FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Silvio Piola

Silvio-Piola.jpg

Silvio Piola

Silvio Piola

Né le 29 septembre 1913 à Robbio (ITA)

Décédé le 4 octobre 1996 à Gattinara (ITA)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Attaquant, 1m78

Surnom: l'attaquant aux pieds d'or

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 34 sélections, 30 buts

(Matchs amicaux: 24 sélections, 18 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections, 5 buts)

(Coupe Internationale: 6 sélections, 7 buts)

 

1ère sélection : le 24 mars 1935 contre l'Autriche (2-0)

Dernière sélection : le 18 mai 1952 contre l'Angleterre (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png B: 6 sélections, 11 buts

 

1929/34 Pro Vercelli (ITA) 127 matchs, 51 buts

1934/43 Lazio Rome (ITA) 243 matchs, 159 buts

(Championnat d'Italie: 227 matchs, 143 buts)

(Coupe d'Italie: 10 matchs, 6 buts)

(Coupe Mitropa: 6 matchs, 10 buts)

1943/44 Torino (ITA) 23 matchs, 27 buts

1944/47 Juventus Turin (ITA) 57 matchs, 26 buts

1947/54 Novara (ITA) 185 matchs, 86 buts

 

Véritable buteur en série, Silvio Piola est considéré comme l'un des meilleurs joueurs italiens de l'histoire. Il est non seulement une légende de l'autre côté des Alpes mais il est l'homme de nombreux records dont certains tiennent encore et ne seront pas battus avant très longtemps. Né le 29 septembre 1913 à Robbio, petite localité lombarde, il débute sa carrière à l'âge de 16 ans à la Pro Vercelli, en 1929. C'est à 17 ans, la saison suivante, qu'il y devient titulaire, terminant le championnat avec déjà 13 buts au compteur. À l'été 1934, il quitte le club après y avoir inscrit 51 buts en championnat, ce qui demeure encore un record pour les "Casacche Bianche", et rejoint la capitale romaine pour signer à la Lazio. Piola joue neuf saisons de passion pour "l'amour de sa vie ", comme il l’a toujours défini lui-même, remportant deux titres de Capocannoniere en 1936-1937 (21 buts) et en 1942-1943 (21 buts), inscrivant au total 143 fois pour les Biancocelesti, la moitié de son record de but en Série A. C'est pendant cette période sous le maillot laziale, qu'il connait parallèlement, ses plus grands succès en équipe nationale. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4447414_201501110639744.jpgIl débute le 24 mars 1935 face à l'Autriche quasiment un an après la première victoire en Coupe du Monde de l'Italie. Au stade du Prater de Vienne, il inscrit déjà les deux uniques buts de la partie (2 buts à 0). Sélectionné lors du Mondial 1938 qui a lieu en France, son but en prolongation contre la Norvège en huitièmes, son doublé en quart de finale contre les Bleus (3 buts à 1) et un autre doublé en finale face à la Hongrie (4 buts à 2) ont fait de Silvio Piola le principal artisan, avec son compère d'attaque Giuseppe Meazza, du deuxième sacre mondial de l'équipe italienne. Difficile d'avoir autant impact sur un Mondial. Mais certainement surmotivé par le télégramme que Mussolini avait envoyé à la Squadra Azzurra avant la finale, dans lequel figuraient ces quelques mots : "Vaincre ou mourir ". Un message que Antal Szabó, gardien de but de la Hongrie, a entendu et a sans doute demandé à ses coéquipiers de lever un peu le pied en finale, d'où ce célèbre discours en fin de rencontre: "En acceptant d'être battu, j'ai sauvé la vie à onze hommes. " L'année suivante, à San Siro contre l'Angleterre, Piola s'offre un célèbre but litigieux. En seconde mi-temps, il devance le gardien de but anglais en inscrivant un but... de la main donnant l'avantage aux italiens. Ce coup du sort a provoqué une controverse durant quelques temps. "La main de Dieu" bien avant celle de Maradona. Après coup, sa carrière internationale aurait été largement plus fournie sans les années de guerre. Par la suite, il joue pour les deux clubs de Turin. Arrivé au Torino en 1943, le buteur a tout simplement illuminé ses tifosi en inscrivant pas moins de 27 pions en 23 rencontres. Permettant aux grenats de participer à la finale du Championnat de Guerre 1943-1944, Piola quitte le Toro comme un roi avant de rejoindre le rival bianconero. En seulement deux ans, Piola va planter à 26 reprises en 57 matchs et permettre à la Juventus d’être vice-champion deux années consécutives. Puis il termine enfin à Novara où il effectue sept saisons (dont une en Série B) avant de mettre un terme définitif à sa carrière de joueur. Justement sa carrière, commencée en 1930 et achevée 24 années plus tard, à l'âge de 41 ans, a été exemplaire. Ainsi, Piola quitte la Squadra Azzurra à tout de même 38 ans, après 34 sélections et 30 buts marqués. Fort de sa longévité, Silvio Piola a disputé au total 537 rencontres de Série A avec notamment la Lazio Rome et la Juventus Turin, inscrivant en tout 274 buts (290 buts si on compte le championnat de la renaissance en 1945 non homologué après la seconde guerre Mondiale). Il est aujourd'hui encore le meilleur buteur de l'histoire du championnat italien. Seul Francesco Totti s'est approché de cet exploit au plus près, mais toujours à 24 longueurs du record. Quasiment intouchable. Il est également meilleur buteur de l’histoire de la Lazio, de Novara et de la Pro Vercelli. Il détient aussi le record du plus grand nombre de buts marqués dans un match de Série A avec six buts lors de Pro Vercelli - Fiorentina (7 buts à 2) du 29 octobre 1933, record seulement égalé par Omar Sívori. Un autre exploit qu'il a aussi détenu durant quelques décennies, il a été le plus vieux buteur de la ligue italienne à plus de 40 ans en plantant un dernier but lors d'un Novara-Milan disputé le 7 février 1954. Ce record n'a été battu qu'en mai 2007 par Alessandro Costacurta. En dépit de sa longue et brillante carrière, couronnée par le triomphe en coupe du Monde en 1938, Silvio Piola n'a jamais remporté de championnat, frôlant le titre à trois reprises en 1937, 1946 et 1947 avec la Lazio puis la Juventus de Turin. Après avoir pris sa retraite sportive, Silvio devient le sélectionneur de l'équipe nationale italienne durant quelques matchs, entouré par ses anciens coéquipiers Lajos Czeizler et Angelo Schiavio. Il décède à Gattinara, en 1996, à l'âge de 83 ans.

 

PALMARÈS 


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1938 (Italie)

Vainqueur de la Coupe Internationale en 1933-35 (Italie)

Finaliste de la Coupe Mitropa en 1937 (Lazio Rome)

Vice-Champion d’Italie en 1937 (Lazio Rome), 1946 et 1947 (Juventus Turin)

Champion d’Italie de Série B en 1948 (Novara)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


2ème meilleur joueur de la Coupe du Monde 1938

2ème meilleur buteur de la Coupe du Monde 1938 (5 buts)

Meilleur buteur du Championnat d’Italie en 1937 (21 buts) et 1943 (21 buts) (Lazio Rome)

Meilleur buteur de tous les temps du Championnat d’Italie (274 buts)

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1938

Intronisé au Hall of Fame du football italien en 2011

Intronisé au "Walk of Fame" du sport italien en 2015

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©tifosibianconeri.com

- 2ème photo: ©DR

 

VIDÉO




11/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1089 autres membres