FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Bernard Lama

Bernard Lama.jpg
Bernard Lama

 

Bernard Lama

Né le 7 avril 1963 à Saint-Symphorien (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Gardien de but, 1m83

Surnoms: Le Chat, Le Jaguar

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 44 sélections

(Matchs amicaux: 19 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections)

(Qualif Euro: 12 sélections)

(Euro: 6 sélections)

 

1ère sélection : le 17 février 1993 contre l'Israël (4-0)

Dernière sélection : le 2 septembre 2000 contre l'Angleterre (1-1)

 

1981/89 Lille OSC (FRA) 118 matchs, 1 but

(Championnat de France: 103 matchs, 1 but)

(Coupe de France: 15 matchs)

1982/83 SC Abbeville (FRA) (Prêt)

1983/84 Besançon (FRA) (Prêt) 28 matchs

(Championnat de France de D2: 23 matchs)

(Coupe de France: 5 matchs)

1989/90 FC Metz (FRA) 41 matchs

(Championnat de France: 38 matchs)

(Coupe de France: 3 matchs)

1990/91 Brest Armorique FC (FRA) 41 matchs

(Championnat de France: 38 matchs)

(Coupe de France: 3 matchs)

1991/92 RC Lens (FRA) 38 matchs, 1 but

(Championnat de France: 36 matchs, 1 but)

(Coupe de France: 2 matchs)

1992/97 Paris SG (FRA) 246 matchs

(Championnat de France: 186 matchs)

(Coupe de France: 20 matchs)

(Coupe de la ligue: 2 matchs)

(Trophée des champions: 1 match)

(Ligue des Champions: 12 matchs)

(Coupe des Coupes: 22 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 10 matchs)

(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)

1998 West Ham (ANG) 14 matchs

(Championnat d'Angleterre: 12 matchs)

(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)

1998/2000 Paris SG (FRA)

(Championnat de France: 65 matchs)

(Coupe de France: 5 matchs)

(Coupe des Coupes: 2 matchs)

2000/01 Stade Rennais (FRA) 35 matchs

(Championnat de France: 32 matchs)

(Coupe de France: 2 matchs)

(Coupe de la ligue: 1 match)

 

Champion du monde 1998 et d’Europe 2000, Bernard Lama a très tôt hérité de son surnom de "Chat" pour son agilité hors du commun. Ses prises de balle, sa faculté à régner dans le domaine aérien, sa détente, son autorité, ses réflexes, son jeu au pied de grande qualité mais aussi son style vestimentaire avec son pantalon qu'il ne quittait jamais ont fait de lui un gardien à part, spectaculaire, précurseur et superbe à voir jouer. Né en métropole, à Saint-Symphorien-sur-Loire, Bernard passe son enfance et son adolescence en Guyane. Bernard Lama.jpgC'est sur les plages de Cayenne qu'il va forger son style inimitable. Repéré par un dirigeant du LOSC lors d’un match avec la sélection cadette de Guyane, il rejoint les Dogues en 1982.Devancé par Philippe Bergeroo, le titulaire du poste, Lama est d’abord prêté à Abbeville, où il ne joue pas, puis à Besançon, deux clubs qui évoluent en D2. De retour de prêt, en 1984, il signe son contrat pro avec le club de Lille et devient le portier numéro un. Il se fait remarquer en inscrivant un but sur penalty et en jouant parfois à mains nues. Il rejoint ensuite Metz en 1989, puis Brest la saison suivante, aux côtés de David Ginola notamment. Après un détour par Lens, Lama débarque au Paris SG en 1992, alors qu'il a déjà 29 ans. Il prend une nouvelle dimension et succède triomphalement à l'emblématique Joël Bats. Son style tout en souplesse et ses parades spectaculaires lui valent rapidement l'admiration ainsi que ses premières sélections en équipe de France. Champion de France en 1994 où il hérite du titre de meilleur gardien de l'année, Bernard Lama connaît l’apogée de sa carrière en 1996 avec une Coupe des coupes et un Euro 96 réussi, où il s'affirme tout simplement comme l'un des meilleurs gardiens de la planète. La suite est moins glorieuse. Courtisé par le Barça à l'intersaison, il reste fidèle au PSG, mais se blesse gravement au genou en septembre 1996, après un excellent début de saison. Il perd d'abord sa place en équipe de France, au profit de Fabien Barthez, avant d'être contrôlé positif au cannabis en janvier 1997. Devenu indésirable et concurrencé par Christophe Revault, Lama file en Angleterre, à West Ham, pour une expérience infructueuse. Il revient à Paris en 1998 mais ne retrouvera plus jamais son agilité de félin, même s'il sera partie prenante des deux épopées des Bleus en 1998 et 2000. Il finira sa carrière à Rennes, en 2001. Depuis, seule une éphémère nomination au poste de sélectionneur du Kenya en 2006 l’a fait revenir dans le monde du football professionnel. Il préside l’association Diambars, qu’il a fondée dans les années 1990 pour promouvoir l’éducation grâce au football.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1998 (France)

Vainqueur de l'Euro 2000 (France)

Vainqueur de la Coupe Kirin en 1994 (France)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1996 (Paris SG)

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1997 (Paris SG)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1997 (Paris SG)

Champion de France en 1994 (Paris SG)

Vice-champion de France en 1993, 1996, 1997 et 2000 (Paris SG)

Vainqueur de la Coupe de France en 1993 et 1995 (Paris SG)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 1995 (non-joué) (Paris SG)

Vainqueur du Trophée des champions en 1995 (Paris SG)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur français de l’année en 1994

Étoile d’or des gardiens France Football en 2000

À reçu la Légion d'honneur en 1998



23/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 983 autres membres