FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Guillermo Stabile

Guillermo-Stabile--1-.jpg

Guillermo Stabile

Guillermo Stàbile

Né le 17 janvier 1905 à Buenos Aires (ARG)

Décédé le 27 décembre 1966 à Buenos Aires (ARG)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentin, attaquant, 1m68

Surnom: El Filtrador

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png 4 sélections, 8 buts

(Coupe du Monde: 4 sélections, 8 buts)

 

1ère sélection : le le 19 juillet 1930 contre le Mexique (6-3)

Dernière sélection : le 30 juillet 1930 contre l'Uruguay (2-4)

 

1920/30 Huracan (ARG) 119 matchs, 102 buts

1930/34 Genoa (ITA) 41 matchs, 15 buts

1934/35 SSC Naples (ITA) 20 matchs, 3 buts

1935/36 Genoa (ITA) 1 match, 1 but

1936/39 Red Star (FRA)

 

Guillermo Stabile, attaquant élégant et efficace surnommé "El Filtrador" (pour sa facilité à pénétrer dans les défenses adverses, et son sens du but), a écrit une page mémorable du football argentin lors de la Coupe du Monde 1930 en Uruguay en devenant le premier meilleur buteur de la compétition. D'apparence fragile, mais d'une rapidité éclatante, il ressemble plus à un athlète qu'à un footballeur de l'époque. Il commence comme ailier gauche, bien qu'il atteint sa splendeur comme avant-centre. Il débute sa carrière de footballeur en Argentine avec le Club Atletico Huracán, situé à Buenos Aires. Guillermo-Stabile--2-.jpgIl garde un statut d'amateur durant ses dix années passées au club (de 1920 à 1930), le professionnalisme n'arrivant qu'en 1931 en Argentine. Il remporte de nombreux titres avec son club, dont deux championnats d'Argentine amateur en 1925 et en 1928. Puis arrive la première coupe du Monde de football qui est organisée en Uruguay en 1930. Stábile, alors âgé de 25 ans, est retenu avec la sélection d'Argentine, malgré le fait qu'il n'a pas encore revêtu une seule fois le maillot. C'est dans la peau d'un remplaçant qu'il aborde la compétition. L'Argentine dispute sans lui la toute première rencontre de Coupe du Monde de son histoire, le 15 juillet 1930. Une victoire 1 but à 0 contre la France. Il fait ses débuts en sélection lors du deuxième match de poule contre le Mexique en raison de l'absence de Roberto Cherro qui doit décliner sa place de titulaire à cause d'une crise d'anxiété et de Luis Manuel Ferreira, qui doit passer un examen universitaire. Il ne lui faut que huit minutes sous le maillot albiceleste pour inscrire son premier but. Il marque ensuite le deuxième et le sixième but de son équipe pour une victoire finale 6 buts à 3. Lors du troisième match contre le Chili, il double la mise (victoire 3 buts à 1 de l'Argentine), qualifiant l'équipe en demi-finale de la compétition. "El Filtrador" ne perd pas le rythme. Opposé aux États-Unis dans le dernier carré, il réalise un autre doublé et qualifie l'Argentine pour la finale grâce à une victoire expéditif 6 buts à 1 sur les Américains. Ses compatriotes sont convaincus qu'il pourra leur donner le premier titre mondial de l'histoire et affluent en masse pour la finale à Montevideo. L'albiceleste croit à l'exploit et mène 2 buts à 1 à la mi-temps avec un second but inscrit par Stábile. Mais l'Uruguay renverse la vapeur en seconde période, et l'emporte finalement 4 buts à 2. Malgré cette place de finaliste, Guillermo Stábile marque de son empreinte l'histoire de la Coupe du Monde en devenant le premier meilleur buteur de la compétition avec huit réalisations, devant l'Uruguayen Pedro Cea et l'Américain Bert Patenaude. Il marque tout de même à chacun des matchs auxquels il a participé durant le tournoi. Il s'agit de ses quatre seules sélections en équipe nationale, préférant rejoindre le continent européen par la suite. Après avoir impressionné les observateurs au cours de ce Mondial 1930, Stábile rejoint l'Italie et plus précisément le Genoa CFC. Ses débuts sous le maillot des "Grifoni" sont tonitruants. Le 16 novembre 1930, deux jours seulement après son arrivée, sans même avoir eu l'opportunité de s'entraîner avec ses nouveaux coéquipiers, il inscrit un triplé face à Bologne, leader du championnat. Mais trop longtemps écarté des terrains par une fracture du tibia, puis une autre du péroné, Stábile n'inscrira que douze autres buts pour seulement 41 matchs disputés en quatre saisons au Genoa. En 1935, il débarque au SSC Naples où il rejoint un autre sud-américain, Attila Sallustro. Sans grand succès, le club fini à la huitième place du championnat d'Italie avec trois pions plantés pour 20 rencontres. Un an plus tard, il décide de rejoindre la France et le Red Star, club fondé par Jules Rimet, également fondateur de la coupe du Monde. Il y reste quatre saisons, aidant le club à remporter le championnat de France de D2 en 1939. Après avoir mis un terme à sa carrière de joueur, Guillermo Stabile devient entraîneur de plusieurs équipes argentines de premier plan (Huracan, Racing, San Lorenzo...) et de l'Albiceleste pendant près de vingt et un ans, de 1939 à 1960. Il glane sept trophées de Copa America en dix participations. Il a ensuite été le directeur de l'école de formation de son pays, jusqu'à son décès en 1966, à l'âge de 60 ans.

 

PALMARÈS 


Finaliste de la Coupe du Monde en 1930 (Argentine)

Champion d’Argentine en 1925 et 1928 (Huracan)

Vainqueur de la Copa Ibarguren en 1925 (Huracan)

Champion de France de D2 en 1939 (Red Star)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


2ème meilleur joueur de la Coupe du Monde en 1930

Meilleur buteur de la Coupe du Monde en 1930 (8 buts)

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1930 

 

VIDÉO




04/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 995 autres membres