FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Badou Zaki

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7704223_201805102134886.jpg
Badou Zaki

 

Ezzaki Badou

Né le 2 avril 1959 à Sidi Kacem (MAR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4823080_201505155546743.png Marocain, Gardien de but, 1m88

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4823080_201505155546743.png 118 sélections

(61 sélections officiels)

 

1ère sélection : le 11 novembre 1979 contre le Togo (1-2)

Dernière sélection : le 12 janvier 1992 contre le Cameroun (0-1)

 

1976/78 AS Salé (MAR)
1978/86 WAC Casablanca (MAR)
1986/92 Majorque (ESP) 161 matchs
(Championnat d'Espagne: 165 matchs)
(Championnat d'Espagne de D2: 28 matchs)
(Barrages Promotion: 4 matchs)
1992/93 FUS Rabat (MAR)
 
Un des plus grands gardiens africains de l'histoire. Badou Zaki a imprégné de sa classe toute une génération et figure parmi les rares gardiens à avoir été récompensés du Ballon d'Or africain. Le portier, qui a défendu les cages de sa nation 118 fois, a passé une grosse partie de sa carrière dans son pays. Après des débuts à l’AS Salé, Zaki intègre en 1978 le Wydad Casablanca et apparaît en première division la même année. Il décroche un championnat et deux Coupes du Maroc avec le WAC. Trois mois après ses débuts, il honore sa première sélection en équipe du Maroc. Une défaite 2 buts à 1 face au Togo. Depuis lors, Zaki n'a plus jamais quitté les buts de la sélection. Si la CAN lui a laissé un parfum d’inachevé, avec trois défaites en demi-finale (1980, 1986, 1988), la Coupe du Monde lui a donné définitivement ses lettres de noblesse. En 1986, le Maroc, dont Zaki est le capitaine, réussit l’exploit de s'extirper d’un groupe comprenant l’Angleterre, la Pologne et le Portugal, en terminant à la première place. Nul ne peut en effet oublier les arrêts spectaculaires du Marocain qui fut l'un des protagonistes des succès de son équipe. Pour la première fois, un pays africain franchissait le premier tour du Mondial. Le Maroc s'inclinera en huitièmes de finale face à la RFA (0 à 1). Son périple mexicain à côté des légendaires poulains de Mehdi Faria restera à jamais gravé dans les esprits. Zaki évolue lors de cette Coupe du monde à un très haut niveau, ce qui lui vaudra donc le titre de meilleur joueur africain cette année-là, et un transfert au Real Majorque, où il restera six ans, de 1986 à 1992. Il atteint la finale de la Coupe du Roi, perdue face à l’Atlético de Madrid. En 1989, il est notamment élu meilleur gardien de deuxième division espagnole. De retour au Maroc, il termine sa carrière avec le FUS Rabat. S’ensuivra une longue carrière d’entraîneur, avec pour l’instant moins de réussite. Même s’il compte tout de même deux participations à la finale de Ligues des champions arabe et une finale de CAN, perdue face à la Tunisie.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 1980 (Maroc)
4ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 1986 et 1988 (Maroc)
Vainqueur de la Coupe arabe des clubs champions en 1989 (WAC Casablanca)
Champion du Maroc en 1986 (WAC Casablanca)
Vice-champion du Maroc en 1980 et 1982 (WAC Casablanca)
Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1991 (Majorque)
Vainqueur de la Coupe du Maroc en 1979 et 1981 (WAC Casablanca)
Vainqueur de la Coupe Mohammed V en 1979 (WAC Casablanca)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Ballon d’or africain en 1986


10/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 946 autres membres