FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Bako Touré

Bako Touré.jpg
Bako Touré

 

Bakoroba Touré

Né le 7 décembre 1939 à Bamako (MLI)

Décédé le 28 avril 2001 à Bamako (MLI)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4846706_201505231516334.png Malien, Attaquant, 1m80

Surnom: "Bassidiki", "L'homme noir"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4846706_201505231516334.png : ? sélections, ? buts

(Coupe d'Afrique des Nations: 5 sélections, 2 buts)

 

1956 ASPTT Bamako (MLI)
1956/57 Jeanne d'Arc du Soudan (MLI)
1957/58 ASPTT Nice (FRA)
1958/59 Olympique de Marseille (FRA) 33 matchs, 8 buts
(Championnat de France: 31 matchs, 8 buts)
(Coupe de France: 2 matchs)
1959/60 Toulouse (FRA) 25 matchs, 10 buts
(Championnat de France: 22 matchs, 9 buts)
(Coupe de France: 3 matchs, 1 but)
1960/61 FC Nancy (FRA) 18 matchs, 1 but
(Championnat de France: 17 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 1 match, 1 but)
1961/62 SC Toulon (FRA) 30 matchs, 12 buts
1962/63 Limoges (FRA) 26 matchs, 15 buts
1963/64 FC Nancy (FRA) 
1964/66 FC Nantes (FRA) 14 matchs, 3 buts
(Championnat de France: 11 matchs, 3 buts)
(Coupe de France: 3 matchs)
1966/68 AC Ajaccio (FRA) 55 matchs, 17 buts
(Championnat de France: 22 matchs, 8 buts)
(Championnat de France de D2: 30 matchs, 9 buts)
(Coupe de France: 3 matchs)
1968/75 AAJ Blois (FRA) 139 matchs, 38 buts

 

Footballeur de génie, Bako Touré, de son pseudonyme, est considéré à juste titre comme l’un des illustres artistes du ballon rond Malien au côté d’un certain Salif Keïta, premier ballon d’or africain. Né le 7 décembre 1939 à Bamako, Il fait ses premiers pas de footballeur au Mali à l’ASPTT avant de rejoindre la Jeanne d'Arc de Soudan. En 1956, Bakoroba, âgé de seulement 17 ans, décroche son premier grand trophée, la dixième édition de la Coupe d'Afrique-Occidentale française, remportée avec la Jeanne d’Arc face à l’ASEC d’Abidjan. En demi-finale, le jeune attaquant joue déjà un rôle déterminant dans une victoire remportée 2 buts à 1 face au Foyer France du Sénégal. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_8271807_201907011458902.jpgIl avait égalisé à quelques secondes de la fin du temps réglementaire, avant d’inscrire son second but dans le temps additionnel. Quatre mois après le sacre de l’AOF, Bako s’envole pour la France où il rejoint l’ASPTT de Nice, puis très vite l'Olympique de Marseille. Sur la Canebière, il joue cinq matchs avec les amateurs, avant de rallier l’équipe première grâce à son talent. Il poursuit ensuite sa carrière à Toulouse puis à Nancy, la ville où naquit son fils, José Touré, qui deviendra un célèbre footballeur international français. En 1962, Bako est prêté à Limoges par l’ASNL, il y fait sensation, un dimanche après-midi, Nantes, alors en route pour la Division 1, fait halte à Beaublanc et encaisse une claque mémorable: 4 buts à 1. Quatre buts de Bako Touré. À tout hasard, José Arribas, le coach des canaris, note son nom sur son calepin. C'était pourtant une période de dèche qui attendait Touré. La saison d’après, une grave blessure du genou éloigne "l’homme noir" des terrains. "Pas question de continuer à te payer, " préviennent les dirigeants limougeaud. "Tu nous as été prêté par Nancy et on ne peut donner de l'argent à quelqu'un qui ne joue plus et ne nous appartient pas. " Dans son modeste appartement limougeaud, Bako tire donc le diable par la queue, peinant à nourrir sa femme et ses deux enfants. C'est alors qu'Arribas vient le chercher et l'engage dans son effectif. Avec les Canaris qui réussi temporairement à le remettre sur pied, Bako fut champion de France et finaliste de la coupe en 1966. Il part ensuite à Ajaccio puis à Blois où il s'était installé durant sept ans. En sélection, Touré sera de l’aventure des Aigles du Mali à la Coupe d’Afrique des Nations 1972, organisée par le Cameroun où le Mali termine finaliste de l'épreuve. Après le tournoi, Bako entame une carrière d’entraîneur avec l’AJ Blois avant de rentrer définitivement au pays vers 1974. Il atterrit à l’ancienne aérogare de Bamako qu’il transforme en une boite de nuit. Alors que son fils, José Touré, éclate à Nantes et devient une vedette du football français, des déboires personnels perturbent papa Bako qui n'avait plus le moral et la volonté qui l'avaient toujours caractérisé durant sa carrière. Bakoroba Touré se réconforte dans l’alcool, un compagnon redoutable. L’enfant de Bozola s'éteint le 28 avril 2001 à l'âge de 62 ans, après avoir mené un long combat contre la maladie. Depuis, un comité des supporters du Stade malien de Bamako porte son nom, afin que nul n’oublie celui pour lequel, "le football est un jeu très simple, un jeu d’équipe ".
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 1972 (Mali)
Vainqueur de la Coupe d'Afrique-Occidentale française en 1956 (Jeanne d'Arc de Soudan)
Champion de France en 1966 (FC Nantes)
Champion de France de D2 en 1967 (AC Ajaccio)
Finaliste de la Coupe de France en 1966 (FC Nantes)
Finaliste du Challenge des champions en 1966 (FC Nantes)


01/07/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1005 autres membres