FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Kenny Dalglish

Kenny-Dalglish--1-.jpg

Kenny Dalglish


Kenneth Mathieson Dalglish

Né le 4 mars 1951 à Dalmarnock (ECO)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5083067_201508290140447.png Écossais, avant-centre, 1m73

Surnom: King Kenny

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5083067_201508290140447.png 102 sélections, 30 buts

(Matchs amicaux: 30 sélections, 7 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 17 sélections, 5 buts)

(Coupe du Monde: 8 sélections, 2 buts)

(Qualif Euro: 21 sélections, 7 buts)

(British Home Championship: 26 sélections, 9 buts)

 

1ère sélection : le 10 novembre 1971 contre la Belgique (1-0)

Dernière sélection : le 12 novembre 1986 contre le Luxembourg (3-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5083067_201508290140447.png Espoirs: 4 sélections, 2 buts

 

1969/77 Celtic Glasgow (ECO) 338 matchs, 172 buts

(Championnat d'Écosse: 204 matchs, 112 buts)

(Coupe d'Écosse: 30 matchs, 11 buts)

(Coupe de la ligue écossaise: 60 matchs, 35 buts)

(Coupe de Glasgow/Drybough Cup: 16 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 21 matchs, 5 buts)

(Coupe des Coupes: 5 matchs, 3 buts)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs, 1 but)

1977/90 Liverpool (ANG) 515 matchs, 172 buts

(Championnat d'Angleterre: 355 matchs, 118 buts)

(Coupe d'Angleterre: 37 matchs, 13 buts)

(Coupe de la ligue anglaise: 59 matchs, 27 buts)

(Charity Shield: 7 matchs, 1 but)

(Football League Super Cup: 3 matchs, 2 buts)

(Football League Centenary Trophy: 1 match)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 47 matchs, 10 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 4 matchs, 1 but)

(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)

 

Roi d’Écosse et du Merseyside, Kenny Dalglish est devenu l'un des symboles du Celtic et a atteint le statut de légende à Liverpool dans les années 80. Sil King Kenny n'a pas le génie d'un Cruyff ou d'un Maradona, il reste toutefois un joueur talentueux et très efficace comme l'attestent ses nombreux buts avec les deux clubs britanniques. Né le 4 mars 1951 à Dalmarnock, dans l’Est de Glasgow, Kenneth Mathieson Dalglish devient un fan des Rangers par son père, ingénieur protestant qui l’élève dans le quartier de Govan, à quelques encablure du stade d’Ibrox. Malheureusement, il est contraint de signer chez le grand rival son premier contrat, faute d'autres propositions. Et là légende ne vas pas tarder à se mettre en route. Les Rangers s'en sont vite mordus les doigts au vu des débuts fracassants: six buts pour son premier match! Quelqu'un dit mieux? Le coach Jock Stein ne va plus s’en passer. Il remporte cinq titres de champion, quatre scottish Cup et une League Cup, disputant 204 matches et inscrivant 112 buts en championnat. Kenny Dalglish.jpgToutefois, le Celtic se trouve en perte de vitesse. L'international écossais estime avoir fait le tour et recerche d'un nouveau défi. Après huit saisons brillantes passées chez les Hoops, il tente l'aventure en l'Angleterre et signe à Liverpool où on lui confit la lourde tâche de succéder au grand Kevin Keegan parti en Allemagne et qui venait de remporter la dernière Coupe d'Europe des clubs champions. Et il va vite faire oublier l'anglais. "Keegan était plus rapide, mais Kenny courait les cinq premiers yards dans sa tête, racontait Bob Paisley. Il avait cette qualité rare de savoir situer ses coéquipiers sans les regarder, et de délivrer la passe parfaite." Sur les rives de la Mersey, le défi est à la hauteur du talent de Dalglish qui conquit rapidement le coeur des supporters d'Anfield. Le Kop lui dédie un refrain: "King Kenny, King of the Kop", qui rappelle étrangement celui consacré à l'ancienne idole Keegan. Avec lui, les Reds vont entrer dans l'une de ses époques les plus brillantes. Dès sa première saison, l'écossais s'illustre en marquant 31 buts en 62 rencontres, et conserve la C1 avec le but victorieux d'un piqué délicieux devant le gardien du FC Bruges lors de la finale à Wembley en 1978. Lors de sa seconde saison, il remporte son premier titre de champion d'Angleterre avec 21 pions plantés à la clé, son meilleur total lors d'une saison de championnat. Il est aussi élu Joueur de l'année par la presse. En 1983, il remporte ce titre honorifique pour la seconde fois. Intrépide, courageux, rusé, il est alors considéré comme le meilleur footballeur britannique et peut-être le plus grand attaquant écossais de tous les temps. Même si l’Europe sourit à Nottingham, Liverpool est bien le plus grand club anglais de cette période. En 1980, lorsque le jeune gallois Ian Rush débarque, il se découvre un nouveau rôle d'attaquant de soutien et forme un duo de choc  avec le gallois. L'équipe, entraînée par le légendaire Bob Paisley rafle tout avec deux nouvelles Coupe d'Europe des clubs champions et quatre titres de champion. Il est le premier joueur à dépasser la barre des 100 réalisations à la fois dans le championnat anglais et dans le championnat écossais (172 buts au total en Angleterre, en treize saisons). Après le drame du Heysel en 1985, Dalglish devient l'entraîneur-joueur de l'équipe pendant deux ans. Cette accumulation des rôles pour le moins singulière ne semble pas le perturber puisque pour sa première saison dans cette situation, il réalise le doublé FA Cup-Championnat que ni Shankly, ni Paisley, ni Fagan n’avaient réussi avant lui. Le crépuscule de la carrière de l’écossais se rapproche et coïncide avec la fin de l’hégémonie des Reds. Le 1er mai 1990, à Anfield contre Derby, Kenny Dalglish fait sortir Jan Mölby à la 72ème minute et le remplace lui-même. Il a 39 ans et dispute le dernier match pro de sa carrière. Son parcours ensuite de technicien est jalonné de nombreux autres titres, à Liverpool mais aussi à Blackburn. Par la suite, il prend ses distances avec le monde du ballon rond. Côté sélection, Dalglish compte 102 capes avec l'équipe nationale pour 30 buts inscrits, de 1971 à 1986, détenant le record de buts marqués à égalité avec l'autre légende écossaise Denis Law. En 2006, les supporters de Liverpool l'ont naturellement imposé en première place des 100 plus grands joueurs de l'histoire du club. Ballon d’argent en 1983, nommé dans la liste FIFA 100 signée Pelé, une tribune d’Anfield porte également son nom. Les amateurs du football anglais se souviennent encore de ce sourire éclatant qui s'épanouissait sur son visage à chacun de ses buts. Mais c'est Bob Paisley, figure emblématique de Liverpool au cours de l'une des périodes les plus fastes de leur histoire, qui conclut cette belle histoire: "De tous les footballeurs que j'ai côtoyés pendant près de 40 ans, que ce soit en tant que joueur, entraîneur ou manager, Dalglish était le plus talentueux. "

 

PALMARÈS


Vainqueur du British Home Championship en 1974, 1976 et 1977 (Écosse)

Finaliste du British Home Championship en 1975 et 1982 (Écosse)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1978, 1981 et 1984 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1985 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1977 (Liverpool)

Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 1978 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe intercontinentale en 1981 et 1984 (Liverpool)

Champion d’Angleterre en 1979, 1980, 1982, 1983, 1984, 1986 et 1988 (Liverpool)

Vice-champion d’Angleterre en 1978, 1985, 1987 et 1989 (non-joué) (Liverpool)

Champion d’Écosse en 1971, 1972, 1973, 1974 et 1977 (Celtic Glasgow)

Vice-champion d’Écosse en 1976 (Celtic Glasgow)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1986 et 1989 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe d’Écosse en 1972, 1974, 1975 et 1977 (Celtic Glasgow)

Finaliste de la Coupe d’Écosse en 1973 (Celtic Glasgow)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise en 1981, 1982, 1983 et 1984 (Liverpool)

Finaliste de la Coupe de la Ligue anglaise en 1978 et 1987 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue écossaise en 1969 et 1975 (Celtic Glasgow)

Finaliste de la Coupe de la Ligue écossaise en 1971, 1972, 1973, 1974, 1976 et 1977 (Celtic Glasgow)

Vainqueur de la Charity Shield en 1977, 1979, 1980, 1982, 1986, 1988 (finale non-jouée) et 1989 (finale non-jouée) (Liverpool)

Finaliste de la Charity Shield en 1983 et 1984 (Liverpool)

Vainqueur de la Screen Sport Super Cup en 1986 (Liverpool)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’argent en 1983

Meilleur buteur du championnat d’Écosse en 1976 (24 buts) (Celtic Glasgow)

Élu meilleur footballeur de l’année FWA en Angleterre en 1979 et 1983 (Liverpool)

Élu meilleur footballeur de l’année PFA en Angleterre en 1983 (Liverpool)

À reçu le Prix Hommage FWA en 1987

Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre en 1979, 1980, 1981, 1983 et 1984

Nommé au FIFA 100

Intronisé au Hall of Fame du football anglais en 2002

Intronisé au Hall of Fame du football écossais en 2004

Membre de l'Ordre de l'Empire britannique en 1984

À reçu les clés de la ville de Glasgow en 1986

À reçu le diplôme honorifique de l'Université d'Ulster pour ses services rendus au football et aux associations caritatives en 2011

 

DIVERS


- Son fils Paul est passé par le Celtic et Liverpool, sans jamais disputer un seul match dans l'un de ces deux clubs. Il a néanmoins porté les couleurs de Newcastle, sous la direction de son père.

- Entre 2000 et 2010, il s'occupe de l’association caritative "The Marina Dalglish Appeal" qu'il fonde au nom de sa femme atteint d'un cancer.

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©DR

- 2ème photo: ©Tony Duffy

 

VIDÉO




24/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1116 autres membres