FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Giuseppe Meazza

Giuseppe-Meazza--2-.jpg

Giuseppe Meazza

Giuseppe Meazza

Né le 23 août 1910 à Milan (ITA)

Décédé le 21 août 1979 à Rapollo (ITA)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, buteur, 1m69

Surnoms: Peppino, il Balilla, Divino, il génio

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 53 sélections, 33 buts

(Matchs amicaux: 27 sélections, 20 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 9 sélections, 3 buts)

(Coupe Internationale: 16 sélections, 8 buts)

 

1ère sélection : le 9 février 1930 contre la Suisse (4-2)

Dernière sélection : le 20 juillet 1939 contre la Finlande (3-2)

 

1927/40 Inter Milan (ITA) 391 matchs, 282 buts

(Championnat d'Italie: 348 matchs, 241 buts)

(Coupe d'Italie: 16 matchs, 12 buts)

(Coupe Mitropa: 27 matchs, 29 buts)

1940/42 Milan AC (ITA) 42 matchs, 11 buts

(Championnat d'Italie: 37 matchs, 9 buts)

(Coupe d'Italie: 5 matchs, 2 buts)

1942/43 Juventus Turin (ITA) 27 matchs, 10 buts

1944 AS Varese (ITA) 20 matchs, 7 buts

1945/46 Atalanta (ITA) 14 matchs, 2 buts

1946/47 Inter Milan (ITA) 17 matchs, 2 buts

 

Giuseppe Meazza est considéré comme le plus grand footballeur italien de tous les temps, attaquant ailier, il possède l'un des plus beaux palmarès d'un footballeur européen avant la Seconde Guerre mondiale avec Ugo Locatelli, seulement surpassés par Giovanni Ferrari. Leader naturel, dribbleur déroutant, spécialiste de la reprise de volée et des passes à l'aveugle, jeu de tête impressionnant malgré son gabarit, Giuseppe Meazza apparaît comme le footballeur complet par excellence. Cet attaquant d'une taille relativement petite (1,69 m) intègre l'équipe première du club intériste à 17 ans. Surnommé à ses débuts "Il Balilla", il réalise une prestation de choix et marque deux buts pour son premier match à l’occasion d’un tournoi d’avant-saison disputé à Côme en septembre 1927. Giuseppe Meazza.jpgMeazza s'impose très vite à la pointe de l'attaque de l'Inter (rebaptisé Ambrosiana par le régime fasciste). Il inscrit respectivement 33 et 31 buts lors des saisons 1928-29 et 1929-30, soit plus d'un but par match, alors qu'il a seulement 20 ans. Il inscrit notamment un sextuplé (le 12 mai 1929 face à Venezia, victoire 10 buts à 2) et deux quintuplés lors de la saison 1928-1929. Alors que le club milanais peinait les années précédentes à soutenir la comparaison avec les meilleurs clubs italiens, ses performances mènent les intéristes au titre de champion d'Italie en 1930, dix ans après le dernier trophée du club. Meazza remporte avec les Nerazzurri le championnat d'Italie à trois reprises, dont il est le meilleur buteur en 1930 (31 buts), 1936 (25 buts) et 1938 (20 buts). L'Inter remporte également avec Giuseppe Meazza sa première coupe d'Italie en 1939. Il signe ensuite chez le grand rival du Milan AC en novembre 1940. Après deux saisons avec les Rossoneri, il rejoint la Juventus malgré une forme physique déclinante et une vie d'excès. Il y inscrit 10 buts en 27 rencontres lors de sa seule saison chez la "Vieille Dame". Il rejoint ensuite pour un court passage l'AS Varèse et enfin l'Atalanta Bergame où il devient entraîneur-joueur. En 1946, il revient à l'Inter comme entraîneur-joueur également. Il y joue dix-sept matchs et inscrit les deux derniers buts de sa carrière, qui contribuent le club à se sauver d'une relégation en Série B. Il met un terme à sa carrière à la fin de la saison. Parallèlement avec la sélection nationale italienne, il débute à 19 ans, le 9 février 1930 à Rome, contre la Suisse. Il exprime rapidement son talent au niveau international. Jamais un joueur de moins de 20 ans n'avait réalisé de tels débuts, avec dix buts en sept sélections. Sélectionné pour la coupe du monde en 1934, il est un élément essentiel de la Nazionale. Il participe à toutes les rencontres de la Squadra, clôture la marque face aux Etats-Unis (7 buts à 1), inscrit le seul but lors du match à rejouer face à l'Espagne (1 but à 0) et offre celui de la victoire en demi-finale face à l'Autriche (1 but à 0). En finale, face à la Tchécoslovaquie, Meazza est rapidement blessé mais serre les dents. En prolongation, il n'est plus marqué courant à peine. Mauvaise idée des Tchécoslovaques puisqu'il sera à l'origine du but victorieux de Angelo Schiavio (2 buts à 1). Appelée à défendre son titre en France en 1938, Giuseppe Meazza n'a rien perdu de son efficacité comme le démontrent ses 28 buts inscrits en 30 matches lors de la saison 1938. Capitaine de l'Italie, il inscrit cependant qu'un seul but lors du tournoi, sur un penalty cocasse en demi-finale contre le Brésil (2 buts à 1). Au moment où il s'élance, son short cède. De quoi perturber le gardien brésilien mais pas Meazza qui retient son short d'une main et marque malgré tout. Ironie du sort pour le stylé italien, ce sera le dernier de ses 33 buts en 53 sélections sous le maillot azzurro. Mais il sera le premier pourvoyeur de Silvio Piola, meilleur buteur du tournoi avec cinq buts. Avec son capitaine aux manettes, l'Italie ne sera jamais véritablement inquiétée à l'image de sa finale victorieuse le 19 juin à Paris contre la Hongrie (4 buts à 2). Reconverti comme entraîneur, il dirige plusieurs équipes italiennes, sans obtenir de résultats probants. Il travaille par la suite comme journaliste sportif. Décédé en 1979 avant de fêter ses 69 ans à Rapallo sur la côte ligure, Meazza a fasciné les foules des années trente, parce qu’il représentait la réussite sociale. Son nom est donné au stade San Siro de Milan. Cependant l'usage varie traditionnellement selon l'équipe milanaise qui y évolue : lorsque le Milan AC y joue, on utilise plus volontiers le nom de San Siro, en référence au quartier où il est situé, et lorsque c'est l'Inter de Milan, on parle du Giuseppe Meazza.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1934 et 1938 (Italie)

Vainqueur de la Coupe Internationale en 1927-1930 et 1933-1935 (Italie)

Finaliste de la Coupe Internationale en 1931-1932 (Italie)

Finaliste de la Coupe Mitropa en 1933 (Inter Milan)

Champion d’Italie en 1930, 1938 et 1940 (Inter Milan)

Vice-champion d’Italie en 1933, 1934 et 1935 (Inter Milan)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1939 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1942 (Milan AC)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur de la Coupe du Monde en 1934

Meilleur buteur du championnat d’Italie en 1930 (31 buts), 1936 (25 buts) et 1938 (20 buts) (Inter Milan)

Meilleur buteur de la Coupe Mitropa en 1930 (7 buts), 1933 (5 buts) et 1936 (10 buts) (Inter Milan)

Meilleur buteur de l’histoire de l’Inter Milan (287 buts)

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1934

Intronisé au Hall of Fame du football italien en 2011 (à titre posthume)

Intronisé au "Walk of Fame" du sport italien en 2015

 

DIVERS


- L'arbitre aurait validé son but irrégulier en match rejoué de quart de finale contre l'Espagne,le seul de la rencontre, dans des conditions troubles. Ce but unique qualifiera l'Italie en demi-finale de la coupe du monde 1934, organisée chez elle, à l'époque où le règne de Mussolini atteint son paroxysme.

- Il fut le premier entraîneur italien à diriger une équipe étrangère lorsqu'il prit les rênes du club turc du Beşiktaş JK en 1948 pendant cinq mois.

- Connu pour valoriser les jeunes, Meazza devient ensuite responsable du secteur jeunes de l'Inter. On lui doit notamment la découverte du jeune Sandro Mazzola, formé au club.

- Pour rendre hommage à son idole, l'acteur italien Rudolf Valentino décédé le 23 août 1926, Giuseppe Meazza arborait une chevelure abondamment gominée comme c'était la mode à l'époque. Une autre manière également d'afficher son image de "latin lover."

 

VIDÉO




24/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres