FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Jef Mermans

Jef Mermans.jpg
Jef Mermans

 

Joseph Mermans

Né le 16 février 1922 à Merksem (BEL)

Décédé le 20 janvier 1966 à Wildert (BEL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png Belge, attaquant, 1m82

Surnom: Le Bombardier

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png 56 sélections, 27 buts

(Matchs amicaux: 53 sélections, 27 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 15 décembre 1945 contre la France (2-1)

Dernière sélection : le 3 juin 1956 contre la Hongrie (5-4)

 

1937/41 Tubantia FAC (BEL) 93 matchs, 65 buts

1941/57 RSC Anderlecht (BEL) 384 matchs, 343 buts

1957/60 Merksem SC (BEL) 81 matchs, 41 buts

 

Brillant attaquant des années 50, Jef Mermans fait partie des meilleurs joueurs de l'histoire du football belge. Très présent sur et en dehors du terrain, il est considéré comme l'homme qui a fait la grandeur du RSC Anderlecht. Surnommé "Le bombardier", il marquait énormément de but grâce notamment à une belle détente aérienne et un tir surpuissant. Transféré chez les Mauves en 1942, l'Anversois de Merksem avait offert ses premiers titres au Sporting. Sept au total. Lors de l'exercice 1949-1950, jugeait comme le plus réussi de sa somptueuse carrière, il avait marqué à 37 reprises, devenant meilleur buteur du championnat. Pendant quinze saisons, de 1941 à 1957, il plantera 343 buts en 384 matchs. Un parcours incroyable pour ce joueur inconnu lors de ses débuts au Parc Astrid. Une anecdote peu commune en témoigne. Lors de son premier match, le tout jeune footballeur âgé de 21 ans a été... interdit d'accès aux vestiaires. Dans son autobiographie "Mijn voetbal en ik", le légendaire buteur a expliqué cette histoire drôle. "Quelques délégués anderlechtois m'ont refusé obstinément l'accès au vestiaire quand je me suis présenté sur place. L'un d'entre eux m'a même fait une remarque assez croustillante: 'Tu viens du Tubantia, me dis-tu? C'est sûrement le nom d'une fanfare ça. Mais nous on joue au football ici, pas de la trompette'. L'entraîneur Cassis Adams arrive alors tout juste à temps afin de clarifier la situation et de me donner l'accès au vestiaire...". On connaît la suite. International à 56 reprises, Mermans a été sans doute le joueur belge le plus convoité, à l'époque, par l'étranger. En 1947, le Torino avait offert vingt millions de lires au Sporting pour qu'il accepte de libérer sa vedette. La Direction anderlechtoise avait carrément refusé l'offre. Un an plus tard, l'avion qui transportait l'équipe turinoise s'écrasait sur la colline de Superga... C'est ensuite l'AS Roma, l'Atalanta, le RC Paris et l'Atlético Madrid qui ont également formulé des offres. Sans succès. Malheureusement, il est né à une époque où il n'y avait pas de compétitions européennes. Il a seulement participé à la première campagne continentale des Mauves, contre les hongrois du Voros Lobogo et subit la saison suivante la défaite cinglante 10 buts à 0 contre Manchester UTD. Il a aussi jamais remporté le Soulier d'Or belge. Pour une raison bien simple: le trophée n'existait pas encore. Il termine sa carrière au Merksem SC, sa ville natale où il devient par la même occasion fonctionnaire communal, d'abord comme joueur, ensuite comme entraîneur. Il disparaît le 10 janvier 1996. Jef Mermans n'avait que 74 ans.

 

PALMARÈS


Champion de Belgique en 1947, 1949, 1950, 1951, 1954, 1955 et 1956 (RSC Anderlecht)

Vice-champion de Belgique en 1944, 1948, 1953 et 1957 (RSC Anderlecht)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat de Belgique en 1947 (39 buts), 1948 (23 buts) et 1950 (37 buts) (RSC Anderlecht)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©DR



10/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1116 autres membres