FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Alessandro Costacurta

Alessandro-Costacurta.png

Alessandro Costacurta

 

Alessandro Costacurta

Né le 24 avril 1966 à Jerago con Orago (ITA)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, défenseur central, 1m83

Surnoms: "Billy", "Il professore"

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 59 sélections, 2 buts

 

1986/87 Monza (Prêt) 30 matchs

1984/2007 Milan AC (ITA) 458 matchs, 3 buts

 

Vingt ans de carrière au Milan, 682 matchs sous le maillot milanais. S'il ne s'est retiré qu'à l'âge de 41 ans et a activement contribué aux heure de gloires milanaise, il est néanmoins souvent resté dans l'ombre des géants Baresi et Maldini avec qui il a évolué. Il laissera l’image d’un joueur bourré de charisme, un défenseur central tenace mais technique au sens de l’anticipation et tactique hors-norme, une intelligence de jeu qui lui a permis de rester si longtemps au très haut niveau. C'est parmi les équipes de jeunes du Milan qu'il est formé. Il y côtoie d'ailleurs un autre adolescent, Paolo Maldini. Cependant, l'apprentissage dans un grand club n'est pas toujours évident. Alessandro est intégré en équipe première lors de la saison 1985-1986 ne jouant qu'un seul et unique match. Alessandro-Costacurta.jpgC'est pourquoi il est prêté l'année suivante au club de Monza qui évolue alors en Série C1. L'expérience est bénéfique, Costacurta peut enfin jouer et s'exprimer sur le terrain, il est titulaire tout le long de la saison. Une performance qui lui donne le droit de retenter sa chance avec la formation rossoneri. Lors de la saison 1987-1988, qui verra le Milan de Sacchi remporter le scudetto, Alessandro peut enfin faire ses débuts en Série A contre Verona lors de la sixième journée. La saison suivante est celle de son éveil, les rossoneri monteront sur le toit de l’Europe en remportant la C1. L’année suivante sera celle de la confirmation : Costacurta a bien l’étoffe des plus solides défenseurs d’Europe, et la défense milanaise s’inscrit sans doute comme la meilleure au monde. Milan est alors au sommet de l'Europe, porté par le légendaire trio néerlandais, ce qui lui permet de se forger le début de son palmarès impressionnant avec deux ligue des champions et la coupe intercontinentale. Le nouveau sélectionneur de la Nazionale Arrigo Sacchi lui offre en 1991 un réel début avec les Azzurri face à la Norvège. L'Italie ne parviendra cependant pas à se qualifier pour l'Euro 92. En club, Fabio Capello lui permet de devenir un des hommes de base de l'équipe. Le palmarès qu'il obtient est stratosphérique avec en particulier quatre scudetto et une C1. En sélection, il perd la finale de la coupe du Monde en 1994 aux tirs au but face aux brésiliens comme beaucoup d'autres de ses coéquipiers milanais. Le club rossonero connait ensuite de 1996 à 1998 une traversée du désert, Costacurta restant l'un des rares titulaires de l'époque. "Il professore" essuie de nombreuses critiques émanant des médias mais y répond de la meilleure des manières, en démontrant lors de la Coupe du Monde 1998, sa dernière compétition internationale, qu’il est toujours le défenseur tenace et charismatique qu’il a toujours été. Les trois années qui suivent ensuite sont loin d'être les plus glorieuses du club qui n'enchaîne pas les succès. 2002 marque un tournant de sa carrière. Costacurta est en fin de contrat et, déçu par le manque de renouvellement de la part du club décide de partir aux Etats-Unis. Grand passionné d'économie et de finance, il décide de suivre un master en économie. Mais un événement inattendu va tout changer. Galliani contacte Costacurta et le fait revenir en promettant de lui renouveler son contrat. Ainsi, du haut de ses 37 ans, "Billy" contribue largement au sacre en ligue des champions en 2003. C'est sa quatrième C1 remportée. Elle est suivie du titre de champion d'Italie l'année d'après. À 41 ans, Costacurta s’offre une dernière année de haut niveau. Reformant à d’ultimes reprises un duo de choc avec Maldini, véritable mur d’expérience, Alessandro termine sa carrière de joueur un après-midi de mai 2007 en inscrivant un pénalty contre l’Udinese pour sa dernière et devenant de ce fait le buteur le plus âgé de l’histoire du Calcio. Et pour conclure sa colossale carrière, le Milan AC décroche, cette année-là, une nouvelle Ligue des Champions. Il est ensuite passé de l'autre côté de la barrière en devenant pendant un an entraîneur adjoint aux côtés de Carlo Ancelotti. Il s'est lancé ensuite dans le grand bain en prenant la tête de Mantova mais des résultats très mitigés l'ont malheureusement conduit à démissionner rapidement. Pilier de l'ère Berlusconi, il reste un personnage de l'ombre à la longévité rarissime.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1994 (Italie)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1989, 1990, 1994, 2003 et 2007 (Milan AC)

Finaliste de la Ligue des Champions en 1993, 1995 et 2005 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1989 et 1990 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe intercontinentale en 1993, 1994 et 2003 (Milan AC)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1989, 1990, 1994 et 2003 (Milan AC)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1993 (Milan AC)

Champion d’Italie en 1988, 1992, 1993, 1994, 1996, 1999 et 2004 (Milan AC)

Vice-Champion d’Italie en 1990, 1991 et 2005 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 2003 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1990 et 1998 (Milan AC)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1988, 1992, 1993, 1994 et 2004 (Milan AC)

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 1996, 1999 et 2003 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe d'Italie Primavera en 1985 (Milan AC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


À reçu le "Prix Gaetano Scirea" pour sa carrière exemplaire en 2000

Intronisé au Hall of Fame du Milan AC

 

DIVERS


- Alessandro Costacurta est depuis tout jeune un passionné de basket, qu'il a d'ailleurs pratiqué étant jeune. Son entraîneur d'alors lui conseille d'aller jouer pour le club de basket de l'Olimpia Milano, sponsorisé à l'époque par la marque de jus de fruit Billy. Ce surnom lui restera.

 

VIDÉO




27/05/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 978 autres membres