FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Bruno Martini

Bruno Martini.jpg
Bruno Martini

 

Bruno Martini

Né le 25 janvier 1962 à Nevers (FRA)

Décédé le 20 octobre 2020 à Montpellier (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Gardien de but, 1m86

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 31 sélections

(Matchs amicaux: 14 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 9 sélections)

(Euro: 3 sélections)

(Tournoi de France: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 12 août 1987 contre la RFA (1-2)

Dernière sélection : le 29 mai 1996 contre la Finlande (2-0)

 

1981/95 AJ Auxerre (FRA) 386 matchs

(Championnat de France: 322 matchs)

(Coupe de France: 35 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 29 matchs)

1983/85 AS Nancy-Lorraine (FRA) (Prêt) 75 matchs

(Championnat de France: 65 matchs)

(Coupe de France: 10 matchs)

1995/99 Montpellier HSC (FRA) 121 matchs

(Championnat de France: 105 matchs)

(Coupe de France: 9 matchs)

(Coupe de la ligue: 5 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 1 match)

(Coupe Intertoto: 1 match)

 

Gardien mythique à la fois athlétique et élégant, Bruno Martini n'a connu que trois clubs dans sa carrière. Arrivé à l'AJ Auxerre en 1981 en provenance de Nevers où il est né, il est immédiatement prêté à l'AS Nancy-Lorraine par Guy Roux afin qu'il se fasse les mains. En Lorraine, le futur successeur de Jean-Michel Moutier rencontre Hervé Collot, son premier entraîneur et un certain Aldo Platini. Mais c'est surtout auprès d'Arsène Wenger, qui débute dans la profession, que le gardien mûrit et s'épanouit. Quand Martini retourne dans l'Yonne où il va effectuer l'essentiel de sa carrière entre 1985 et 1995, il va écrire les premières lignes de son palmarès au sein du club bourguignon, remportant notamment la Coupe de France en 1994. Sobre sur sa ligne, efficace, avec une bonne relance et de bons réflexes, il sera de l'ascension ajaïste pendant 10 ans. Cependant, bien qu’étant une des places fortes du championnat français au début des années 90, la formation auxerroise ne parvient pas à gagner le titre. Il a tout de même vécu les grandes épopées européennes du club et notamment cette demi-finale aller de Coupe UEFA perdue 2 buts à 0 sur le terrain du Borussia Dortmund en avril 1993 (Auxerre a été éliminé aux tirs au but lors du retour). Mis en concurrence avec Lionel Charbonnier et gênées par des blessures, il rejoint Montpellier durant l’intersaison 1995. Il y retrouve une place de titulaire mais le club héraultais n’est qu’un second couteau et ne peut viser mieux que les huit premières places. En quatre saisons chez les Pailladins, il a porté le maillot du MHSC à 120 reprises. Il termine sa carrière avec un palmarès vierge de titres en club. Ironie du sport, Auxerre gagne le championnat lors de la saison consécutive à son départ. Sa seule ligne au palmarès figure sur le plan international avec une victoire avec les Bleuets de Paille, Silvestre et Sauzée, lors de l'Euro 1988 contre la Grèce (3 buts à 0). Suppléant de Claude Barrabé tout la compétition, il est titulaire après la suspension du portier numéro 1 pour la finale et devient l'homme déterminant de cette victoire. Il a multiplié les arrêts décisifs sur les contres grecs. Impeccable sur sa ligne et une note de 10/10 dans l'Equipe. Bruno Martini a été également longtemps titulaire en équipe de France A. Il avait fêté sa première cape le 12 août 1987, face à la RFA. Durant sa période, il a notamment participé à deux championnats d'Europe (1992 et 1996). Il a participé aux trois matches de poules de l'Euro en Suède (face au pays organisateur, contre l'Angleterre et le Danemark, le futur vainqueur). Malgré un excellent parcours en phase éliminatoire, les Bleus de Michel Platini étaient sortis de la compétition sans convaincre. Devenu membre de la DTN après avoir rangé les gants, il y occupe plusieurs fonctions dont celle d'entraîneur des gardiens des Bleus lors de l'Euro 2000 remporté et des succès en Coupes des Confédérations en 2001 et 2003. Il a été également finaliste de la Coupe du Monde 2006 à ce poste au sein du staff de l'équipe de France. Il est décédé le 20 octobre 2020 à l'âge de 58 ans à la suite d'un arrêt cardio-respiratoire survenu quelques jours avant sa disparition au centre d'entraînement de Grammont, près de Montpellier dont il était le directeur adjoint du centre de formation.

 

PALMARÈS


Vainqueur du Championnat d’Europe Espoirs en 1988 (France)

Vainqueur de la Coupe de France en 1994 (finale non-jouée) (AJ Auxerre)

Vainqueur de la Coupe des Alpes en 1987 (AJ Auxerre)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Étoile d’or France football en 1987 et 1991

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©DR



23/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1089 autres membres