FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Davor Suker

Davor-Suker.jpg

Davor Suker

Davor Suker

Né le 1er janvier 1968 à Osijek (CRO)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, buteur, 1m68

Surnom: Sukerman

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 2 matchs, 1 but  https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png 69 matchs, 45 buts

 

1984/89 NK Osijek (ex-YOU) 91 matchs, 40 buts

1989/91 Dinamo Zagreb (ex-YOU) 60 matchs, 34 buts

1991/96 FC Séville (ESP) 153 matchs, 76 buts

1996/99 Real Madrid (ESP) 86 matchs, 38 buts

1999/00 Arsenal (ANG) 22 matchs, 8 buts

2000/01 West Ham (ANG) 11 matchs, 2 buts

2001/03 TSV Munich 1860 (ALL) 23 matchs, 5 buts

 

Joueur au parcours assez particulier, Davor Suker, qui fut l'un des attaquants les plus efficaces de sa génération, a davantage marqué les esprits par ses performances sous le maillot croate que sous ceux des divers clubs qu'il a fréquentés. Formé dans sa ville natale d'Osijek, où il vit le jour en 1968, Suker rejoint en 1989 les rangs du Dinamo Zagreb, où son talent éclate aux yeux de tous, à tel point qu'il se voit appelé par le sélectionneur pour la première fois quelques mois après son transfert. Davor SUKER.jpgL'Europe convoite ce jeune attaquant surdoué, et c'est finalement le FC Séville qui signe un gros coup en le recrutant en 1992. Très rapidement, Suker s'impose parmi les meilleurs buteurs de la Liga. Sa carrière prend véritablement son envol lors de la campagne de qualification pour l'Euro 1996. La Croatie, qui participe à ses premiers matchs internationaux, surprend et bat notamment l'Italie, finaliste de la Coupe du Monde 1994, à Palerme 2 buts à 1. Davor Suker inscrit ce jour là les deux buts croates. La Croatie se qualifie ainsi pour l'Euro anglais. Durant cette compétition, Suker confirme et marque notamment un superbe lobe à Peter Schmeichel en phase de poule. En quart de finale contre l'Allemagne, il inscrit un nouveau but d'anthologie en effectuant une roulette devant Andreas Kopke. La Croatie, bien qu'ayant ouvert le score, sera éliminé par le futur vainqueur de la compétition. À 28 ans et après un Euro superbe, il s'attire logiquement les faveurs du Real Madrid, un club qui paraît davantage à la mesure d'un joueur qui s'est alors installé parmi les tout meilleurs footballeurs européens. Après une première année de toute beauté (24 buts et un titre de champion), Suker peine à maintenir la cadence et, relégué sur le banc, finit par accepter une proposition d'Arsenal en 1999. Entrecoupé par la coupe du Monde 1998, il a largement contribué au très beau mondial de son équipe nationale en inscrivant 6 buts, finissant meilleur buteur de la compétition devant le brésilien Ronaldo ou l'argentin Gabriel Batistuta notamment. Demi-finaliste durant cette compétition, il offre à son équipe la 3ème place du podium suite à la victoire face aux Pays-Bas et prend tout le monde de court. Il obtient à la fin de cette année une 2ème place mérité du Ballon d'or derrière Zinedine Zidane évidemment. Il participe aussi à la coupe du Monde organisé au Japon et en Corée du Sud en 2002. N'étant plus un titulaire en puissance sur le front de l'attaque croate, il ne dispute que 63 minutes durant la compétition, contre le Mexique. Il s'agit là de son dernier match avec l'équipe au damier. Le buteur croate termine sa carrière en 2003 dans l'anonymat en Bundesliga, sous le maillot du TSV Munich 1860, après un bref passage à West Ham. Son principal signe distinctif était perceptible durant la séance de penalties. En effet, il prenait son poul en attendant que celui-ci ait un battement "normal" avant de tirer le coup de pied de réparation. Cela lui permettait d'être un des joueurs les plus efficaces dans cet exercice. Sa technique, son sens du but et sa solidarité sur le terrain ont fait de lui l'un des meilleurs joueurs de la fin des années 90. Alors que "représenter son pays" ou "porter son drapeau" sont des expressions qui semblent parfois avoir perdu leur sens dans le football moderne, la carrière de Davor nous rappelle la magie des compétitions internationales. Retraité depuis 2003, l’international croate a depuis fait du chemin, et a endossé un costume pour le moins prestigieux. L’ancien serial buteur gaucher est président de la Fédération Croate de Football depuis juillet 2012.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1998 (Croatie)

Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1987 (Yougoslavie)

Vice-champion d’Europe espoirs en 1990 (Yougoslavie)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1998 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1998 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe UEFA en 2000 (Arsenal)

Champion d’Espagne en 1997 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1997 (Real Madrid)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’argent en 1998

Onze de Bronze en 1998

3ème meilleur footballeur de l’année FIFA en 1998

Meilleur buteur de la Coupe du Monde en 1998 (6 buts)

2ème meilleur buteur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1987 (6 buts)

2ème meilleur joueur de la Coupe du Monde en 1998

Meilleur buteur du championnat de Yougoslavie en 1989 (18 buts)

Élu meilleur joueur du Championnat d’Europe Espoirs en 1990

Meilleur buteur du Championnat d’Europe Espoirs en 1990 (4 buts)

Élu meilleur joueur Croate de l’année en 1992, 1994, 1995, 1996, 1997 et 1998

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1998

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1996

Nommé dans l'équipe type de l'année de l'association ESM en 1997

Nommé au FIFA 100

Élu sportif croate de l'année en 1998

Élu "joueur en or" des 50 dernières années de la Croatie par l'UEFA en 2003

Recordman du nombre de buts marqués pour l'équipe de Croatie (46 buts)

À reçu le Prix Franjo Bucar pour son apport au sport croate en 1998

À reçu la médaille de l'Ordre de Danica Hrvatska en 1995

À reçu la médaille de l'Ordre du trèfle croate en 1998

Citoyen d'honneur de la Ville de Osijek en 2008

 

DIVERS


- Il est président de la Fédération croate de football depuis 2012.

- À la fin de sa carrière, il fonde une académie de football à Zagreb appelé "Davor Suker Football Academy".

 

VIDÉO




07/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 979 autres membres