Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Henry Carlsson

Henry Carlsson.jpg
Photo: ©DR

 

Henry Carlsson

 

Nils Gustav Henry Carlsson

Né le 29 octobre 1917 à Falköping (SUE)

Décédé le 28 mai 1999 à Solna (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Attaquant, 1m63

Surnom: Garvis, "Smiley"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 26 sélections, 17 buts

(Matchs amicaux: 19 sélections, 12 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

(Jeux Olympiques: 4 sélections, 5 buts)

(Championnat Nordique: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 14 septembre 1941 contre le Danemark (2-2)

Dernière sélection : le 2 juin 1949 contre l'Eire (3-1)

 

1936/39 Falköpings GIS (SUE)
1939/48 AIK Solna (SUE) 181 matchs, 93 buts
1948/49 Stade Français-Red Star (FRA) 7 matchs, 7 buts
1949 AIK Solna (SUE) 11 matchs, 4 buts
1949/53 Atlético Madrid (ESP) 87 matchs, 31 buts

 

Attaquant de poche, Henry Carlsson est pourtant un grand attaquant de la Suède des années 40 et 50.

 

Originaire de Falköping, le petit blond du Västergötland débute sa carrière dans sa ville natale avant de partir s'émanciper à l'AIK Solna, à 22 ans. Dribbleur et organisateur, il dispute dix saisons prolifiques et inscrit sous le maillot des "Gnagnet" 97 réalisations en 192 rencontres d'Allsvenskan. Ses belles performances lui ouvre les portes de la sélection suédoise en 1941. Auteur de 17 buts en 26 sélections, son point d'orgue avec les Blågult reste cette médaille d'or olympique remportée en 1948 à Londres face à la Yougoslavie de Stjepan Bobek (3 buts à 1). Repéré durant la compétition par le Red Star, le club parisien le recrute dans la foulée. Les audoniens de leur côté ont sauvé leur place en première division grâce à une fusion passé rapidement avec le Stade Français. Au Parc des Princes où l’équipe de Saint-Ouen a pris ses quartiers, l'homme venu du froid forme une fine doublette en attaque avec George Sesia. En une seule saison, Garvis plante sept buts en autant de matchs. Attiré par les lumières du professionnalisme, il débarque en Espagne à l’Atlético Madrid. Dans la capitale, il forme en compagnie de José Juncosa, Adrián Escudero, José Luis Pérez-Paya et Larbi Ben Barek la "Delantera de cristal", qui veut dire "l'attaque de cristal" en français. Emmené par l'entraîneur franco-argentin Helenio Herrera, il s'octroie sous le maillot des Colchoneros deux titres de champion d'Espagne en 1950 et 1951 et la copa Eva Duarte, l'ancêtre de la Supercoupe d’Espagne. Fort de ses succès, il rentre en Suède pour coacher son club de cœur, l’AIK Solna. Son fils Björn et son petit-fils Mikael suivront ses traces et porteront également les couleurs de l’équipe de la banlieue de Stockholm. Formidable Buteur au comportement exemplaire, celui qu'on surnommait "Smiley" perd son sourire le 28 mai 1999, à l'âge de 82 ans.

 

PALMARÈS

 

Médaille d'Or aux Jeux Olympiques de Londres en 1948 (Suède)

Vainqueur du Championnat Nordique en 

Champion d'Espagne en 1950 et 1951 (Atlético Madrid)

Vice-champion de Suède en 1947 (AIK Solna)

Vainqueur de la Copa Eva Duarte en 1951 (Atlético Madrid)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Intronisé au Hall of Fame du football suédois en 2013



27/10/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres