FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Portugal


Vitor Silva

Vitor Silva.jpg
Vitor Silva

 

Vítor Marcolino da Silva

Né le 20 février 1909 à Lisbonne (POR)

Décédé le 21 juillet 1982

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Attaquant

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 19 sélections, 8 buts

(Matchs amicaux: 18 sélections, 7 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 1 sélection, 1 but)

 

1ère sélection : le 8 janvier 1928 contre l'Espagne (2-2)

Dernière sélection : le 27 février 1936 contre l'Allemagne nazie (1-3)

 

1926/27 Carcavelinhos (POR)
1927/36 Benfica Lisbonne (POR) 132 matchs, 108 buts
(Championnat du Portugal: 23 matchs, 15 buts)
(Campeonato de Portugal: 40 matchs, 36 buts)
(Championnat de Lisbonne: 69 matchs, 57 buts)
 
Avant les Eusébio, José Águas, Nené ou autres Nuno Gomes, il y avait Vítor Silva. Arrivé au Benfica Lisbonne en 1927 à l’âge de dix-huit ans, Vítor Silva est le premier grand attaquant du SLB. En neuf saisons, l’international portugais a inscrit 108 buts en 132 rencontres. Mieux, il a marqué de toutes les positions et de toutes les parties de son corps. Intraitable face au but, l’attaquant profitait du jeu de passes rapides de ses coéquipiers pour finir le boulot en achevant le gardien adverse. Une tactique payante puisqu’elle a permis au club de s'offrir la deuxième édition du championnat portugais en 1936, ainsi que trois Campeonato du Portugal (l'ancêtre de la coupe nationale) dont celle de 1931 face au FC Porto qu’il a marqué de son empreinte avec un doublé lors de la victoire du Benfica Lisbonne 3 buts à 0.
 
PALMARÈS
Champion du Portugal en 1936 (Benfica)
Vainqueur du Campeonato de Portugal en 1930, 1931 et 1935 (Benfica)
Vainqueur du Championnat de Lisbonne en 1933 (Benfica)
Finaliste du Championnat de Lisbonne en 1928, 1929, 1930, 1935 et 1936 (Benfica)

07/03/2019
0 Poster un commentaire

Espírito Santo

Espirito Santo.jpg
Espírito Santo

 

Guilherme Santa Graça do Espírito Santo

Né le 30 octobre 1919 à Lisbonne (POR)

Décédé le 25 novembre 2012 à Lisbonne (POR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Attaquant

Surnom: "La Perle noire"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 8 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 8 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 28 novembre 1937 contre l'Espagne (2-1)

Dernière sélection : le 21 mai 1945 contre la Suisse (0-1)

 

1936/50 Benfica Lisbonne (POR) 211 matchs, 153 buts

(Championnat du Portugal: 117 matchs, 79 buts)

(Coupe du Portugal: 34 matchs, 26 buts)

(Championnat de Lisbonne: 60 matchs, 48 buts)

 

Afin de compenser le départ de Vitor Silva sur le front de l’attaque en 1936, Benfica fait confiance à un petit jeune de seize ans qui répond au doux nom de Espírito Santo. Très vite l’international portugais enchaîne les buts, comme en championnat de Lisbonne le 5 décembre 1937 face à Casa Pia où il inscrira pas moins de neuf buts. Au total, Espírito Santo transperce à 153 reprises les filets adverses en quatorze saisons. Parallèlement à sa carrière de footballeur, Espírito Santo affole aussi les compteurs en athlétisme où il explose les records du Portugal de saut en longueur, triple saut, et saut en hauteur, qu’il détiendra pendant 20 ans. Agile, rapide et athlétique, l’attaquant portugais effectuera sa seconde partie de carrière au Benfica Lisbonne sur l’aile droite où il remportera deux autres championnats du Portugal après celui de 1938.

 

PALMARÈS


Champion du Portugal en 1938, 1945 et 1950 (Benfica)

Vice-champion du Portugal en 1944, 1946, 1947, 1948 et 1949 (Benfica)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1940, 1944 et 1949 (Benfica)

Finaliste de la Coupe du Portugal en 1938 et 1939 (Benfica)

Vainqueur du Championnat de Lisbonne en 1940 (Benfica)

Finaliste du Championnat de Lisbonne en 1937, 1938, 1941, 1944, 1945 et 1947 (Benfica)


07/03/2019
0 Poster un commentaire

Raul Machado

Raul Machado.jpg
Raúl Machado

 

Raúl Martins Machado

Né le 22 septembre 1937 à Matosinhos (POR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Défenseur central, 1m78

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 11 sélections

(Matchs amicaux: 3 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 6 sélections)

 

1ère sélection : le 7 novembre 1962 contre la Bulgarie (1-3)

Dernière sélection : le 11 décembre 1968 contre la Grèce (2-4)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png B: 1 sélection

 

1959/62 Leixões (POR) 74 matchs, 2 buts
1962/69 Benfica Lisbonne (POR) 193 matchs, 5 buts
(Championnat du Portugal: 122 matchs, 2 buts)
(Coupe du Portugal: 36 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 29 matchs)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 4 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1969/70 Leixões (POR) 19 matchs
 
Lorsqu’il débarque au Benfica Lisbonne en 1962 en provenance de Leixões, Raúl Machado profite de la blessure de Germano pour devenir déjà le patron de la défense à trois avec Fernando Cruz et Ângelo. Leader dans l’âme, cette position n’effraie pas ce maître de l’anticipation qui détonne par sa sérénité et sa vision de jeu incroyable. Malheureusement pour lui, il débarque à Lisbonne après la finale victorieuse de Coupe d'Europe des clubs champions face au Real Madrid et la malédiction jetée par Béla Guttmann. Résultat, Raúl s’incline dès son arrivée en Coupe Intercontinentale contre le Santos de Pelé, puis perdra trois autres finales de C1 avant son départ en 1969 pour un retour dans son club formateur. Raúl peut toujours se vanter de défendre son bilan en présentant ses six titres de champion du Portugal en sept saisons.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1963, 1965 et 1968 (Benfica)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1962 (Benfica)

Champion du Portugal en 1963, 1964, 1965, 1967, 1968 et 1969 (Benfica)

Vice-champion du Portugal en 1966 (Benfica)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1961 (Leixões), 1964 et 1969 (Benfica)

Finaliste de la Coupe du Portugal en 1965 (Benfica)

Vice-champion du Portugal de D2 en 1959 (Leixões)


06/03/2019
0 Poster un commentaire

Francisco Palmeiro

Francisco Palmeiro.jpg
Francisco Palmeiro

 

Francisco Luís Palmeiro Rodrigues

Né le 16 octobre 1932 à Arronches (POR)

Décédé le 22 janvier 2017

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Ailier droit/Attaquant, 1m73

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 3 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 3 sélections, 3 buts)

 

1ère sélection : le 3 juin 1956 contre l'Espagne (3-1)

Dernière sélection : le 11 juin 1957 contre le Brésil (1-2)

 

1951/53 Portalegrense (POR)
1953/60 Benfica Lisbonne (POR) 111 matchs, 35 buts
(Championnat du Portugal: 85 matchs, 32 buts)
(Coupe du Portugal: 24 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs, 1 but)
1960/61 CUF Barreiro (POR)
1961/63 Atlético CP (POR) 48 matchs, 12 buts
1963/65 Almada (POR)
1965/66 Pescadores (POR)
1966/67 Monte Caparica (POR)

 

Ailier droit ou attaquant du Benfica Lisbonne durant huit saisons, Francisco Palmeiro n’aura pas affoler les compteurs buts comme ses prédécesseurs et son successeur, Eusébio. Mais, l’international portugais (trois capes) choisissait parfaitement ses rencontres. Ainsi, Francisco Palmeiro devient le premier buteur du SLB au Estadio da Luz lors de son inauguration contre le FC Porto (1 à 3) le 1er décembre 1954. Trois ans plus tard, le 19 septembre 1957, le Benfica Lisbonne fait ses grands débuts en Coupe d'Europe des clubs champions sur la pelouse du FC Séville. Malgré la nouvelle défaite 3 buts à 1, Palmeiro sera à nouveau là pour inscrire son but et s’offrir le titre honorifique de premier buteur du SLB en C1. Encore mieux. Pour ses débuts internationaux en 1956, il n'a eu besoin que de 43 minutes pour tromper à trois reprises une sélection espagnole comptant dans ses rangs Francisco Gento et Hector Rial. Il devenait le joueur le plus rapide à signer un triplé à partir du coup d'envoi avec le Portugal (Battu depuis en 2016 par André Silva). À jamais le premier.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe Latine en 1957 (Benfica Lisbonne)

Champion du Portugal en 1955, 1957 et 1960 (Benfica Lisbonne)
Vice-champion du Portugal en 1956 et 1959 (Benfica Lisbonne)
Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1955, 1957 et 1959 (Benfica Lisbonne)
Finaliste de la Coupe du Portugal en 1958 (Benfica Lisbonne)

06/03/2019
0 Poster un commentaire

Diamantino Miranda

Diamantino Miranda.jpg
Diamantino Miranda

 

Diamantino Manuel Fernandes Miranda

Né le 3 août 1959 à Moita (POR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Milieu droit/Ailier droit, 1m73

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 22 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 8 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 3 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 2 sélections)

(Euro: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 18 novembre 1981 contre l'Écosse (2-1)

Dernière sélection : le 11 juin 1986 contre le Maroc (1-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png B: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png espoirs: 4 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U20: 6 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U18: 21 sélections, 7 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U16: 3 sélections

 

1976/77 Vitória Setúbal (POR) 14 matchs, 1 but
1977/80 Benfica Lisbonne (POR) 12 matchs, 2 buts
(Championnat du Portugal: 9 matchs, 2 buts)
(Coupe du Portugal: 3 matchs)
1980/81 Amora (POR) (Prêt) 22 matchs, 5 buts
(Championnat du Portugal: 21 matchs, 4 buts)
(Coupe du Portugal: 1 match, 1 but)
1981/82 Boavista (POR) 33 matchs, 13 buts
(Championnat du Portugal: 28 matchs, 8 buts)
(Coupe du Portugal: 1 matchs, 2 buts)
(Coupe UEFA: 4 matchs, 3 buts)
1982/90 Benfica Lisbonne (POR) 296 matchs, 80 buts
(Championnat du Portugal: 203 matchs, 50 buts)
(Coupe du Portugal: 42 matchs, 20 buts)
(Supercoupe du Portugal: 11 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 19 matchs, 5 buts)
(Coupe des Coupes: 8 matchs, 2 buts)
(Coupe UEFA: 13 matchs, 1 buts)
1990/93 Vitória Setúbal (POR) 69 matchs, 11 buts

 

Formé au Vitória de Setúbal, Diamantino Miranda débarque au Benfica Lisbonne en 1977. Trop jeune malgré un prêt plus que satisfaisant à Amora, le milieu portugais n’arrive pas à trouver sa place chez les Aguias et part pour Boavista afin de gratter du temps de jeu. Dés lors âgé de 23 ans, Diamantino revient dans la capitale et s’impose enfin au SLB. Capable de jouer sur un côté ou en pointe, l’international portugais débutera sa seconde vie en rouge de manière joyeuse avec un titre de champion du Portugal, avant de perdre le sourire avec cette défaite en finale de Coupe UEFA face à Anderlecht. La suite sera du même acabit. Trois autres championnats remportés et deux finales de Coupe d'Europe des clubs champions perdues en 1988 et 1990. Les supporters pourront regretter l’absence sur blessure de l’international portugais face au PSV Eindhoven. Bien que le talent offensif de Diamantino Miranda n’aurait sûrement pas suffit face à la puissance de la malédiction Guttmann. Reparti finir sa carrière du côté de Setúbal, Diamantino reviendra au Benfica Lisbonne le temps d’une saison en 2008 en tant que membre du staff de Quique Sánchez Flores.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1988 (non-joué) et 1990 (non-joué) (Benfica Lisbonne)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1983 (Benfica Lisbonne)
Vainqueur de la Coupe Ibérique en 1983 (Benfica Lisbonne)
Champion du Portugal en 1981, 1983, 1984, 1987 et 1989 (Benfica Lisbonne)
Vice-champion du Portugal en 1978, 1979, 1986 et 1988 (Benfica Lisbonne)
Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1980, 1983, 1985, 1986 et 1987 (Benfica Lisbonne)
Finaliste de la Coupe du Portugal en 1989 (Benfica Lisbonne)
Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 1980, 1985 et 1989 (Benfica Lisbonne)
Finaliste de la Supercoupe du Portugal en 1983, 1984, 1986 et 1987 (Benfica Lisbonne)

06/03/2019
0 Poster un commentaire

Mário João

Mario Joao.jpg
Mário João

 

Mário João Sousa Alves

Né le 6 juin 1935 à Barreiro (POR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Défenseur droit, 1m69

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 3 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

(Qualif Euro: 1 sélection

 

1ère sélection : le 22 mai 1960 contre la Yougoslavie (1-5)

Dernière sélection : le 3 mai 1964 contre la Belgique (2-1)

 

1954/55 CUF Barreiro (POR)
1955/62 Benfica Lisbonne (POR) 89 matchs, 3 buts
(Championnat du Portugal: 48 matchs, 2 buts)
(Coupe du Portugal: 32 matchs, 1 but)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 7 matchs)
(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)
1962/68 CUF Barreiro (POR) 118 matchs, 9 buts
 
Avant de débarquer au Benfica Lisbonne en 1957, Mário João évoluait au CUF Barreiro où il avait la particularité d’être à la fois joueur et salarié à l’usine du club. C’est donc après avoir demandé un congé à son employeur que Mário João rejoint la capitale portugaise. Transformé en latéral par Béla Gutmann, l’international portugais dépannera à droite comme à gauche. Dur sur l’homme, Mário João ne fera aucun complexe lors de la finale de Coupe d'Europe des clubs champions remportée face au FC Barcelone en 1961 (3 buts à 2) malgré ses cinq petits matchs dans les jambes depuis le début de saison. Devenu par la suite titulaire indiscutable, le latéral portugais remporte une seconde C1 l’année suivante avant de retourner au CUF où son employeur a mis fin à son congé. Un retour dans le monde du travail que ne regrette pas le principal intéressé : "J’aurais pu rester au Benfica Lisbonne mais le salaire n’était pas vraiment différent. Mais, au CUF j’en recevais deux : un comme employé et un comme joueur de foot. Grâce à cela j’ai pu avoir de la stabilité et être retraité du CUF. Si j’étais resté à Benfica, j’aurais été remplacé par un joueur plus jeune".
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1961 et 1962 (Benfica)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1961 (Benfica)

Champion du Portugal en 1960 et 1961 (Benfica)

Vice-champion du Portugal en 1959 (Benfica)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1959 et 1962 (Benfica)

Finaliste de la Coupe du Portugal en 1958 (Benfica)


05/03/2019
0 Poster un commentaire