Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Józef Mlynarczyk

Jozef Mlynarczyk.jpg
Photo: ©Peter Robinson/EMPICS

 

Józef Młynarczyk

 

Né le 20 septembre 1953 à Nowa Sól (POL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4949842_201506290903363.png Polonais, Gardien de but, 1m86

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4949842_201506290903363.png 42 sélections

(Matchs amicaux: 22 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 11 sélections)

(Qualif Euro: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 18 février 1979 contre la Tunisie (2-0)

Dernière sélection : le 16 juin 1986 contre le Brésil (0-4)

 

1971/74 Dozamet Nowa Sol (POL)
1974/77 BKS Stal (POL)
1977/80 Oder Opole (POL) 87 matchs, 1 but
1980/84 Widzew Łódź (POL) 79 matchs
1984/85 SC Bastia (FRA) 61 matchs
(Championnat de France: 56 matchs)
(Coupe de France: 5 matchs)
1986/89 FC Porto (POR) 67 matchs

 

Véritable légende du foot polonais, Jozef Mlynarczyk a même été considéré un temps comme le meilleur portier du monde. Dans son parcours, le gardien emblématique de la sélection Białe Orły des années 80 a remporté la ligue des champions avec Porto en 1987 et a terminé troisième de la Coupe du monde 1982.

 

Impérial dans les cages, Jozef a déjà 27 ans lorsqu'il débarque au Widzew Łódź, après des passages dans des clubs modestes du fond de la Pologne. Durant quatre saisons, il remporte deux Ekstraklasa et perd en demi-finales de la C1 en 1983, éliminé par la Juventus Turin après avoir sorti Liverpool en quart. Élu footballeur polonais de l'année cette saison-là, le portier moustachu décide pourtant de poser ses valises sous le soleil de la Corse, à Bastia, malgré des offres d'Angleterre et d'Autriche. 61 rencontres en un an et demi, et une multitude de buts encaissés dans une équipe au bord du chaos et qui ne se remettra pas du départ de l'extravagant Pascal Olmeta, portier aussi efficace sur la ligne que leader d'équipe. Il rejoint alors le FC Porto pour palier la blessure de Zé Beto. Devenu titulaire indéboulonnable au fil du temps, il remporte la coupe d'Europe des clubs Champions en 1987 face au Bayern Munich 2 buts à 1. Une finale qui restera dans la légende où un footballeur magique du nom de Madjer inventera un geste qui restera à jamais dans le langage du football. Il devient le second Polonais après Zbigniew Boniek à remporter le fameux trophée. Demi-finaliste du Mondial espagnole en 1982, celui qui a porté le maillot Rouge et Blanc à 42 reprises, malgré le scandale Okęcie qui lui a valu une longue suspension en équipe nationale, range les gants après l'éclosion de Vitor Baia à l'âge de 36 ans.

 

PALMARÈS

 

3ème de la Coupe du Monde en 1982 (Pologne)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1987 (FC Porto)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1987 (FC Porto)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1987 (FC Porto)

Champion du Portugal en 1986 et 1988 (FC Porto)

Vice-champion du Portugal en 1987 et 1989 (FC Porto)

Champion de Pologne en 1981 et 1982 (Widzew Łódź)

Vice-champion de Pologne en 1983 et 1984 (Widzew Łódź)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1988 (FC Porto)

Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 1986 (FC Porto)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Élu footballeur polonais de l'année en 1983



20/09/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres