Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Jules Devaquez

Jules Devaquez.jpg
Photo: ©Cazal-Archiv

 

Jules Devaquez

 

Jules Aimé Devaquez

Né le 9 mars 1899 à Paris (FRA)

Décédé le 11 juin 1971 à Décines-Charpieu (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Attaquant, 1m69

Surnom: Julot

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 41 sélections, 12 buts

(Matchs amicaux: 36 sélections, 12 buts)

(Jeux Olympiques: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 18 janvier 1920 contre l'Italie (4-9)

Dernière sélection : le 26 mai 1929 contre la Belgique (1-4)

 

1914/16 US Saint-Denis (FRA)
1916/24 Olympique de Pantin/Paris (FRA) 34 matchs, 34 buts
1924/30 Olympique de Marseille (FRA) 24 matchs, 22 buts
1930/33 OGC Nice (FRA)
1933/34 AS Béziers (FRA) (entraîneur-joueur)
 
Ailier droit des deux clubs Olympique des années 20 (Marseille et Paris), Jules Devaquez a été la première vedette parmi les joueurs de champ, tant son dribble était extraordinaire et son jeu aérien étincelant, malgré sa petite taille.
 
Né dans le 9e arrondissement de Paris, il débute sa carrière à l’US Saint-Denis, avant de rejoindre ensuite l’Olympique de Pantin, qui deviendra l'Olympique de Paris l'année suivant son arrivée. En huit saisons, il remporte seulement une coupe de France en 1918, alors appelé “Coupe Charles-Simon“ à cette époque. "Julot" decide alors de descendre dans le Sud en 1924 et de signer à Marseille. Et il va être le héros de la deuxième victoire des Olympiens en coupe de France, contre Valentigney, commune proche de Sochaux. Le 9 mai 1926, l'ailier droit célèbre pour sa petite moustache ouvre le score au bout de quinze minutes, en reprenant un centre de Maurice Gallay, son pendant à gauche, qui sera d'ailleurs désigné homme du match. À la 80ème minute, alors que l'OM joue le contre pour garder son avantage, il signe le quatrième but synonyme de victoire. Il en remporte une nouvelle dans la foulée en battant largement Quevilly (3 buts à 0). Il remporte même une épreuve moins prestigieuse que la coupe, le championnat de France amateurs en 1929, victorieux du CA Paris en finale à Vincennes. Lui ce dessinateur industriel au temps de "l'amateurisme marron" qui avait fait ses débuts sous le maillot tricolore en 1920, alors qu’il n’a pas encore 21 ans, lors d’un match drôlement organisé contre l’Italie à Milan, où les Français sont arrivés un quart d’heure avant le début de la rencontre après un voyage rendu épouvantable par une grève des cheminots. Il est le premier à atteindre 40 sélections en équipe de France. Passé ensuite par Nice, il devient entraîneur-joueur de Béziers en D2 lors de la saison 1933-34. Après une quinzaine d'années passé sur les bancs, il quitte le monde du football dans les années 50 et devient un concessionnaire Renault dans la cité rhodanienne. Décédé le 11 juin 1971 à l'âge de 72 ans, Jules Devaquez reste l’un des joueurs qui a su enflammer le stade de l’Huveaune à de nombreuses reprises.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe de France en 1918 (Olympique de Pantin), 1926 et 1927 (Olympique de Marseille)
Finaliste de la Coupe de France en 1919 et 1921 (Olympique de Paris)
Vainqueur du championnat de France amateur en 1929 (Olympique de Marseille)


09/03/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres