FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Joao Baptista Martins

Joao Baptista Martins.jpg
João Baptista Martins

 

João Baptista Martins

Né le 3 septembre 1927 à Sines (POR)

Décédé le 18 novembre 1993 en France

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Attaquant, 1m74

Surnom: "Le sixième violon"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 11 sélections

(Matchs amicaux: 10 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 23 novembre 1952 contre l'Autriche (1-1)

Dernière sélection : le 16 juin 1957 contre le Brésil (0-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png B: 1 sélection

 

1947/59 Sporting CP (POR) 243 matchs, 155 buts

(Championnat du Portugal: 204 matchs, 131 buts)

(Coupe du Portugal: 34 matchs, 22 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 5 sélections, 2 buts)

 

Avant Cristiano RonaldoLuis Figo et Paulo Futre, le Sporting CP a connu le meilleur buteur de l'histoire du championnat portugais, Fernando Peyroteo. Mais pas seulement. Dans les années 50, un dénommé João Baptista Martins a fait parler de lui en multipliant les pions, notamment le premier de l’histoire de la Coupe d'Europe des clubs champions. C’était le 4 septembre 1955 à la 14ème minute face au Partizan Belgrade. C’est d’ailleurs dans ce même match que sera inscrit le premier doublé. Il est l’œuvre de l’attaquant du Partizan Milos Milutinovic, qui réussit à marquer deux buts avant que le Sporting n’égalise grâce à… Joao Baptista Martins! Voilà donc le premier buteur d'une compétition européenne... auquel il n'aurait jamais du participer. En effet, la fédération portugaise avait décidé d'envoyer inexplicablement le Sporting à la place du champion sortant, le Benfica. Sans aucune raison contrairement aux autres pays participants. Un mal pour un bien. Né en 1927, Le natif de Sines rejoint le Sporting en 1947. Considéré comme le "sixième violon", il va s'imposer comme le nouvel artilleur maison après le départ de la star locale Peyroteo chez le rival de Belenenses, en 1949. Il décroche le titre de meilleur buteur de la Liga portugaise en 1954 avec 31 buts inscrits. Au total, le successeur de Peyroteo a fait trembler les filets à 133 reprises en à peine 204 matchs avec la tunique verte et blanche, loin, très loin du maître, mais avec un goût plus prononcé pour la passe décisive que ce dernier. Il dispute même deux matchs dans les cages en 1950 pour pallier la blessure du portier de l’époque, Tormenta. Symbolique. Il a eu également le privilège de représenter la sélection portugaise onze fois avant de raccrocher les crampons pour reprendre le travail. Il a, comme beaucoup de ses compatriotes, fui la crise en émigrant vers la France et Paris, où il a trouvé un boulot dans une entreprise du secteur secondaire qu’il occupe jusqu’à son décès, en 1993, due à une crise cardiaque. Il avait 66 ans.

 

PALMARÈS


Champion du Portugal en 1948, 1949, 1951, 1952, 1953, 1954 et 1957 (Sporting CP)

Vice-champion du Portugal en 1950 (Sporting CP)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1948 (finale non-jouée) et 1954 (Sporting CP)

Finaliste de la Coupe du Portugal en 1952 et 1955 (Sporting CP)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat du Portugal en 1954 (31 buts) (Sporting CP)

À reçu la Médaille d'Or du Mérite Sportif Municipal de la ville de Sines en 1994

 

SOURCES/RESSOURCES


- So Foot/Parlons foot

- Photo: ©LeBallonRond



04/09/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1086 autres membres