FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

SC Bastia

SC Bastia.png
SC Bastia

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Sporting Club de Bastia, fondé en 1905

Anciens noms: Sporting Club Bastia (1905-1962), Sporting Étoile Club Bastia (1962-1992)

Surnoms: le SCB, I Turchini, I Lioni de Furiani, Le sporting

Couleurs: blanc et bleu

Ennemis jurés: AC AjaccioGFC Ajaccio

Stade: Armand Cesari (17 280 places)

 

La création du club

 

Le Sporting Club Bastiais fut créé en 1905 par le Suisse Hans Ruesch, professeur d’Allemand au Lycée de Bastia, aidé dans sa démarche par des élèves du lycée où il enseignait. Il devient alors responsable de la Direction. Avec l’aide de Mr Delalande, ils contribuèrent ainsi à la création du SC Bastia.

 

1968, L'accession en Division 1

 

SC Bastia.jpg

 

- Le SC Bastia accède à la Division 2 et au monde professionnel en 1965, avant de remporter trois ans plus tard ce championnat et de monter pour la première fois de son histoire dans l’élite. En 1968-1969, il débute par un nul à Nice (2-2), avant d’y remporter son premier match à domicile face à Strasbourg (2 buts à 1). Il finit sa première saison en D1 à la 6ème place.

 

1972, Première finale de Coupe

 

SC Bastia.jpg

(haut, de gauche à droite): Savkovic, Mosa, Tosi, Calmettes, Luccini, Pantelic
(bas, de gauche à droite): Case, Dogliani, Félix, Franceschetti, Giordani
 
- Après un parcours qui l’aura vu éliminer comme seule équipe de D1… l’AC Ajaccio, Bastia dispute sa première finale de Coupe de France. Face à Marseille, les Corses craquent sur des buts de Couécou et Skoblar, et s'inclinent malgré la réduction du score de Franceschetti en fin de rencontre.
 
1972, Les grands débuts en Coupe d'Europe
 
SC Bastia.jpg
 
- Marseille champion de France la même année, Bastia gagne le droit de disputer la Coupe des Coupes. Pour sa première participation à une Coupe d’Europe, il chute dès le premier tour face à un gros morceau, l’Atlético de Madrid (0-0 à Mezzavia, 1-2 à Calderon).
 
1977, Le seul podium de son histoire en D1
 
SC Bastia.jpg
(haut, de gauche à droite): Pétrovic, Cazes, Zimako, Desvignes, Orlanducci, Dzajic, Marchioni
(bas, de gauche à droite): Agostini, Luccini, Franceschetti, Félix, Papi, Burkhard, Pasqualetti
 
- Avec une attaque de feu (la meilleure du Championnat avec 82 réalisations) portée par Dragan Dzajic (21 buts), "Fanfan" Félix (21) et Jacques Zimako (15), Bastia grimpe pour la seule fois de son histoire sur le podium de la Division 1. Dirigée par Pierre Cahuzac, son mythique entraîneur, l’équipe corse termine troisième.
 
1978, Finaliste de la Coupe UEFA
 
SC Bastia.jpg
(haut, de gauche à droite): Orlanducci, Guesdon, Marchioni, Lacuesta, Hiard, Cazes
(bas, de gauche à droite): Rep, Papi, Felix, Mario, Krimau
 
- Après avoir éliminé le Sporting Portugal, Newcastle UTD, le Torino, le Carl Zeiss Iéna et le Grasshopper Zurich, Bastia se qualifie pour la finale de la Coupe de l’UEFA. Plombée par un terrain inondé, la formation corse ne parvient pas à faire la différence contre le PSV Eindhoven à domicile à l’aller (0-0), avant de craquer au retour (0-3). Mais cette incroyable aventure, symbolisée par les buts de Papi, Rep, Krimau, Félix, Larios ou De Zerbi, a marqué à jamais le foot français.
 
1981, La première victoire en Coupe de France
 
SC Bastia.jpg

(haut, de gauche à droite): Cazes, Pastinelli, Lacuesta, Hiard, Desvignes, Orlanducci

(bas, de gauche à droite): Mariini, Fiard, Milla, Ihily, Marcialis, Henry, Marchioni

 

- En 1981, Bastia, désormais dirigé par Antoine Redin, remporte le seul grand titre de son histoire en battant Saint-Étienne en finale de la Coupe de France (2 buts à 1) avec des buts de Marcialis et Roger Milla. Le capitaine bastiais, Paul Marchioni, peut soulever le trophée. La saison suivante, Bastia est éliminé en huitièmes de la Coupe des Coupes par le Dinamo Tbilissi (1-1, 1-3).

 

1983, La disparition de la légende

 

Claude Papi.jpg

 
- Claude Papi est sans aucun doute le joueur légendaire du SC Bastia. Élu footballeur corse du 20ème siècle, l’élégant milieu n’a connu que le Sporting, vivant les plus grandes épopées du club. Son grand regret aura été de ne pouvoir participer, blessé, à la victoire en Coupe de France en 1981. En 1983, il décède à seulement 33 ans, victime d’une rupture d’anévrisme lors d’une partie de tennis.
 
1992, Le drame de Furiani
 
SC Bastia.jpg
 
- Une tache noire indélébile pour le foot français et la Corse. Le 5 mai 1992, la demi-finale de la Coupe de France entre Bastia, alors en D2, et Marseille doit être une fête. Elle se transforme en tragédie. La tribune nord, construite trop rapidement, ne tient pas et s’effondre. Dix-huit personnes perdent la vie, tandis que 2357 sont blessées. Moins d’un an après le drame, le 4 avril 1993, le SCB rejoue à Furiani et, emmené par Antoine Di Fraya, s’impose (3 buts à 0) contre Nancy.
 
1994 et 1995, retour dans l'élite et en finale
 
SC Bastia.jpg
 
- Relégué en 1986, Bastia retrouve l’élite en 1994, après avoir fini troisième de D2. Quinzième de D1 pour sa remontée, le SCB se hisse surtout cette même saison en finale de la première Coupe de la Ligue, face au PSG. Des buts de Roche et Raï mettent fin à la belle aventure.
 
2002, l'émotion puis les sifflets
 
SC Bastia.jpg
(haut, de gauche à droite): Boumnijel, M. Soumah, Uras, Nalis, Lambourde, Vanney
(bas, de gauche à droite): Prince, Vairelles, Jau, Manso, Essien
 
- Le 30 mars 2002, les Bleus de Lilian Nalis affrontent les Sangliers de Modeste M’Bami, Henri Camara et de Pius N’Diefi. Dix ans après la catastrophe qui a ôté la vie à dix-huit personnes, le Stade Armand-Cesari accueille de nouveau une demie finale de Coupe de France. Comme un symbole, Morlaye Soumah, présent au soir du 5 mai 1992, est titulaire. L’émotion est immense. Elle est si forte qu’une minute de silence est improvisée par les joueurs et le public. Le lendemain, Tony Vairelles, attaquant du SCB, raconte sur le plateau de Téléfoot: "Ça s’est fait tout seul… Les joueurs sedanais ont vu qu’on se regroupait pour faire notre habituel cri de guerre d’avant match, et d’un seul coup, tout le monde s’est tu, c’était un joli moment. " Unique buteur de la rencontre (victoire 1 but à 0 après prolongations), l’international français offre aux Turchini une première finale de Coupe de France depuis celle de 1981. Malheureusement, la finale de la Coupe de France 2002 entre Bastia et Lorient a marqué les esprits. La Marseillaise est sifflée et le président Jacques Chirac, outré, décide de quitter la tribune présidentielle. Sur le terrain, Bastia s’incline contre Lorient (0-1), sur une réalisation de Jean-Claude Darcheville.
 
2012, l'incroyable accession
 
SC Bastia.jpg
 
- Relégué en National en 2010, Bastia remporte coup sur coup le titre du troisième échelon en 2011 puis, emmené par Rothen, Maoulida ou Khazri, celui de L2 en 2012.
 
2015, la dernière finale
 
SC Bastia.jpg
(haut, de gauche à droite): Modesto, Sio, Marange, Squillaci, Areola
(bas, de gauche à droite): Danic, Cahuzac, Palmieri, Cioni, Boudebouz, Gillet
 
- Qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue face au PSG, Bastia est rapidement plombé par l’expulsion de Sébastien Squillaci après seulement 20 minutes de jeu. Paris s’impose (4 buts à 0), avec des doublés d’Ibrahimovic et Cavani.

 

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS NATIONALES


Champion de France de D2/Ligue 2 en 1968 et 2012

Champion de France de National en 2011

Vainqueur de la Coupe de France en 1981

Finaliste de la Coupe de France en 1972 et 2002

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1995 et 2015

Vainqueur du Challenge des champions en 1972

Champion de DH Ligue Corse en 1922, 1927, 1928, 1929, 1930, 1931, 1932, 1935, 1936, 1942, 1943, 1946, 1947, 1949, 1959, 1962 et 1963

Vainqueur de la Coupe de Corse en 1928, 1929, 1930, 1931, 1932, 1936, 1943, 1946, 1951, 1954, 1958, 1959, 1960 et 1962

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS INTERNATIONALES


Finaliste de la Coupe UEFA en 1978

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997

Finaliste de la Coupe des Alpes en 1977

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS JEUNES/RÉSERVES


Champion de France de D3 en 1975

Champion de France de D4 en 1989

Champion de DH Ligue Corse en 1967, 1968, 1970 et 1971

Vainqueur de la Coupe de Corse en 1964, 1965, 1966, 1968, 1970, 1988 et 2007

 

RECORDS


Plus large victoire: SC Bastia - Troyes 6-0 (le 2 avril 1978)

Plus large défaite: Bordeaux - SC Bastia 8-1 (le 19 octobre 1968)

Plus jeune joueur: Alex Song (CAM) 16 ans et 10 mois (le 07 aouû 2004 contre Strasbourg)

Record d'achat: Mariusz Piekarski (POL) 2 millions d'euros à Mogi-Mirim (1998)

Record de vente: Michael Essien (GHA) 11,7 millions d'euros à l'Olympique Lyonnais (2003)

 

SC BASTIA ALL-STAR


GARDIENS

 

Eric Durand (FRA)

Bruno Valencony (FRA)

Pierrick Hiard (FRA)

Nicolas Penneteau (FRA)

Jozef Mlynarczyk (POL)

 

DÉFENSEURS

 

Patrick Moreau (FRA)

Jean-Louis Cazes (FRA)

Cyril Rool (FRA)

Paul Marchioni (FRA)

Morlaye Soumah (GUI)

César Nativi (FRA)

André Burkhard (FRA)

Frédéric Mendy (FRA)

Paul-Ferdinand Heidkamp (ALL)

Didier Santini (FRA)

Charles Orlanducci (FRA)

Demetrius Ferreira (BRE)

Pierre Bianconi (FRA)

Patrick Valery (FRA)

Ismael Triki (MAR)

José Pastinelli (FRA)

Christophe Deguerville (FRA)

 

MILIEUX

 

Félix Lacuesta (FRA)

Yannick Cahuzac (FRA)

Alain Fiard (FRA)

Mamadou Faye (SEN)

Claude Papi (FRA)

Georges Franceschetti (FRA)

Piotr Świerczewski (POL)

Jean-François Larios (FRA)

Pascal Camadini (FRA)

Simey Ihily (FRA)

Michael Essien (GHA)

Louis Marcialis (FRA)

Jérôme Rothen (FRA)

Daniel Solsona (ESP)

Lilian Nalis (FRA)

 

ATTAQUANTS

 

Roger Milla (CAM)

Yves Mariot (FRA)

Marc-Kanyan Case (NCL)

François Félix (FRA)

Dragan Dzajic (YOU)

Pierre-Yves André (FRA)

Anto Drobjnak (ex-YOU)

Jacques Zimako (FRA)

Merry Krimau (MAR)

Frédéric Née (FRA)

Johnny Rep (HOL)

Serge Lenoir (FRA)

Ousmane Soumah (GUI)

 

ENTRAÎNEURS

 

Antoine Redin (FRA)

Frédéric Hantz (FRA)

Pierre Cahuzac (FRA)

Frédéric Antonetti (FRA)

 

ÉQUIPE TYPE

 

SC Bastia.jpg

 

Le plus capé

 

1) Charles Orlanducci (FRA) 507 matchs (1969-1987)

Charles Orlanducci.jpg

2) Claude Papi (FRA) 479 matchs (1969-1982)

3) Paul Marchioni (FRA) 331 matchs (1974-1989)

4) Pierre-Yves André (FRA) 330 matchs (1997-2001/2004-2010)

5) Jean-Louis Cazes (FRA) 327 matchs (1975-1984)

 

Le meilleur buteur

 

1) Claude Papi (FRA) 134 buts (1969-1982)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_8397537_201910301545482.jpg

2) Pierre-Yes André (FRA) 102 buts (1997-2001/2004-2010)

3) François Félix (FRA) 78 buts (1971-1973/1975-1978)

4) Marc Kanyan Case (NCL) 59 buts (1969-1973)

5) Jacques Zimako (FRA) 57 buts (1972-1977/1983-1985)



23/01/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1031 autres membres