FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Lubomir Moravcik

Lubomir Moravcik.jpg
Ľubomír Moravčík

 
Ľubomír Moravčík
Né le 22 juin 1965 à Nitra (TCH)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5689018_201605145642654.png Slovaque, Milieu offensif, 1m72
Surnom: Lubo
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4859506_201505274847180.png 42 sélections, 6 buts
(Matchs amicaux: 14 sélections, 3 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 16 sélections, 2 buts)
(Coupe du Monde: 5 sélections)
(Qualif Euro: 7 sélections, 1 but)
 
1ère sélection : le 11 novembre 1987 contre le Pays de Galles (2-0)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5689018_201605145642654.png 38 sélections, 6 buts
(Matchs amicaux: 18 sélections, 3 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 1 but)
(Qualif Euro: 13 sélections, 2 buts)
 
Dernière sélection : le 11 octobre 2000 contre la Suède (0-0)
 
1983/90 Plastika Nitra (TCH) 119 matchs, 30 buts
1990/96 Saint-Etienne (FRA) 212 matchs, 35 buts
(Championnat de France: 197 matchs, 31 buts)
(Coupe de France: 12 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue: 3 matchs)
1996/98 Bastia (FRA) 34 matchs, 8 buts
(Championnat de France: 33 matchs, 8 buts)
(Coupe de la ligue: 1 match)
1998 MSV Duisburg (ALL) 9 matchs
(Championnat d'Allemagne: 5 matchs)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)
(Coupe de la ligue allemande: 1 match)
(Coupe des Coupes: 1 match)
1998/2002 Celtic Glasgow (ECO) 129 matchs, 35 buts
(Championnat d'Écosse: 94 matchs, 29 buts)
(Coupe d'Écosse: 10 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue écossaise: 10 matchs, 2 buts)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 3 buts)
2002 JEF United Ichihara (JAP) 7 matchs
 
Lubomír Moravčík est une légende verte. Il est sans nul doute un des joueurs les plus talentueux à avoir joué à l’AS Saint-Etienne. Son sens du jeu et sa générosité en ont fait un des joueurs préférés de Geoffroy-Guichard au début des années 90. Au poste déterminant de milieu offensif, il était capable de faire la différence et de créer le danger à lui tout seul par ses dribbles et ses appels de balle. De par sa vision du jeu et son talent, il s’était fait spécialiste des passes décisives pour ses partenaires, même s’il lui arrivait régulièrement de planter des buts. Natif de Nitra, Lumobir Moravcik fait ses débuts en pro en 1983 dans sa ville natale. Lubomir Moravcik.jpgLe stratège devient rapidement l’idole de la ville située à 80 kilomètres au nord-est de Bratislava. Sa réputation conjuguée à son talent dépassent peu à peu les frontières du pays. À 21 ans, ils lui valent même d’être convoqué chez les Olympiques avec lesquels il dispute dix matches pour un but inscrit contre la Finlande. Il honore sa première sélection avec les A le 11 novembre 1987 lors d’un Tchécoslovaquie-Pays de Galles (2 buts à 0). En 1990, Moravcik a 25 ans et il est devenu l’une des valeurs montantes en Tchécoslovaquie. Il en est récompensé par une convocation pour la Coupe du Monde, qui se déroule en Italie. La Representace fait un super Mondial 90 et atteint les quarts. Lors de ce match perdu face à la Mannschaft d’ailleurs, Lubo se fait remarquer en se faisant expulser… L’AS Saint-Étienne avait flairé la bonne affaire avant même que commence le tournoi et le signe dans la foulée à l'été 90. En six saisons, 212 matches et 35 buts, il aura été le meneur de jeu incontournable d’une équipe qui se cherchait et n’était certainement pas au niveau de son talent. Souvent, Lubo aurait pu quitter le Forez pour jouer dans un club plus ambitieux sportivement, et où il aurait pu avoir un salaire beaucoup plus mirobolant. Mais c’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas. Et quand il jouait au foot, Lubo ne recherchait pas l’argent ou la gloire. Beaucoup de clubs huppés enviaient sa classe et son talent. Mais même face aux incessants appels du pied du grand Olympique de Marseille de l’époque, champion de France et d’Europe, et dirigé par un Bernard Tapie qui avait les moyens financiers de faire venir (presque) tous les joueurs qu’il voulait, Lubo a toujours affirmé sa préférence pour la maison verte, son stade Geoffroy-Guichard qui l’idolâtrait. Malgré tout, les Verts ne prendront jamais vraiment leur envol. Pire, en 1996, le club, en difficulté financièrement et miné par des conflits internes, est relégué en deuxième division. L’heure du départ a sonné pour Lubo. Moravcik prend alors la direction de l’Île de Beauté et du club de Bastia. En deux saisons, l’artiste tchécoslovaque a marqué de son empreinte le Sporting. Caractériel, Moravčík est capable de rater l’entraînement pendant un mois après un accrochage avec Frédéric Antonetti, pour faire un retour tonitruant face à Monaco, en 1998. Après un crochet court en Allemagne, le fin technicien slovaque s'est payé quatre saisons extraordinaires au Celtic Glasgow, pour finir sa carrière en beauté. On peut bien sûr citer son passage éclair dans le club japonais de JEF United Ichihara, mais il choisit finalement de s’arrêter après 7 petits matches seulement. Pour sa fidélité, sa vaillance et son talent, Lubomir Moravcik restera pour toujours dans le cœur des supporters stéphanois, ayant marqué à jamais l’histoire du club.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (non-joué) (Bastia)
Champion d'Écosse en 2001 et 2002 (Celtic Glasgow)
Vice-champion d'Écosse en 1999 et 2000 (Celtic Glasgow)
Vainqueur de la Coupe d'Écosse en 2001 (Celtic Glasgow)
Vainqueur de la Coupe de la ligue écossaise en 2000 et 2001 (Celtic Glasgow)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu Joueur Tchécoslovaque de l'année en 1992


24/10/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1031 autres membres