FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

René Llense

Rene Llense.jpg
René Llense

 

René Vincent Philippe Llense

Né le 14 juillet 1913 à Collioure (FRA)

Décédé le 12 mars 2014 à Sète (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Gardien de but, 1m76

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 11 sélections

(Matchs amicaux: 11 sélections)

 

1ère sélection : le 17 février 1935 contre l'Italie (1-2)

Dernière sélection : le 22 janvier 1939 contre la Pologne (4-0)

 

1932/38 FC Sète (FRA) 182 matchs
(Championnat de France: 158 matchs)
(Coupe de France: 24 matchs)
1938/43 Saint-Étienne (FRA) 51 matchs
(Championnat de France: 30 matchs)
(Coupe de France: 21 matchs)
1943/44 EF Lyon - Lyonnais (FRA) 2 matchs
1944/45 Saint-Étienne (FRA) 1 match
1946/47 SC Toulon (FRA) 17 matchs, 3 buts
(Championnat de France de D2: 16 matchs, 2 buts)
(Coupe de France: 1 match, 1 but)
1947/49 RC Vichy (FRA)
1951/52 AS Béziers (FRA) 2 matchs
 
Dernier survivant de la Coupe du Monde 1934, et plus globalement, le second à disparaître des premières éditions après le décès de l'Argentin Francisco Varallo, René Llense a été longtemps le doyen des internationaux français. Portier légendaire du FC Sète et de Saint-Etienne, rayonnant par son enthousiasme et sa joie de vivre, il avait joué à onze reprises avec les Bleus entre 1935 et 1939, participant notamment aux Coupes du Monde 1934 et 1938. Né à Collioure le 14 juillet 1913, le catalan issu d'une famille originaire de Corsavy, mais né dans la cité du fauvisme, déménage sur Sète avec sa mère à l'âge de 12 ans. Ce n’est qu’à 15 ans qu’il s’essaie au poste de gardien de but, pour pallier une blessure du titulaire. Ses années sètoises seront marquées par sa participation à la première journée du championnat de France professionnel, le 11 septembre 1932, mais aussi par l’exceptionnelle saison 1933-1934, où il réussit le fameux premier doublé coupe-championnat de l’Histoire avec les Dauphins. Rene Llense.jpgSa victoire en finale de Coupe de France à Colombes face à Marseille (2 buts à 1) lui avait rapporté une petite prime de 50 francs. Il conservera également le ballon du match durant huit décennies! Grâce à ce doublé, il est sélectionné pour la Coupe du Monde 1934 en Italie. Doublure d’Alex Thépot, il assiste sur le banc à la défaite tricolore en huitième de finale face à l’Autriche (3 buts à 2 a.p.) au stade Mussolini de Turin. Sélectionné pour la Coupe du Monde 1938, qui se joue en France, il est à nouveau remplaçant pour cette compétition, barré cette fois par Laurent Di Lorto. L’Italie élimine les Bleus (3 buts à 1) en quarts de finale. Deux belles expériences qui enrichissent son vécu en sélection riche de onze capes échelonnés de 1935 à 1939, alors qu’il évoluait à Sète puis à Saint-Étienne, l’autre club de son cœur. En effet, sa carrière connaît un changement de cap lorsqu'il débarque chez les Verts à l'été 1938. L’ASSE vient juste d’obtenir son billet pour la première division et Pierre Guichard cherche à réaliser un bon recrutement pour assurer le maintien. En compagnie de son ami Jean Snella, il participe ainsi à la première saison du club dans l’élite. Les Verts avaient terminé à la 4ème place avant que la Seconde Guerre mondiale n’éclate. Pendant le conflit, un championnat amateur composé d’équipes régionales est créé pour la saison 1943-44 et, comme d’autres Stéphanois, Llense est affecté à l’équipe de l'EF Lyon - Lyonnais. En parallèle, comme il possède ses diplômes de moniteur d’Etat, il s’occupe de l’entraînement des jeunes de l’ASSE. À la fin des décisions de Vichy, le portier réintègre Saint-Etienne, avec laquelle il dispute une dernière saison sous le maillot Vert. Après une vie de technicien à Toulon, en DH, avec la double casquette d’entraîneur-joueur, se permettant de jouer quelques matches comme attaquant, à Vichy, qu’il fait passer de Ligue en CFA, puis à Béziers en D2, de 1948 à 1955, René Llense était revenu vivre à Sète. Au sommet de sa gloire, il a été grandement sollicité par les médias. Il a même effectué une publicité dans la presse pour la marque Suze: "L'arôme de mes Pyrénées, la Suze est mon apéritif préféré!" Par ce biais, le bonhomme s'est enrichi… de six bouteilles de ce même alcool en guise de rémunération. En décembre 2013, il est choisi pour être le représentant des années 30 dans le Musée des Verts flambant neuf. Son fascicule de pré-saison, sa licence de joueur, ses gants sont exposés dans la vitrine des premières années du club. Malheureusement, il n'a pas eu le temps de le visiter: il décède le 12 mars 2014, à l'âge canonique de 100 ans. Une rue de Collioure porte son nom, mais aussi une autre à Sète, y compris un stade de foot sur l'île singulière. En grand sportif qui a marqué sa discipline.
 
PALMARÈS
Champion de France en 1934 (FC Sète)
Vainqueur de la Coupe de France en 1934 (FC Sète)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Poteaux-carrés/FC Sète
- Photo: ©DR


14/07/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1146 autres membres