à Anfield pour 110 000 livres sterling, "Toch" marque de la tête dans le derby du Merseyside dès son premier match. Malheureusement sa première saison est difficile, il n'arrive pas à s'imposer en équipe première. Il faut attendre l'arrivée de Kevin Keegan sur les rives de la Mersey pour que l'attaquant se libère enfin. Ensemble, ils vont épouvanter les défenses de la perfide Albion et du Vieux Continent.

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_8236042_201905303323235.jpg 
 photo: ©DR
 
Le géant gallois et le lutin anglais s'entendent à merveille et forment un duo de feu, à la grande époque des Reds. Robuste et efficace, redoutable de la tête, il inscrit la bagatelle de 96 buts en 247 matches. L'international gallois (40 sélections) gagne trois fois le titre de champion, une fois la Cup, et remporte à deux reprises la Coupe de l'UEFA (en 1973 contre Mönchengladbach et en 1976 contre Bruges). Titulaire indiscutable, il remporte également avec son irrésistible équipe, la Coupe d'Europe des Clubs champions en 1977 et en 1978... face aux mêmes adversaires que la C3! S'il ne joue pas la finale contre les Allemands, Toshack participe au quart de finale contre Saint-Etienne en 1977. Au match aller à Sainté, il doit sortir sur blessure. Au match retour, il explose le nez d'Alain Merchadier dans un duel aérien avant de laisser sa place au bourreau des Verts, la carotte bionique David Fairclough. Première rencontre entre lui et l'ASSE, à son avantage déjà.
 
À l'été 1978, Toshack retourne dans son pays natal et porte les couleurs de Swansea City jusqu'en 1984, ne disputant plus qu'une dizaine de matches par saison. C'est d'ailleurs avec les "Swans" que John fait ses débuts d'entraîneur. Une reconversion probante car "Coach Toshack" parvient à hisser le club de la quatrième à la première division britannique. Cette flatteuse réputation va permettre à Big John d'entamer une tournée européenne et de passer à la Real Sociedad, au Real Madrid ou encore à Saint-Etienne. Il ne va pas rester bien longtemps à la tête de l'ASSE, préférant quitter les Verts au début des problèmes extra-sportifs liés aux "faux-passeports" en janvier 2001. Cependant, en trois mois, son bilan n'était pas forcément mauvais. Il avait réussi à sortir provisoirement le club de la zone de relégation... Son plus grand succès restera le Real Madrid. Après une Liga et une Supercoupe d’Espagne glanées en 1990, il refait un come-back en pleine saison 1998-1999. Seulement, Toshack sera remercié puis remplacé par un certain Vicente del Bosque. Le début d’une véritable révolution galactique...
 
PALMARÈS
 
Finaliste du British Home Championship en 1979 (Pays de Galles)
Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1977 et 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1973 et 1976 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1977 (finale non-jouée) (Liverpool)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1978 (finale non-jouée) (Liverpool)

Champion d’Angleterre en 1973, 1976 et 1977 (Liverpool)

Vice-champion d’Angleterre en 1974, 1975 et 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1974 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1971 et 1977 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe du Pays de Galles en 1967, 1968, 1969, 1970 (Cardiff City), 1981, 1982 et 1983 (Swansea)

Finaliste de la Coupe de la ligue anglaise en 1978 (Liverpool)

Vainqueur de la Charity Shield en 1976 et 1977 (finale non-jouée) (Liverpool)

Finaliste de la Charity Shield en 1971 (Liverpool)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Meilleur buteur du championnat d’Angleterre de D2 en 1969 (22 buts) (Cardiff City)

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat d'Angleterre en 1976

Élu personnalité sportive gallois de l'année par BBC en 1981

Nommé Membre de l'Ordre de l'Empire Britannique en 1982


30/05/2019
1 Poster un commentaire