FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Christian Vieri

Christian-Vieri.jpg

Christian Vieri

 

Christian Vieri

Né le 12 juillet 1973 à Bologne (ITA)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, attaquant, 1m87

Surnom: "Bobo"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 49 sélections, 23 buts 

(Matchs amicaux: 17 sélections, 5 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 10 sélections, 3 buts)

(Coupe du Monde: 9 sélections, 9 buts)

(Qualif Euro: 10 sélections, 6 buts)

(Euro: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 29 mars 1997 contre la Moldavie (3-0)

Dernière sélection : le 12 octobre 2005 contre la Moldavie (2-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png olympique: 3 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 22 sélections, 11 buts

 

1991/92 Torino (ITA) 9 matchs, 2 buts

(Championnat d'Italie: 7 matchs, 1 but)

(Coupe d'Italie: 2 matchs, 1 but)

1992/93 Pise (ITA) 18 matchs, 2 buts

1993/94 Ravenne (ITA) 33 matchs, 12 buts

(Championnat d 'Italie de D2: 32 matchs, 12 buts)

(Coupe d'Italie: 1 match)

1994/95 Venise (ITA) 29 matchs, 11 buts

1995/96 Atalanta (ITA) 21 matchs, 9 buts

(Championnat d'Italie: 19 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Italie: 2 matchs, 2 buts)

1996/97 Juventus Turin (ITA) 37 matchs, 14 buts

(Championnat d'Italie: 23 matchs, 8 buts)

(Coupe d'Italie: 5 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 8 matchs, 4 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match, 1 but)

1997/98 Atletico Madrid (ESP) 32 matchs, 29 buts

(Championnat d'Espagne: 24 matchs, 24 buts)

(Coupe d'Espagne: 1 match)

(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 5 buts)

1998/99 Lazio Rome (ITA) 28 matchs, 14 buts

(Championnat d'Italie: 22 matchs, 12 buts)

(Coupe d'Italie: 2 matchs, 1 but)

(Coupe des Coupes: 4 matchs, 1 but)

1999/2005 Inter Milan (ITA) 190 matchs, 123 buts

(Championnat d'Italie: 144 matchs, 103 buts)

(Coupe d'Italie: 10 matchs, 8 buts)

(Ligue des Champions: 25 matchs, 6 buts)

(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 6 buts)

2005/06 Milan AC (ITA) 14 matchs, 2 buts

(Championnat d'Italie: 8 matchs, 1 but)

(Coupe d'Italie: 1 match, 1 but)

(Ligue des Champions: 5 matchs)

2006 AS Monaco (FRA) 11 matchs, 5 buts

(Championnat de France: 7 matchs, 3 buts)

(Coupe de la ligue: 2 matchs, 1 but)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs, 1 but)

2006/07 Atalanta (ITA) 7 matchs, 2 buts

2007/08 Fiorentina (ITA) 39 matchs, 9 buts

(Championnat d'Italie: 26 matchs, 6 buts

(Coupe d'Italie: 1 match)

(Coupe de l'UEFA: 12 matchs, 3 buts)

2008/09 Atalanta (ITA) 9 matchs, 2 buts

 

L’un des plus grands bombardiers de l’histoire du football italien, attaquant puissant, adroit et précis, difficile à arrêter balle au pied, un jeu de tête admirable, Vieri sait marquer dans toutes les positions, individualiste juste ce qu’il faut pour avoir des stats admirables. Cependant, il a toujours du faire avec une certaine fragilité physique durant sa carrière. Vieri a grandi à Sydney en Australie, où la communauté italienne est très présente. Il a été formé dans des clubs australiens, mais sa famille est revenue rapidement en Italie. N’ayant jamais vraiment suivi une formation de footballeur, c’est au Torino qu’il fera ses débuts en temps que pro en Série A, un peu plus d’une saison et déjà son premier but en championnat avant de débuter son célèbre tour d’Italie, on va le retrouver en Série B, Christian Vieri (1).jpgil part à Pise en 1992, mais c’est à Ravenne la saison suivante qu’il confirmera tout le bien qu’on pense de lui en passant pour la première fois la barre des 10 buts en une saison (12 précisément), on le verra alors en équipe d’Italie espoirs avec qui il sera sacré champion d’Europe de la catégorie en 1994. Il passe ensuite à Venise, toujours en Série B, 11 réalisations qui attirent l’œil de l’Atalanta à l’été 95. Efficace malgré peu de temps de jeu, il est l’objet des attentions de la Juve, le saut de qualité arrive enfin. Il fait vingt-trois apparitions et marque huit buts en championnat, marquant également ses premiers buts européens. Il côtoie alors Alessandro Del Piero et Alen Bokšic sur le front de l’attaque turinoise, Cesare Maldini le fait débuter en équipe nationale dès mars 97, il marquera d’ailleurs pour sa première apparition. Puis Vieri change de club à nouveau, direction l’Espagne et l'Atletico Madrid. C’est là que Vieri s’est révélé en devenant Pichichi, meilleur buteur, dès sa première saison espagnole, inscrivant vingt-quatre buts en vingt-quatre matchs. Il sera convoqué pour la Coupe du Monde 1998, compétition dont il terminera deuxième meilleur buteur avec 5 réalisations. Après le Mondial en France, il est transféré à la Lazio Rome pour 23,6 M€ où il marque douze buts en championnat et remporte son premier trophée, la défunte coupe des vainqueurs de coupe. En 1999, sa carrière prend une autre tournure lorsqu’il signe à l’Inter Milan. Vieri devient alors l’un des footballeurs les plus riches du monde, il s'offre ainsi près d’un but par match chaque saison et termine meilleur buteur de Serie A en 2003 avec vingt-quatre buts en vingt-trois matchs. Durant six années, Vieri sera l’attaquant numéro 1 de l’Inter, seule vraie grande période de stabilité de sa carrière d’ailleurs. Giovanni Trapattoni convoque le meilleur buteur italien pour la Coupe du Monde 2002, il y inscrit quatre buts qui font de lui le meilleur buteur italien en phase finale de la plus prestigieuse compétition internationale avec neuf buts, à égalité avec deux autres légendes Paolo Rossi et Roberto Baggio. Après six années à l’Inter, il passe chez le rival du Milan AC en juillet 2005. Chez les rossoneri, il est relégué sur le banc de touche par l'ukrainien Andreï Shevchenko et ses amis Alberto Gilardino et "Pippo" Inzaghi. Au bout de six mois, il fait donc ses valises, et rejoint la Ligue 1 française et l'AS Monaco. Il compte ainsi disputer la coupe du Monde en Allemagne. Malheureusement, il se blesse à deux mois de la compétition alors qu'il était sur le point d'être sélectionné par Marcello Lippi. Il ne joue pas beaucoup pour Monaco à cause de blessures récurrentes, mais score tout de même 5 pions en 10 rencontres. À la fin de la saison, atteint du mal du pays, il décide de retourner en Italie dans l'un de ses anciens clubs, l'Atalanta Bergame. Toujours gravement blessé, Vieri ne peut pas jouer avant la toute fin de saison. Il dispute seulement sept matchs pour deux buts inscrits. À la fin de la saison, il est libéré par son club et signe à la Fiorentina avant de revenir finir sa carrière à l'Atalanta. À bientôt 35 ans, son arrivée au club est conspué par les tifosi atalantini. Il quitte le club le 2 avril 2009. Libre de tout contrat et ne retrouvant pas de club malgré des essais à Botafogo ou Middlesbrough, il décide de raccrocher définitivement les crampons le 22 octobre 2009. Mais Christian Vieri c’est depuis la fin de sa carrière, un homme à la vie dissolue qui serait, selon La Gazzetta dello Sport en Italie, à deux doigts de la banqueroute.

 

PALMARÈS


Vainqueur du Championnat d’Europe Espoirs en 1994 et 1996 (Italie)

Finaliste de la Ligue des Champions en 1997 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1999 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1996 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1996 (Juventus Turin)

Champion d’Italie en 1997 (Juventus Turin)

Vice-champion d’Italie en 1999 (Lazio Rome) et 2003 (Inter Milan)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 2005 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 2000 (Inter Milan)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur de Série A en 1999

Élu meilleur joueur italien de l’année en 1999 et 2002

Guérin d’Or en 2002

Élu joueur de l'année de l'Inter Milan en 2002

2ème meilleur buteur de la coupe du Monde 1998 (5 buts)

3ème meilleur buteur de la coupe du Monde 2002 (4 buts)

Meilleur Buteur du championnat d’Espagne en 1998 (24 buts) (Atlético Madrid)

Meilleur Buteur du championnat d’Italie en 2003 (24 buts) (Inter Milan)

Nommé dans l'équipe type de l'association ESM 1998 et 2003

Nommé au FIFA 100

 

DIVERS


- Son père, Roberto, a joué pour le club australien des Marconi Stallions et son frère, Massimiliano Vieri, a opté pour la sélection australienne avant d'évolué dans plusieurs clubs italiens.

- Du fait de ses racines australiennes, Christian Vieri a pratiqué à un haut niveau le cricket.

 

VIDÉO




04/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1005 autres membres