Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Suède


Ebba Andersson

Ebba Andersson.jpg
Photo: ©FIFA

 

Ebba Andersson

 

Né le 1er décembre 1935 à Varberg (SUE)
Décédé le 19 février 2021 à Mjöbäck (SUE)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédoise, Milieu de terrain
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 1 sélection
 
1966/77 Öxabäck (SUE)
 
Ebba Andersson est l’une des pionnières du football féminin en Suède.
 
dans la paroisse de Gunnarsjö, elle est connu pour avoir disputé le tout premier match international de la sélection de son pays dans la ville de Mariehamn, en 1973 contre la Finlande (0-0), avec le brassard de capitaine au bras. Il s’agira toutefois de la seule et unique cape d’Andersson, alors âgée de 37 ans. Modèle pour les générations futures de joueuses comme Anette Börjesson et Pia Sundhage, la Suède est devenue par la suite une nation majeure de la discipline, avec une finale de Coupe du Monde Féminine en 2003 et deux médailles d’argent aux Jeux Olympiques. Couturière et fermière en dehors des rectangles verts, Ebba restera une véritable figure de proue du ballon rond féminin suédois, menant Öxabäck au titre lors du tout premier championnat féminin organisé dans le pays en 1973, et réitérant l’exploit deux ans plus tard, aux côtés de sa fille Mary qui était également présente dans l'équipe. Elle est décédée le 19 février 2021 à l'âge de 85 ans.
 
PALMARÈS
 
Championne de Suède en 1973 et 1975  (Öxabäck)

27/11/2022
0 Poster un commentaire

Internationaux suédoises

DÉFENSEUSES CENTRAUX

 

Kristin Bengtsson

 

MILIEUX DÉFENSIFS/CENTRAUX

 

Ebba Andersson

Caroline Seger

Therese Sjögran

 

MILIEUX OFFENSIFS/AILIÈRES

 

Malin Andersson

 

ATTAQUANTES

 

Hanna Ljungberg

Victoria Sandell Svensson

Lotta Schelin

Pia Sundhage

Lena Videkull


16/11/2022
0 Poster un commentaire

Henry Carlsson

Henry Carlsson.jpg
Photo: ©DR

 

Henry Carlsson

 

Nils Gustav Henry Carlsson

Né le 29 octobre 1917 à Falköping (SUE)

Décédé le 28 mai 1999 à Solna (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Attaquant, 1m63

Surnom: Garvis, "Smiley"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 26 sélections, 17 buts

(Matchs amicaux: 19 sélections, 12 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

(Jeux Olympiques: 4 sélections, 5 buts)

(Championnat Nordique: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 14 septembre 1941 contre le Danemark (2-2)

Dernière sélection : le 2 juin 1949 contre l'Eire (3-1)

 

1936/39 Falköpings GIS (SUE)
1939/48 AIK Solna (SUE) 181 matchs, 93 buts
1948/49 Stade Français-Red Star (FRA) 7 matchs, 7 buts
1949 AIK Solna (SUE) 11 matchs, 4 buts
1949/53 Atlético Madrid (ESP) 87 matchs, 31 buts

 

Attaquant de poche, Henry Carlsson est pourtant un grand attaquant de la Suède des années 40 et 50.

 

Originaire de Falköping, le petit blond du Västergötland débute sa carrière dans sa ville natale avant de partir s'émanciper à l'AIK Solna, à 22 ans. Dribbleur et organisateur, il dispute dix saisons prolifiques et inscrit sous le maillot des "Gnagnet" 97 réalisations en 192 rencontres d'Allsvenskan. Ses belles performances lui ouvre les portes de la sélection suédoise en 1941. Auteur de 17 buts en 26 sélections, son point d'orgue avec les Blågult reste cette médaille d'or olympique remportée en 1948 à Londres face à la Yougoslavie de Stjepan Bobek (3 buts à 1). Repéré durant la compétition par le Red Star, le club parisien le recrute dans la foulée. Les audoniens de leur côté ont sauvé leur place en première division grâce à une fusion passé rapidement avec le Stade Français. Au Parc des Princes où l’équipe de Saint-Ouen a pris ses quartiers, l'homme venu du froid forme une fine doublette en attaque avec George Sesia. En une seule saison, Garvis plante sept buts en autant de matchs. Attiré par les lumières du professionnalisme, il débarque en Espagne à l’Atlético Madrid. Dans la capitale, il forme en compagnie de José Juncosa, Adrián Escudero, José Luis Pérez-Paya et Larbi Ben Barek la "Delantera de cristal", qui veut dire "l'attaque de cristal" en français. Emmené par l'entraîneur franco-argentin Helenio Herrera, il s'octroie sous le maillot des Colchoneros deux titres de champion d'Espagne en 1950 et 1951 et la copa Eva Duarte, l'ancêtre de la Supercoupe d’Espagne. Fort de ses succès, il rentre en Suède pour coacher son club de cœur, l’AIK Solna. Son fils Björn et son petit-fils Mikael suivront ses traces et porteront également les couleurs de l’équipe de la banlieue de Stockholm. Formidable Buteur au comportement exemplaire, celui qu'on surnommait "Smiley" perd son sourire le 28 mai 1999, à l'âge de 82 ans.

 

PALMARÈS

 

Médaille d'Or aux Jeux Olympiques de Londres en 1948 (Suède)

Vainqueur du Championnat Nordique en 

Champion d'Espagne en 1950 et 1951 (Atlético Madrid)

Vice-champion de Suède en 1947 (AIK Solna)

Vainqueur de la Copa Eva Duarte en 1951 (Atlético Madrid)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Intronisé au Hall of Fame du football suédois en 2013


27/10/2022
0 Poster un commentaire

Jesper Blomqvist

Jesper Blomqvist.png
Photo: ©Getty images

 

Jesper Blomqvist

 

Né le 5 février 1974 à Tavelsjö (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Milieu gauche, 1m76

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 30 sélections

(Matchs amicaux: 18 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 18 février 1994 contre la Colombie (0-0)

Dernière sélection : le 27 mars 2002 contre la Suisse (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png U23: 12 sélections, 3 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png U18: 12 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png U16: 15 sélections

 

1992/93 Umeå FC (SUE) 38 matchs, 8 buts
1993/96 IFK Göteborg (SUE) 73 matchs, 18 buts
1996/97 Milan AC (ITA) 21 matchs, 1 but
(Championnat d'Italie: 20 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 1 match)
1997/98 Parme AC (ITA) 31 matchs, 1 but
(Championnat d'Italie: 28 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 3 matchs)
1998/2001 Manchester United (ANG) 38 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 25 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)
(Ligue des Champions: 7 matchs)
2001/02 Everton (ANG) 18 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 15 matchs, 1 but)
(Coupe d'Angleterre: 3 matchs)
2002/03 Charlton Athletic (ANG) 4 matchs
(Championnat d'Angleterre: 3 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
2003/05 Djurgårdens IF (SUE) 9 matchs, 1 but
2008 Enköping (SUE) (entraîneur-joueur) 10 matchs, 1 but
2010 Hammarby IF (SUE) (entraîneur-joueur) 6 matchs
 
Passé par le Milan AC et Manchester UTD, Jesper Blomqvist a été très talentueux, mais les blessures ont anéanti ses chances de dépasser le stade des promesses.
 
Après des débuts dans la province historique de Västerbotten au Umea FC, Jesper signe en 1993 dans le club suédois du moment, au IFK Göteborg, alors qu’il n’a que 19 ans. Il remporte un titre de champion de Suède et sera sélectionné pour la Coupe du Monde 1994 aux Etats-Unis. La saison suivante est celle de son envol. Avec les Blåvitt, il flambe en coupe d’Europe, dominant tour à tour le FC Barcelone, Galatasaray et Manchester United. À Old Trafford, Blomqvist réalise un match ahurissant et tape dans l’œil de Sir Alex Ferguson. Mais après quatre saisons au Royaume à ramasser des titres, le meilleur joueur suédois de l’année 1996 débarque finalement en Italie au Milan AC. Au terme d'une saison sans étincelle, il rejoint l’équipe montante du Calcio: le Parme AC. Titulaire dans un milieu très technique aux côtés de Dino Baggio, Stefano Fiore et le croate Mario Stanic, Blomqvist éclate enfin sur la scène européenne et attire à nouveau l'attention de Sir Alex. En 1998, il signe à Manchester UTD, dans le rôle de doublure de Ryan Giggs. Avec les Red Devils, il gagne le triplé historique coupe-championnat-C1 de 1999, débutant notamment la finale face au Bayern Munich au Nou Camp avec David Beckham et Nicky Butt. Malheureusement il joue peu, du fait de nombreux pépins physique. Au début de la saison 1999-2000, Blomqvist se blesse gravement et sera éloigné des terrains pendant près de 24 mois. En 2001, son contrat n’est pas prolongé à ManU, mais son coach écossais arrive tout de même à le refiler à Everton. Il fait illusion et sera même présélectionné pour le Mondial asiatique en 2002. Après une dernière tentative manquée à Charlton, le milieu de terrain signe à Djurgardens avec qui il gagne à nouveau un titre de champion. À seulement 29 piges, celui qui a porté le maillot des Blågult à 30 reprises raccroche les crampons après pratiquement quatre saisons blanches. Devenu entraîneur à Enköping en 2008, il retrouve les terrains quelques rencontres en raison d'une pénurie de joueurs. Le suédois reproduira son geste en 2010 du côté d'Hammarby avant de définitivement quitter le monde du football.
 
PALMARÈS
 
3ème de la Coupe du Monde en 1994 (Suède)
Vainqueur de la Ligue des champions en 1999 (Manchester UTD)
Champion d'Angleterre en 1999, 2000 (non-joué) et 2001 (non-joué) (Manchester UTD)
Champion de Suède en 1993, 1994, 1995, 1996 (IFK Göteborg) et 2003 (Djurgårdens IF)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1999 (Manchester UTD)
Vainqueur de la Coupe de Suède en 2004 (finale non-jouée) et 2005 (finale non-jouée) (Djurgårdens IF)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
À reçu le Folkets Lirare en 1996

03/02/2022
0 Poster un commentaire

Roger Magnusson

Roger Magnusson.jpg
Photo: ©DR

 

Roger Magnusson

 

Né le 20 mars 1945 à Mönsterås (SUE)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Suédois, Ailier droit, 1m81

Surnom: le Magicien, le Garrincha suédois

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png 14 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 7 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 1 sélection)

(Championnat Nordique: 3 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 28 juin 1964 contre le Danemark (4-1)

Dernière sélection : le 1er novembre 1969 contre la France (0-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Espoirs: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4853450_201505254624947.png Juniors: 9 sélections, 3 buts

 

1961/66 Åtvidaberg FF (SUE) 97 matchs, 40 buts
1966/67 FC Cologne (ALL) 22 matchs, 4 buts
(Championnat d'Allemagne: 20 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)
1967/68 Juventus Turin (ITA) 6 matchs, 2 buts
1968/74 Olympique de Marseille (FRA) 201 matchs, 33 buts
(Championnat de France: 157 matchs, 23 buts)
(Coupe de France: 28 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 6 matchs)
(Coupe des Coupes: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs, 1 but)
1974/76 Red Star (FRA) 28 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 16 matchs, 2 buts)
(Championnat de France de D2: 11 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
1976 Helsingborgs IF (SUE) 6 matchs, 1 but
1977/78 Vilans BoIF (SUE) 16 matchs, 11 buts
1979/80 Landskrona BoIS (SUE) 12 matchs, 3 buts

 

Ancienne icone du Stade Vélodrome, Roger Magnusson a enchanté le public marseillais par ses dribbles chaloupés et ses envolées sur l'aile droite. Les centres au cordeau du "Magicien" ont régalé immanquablement son parfait complément, Josip Skoblar.

 

Natif de Mönsteras situé dans le comté de Kalmar, ce talentueux ailier droit débute sa carrière à l'âge de 15 ans, dans le club d'Åtvidabergs FF, en D2 suédoise, en 1961. Si le club manque plusieurs fois la montée dans l'élite, son talent dépasse les frontières grâce à sa quarantaine de buts inscrits en cinq saisons, il aurait aussi délivré plus de 90 passes décisives selon les journaux locaux. C'est alors que les dirigeants de la Juventus Turin le repère lors d'un stage de formation au Brésil à Flamengo et le recrute en 1966. Mais durant cet été, l'Italie perd face à la Corée du Nord durant le premier tour de la Coupe du Monde, synonyme d'élimination. De vieux démons de l'époque mussolinienne ressurgissent, ceux qui poussent les dirigeants italiens à fermer leur frontière. Par conséquent, il est prêté un an au FC Cologne. Revenu chez la Vieille Dame, la loi interdisant les étrangers à jouer sur le sol italien toujours en vigueur, il ne disputera que quelques rencontres de Coupe d'Europe à ... l'extérieur, où il inscrira notamment le but de la qualif qui emmène les Bianconeri en demi-finale de la C1. Mais ne pouvant se contenter de quelques apparitions, on lui propose d'être prêté cette fois-ci à l'OM. Un choix qu'il trouve judicieux parce qu'il sait que c'est le club où ont brillé Gunnar Johansson, Dan Ekner et Gunnar Andersson.

 

Roger Magnusson.jpg

Photo: ©Universal/Corbis/VCG

 

Nous sommes en 1968, et un ange débarque sur la Canebière. Il va devenir une légende du dribble, une idole marseillaise, une véritable icone. Quand il s'envole sur son aile droite, le public est en ivresse, le jeu se transforme en ballet dont le blond suédois est l'étoile. Premier match et premier but contre Bordeaux. Techniquement au dessus du lot, il avait pour habitude de fixer son défenseur en baladant à toute vitesse le ballon de son pied droit à son pied gauche, toujours en mouvement. Il n’était pas rare qu’il efface ainsi 3 ou 4 joueurs dans la foulée, comme un certain GarrinchaMarseille l'adore, il va aimer la cité phocéenne et en devenir l'un des plus grands joueurs, transféré définitivement en 1970, refusant d'aller chez le vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions, le Feyenoord Rotterdam, pour gagner des trophées avec l'OM. Présidé par Marcel Leclerc, entraîné par Mario Zatelli puis Lucien Leduc, Roger a formé une attaque flamboyante avec Loubet dans l'autre couloir, Couécou en joker, Bonnel et Gress en pourvoyeurs et surtout "l'Aigle Dalmate" Skoblar en finisseur, à qui il a permis notamment de planter 44 buts et de terminer meilleur buteur européen lors de l’année 1971. Après 23 ans de disette, ils remportent tous ensemble le titre de champion cette saison-là et réalisent le doublé l'année suivante. Après cinq années à éclabousser sur tous les terrains du pays, le chouchou du public marseillais est relégué sur le banc à partir de 1973. La faute à l'arrivée du malien Salif Keita sur la Canebière et la règle interdisant aux clubs français d'aligner plus de deux joueurs d’origine étrangère. Les résultats ne suivent plus, le génial scandinave s'en va au Red Star en 1974 où il forme d'ailleurs un sacré trident offensif avec "la Foudre" Nestor Combin et "le petit ange de Gerland" Fleury Di Nallo, un trio incroyable qui n'arrivera malheureusement pas à maintenir le club de Saint-Ouen parmi l'élite. International à 14 reprises avec les Blågult, il rentrera ensuite dans sa Suède natale finir tranquillement sa carrière. Toujours attaché à l'Olympique de Marseille, il avait d'ailleurs lancé, en 2015 dans une interview, un vibrant: "J'ai Marseille dans le cœur."

 

PALMARÈS

 

Vainqueur du Championnat Nordique en 1967 (Suède)

Champion de France en 1971 et 1972 (Olympique de Marseille)

Vice-champion de France en 1970 (Olympique de Marseille)

Vainqueur de la Coupe de France en 1969 et 1972 (Olympique de Marseille)

Vainqueur du Challenge des champions en 1971 (Olympique de Marseille)

Finaliste du Challenge des champions en 1969 et 1972 (finale non-jouée) (Olympique de Marseille)

Vice-champion de France de D2 (groupe B) en 1976 (Red Star)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Élu meilleur Joueur étranger de l'année du championnat de France en 1969

Intronisé au Hall of Fame du football suédois en 2012


25/01/2022
1 Poster un commentaire