FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Club Olimpia

Club Olimpia.jpg
Club Olimpia

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4927979_201506200732262.png Club Olimpia, fondé le 25 juillet 1902

Surnoms: El Decano, El Rey de Copas, La "O", El Franjeado

Couleurs: blanc et noir

Clubs rivaux: Cerro Porteno, Libertad, Guarani

Stade: Manuel Ferreira (15 000 places)

 

La création du club



Le club est fondé le 25 juillet 1902 par le néerlandais William Paats ainsi que plusieurs paraguayens dans une maison familiale situé au centre-ville d'Asuncion. Le nom de l'équipe est un hommage en l'honneur de la cité grecque d'Olympie, berceau des Jeux olympiques. Olimpia est le club le plus vieux du Paraguay.

 

1979, Première Copa Libertadores

 

En finale, les Paraguayens dirigé par Luis Cubilla l'emportent sans ciller face à Boca Juniors, pourtant double tenant du titre. Olimpia fait la différence à l'aller (2 buts à 0) et parvient à conserver sa cage inviolée à la Bombonera (0-0) grâce à un Ever Almeida infranchissable. Olimpia décroche alors la première Libertadores de l’histoire du Paraguay, le complexe paraguayen est désormais oublié, ce premier succès continental va rejaillir sur la sélection. Quelques mois plus tard, le Paraguay remportera sa deuxième Copa América, avec pour base le rude onze d'Olimpia. Une année également très prolifique pour le club d'Asunción. Rien ne lui échappe. Olimpia remporte toutes les compétitions dans lesquelles il est engagé. À son succès en Libertadores s'ajoutent sa victoire en Copa Interamericana et surtout sa première et unique Coupe intercontinentale. Nottingham Forest s'étant désisté, Olimpia fera face aux Suédois de Malmö. Lors de cette année faste, celui qui gagne alors le surnom de "Rey de Copas " pose les bases de ses conquêtes à venir.

 

Olimpia 1979.jpg

(haut, de gauche à droite): Solalinde, Piazza, Paredes, Jimenez, Kriese, Almeida

(bas, de gauche à droite): Isasi, Torres, Villalba, Tavalera, Aquino

 

Les années 90, un cador continental

 

- Le plus prestigieux représentant d'Asunción s'impose véritablement sur la scène sud-américaine à la jonction des années 80 et 90 en disputant trois finales de rang. Olimpia cède tout d'abord en 1989, au terme d'une interminable séance de tirs au but, face à l'Atlético Nacional de René Higuita et Pacho Maturana. L'année suivante, le succès n'échappera pas au club, qui remporte sa deuxième Copa Libertadores, aux dépens du Barcelona Guayaquil, avant de chuter à nouveau en 1991, face à Colo-Colo.

 

Club Olimpia 1990.jpg

(haut, de gauche à droite): Almeida, Ramirez, Fernandez, Suarez, Guash

(bas, de gauche à droite): Jara Heyn, Balbuena, Amarilla, Monzon, Samaniego

 

CLUB OLIMPIA ALL-STAR


GARDIENS

 

Ever Hugo Almeida (PAR)
Ricardo Tavarelli (PAR)

 

DÉFENSEURS

 

Alicio Solalinde (PAR)
Edelmiro Arévalo (PAR)
Celso Ayala (PAR)
Eligio Echagüe (PAR)
Rogelio Delgado (PAR)
Virginio Caceres (PAR)
Juan Vicente Lezcano (PAR)
Néstor Benitez (PAR)
Ignacio Achucarro (PAR)

 

MILIEUX

 

Jorge Guasch (PAR)
Hugo Ricardo Talavera (PAR)
Carlos Kiese (PAR)
Aurelio Gonzalez (PAR)
Luis Alberto Monzon (PAR)
Gabriel Gonzalez (PAR)
Carlos Humberto Paredes (PAR)

 

ATTAQUANTS

 

Vicente Rodriguez (PAR)
Carlos Diarte (PAR)
Aristides Del Puerto (PAR)
Juan Bautista Agüero (PAR)
 
ENTRAÎNEURS

 
Ils ont joué au Club Olimpia
 


22/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1130 autres membres