FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Suède


Martin Dahlin

Martin Dahlin.jpg
Martin Dahlin

 

Dan Martin Nataniel Dahlin

Né le 16 avril 1968 à Uddevalla (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Attaquant, 1m84

Surnom: O.J.

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 60 sélections, 29 buts

(Matchs amicaux: 25 sélections, 13 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 19 sélections, 10 buts)

(Coupe du Monde: 5 sélections, 4 buts)

(Qualif Euro: 7 sélections, 2 buts)

(Euro: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 17 avril 1991 contre la Grèce (2-2)

Dernière sélection : le 11 octobre 1997 contre l'Estonie (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png non-officiel: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png olympique: 5 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png espoirs: 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png U18: 3 sélections, 1 but

 

1985/86 Lunds BK (SUE) 30 matchs, 7 buts
1987/91 Malmö FF (SUE) 96 matchs, 46 buts
(Championnat de Suède: 87 matchs, 45 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 5 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 1 but)
1991/96 Borussia Mönchengladbach (ALL) 127 matchs, 58 buts
(Championnat d'Allemagne: 106 matchs, 50 buts)
(Coupe d'Allemagne: 15 matchs, 5 buts)
(Supercoupe d'Allemagne: 1 match)
(Coupe des Coupes: 5 matchs, 3 buts)
1996 AS Roma (ITA) 4 matchs
(Championnat d'Italie: 3 matchs)
(Coupe d'Italie: 1 match)
1996/97 Borussia Mönchengladbach (ALL) (Prêt) 19 matchs, 10 buts
1997/99 Blackburn Rovers (ANG) 31 matchs, 6 buts
(Championnat d'Angleterre: 27 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 1 match)
1999 Hambourg SV (ALL) (Prêt) 8 matchs

 

Comme le défenseur suédois Patrik Andersson, Martin Dahlin a d’abord fait les beaux jours de Malmö, où il a fait ses débuts et a été sacré meilleur buteur du championnat en 1988, et du Borussia Mönchengladbach avant de se distinguer tout particulièrement avec la sélection nationale. Les 29 buts en 60 apparitions de Martin Dahlin ont permis à la Suède d'atteindre les demi-finales de l'Euro 1992, puis du Mondial 1994. Titulaire indiscutable de l'équipe dirigée par Tommy Svensson, il fût l'un des artisans de la troisième place décrochée par la Suède lors de l'édition américaine. Âgé de 26 ans à l'époque, Dahlin avait inscrit quatre buts en cinq matches et permis à la Suède de réaliser sa meilleure performance en Coupe du Monde depuis sa finale perdue en 1958. Si ce Mondial constitue indiscutablement le sommet de la carrière internationale de Dahlin, c'est en Allemagne, au Borussia Mönchengladbach, qu'il connaît ses meilleurs moments, inscrivant 60 buts en 125 matches de championnat sous le maillot vert et noir. Très adroit dans le jeu aérien et efficace devant le but, il a planté plus de dix buts lors de chacune de ses quatre saisons pleines dans la Ruhr. Malheureusement, après son séjour au Borussia, Dahlin va connaître quelques difficultés. Alors que son contrat avec le club allemand arrive à expiration, il s'entend avec la Juventus de Turin, mais ses anciens employeurs réclament un dédommagement, en s'appuyant sur une clause du contrat de Dahlin qui prévoit une extension de 12 mois. Au dernier moment, les deux clubs n'ont pas su se mettre d'accord. Il rejoint donc la Roma au cours d'une saison 1996/97 aux allures de cauchemar. Barré par quatre autres attaquants, le sosie d'O.J. Simpson ne portera le maillot romain qu'a trois reprises. Dahlin décide de retourner en Allemagne et se fait prêter au Borussia Monchengladbach, où il marque à dix reprises en 20 matches. L'été suivant, il rejoint l'Angleterre et les Blackburn Rovers. En moins de six mois, il contracte une grave blessure au dos qui va l'obliger à mettre un terme à sa carrière. Il quitte ensuite la Premier League pour tenter une dernière fois sa chance en Bundesliga, à Hambourg, mais la douleur a raison de sa volonté. "J'avais seulement 30 ans lorsque j'ai dû arrêter de jouer, mais je suis tout de même très fier de tout ce que j'ai pu accomplir ", précise-t-il. Lui qui a connu de grands moments avec la Suède approche un ratio d’un but tous les deux matches avec les "Blågult".

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1994 (Suède)

Champion de Suède en 1988 (Malmö FF)

Vice-champion de Suède en 1989 (Malmö FF)

Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 1995 (Borussia Mönchengladbach)

Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 1992 (Borussia Mönchengladbach)

Vainqueur de la Coupe de Suède en 1989 (Malmö FF)

Finaliste de la Supercoupe d'Allemagne en 1995 (Borussia Mönchengladbach)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d'or Suédois en 1993

Meilleur buteur du championnat de Suède en 1988 (17 buts) (Malmö FF)

Nommé dans l'équipe type du championnat d'Allemagne en 1996

Intronisé au Hall of Fame du football suédois en 2016

 

DIVERS


- Depuis sa retraite, Martin Dahlin se consacre à MDM, son agence de joueurs. Il a également fait ses premiers pas dans le monde de la mode en donnant son nom à une marque de vêtements de sport vendus dans toute la Scandinavie.


07/07/2019
0 Poster un commentaire

Kennet Andersson

Kennet Andersson.jpg
Kennet Andersson

 

Bernt Kennet Andersson

Né le 6 octobre 1967 à Eskiltuna (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Attaquant, 1m93

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 83 sélections, 31 buts

(Matchs amicaux: 44 sélections, 15 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 13 sélections, 7 buts)

(Coupe du Monde: 7 sélections, 5 buts)

(Qualif Euro: 13 sélections, 3 buts)

(Euro: 5 sélections, 1 but)

(Championnat Nordique: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 16 février 1990 contre les Emirats Arabes Unis (2-0)

Dernière sélection : le 11 octobre 2000 contre la Slovaquie (0-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png espoirs: 14 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png U18: 10 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png U16: 4 sélections, 1 but

 

1985/88 IFK Eskilstuna (SUE) 76 matchs, 20 buts
1989/91 IFK Göteborg (SUE) 63 matchs, 29 buts
1991/93 FC Malines (BEL) 33 matchs, 8 buts
1993 IFK Norrköping (SUE) (Prêt) 13 matchs, 8 buts
1993/94 Lille OSC (FRA) (Prêt) 33 matchs, 11 buts
(Championnat de France: 32 matchs, 11 buts)
(Coupe de France: 1 match)
1994/95 Caen (FRA) 34 matchs, 11 buts
(Championnat de France: 31 matchs, 9 buts)
(Coupe de France: 3 matchs, 2 buts)
1995/96 Bari (ITA) 33 matchs, 12 buts
1996/99 Bologne (ITA) 110 matchs, 31 buts
(Championnat de France: 86 matchs, 26 buts)
(Coupe d'Italie: 10 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 1 but)
(Coupe Intertoto: 4 matchs, 1 but)
1999 Lazio Rome (ITA) 2 matchs
1999/2000 Bologne (ITA) 30 matchs, 8 buts
(Championnat d'Italie: 28 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Italie: 2 matchs, 1 but)
2000/02 Fenerbahçe (TUR) 63 matchs, 16 buts
(Championnat de Turquie: 56 matchs, 15 buts)
(Coupe de Turquie: 4 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 3 matchs)
2005 Gårda BK (SUE) 18 matchs, 14 buts

 

L'infatigable globe-trotter du football européen est également l'un des meilleurs attaquants suédois de sa génération. Kennet Andersson a évolué dans cinq championnats différents, notamment en France, sous les couleurs de Lille puis de Caen. Il débute le football à Eskilstuna, sa ville natale, et fait ses premiers pas en pro à Göteborg en 1988. Il s’exile ensuite en Belgique en 1991, à Malines. Durant un an et demi, il peine à convaincre, est souvent gêné par des blessures, mais inscrit toute de même 8 buts en 33 rencontres. Il reprend des couleurs lors de son prêt de six mois à Norrköping puis prend la direction du nord de la France à Lille. Chez les Dogues, il retrouve son efficacité, marquant 11 buts en championnat sur l’ensemble de la saison, la plupart de la tête grâce à son mètre 93. Solide dans les duels, l'attaquant nordique pesait sur les défenses adverses, n'hésitant pas à jouer des coudes pour user les arrière-gardes. En sélection, Kennet est devenu titulaire à la pointe de la sélection suédoise après la coupe du Monde 1990 avant d'exploser à celle de 1994 aux Etats-Unis. Joker de luxe, il signe à Caen en pleine Coupe du Monde, juste après le deuxième match de poule des Suédois, face à la Russie (3 buts à 1), le 24 juin 1994. Kennet est transféré en Normandie et à cet instant précis, n’a pas encore trouvé le chemin des filets durant ce tournoi américain. Et puis tout s’enchaîne. Quatre jours plus tard, il marque contre le Brésil (1-1) et permet à son pays de se qualifier pour le tableau final. Un doublé contre l’Arabie Saoudite (3 buts 1) en huitièmes, un autre but (et un tir au but réussi) contre la Roumanie (2-2, 5 tab à 4) en quarts avant une élimination face au Brésil (1 but à 0) en demi font de l’ex lillois l’un des joueurs marquants de ce Mondial. Il conclut même son été de feu par un nouveau pion dans la petite finale pour la troisième place, face à la Bulgarie (4 buts à 0). Grande révélation de la compétition, il termine troisième meilleur buteur avec 5 buts derrière le russe Salenko et le bulgare Stoichkov. Autant dire qu’il ne tarde pas à attirer l’intérêt des plus grosses écuries européennes. Il aurait pu signer au Barça ou à Benfica quelques jours plus tard…mais l’international suédois avait respecté son engagement à Caen. Finalement, Andersson ne restera qu'une saison en Normandie, y marquera 9 buts sans pouvoir empêcher la relégation des Caennais. Capé à 83 reprises, il poursuit finalement sa carrière dans le Calcio italien, en Turquie avant de raccrocher définitivement les crampons en 2005 dans son pays.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1994 (Suède)

Finaliste du Championnat d'Europe espoirs en 1992 (Suède)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1999 (non-joué) (Lazio Rome)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1998 (Bologne)

Champion d’Italie en 2000 (Lazio Rome)

Champion de Turquie en 2001 (Fenerbahçe)

Vice-champion de Turquie en 2002 (Fenerbahçe)

Champion de Suède en 1990 et 1991 (IFK Göteborg)

Vice-champion de Suède en 1993 (IFK Norrköping)

Vainqueur de la Coupe de Suède en 1991 (IFK Göteborg)

Finaliste de la Coupe de Turquie en 2001 (Fenerbahçe)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
3ème meilleur buteur de la Coupe du Monde en 1994 (5 buts)
Meilleur buteur du championnat de Suède en 1991 (13 buts) (IFK Göteborg)
Intronisé au Hall of Fame du football suédois en 2018

06/07/2019
0 Poster un commentaire

Sven Rydell

Sven Rydell.jpg
Sven Rydell

 

Sven Åke Algot Rydell

Né le 14 janvier 1905 à Göteborg (SUE)

Décédé le 4 avril 1975 à Göteborg (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Attaquant

Surnom: "Trollgubben"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 43 sélections, 49 buts

(Matchs amicaux: 20 sélections, 26 buts)

(Championnat Nordique: 18 sélections, 17 buts)

(Jeux olympiques: 5 sélections, 6 buts)

 

1ère sélection : le 20 juin 1923 contre la Finlande (5-4)

Dernière sélection : le 1er juillet 1932 contre la Norvège (1-4)

 

1920/24 Holmens IS (SUE) 37 matchs, 38 buts
1924/30 Örgryte IS (SUE) 179 matchs, 122 buts
1930/31 Redbergslids IK (SUE) 20 matchs, 10 buts
1931/34 Örgryte IS (SUE) 24 matchs, 20 buts
 
Recordman du nombre de buts avec le maillot de la Suède pendant 82 ans jusqu’à ce que Zlatan Ibrahimovic le dépasse, Sven Rydell affiche des statistiques déconcertantes. Il a inscrit 49 buts en 43 sélections entre 1923 et 1932. Il porte également l’Örgryte, club de Göteborg, aux sommets en participant très activement aux titres de champion en 1926 et 1928.
 
PALMARÈS
Médaille de Bronze aux Jeux Olympiques de Paris en 1924 (Suède)
Champion de Suède en 1926 et 1928 (Örgryte IS)
Vice-champion de Suède en 1929 et 1932 (Örgryte IS)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Intronisé au Hall of Fame du football suédois en 2003
À reçu la Médaille d'or de "Svenska Dagbladet" en 1931

06/07/2019
0 Poster un commentaire

Patrik Andersson

Patrik Andersson.jpg
Patrik Andersson

 

Patrik Jonas Andersson

Né le 18 août 1971 à Borgeby (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Défenseur central, 1m85

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 96 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 40 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 27 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 7 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 16 sélections)

(Euro: 5 sélections)

(Championnat Nordique: 1 match)

 

1ère sélection : le 29 janvier 1992 contre l'Australie (0-1)

Dernière sélection : le 25 mai 2002 contre le Japon (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png olympique: 4 sélections, 1 but

 

1989/92 Malmö FF (SUE) 98 matchs, 11 buts
(Championnat de Suède: 90 matchs, 11 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 8 matchs)
1992/93 Blackburn Rovers (ANG) 12 matchs
1993/99 Borussia Mönchengladbach (ALL) 199 matchs, 11 buts
(Championnat d'Allemagne: 174 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Allemagne: 14 matchs)
(Supercoupe d'Allemagne: 1 match)
(Coupe des Coupes: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 1 but)
1999/2001 Bayern Munich (ALL) 66 matchs, 1 but
(Championnat d'Allemagne: 37 matchs, 1 but)
(Coupe d'Allemagne: 6 matchs)
(Coupe de la ligue allemande: 4 matchs)
(Ligue des Champions: 21 matchs)
2001/04 FC Barcelone (ESP) 31 matchs, 1 but
(Championnat d'Espagne: 19 matchs)
(Coupe d'Espagne: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 10 matchs, 1 but)
2004/05 Malmö FF (SUE) 23 matchs, 1 but
(Championnat de Suède: 19 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 3 matchs)
(Coupe Intertoto: 1 match)

 

Le plus allemand des Suédois. Patrik Andersson est devenu une légende au Bayern Munich, son seul but au club dans les arrêts de jeu de la 34ème journée contre Hambourg ayant permis au club de remporter l'un de ses plus difficiles championnat en 2000/01. Cette saison aura été sans aucun doute la meilleure du défenseur central. Vainqueur de la Ligue des champions face au FC Valence, Andersson a également été élu dans l’équipe-type UEFA de l’année, en compagnie de Sami Hyppiä avec qui il formait la charnière de cette équipe, devançant ainsi Roberto Fabian Ayala (Valence), Walter Samuel (Roma) et Alessandro Nesta (Lazio). Titré du Guldbollen 2001, le Ballon d’or suédois, Patrik Andersson a profité de sa bonne saison pour rejoindre le FC Barcelone pour 8,5 millions d'euros. Bon dans les duels, l'ancien joueur des Blaugranas était également loué pour sa qualité de relance. Sa carrière fut néanmoins perturbée par des blessures avec de nombreux pépins physiques touchant ses genoux. Ses meilleures années derrière lui, notamment à Mönchengladbach, le rugueux défenseur scandinave a achevé sa carrière chez lui à Malmö. Il a disputé deux fois la Coupe du monde (1994 et 2002) ainsi que l’Euro à deux reprises (1992 et 2000), finissant sa carrière internationale avec 96 sélections. Il reste l'une des voix les plus écoutées du pays.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1994 (Suède)

Vainqueur de la Ligue des champions en 2001 (Bayern Munich)

Champion d’Allemagne en 2000 et 2001 (Bayern Munich)

Champion de Suède en 2004 (Malmö FF)

Vice-champion d’Angleterre en 1994 (Blackburn Rovers)

Vice-champion d’Espagne en 2004 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 1995 (Borussia Mönchengladbach) et 2000 (Bayern Munich)

Finaliste de la Supercoupe d'Allemagne en 1995 (Borussia Mönchengladbach)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue Allemande en 2000 et 2001 (Bayern Munich)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d'or Suédois en 1995 et 2001

Élu défenseur suédois de l'année en 2001

Nommé dans l'équipe type de l'année UEFA en 2001

Nommé dans l'équipe type du championnat d'Allemagne en 1995 et 1997

Intronisé au Hall of Fame du football suédois en 2015


06/07/2019
0 Poster un commentaire

Orvar Bergmark

Orvar Bergmark.jpg
Orvar Bergmark

 

Ernst Örvar Bergmark

Né le 16 novembre 1930 à Bureå (SUE)

Décédé le 10 mai 2004 à Örebro (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Défenseur droit, 1m80

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 94 sélections

(Matchs amicaux: 38 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 13 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 5 sélections)

(Championnat Nordique: 33 sélections)

 

1ère sélection : le 17 juin 1951 contre l'Espagne (0-0)

Dernière sélection : le 7 novembre 1965 contre la Chypre (5-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png B: 3 sélections

 

1948/54 Örebro SK (SUE) 97 matchs, 10 buts
1955 AIK Solna (SUE) 17 matchs, 7 buts
1956/62 Örebro SK (SUE) 133 matchs, 8 buts
1962/64 AS Roma (ITA) 2 matchs
1964/65 Örebro SK (SUE) 44 matchs, 1 but

 

Avec 94 sélections à son actif, Örvar Bergmark reste parmi les joueurs les plus capés de l'équipe nationale suédoise. Ce latéral droit de métier est réputé pour sa dureté sur l'homme. Örvar Bergmark est un des premiers Suédois à avoir tout joué : matches amicaux, rencontres de qualification, championnat Nordique, Mondial 1958, quart de finaliste de l'Euro 1964 : ce mec était increvable. Ex-joueur de l'AS Roma, il a notamment disputé la finale de la Coupe du Monde en 1958 face au Brésil. Lors du Mondial disputé dans son pays, il fut également membre de l´équipe-type de la compétition. Cette année-là, il fut aussi élu joueur suédois de l´année. Il mettra un terme à sa carrière internationale en 1965. Après avoir terminé sa carrière de joueur, Bergmark était devenu le sélectionneur de la Suède entre 1966 et 1970. Il est décédé le 10 mai 2004 à l'âge de 73 ans des suites d´une longue maladie.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1958 (Suède)

Vainqueur du Championnat Nordique en 1967 (Suède)

Vainqueur de la Coupe d'Italie en 1964 (non-joué) (AS Roma)

Champion de Suède de D2 (groupe Nordöstra) en 1950 (Örebro SK)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d'or Suédois en 1958

Intronisé au Hall of Fame du football Suédois en 2003

 

DIVERS


-Il a également été trois fois champion de Suède de Bandy avec l'équipe d'Örebro durant la trêve hivernale de football.


06/07/2019
0 Poster un commentaire

Ronnie Hellstrom

Ronnie Hellstrom.jpg
Ronnie Hellström

 

Folke Ronnie Wallentin Hellström

Né le 21 février 1949 à Malmö (SUE)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Gardien de but, 1m92
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 77 sélections
(Matchs amicaux: 27 sélections)
(Qualif Coupe du Monde: 13 sélections)
(Coupe du Monde: 10 sélections)
(Qualif Euro: 15 sélections)
(Championnat Nordique: 12 sélections)
 
1ère sélection : le 1er août 1968 contre l'URSS (2-2)
Dernière sélection : le 10 septembre 1980 contre l'Écosse (0-1)
 
1966/74 Hammarby IF (SUE) 169 matchs
1974/84 FC Kaiserslautern (ALL) 311 matchs
(Championnat d'Allemagne: 266 matchs)
(Coupe d'Allemagne: 28 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 17 matchs)
1988 GIF Sundsvall (SUE) 1 match

 

Le gardien le plus rock'n'roll de son époque. Ronnie Hellström a été parmi les meilleur gardiens européens à la fin des années 70 grâce à ses performances sous le maillot de Kaiserslautern et de l'équipe nationale suédoise. Très grand, blond avec une moustache fournie, il donnait l’impression de se déplacer lentement sur sa ligne sur des frappes de loin, mais était très énergique face aux attaquants lancés vers lui, grâce à des sorties de gardien de handball, en étirant son mètre quatre-vingt douze. Une vocation dans les buts précoce et rare, car, à cinq ans, on a envie de courir après le ballon plutôt que de l'attendre plus ou moins sereinement entre deux poteaux immensément loin l'un de l'autre. Ronnie Hellstrom.jpgMais Ronnie grandit et suit ses parents à Stockholm. À treize ans, il s'inscrit chez les jeunes de Hammarby IF, un club de première ligue suédoise, où, très vite, on remarque son autorité dans la surface de réparation, sa prise de balle irréprochable et surtout ses réflexes mirobolants qui sauvent plus d'une fois la mise à ses coéquipiers. À dix-huit ans, on le retrouve dans l'équipe fanion de Hammarby. C'est déjà tôt pour un joueur de football, c'est encore plus tôt pour un gardien de but à qui l'on demande une maîtrise de soi absolue. Pour sa grande première, son équipe perd par 2 buts à 0. Mais le football n'allait pas tenir rigueur au blond Ronnie de ce faux départ. Au contraire, puisque, un an plus tard, Hellström fait ses débuts internationaux, contre l'URSS et sa superstar, le grand Lev Yachine lui-même, le modèle de tous les gardiens du Monde. En 77 sélections, il participe à trois Coupes du Monde successives (1970, 1974 et 1978) et porte même plusieurs fois le brassard de capitaine. Nommé dans l'équipe type en 1974 en RFA et en 1978 en Argentine, il surclasse son époque et ses alter-égos tels que Dino Zoff ou encore Sepp Maier. Un parcours fulgurant qui lui a valu non seulement les éloges venus des quatre coins de la planète, mais encore de pouvoir s'expatrier et de tenter sa chance au pays du deutsche Mark: un contrat signé en 1974 à Kaiserslautern où il retrouve son camarade de l'équipe nationale, Roland Sandberg. 10 saisons en Rhénanie où il se plaira jusqu'à sa retraite à l'âge de 35 ans. Si les Diables rouges n’ont jamais été candidat au titre pendant l’ère Hellström, le club finit régulièrement aux premières places qualificatives pour l’Europe et échoue deux fois en finale de la coupe d’Allemagne. Sur le plan individuel, en revanche Hellström empile les honneurs et les distinctions. Élu à plusieurs reprises meilleur gardien de Bundesliga, il est également apparu en tête 3 fois de suite au titre honorifique de "Gardien européen de l'année" décerné dans le cadre de l'élection du Ballon d'or (1977, 1978, 1979). Un seul gardien a été mieux placé plus de trois fois : le grand Lev Yachine à 9 reprises!! Un dernier come-back à 38 ans, pour le compte du GIF Sundsvall, avant de définitivement boucler la boucle.

 

PALMARÈS


Vainqueur du Championnat Nordique en 1971 et 1977 (Suède)

Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 1976 et 1981 (Kaiserslautern)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d'or Suédois en 1971 et 1978

Intronisé au Hall of Fame du football suédois en 2011

 

DIVERS


- Durant le Mondial argentin en 1978, Ronnie Hellström se rend en compagnie de ses coéquipiers Roy Andersson et Roland Andersson à une manifestation organisée par les "Madres de la Plaza de Mayo", une association de mères d'enfants disparus depuis le coup d'état de 1976, devant la Casa Rosada où règne le dictateur Videla. "Nazi-punks fuck-off! " Ronnie montre qu'il en a en s'opposant au pouvoir en place dans ce pays. Rock'n'roll conscient.


05/07/2019
0 Poster un commentaire