FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Giuseppe Bergomi

Giuseppe-Bergomi--1-.jpg

Giuseppe Bergomi

Giuseppe "Peppe" Bergomi

Né le 22 décembre 1963 à Milan (ITA)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, défenseur central, 1m84

Surnoms: Peppe, l'oncle, "Zio"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 81 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 47 sélections, 5 buts)

(Coupe du Monde: 16 sélections)

(Qualif Euro: 14 sélections, 1 but)

(Euro: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 14 avril 1982 contre l'Allemagne de l'Est (0-1)

Dernière sélection : le 3 juillet 1998 contre la France (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 7 sélections

 

1980/99 Inter Milan (ITA) 756 matchs, 28 buts

(Championnat d'Italie: 519 matchs, 23 buts)

(Coupe d'Italie: 119 matchs, 5 buts)

(Supercoupe d'Italie: 1 match)

(Ligue des Champions: 15 matchs)

(Coupe des Coupes: 6 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 96 matchs)

 

Giuseppe Bergomi est considéré comme l'un des meilleurs défenseurs de sa génération. L'italien aura passé toute sa carrière dans le club de l'Inter Milan comme un Paolo Maldini chez l’éternel rival du Milan AC. Avec sa moustache, coupe stricte et tenue correcte, le rugueux défenseur est doté de bonnes dispositions physiques, fort au marquage et avant tout concentré sur son travail d’arrière. Capable de jouer aussi bien dans l'axe que sur le côté droit, l’italien était réputé pour sa hargne à toute épreuve, tirant sa force de sa science défensive. Natif de la capitale lombarde, celui que tout le monde surnommera "Zio" débute sa carrière au club qui l’a formé, l’Internazionale. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4443425_201501090450474.jpgIl commence à jouer lors de la saison 1979/80 à l'âge de 16 ans et demi, il ne dispute certes qu'une rencontre en coupe d'Italie mais la suite s'avérera être bien plus intéressante. Il débute véritablement à 18 piges et impressionne tous les observateurs, le comte de fée ne fait que commencer. À seulement 19 ans, le jeune Giuseppe devient un titulaire indiscutable et livre un exercice complet lors de la saison 1981-82. Malgré le peu d'expérience le sélectionneur de l'époque Enzo Beardot l'emmène au Mondial 82 qui se joue en Espagne. Il voit juste. Il sera remplaçant les premiers matchs mais une blessure inattendue du défenseur Fulvio Collovatti lance "Beppe" dans le grand bain. Après une demi-finale sans défaut face à la Pologne, Bergomi dispute une finale parfaite et laisse aucune chance à Karl-Heinz Rummenigge qui n'a jamais trouver la solution en 90 minutes. Grâce à un réalisme à toute épreuve et une défense pratiquement impassable, l'Italie l’emporte 3 buts à 1 et Giuseppe Bergomi devient du coup champion du Monde à tout juste 19 ans. La suite c’est une fidélité à toute épreuve à l’Inter Milan. L'international azzurri en devient même le capitaine historique à seulement 22 ans, un brassard qu'il gardera jusqu’à la fin de sa carrière. Il est également un modèle de régularité et joue même un rôle majeur dans le scudetto de 1989, tant attendu par les tifosi et surtout pour lui neuf ans après ses débuts dans le monde du football. En vingt saisons, il dispute un nombre record de 519 rencontres pour 23 buts inscrits, depuis égalé par l'inarrêtable argentin Javier Zanetti, et s'octroie avec le club nerazzurro trois coupes de l’UEFA et une coppa Italia. Il appartient au cercle très fermé des joueurs ayant participé à quatre Coupes du Monde, se permettant même d'en rater une au passage. Il fait un retour surprise avec la sélection italienne lors de la coupe du Monde 1998 à l'âge de 34 ans après sept ans d'absence en Nazionale, appelé par Cesare Maldini alors qu’il avait mis au ban sous l’ère Arrigo Sacchi. Il dispute alors le quart de finale perdu face à la France aux tirs au but. Solide, polyvalent, appliqué, rugueux sans être dur ni truqueur, propre sans être brillant, le mythique numéro 2 du club lombard incarne une forme de sobriété défensive absolue qui ne s'encombre pas de crochets dans la surface ou de relances brillantes. En Juin 1999, Giuseppe Bergomi prend sa retraite et met fin à son histoire d’amour avec l’Inter, club pour lequel il n’aura jamais cessé de s’investir.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1982 (Italie)

3ème de la Coupe du Monde en 1990 (Italie)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1991, 1994 et 1998 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1997 (Inter Milan)

Champion d’Italie en 1989 (Inter Milan)

Vice-Champion d’Italie en 1993 et 1998 (Inter Milan)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1982 (Inter Milan)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1989 (Inter Milan)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1988

Nommé au FIFA 100

À reçu le "Prix Gaetano Scirea" en 1997 pour sa carrière exemplaire

Intronisé au Hall of Fame du football italien en 2016

Nommé officier de l'Ordre du mérite de la République italienne en 1991

À reçu le Collier d'or du mérite sportif par le comité olympique italien en 2016

 

SOURCES/RESSOURCES


- Old School Panini

- 1ère photo: ©Getty images

- 2ème photo: ©Interleaning

 

VIDÉO




09/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1150 autres membres