FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Hector Chumpitaz

Hector Chumpitaz.jpg

Hector Chumpitaz

 

Hector Eduardo Chumpitaz Gonzalez

Né le 12 avril 1944 à Canete (PER)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4824536_201505162137905.png Pérou, défenseur central, 1m70

Surnoms: Captain America, Granit

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4824536_201505162137905.png 105 sélections,3 buts

(Matchs amicaux: 63 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 19 sélections)

(Coupe du Monde: 10 sélections, 1 but)

(Copa America: 11 sélections)

(Coupe de l'Independance: 2 sélection)

1ère sélection : le 3 avril 1965 contre le Paraguay (0-1)

Dernière sélection : le 6 septembre 1981 contre l'Uruguay (0-0)

 

1964/65 Deportivo Municipal (PER)

1966/75 Universitario (PER)

1975/77 CF Atlas (MEX) 60 matchs, 6 buts

1977/84 Sporting Cristal (PER)

 

C'était le capitaine et le grand bastion défensif de la sélection péruvienne qui s'est offert la Copa America en 1975. Pour son humilité et sa grande technique, Hector Chumpitaz est considéré par la FIFA comme l’un des meilleurs défenseurs sud-américains de l'histoire du football. Il est aussi l’un des plus grands représentants de l'âge d'or du football péruvien. Né à Cañete au Pérou, sa carrière commence dans les équipes de jeunes de l'Universitario, l'une des équipes réputé au Pérou pour sa formation. Mais pour ses débuts, il le fera à l'âge de 19 ans dans une équipe de deuxième division, le Deportivo Municipal. Il n'y restera qu'une seule saison avant de revenir dans son club formateur où il défendra pendant près de dix ans les couleurs du club de son coeur. Il remporte cinq éditions du championnat du Pérou (1966, 1967, 1969, 1971 et 1974) et sera même finaliste de la Copa Libertadores en 1972. Hector Chumpitaz.jpgEn 1975, il s'exile et signe dans le club mexicain de l'Atlas jouant durant deux saisons. Dans ce nouveau championnat, il étend encore plus sa classe et reste comme l'un des meilleurs joueurs Sud-Américains du moment. Il retourne ensuite dans son pays natal et signe au Sporting Cristal où il effectue encore sept saisons avant de prendre sa retraite en 1984 rajoutant quelques titres de champion à son palmarès. Mais surtout, c'est avec le maillot de sa sélection que Hector Chumpitaz brille. Le défenseur central à la technique d'un numéro dix et à l'instinct de buteur débute sa carrière internationale en avril 1965 à l'occasion d'un match amical contre l'équipe nationale du Paraguay. Capitaine d'une génération péruvienne incroyable (Perico León, Roberto Challe, Hugo Sotil...) il élimine, avec sa sélection, l'Argentine lors des qualifications à la coupe du Monde 1970. Lors de cette coupe du Monde au Mexique, il contribue au bon parcours de l'équipe nationale du Pérou qui se hisse jusqu'en quarts de finale perdu face au grand Brésil (4 buts à 2). Son but contre la Bulgarie reste l'un des meilleurs souvenirs de football d'une nation au palmarès plutôt maigre. Avec quasiment la même équipe, il remporte la Copa América en 1975 qui se tient en Colombie. Il joue également la Coupe du monde 1978. Lors du premier tour de ce Mondial, il participe activement aux bons résultats de sa sélection qui termine première de son groupe. Lors du second tour, l'équipe du Pérou baisse de niveau et termine son parcours par une correction infligée par l'Argentine (6 à 0), score qui d'ailleurs souleva la polémique. Il termine sa carrière internationale en août 1981, après avoir éliminé l'Uruguay et la Colombie en qualifications au Mundial 82. Il a été sélectionné 105 fois en équipe nationale inscrivant 3 buts entre 1965 et 1981 et reste le deuxième footballeur le plus capé au Pérou derrière l'éternel "Chorri", Roberto Palacios. Il fut 90 fois capitaine, un record qu'il détient toujours. Il sera même capitaine de l'équipe all-star Américaine lors d'un match royal au Camp Nou à Barcelone contre l'équipe all-star européenne où des joueurs comme Johan Cruyff, Franz Beckenbauer ou encore son coéquipier Téofilo Cubillas joué. Score final: 4-4 et une victoire aux tirs au but pour l'équipe américaine. Ce match lui vaudra le surnom de "Captain America". Après une belle carrière, Héctor Chumpitaz devient entraîneur. Sans succès. Il est aussi condamné à deux ans de prison, pour des liens avec Vladimiro Montesinos, homme politique à la tendance mafieuse. Avant d'être relaxé.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Copa America en 1975 (Pérou)

Finaliste de la Copa Libertadores en 1972 (Universitario)

Champion du Pérou en 1966, 1967, 1969, 1971, 1974 (Universitario), 1979, 1980 et 1983 (Sporting Cristal)

Vice-Champion du Pérou en 1972 (Universitario) et 1977 (Sporting Cristal)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe historique de la Copa America

Nommé dans la Dream-Team Sud-américaine en 2008

 

VIDÉO




28/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 978 autres membres