FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Croatie


Luka Modric

Luka Modric.jpg
Luka Modrić

 

Luka Modrić

Né le 9 septembre 1985 à Zardar (ex-YOU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, Milieu central, 1m72

Surnom: Lukita

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png en cours

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png espoirs: 15 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png U19: 11 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png U18: 7 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png U17: 2 sélections

 

2003/08 Dinamo Zagreb (CRO) 94 matchs, 26 buts
2003/04 Zrinjski Mostar (BOS) (prêt) 22 matchs, 8 buts
2004/05 Inter Zaprešić (CRO) (prêt) 18 matchs, 4 buts
2008/12 Tottenham Hotspur (ANG) 127 matchs, 13 buts
2012/? Real Madrid (ESP) (en cours)

 

De Zadar à Madrid en passant par Zagreb, Mostar, Zapresic et Tottenham, Luka Modrić a gravi tous les échelons, jusqu'à devenir Ballon d'Or 2018 grâce à sa victoire en Ligue des Champions et sa finale perdue de Coupe du Monde cette année-là. Footballeur hors normes, le milieu de terrain croate sait tout faire avec un ballon: Jeu court, jeu long, roulette, sombrero, extérieur du pied droit, passe en une touche du gauche. Né le 9 septembre 1985, dans l'ancienne Yougoslavie, à environ 160 km au nord-ouest de Split, sur la côte adriatique, le petit Luka grandit pendant la guerre croate, opposant la Croatie à la Serbie. Sa famille fuit les bombes et les combats pour finalement trouver refuge dans un hôtel et dans une zone sécurisée et contrôlée par les forces croates. Il débute le football en club, à Zadar, à l'âge de 15 ans. Une saison plus tard, il rejoint le grand club du pays, le Dinamo Zagreb, où il achève sa formation. C'est toutefois en Bosnie, en prêt avec le club de Mostar, qu'il débute chez les professionnels. À 18 ans, après une seule saison, il est élu meilleur joueur du championnat en 2004. Sa carrière avec le maillot de Zagreb débute véritablement en 2005-2006, après un nouveau prêt à Zapresic. En trois saisons, il décrochera autant de titres de champion et deux coupes nationales. Tout son potentiel, qui couvait depuis plusieurs années, est révélé au grand jour: le joueur fait alors la démonstration de ses prouesses techniques, de sa vision du jeu et de son altruisme dans la construction. A tel point que de grands clubs commencent à s’intéresser à ce petit joueur, au combien talentueux. Marseille, Arsenal, les demandes de transfert s’enchaînent, mais c’est finalement Tottenham qui décrochera le gros lot en signant un transfert de 21 millions d’euros, le plus cher de l’histoire du club, à cette époque. Celui que l'on compare souvent au Néerlandais Johan Cruyff pour son style de jeu, son visage et sa chevelure passe quatre saisons pleines en Premier League et découvre la Ligue des champions en 2010. A partir de là, tout s’enchaîne à une allure fulgurante. Courtisé par Chelsea, c’est le Real Madrid qu'il rejoindra fin août 2012, contre une somme estimée à 42 millions d'euros. Avec les Merengues, le natif de Zadar oriente le jeu, le plus souvent vers l'avant. Récupère, tacle, passe. Multiplie les caviars. Ne lésine jamais sur les efforts durant plus de 90 minutes. Parallèlement, il devient la pièce maîtresse de la Croatie, qui ne manque qu'une seule phase finale en douze ans, celle du Mondial 2010. Après un quart de finale à l'Euro 2008, les résultats sont toutefois décevants pour la sélection au maillot à damier rouge et blanc. La Coupe du Monde 2014 s'arrête dès la phase de poules, l'Euro 2016 en huitième contre le Portugal futur vainqueur. En 2018, il ne manque que la dernière marche, face à des Bleus encore plus réalistes. Cela n'empêche pas le jury d'élire Modric joueur du tournoi. Et de soulever le trophée individuel le plus convoité: le Ballon d’Or.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 2018 (Croatie)

Vainqueur de la Ligue des champions en 2014, 2016, 2017 et 2018 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe du Monde des clubs en 2014, 2016, 2017 et 2018 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2014, 2016 et 2017 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 2018 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 2017 et 2020 (Real Madrid)

Vice-champion d’Espagne en 2013, 2015 et 2016 (Real Madrid)

Champion de Croatie en 2006, 2007 et 2008 (Dinamo Zagreb)

Vice-champion de Croatie en 2005 (Inter Zaprešić)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 2014 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 2013 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe de Croatie en 2007 et 2008 (Dinamo Zagreb)

Finaliste de la Coupe de la Ligue Anglaise en 2009 (Tottenham Hotspur)

Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2012, 2017 et 2020 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe d'Espagne en 2014 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe de Croatie en 2006 (Dinamo Zagreb)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’Or 2018

Élu meilleur joueur de la Coupe du Monde 2018

...

 

SOURCES/RESSOURCES


- RTL/ La Manufacture

- Photo: ©Real Madrid


23/10/2020
0 Poster un commentaire

Mario Stanic

Mario Stanic.jpg
Mario Stanić

 
Mario Stanić
Né le 10 avril 1972 à Sarajevo (YOU)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, Milieu offensif/Attaquant, 1m87
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 2 sélections
(Matchs amicaux: 1 sélection)
(Qualif Euro: 1 sélection)
 
1ère sélection : le 16 octobre 1991 contre les Iles Féroé (2-0)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png 49 sélections, 7 buts
(Matchs amicaux: 20 sélections, 4 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)
(Coupe du Monde: 9 sélections, 1 but)
(Qualif Euro: 12 sélections, 2 buts)
(Euro: 3 sélections)
 
Dernière sélection : le 30 avril 2003 contre la Suède (2-1)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png espoirs: 2 sélections, 1 but
 
1988/92 Željezničar (YOU) 69 matchs, 13 buts
(Championnat de Yougoslavie: 63 matchs, 12 buts)
(Coupe de Yougoslavie: 6 matchs, 1 but)
1992/93 Croatia Zagreb (CRO) 35 matchs, 19 buts
(Championnat de Croatie: 26 matchs, 11 buts)
(Coupe de Croatie: 9 matchs, 8 buts)
1993/94 Sporting Gijón (ESP) 38 matchs, 10 buts
(Championnat d'Espagne: 34 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Espagne: 4 matchs, 3 buts)
1994/95 Benfica (POR) 14 matchs, 5 buts
(Championnat du Portugal: 13 matchs, 5 buts)
(Coupe du Portugal: 1 match)
(Supercoupe du Portugal: 1 match)
1995/96 FC Bruges (BEL) 53 matchs, 33 buts
(Championnat de Belgique: 37 matchs, 27 buts)
(Coupe de Belgique: 5 matchs, 4 buts)
(Supercoupe de Belgique: 1 match)
(Ligue des Champions: 2 matchs)
(Coupe des Coupes: 4 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 1 but)
1996/2000 Parme AC (ITA) 110 matchs, 25 buts
(Championnat d'Italie: 78 matchs, 20 buts)
(Coupe d'Italie: 13 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 13 matchs, 4 buts)
2000/04 Chelsea (ANG) 80 matchs, 10 buts
(Championnat d'Angleterre: 59 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Angleterre: 9 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 6 matchs, 1 but)
(Charity Shield: 1 match)
(Ligue des Champions: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
 
Héros de l'attaque croate en 1998 aux côtés de Davor Suker et Goran Vlaovic, Mario Stanic était un joueur robuste, mobile, dribbleur, buteur et parfois tacleur. Jeune pousse du Željezničar Sarajevo, il fuit l'éclatement de la Yougoslavie en traversant la rivière Sava à la nage et rejoint sa nouvelle terre d'accueil illégalement, la Croatie. Là-haut, il joue pour le Croatia Zagreb, ex et futur Dinamo. Peut-être faute de pouvoir s'acclimater à cette nouvelle ambiance, il rejoint au bout du compte le Sporting Gijón, puis Benfica, avant de poser ses valises en Belgique, au FC Bruges. Le Club réalise le doublé (1996) grâce aux buts du Croate, sacré meilleur réalisateur du championnat avec vingt pions et double buteur en finale de la Coupe de Belgique. Son succès lui ouvre d'autres horizons, plus beaux encore. Il va connaître enfin le bonheur en remportant la Coupe de l'UEFA avec Parme et le français Lilian Thuram à qui il avait confié la mi-temps de la demi-finale du mondial 1998 que la victoire n’échapperait pas à la Croatie. On connait la suite. Au total, le grand blond platine à l'époque compte 49 sélections (7 buts) et termine 3ème lors de la Coupe du Monde française et quart de finaliste lors de l'Euro 1996 au poste... d'arrière droit. Il est obliger de prendre sa retraite à 32 ans suite à une grave blessure au genou après quatre saisons à Chelsea. En Angleterre, il est resté dans les mémoires pour son incroyable premier but avec les Blues contre West Ham en août 2000. Deux jongles de la cuisse et une volée des 30 mètres en pleine lucarne. Un artiste quoi. Désormais, il gère ses propres intérêts immobiliers depuis la capitale, Zagreb. Il lui arrive aussi parfois de sortir dans la presse.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe du Monde en 1998 (Croatie)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1999 (Parme AC)

Champion de Belgique en 1996 (FC Bruges)

Champion de Croatie en 1993 (Croatia Zagreb)

Vice-champion d'Italie en 1997 (Parme AC)

Vice-champion d'Angleterre en 2004 (Chelsea)

Vainqueur de la Coupe d'Italie en 1999 (Parme AC)

Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1996 (FC Bruges)

Vainqueur de la Charity Shield en 2000 (Chelsea)

Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 1999 (finale non-jouée) (Parme AC)

Vainqueur de la Supercoupe de Belgique en 1996 (FC Bruges)

Finaliste de la Supercoupe du Portugal en 1994 (Benfica)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat de Belgique en 1996 (20 buts) (FC Bruges)

À reçu le Prix Franjo Bucar pour son apport au sport croate en 1998

À reçu la médaille de l'Ordre de Danica Hrvatska en 1995

À reçu la médaille de l'Ordre du trèfle croate en 1998


11/04/2020
0 Poster un commentaire

Igor Tudor

Igor Tudor.jpg
Igor Tudor

 

Igor Tudor

Né le 16 avril 1978 à) Split (ex-YOU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, Défenseur central/Milieu défensif, 1m93

Surnom: Tušo

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png 55 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 21 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 15 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 11 sélections)

(Euro: 2 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 15 novembre 1997 contre l'Ukraine (1-1)

Dernière sélection : le 22 juin 2006 contre l'Australie (2-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png B: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png espoirs: 12 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png U19: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png U18: 3 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png U17: 4 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png U16: 1 sélection

 

1995/98 Hajduk Split (CRO) 76 matchs, 5 buts
(Championnat de Croatie: 58 matchs, 3 buts)
(Coupe de Croatie: 10 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs, 1 but)
1996 HNK Trogir (CRO) (Prêt) 5 matchs, 1 but
1998/2007 Juventus Turin (ITA) 166 matchs, 19 buts
(Championnat d'Italie: 110 matchs, 15 buts)
(Coupe d'Italie: 18 matchs, 1 but)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Ligue des Champions: 28 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 1 but)
(Coupe Intertoto: 2 matchs)
2005/06 Sienne (ITA) (Prêt) 39 matchs, 2 buts
2007–2008 Hajduk Split (CRO) 8 matchs, 1 but

 

Milieu défensif, défenseur central voire arrière droit, Igor Tudor a vu sa carrière minée par des blessures récurrentes. Formé à l'Hadjuk Split, le croate le plus sous-côté passera sept saisons dans la Juventus de Lippi, Ancelotti et Capello en remportant notamment 3 scudetti. Le défenseur central aura joué 166 matches avec la Vieille Dame avec à la clé 19 buts inscrits. Avec son âme de combattant, Igor Tudor incarne le soldat sur lequel on pouvait compter en toute circonstance. Également buteur, on n'oubliera pas son but inscrit d'une reprise de volée mythique à la dernière seconde du quart de finale de Ligue des Champions en 2003, face au Deportivo La Corogne. Il sera prêté une saison à l’AC Sienne avant de repartir vers sa Croatie natale dans le club de ses débuts et de mettre un terme définitif à sa carrière en 2008. Il choisira ensuite de devenir entraîneur. Décidément, en voilà un qui ne se repose jamais.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1998 (Croatie)

Finaliste de la Ligue des champions en 2003 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1999 (Juventus Turin)

Champion d'Italie en 2002 et 2003 (Juventus Turin)

Vice-champion d'Italie en 2000 et 2001 (Juventus Turin)

Vice-champion de Croatie en 1996, 1997 et 1998 (Hajduk Split)

Finaliste de la Coupe d'Italie en 2002 et 2004 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2002 (Non-joué) et 2003 (Non-joué) (Juventus Turin)

Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 1998 (Juventus Turin)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur croate de l’année en 2001


22/07/2019
0 Poster un commentaire

Igor Stimac

Igor Stimac.jpg
Igor Stimac

 

Igor Štimac

Né le 6 septembre 1967 à Metkovic (YOU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, Défenseur central, 1m88

Surnom: Štico

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png 53 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 13 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections)

(Coupe du Monde: 7 sélections)

(Qualif Euro: 12 sélections, 1 but)

(Euro: 3 sélections)

(Tournoi Hassan II: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 22 décembre 1990 contre la Roumanie (2-0)

Dernière sélection : le 13 février 2002 contre la Bulgarie (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png U20: 4 sélections, 2 buts

 

1985/92 Hajduk Split (YOU) 64 matchs, 3 buts
1986/87 Dinamo Vinkovci (YOU) 31 matchs, 2 buts
1992/94 Cádiz (ESP) 68 matchs, 4 buts
(Championnat d'Espagne: 32 matchs)
(Championnat d'Espagne de D2: 30 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Espagne: 6 matchs)
1994/95 Hajduk Split (CRO) 27 matchs, 2 buts
1995/99 Derby County (ANG) 93 matchs, 3 buts
(Championnat d'Angleterre: 57 matchs, 2 buts)
(Championnat d'Angleterre: 27 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 7 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
1999/2001 West Ham UTD (ANG) 52 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 43 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 5 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
2001/02 Hajduk Split (CRO) 11 matchs, 2 buts
 
Défenseur de métier de 1985 à 2002, passé par Cadix, Derby County, West Ham ou Hajduk Split, Igor Stimac a permis à la Croatie de finir troisième de la Coupe du Monde 1998. Lors du Mondial joué en France, il a disputé les sept matches de son pays. Révélé pendant la Coupe du Monde des moins de 20 ans au Chili en 1987, qu’il a remportée sous les couleurs de la Yougoslavie, il avait participé à la première apparition de la Croatie à l'Euro en 1996.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe du Monde en 1998 (Croatie)
Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1987 (Yougoslavie)
Champion de Croatie en 1992 et 1995 (Hajduk Split)
Vice-champion de Croatie en 1993, 1996 et 2002 (Hajduk Split)
Vainqueur de la Coupe de Croatie en 1993 et 1995 (Hajduk Split)
Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie en 1987 et 1991 (Hajduk Split)
Vainqueur de la Supercoupe de Croatie en 1992, 1993 (finale non-jouée) et 1994 (Hajduk Split)
Vice-champion d’Angleterre de D2 en 1996 (Derby County)

DISTINCTIONS PERSONNELLES
À reçu le Prix Franjo Bucar pour son apport au sport croate en 1998
À reçu la Médaille de l'Ordre de Danica Hrvastka en 1995
À reçu la Médaille de l'Ordre du trèfle croate en 1998
 
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©IMDb

19/07/2018
0 Poster un commentaire

Robert Jarni

Robert Jarni.jpg
Robert Jarni

 

Robert Jarni

Né le 26 octobre 1968 à Cakovec (YOU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png Croate, Arrière gauche, 1m80

Surnom: "Croazia Express"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 7 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 1 sélection)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 5 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 19 mai 1990 contre l'Espagne (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png 81 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 33 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 16 sélections)

(Coupe du Monde: 10 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 16 sélections)

(Euro: 4 sélections)

(Tournoi Hassan II: 2 sélections)

 

Dernière sélection : le 13 juin 2002 contre l'Equateur (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923043_201506180143449.png futsal: 2 sélections, 2 buts

 

1986/91 Hajduk Split (YOU) 158 matchs, 21 buts
(Championnat de Yougoslavie: 128 matchs, 17 buts)
(Coupe de Yougoslavie: 22 matchs, 4 buts)
1991/93 Bari (ITA) 52 matchs, 3 buts
1993/94 Torino (ITA) 23 matchs
1994/95 Juventus Turin (ITA) 30 matchs, 1 but
(Championnat d'Italie: 15 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 9 matchs)
1995/98 Real Betis (ESP) 113 matchs, 20 buts
(Championnat d'Espagne: 98 matchs, 19 buts)
(Coupe d'Espagne: 10 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 1 but)
1998 Coventry City (ANG)
1998/99 Real Madrid (ESP) 36 matchs, 3 buts
(Championnat d'Espagne: 27 matchs, 1 but)
(Coupe d'Espagne: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 5 matchs, 2 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
(Coupe Intercontinentale: 1 match)
1999/2001 Las Palmas (ESP) 44 matchs, 6 buts
(Championnat d'Espagne: 26 matchs, 2 buts)
(Championnat d'Espagne de D2: 17 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Espagne: 1 match)
2001/04 Panathinaikos (GRE) 5 matchs
 
Ailier ou latéral gauche, Robert Jarni en avait sous la semelle. Rapide, excellent dans les tâches défensives, brillant contre-attaquant, doté d'un pied gauche exceptionnel, auteur de centres souvent décisifs, il est le joueur de couloir idéal. Jamais le meilleur, toujours placé, le croate a connu la Série A et la Liga après des débuts à l'Hadjuk Split. Il y a eu neuf clubs dans la carrière de Robert Jarni dont deux prestigieux: la Juve et le Real. La Vieille Dame est la troisième expérience italienne du Croate, après Bari et... le Torino. Il reste d'ailleurs l'un des seuls à avoir effectué cette périlleuse traversée. Mais personne ne lui en tiendra vraiment rigueur puisqu'il ne laissera pas un souvenir impérissable dans le Piémont. Cela dit, aux côté de Ravanelli, de Vialli, de Baggio, de Deschamps, de Ferrara, de Peruzzi, il remporte le doublé coupe-championnat. Jarni a l’art de faire partie d’équipes magnifiques : après cette Juve de dingues, il devient l'élément clé d'une génération dorée de la Croatie (Šuker, Boban, Asanović, Bilić, Simić...) qui brille de mille feux lors du Mondial 98. C'est lui qui ouvre le score en quarts de finale de cette Coupe du Monde. Contre une Allemagne vieillissante composé de KöpkeBierhoff et Klinsmann, la Croatie s'imposera finalement 3 buts à 0. Jarni crèvera l'écran grâce à son volume de jeu et sa force de pénétration. Lui, l'arrière gauche besogneux, devient le temps d'un tournoi le mec en vogue. À près de 30 ans, c'est donc le grand Real qui flashe sur le "Croazia Express". En quelques heures, Jarni annule son transfert acté avec Coventry pour convoler vers le Bernabéu. Le choix de la raison pour Robert, un transfert dévalué pour le Real. Il rejoint Raúl, Seedorf, Mijatović, RedondoHierroRoberto Carlos (qui lui barre une place de titulaire), Panucci et consorts du côté de Madrid pour une unique saison ponctuée d’un nouveau trophée: la Coupe intercontinentale. Robert ne s'imposera jamais et repart un an plus tard vers Las Palmas avant de prendre son dernier envol pour la Grèce du côté du Panathinaïkos.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe du Monde en 1998 (Croatie)
Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1987 (Yougoslavie)
Finaliste du Championnat d’Europe espoirs en 1990 (Yougoslavie)
Finaliste de la Coupe UEFA en 1995 (Juventus Turin)
Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1998 (Real Madrid)
Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1998 (Real Madrid)
Champion d’Italie en 1995 (Juventus Turin)
Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1995 (Juventus Turin)
Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1997 (Real Bétis)
Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie en 1987 et 1991 (Hajduk Split)
Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 1993 (Torino)
Champion d’Espagne de D2 en 2000 (Las Palmas)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
À reçu le Prix Franjo Bucar pour son apport au sport croate en 1998
À reçu la médaille de l'Ordre de Danica Hrvatska en 1995
À reçu la médaille de l'Ordre du trèfle croate en 1998
 
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©David Rawcliffe/EMPICS

14/07/2018
0 Poster un commentaire