Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Massimo Oddo

Massimo Oddo.jpg
Photo: ©DR

 

Massimo Oddo

 

Né le 14 juin 1976 à Città Sant'Angelo (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Défenseur droit, 1m82

Surnom: "Il Barbiere di Berlino"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 34 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 16 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 14 sélections, 1 but)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 21 août 2002 contre la Slovénie (0-1)

Dernière sélection : le 6 février 2008 contre le Portugal (3-1)

 

1992/93 Renato Curi Angolana (ITA) 3 matchs
1993/99 Milan AC (ITA)
1995/96 Fiorenzuola (ITA) (Prêt) 19 matchs
1996 Monza (ITA (Prêt) 4 matchs
1996/97 Prato (ITA) (Prêt) 16 matchs
1997/98 Lecco (ITA (Prêt) 20 matchs, 1 but
1998/99 Monza (ITA) (Prêt) 31 matchs, 4 buts
(Championnat d'Italie de D3: 30 matchs, 4 buts)
(Coupe d'Italie: 1 match)
1999/2000 SSC Naples (ITA) 45 matchs, 1 but
(Championnat d'Italie de D2: 36 matchs, 1 but)
(Coupe d'Italie: 9 matchs)
2000/02 Hellas Vérone (ITA) 67 matchs, 11 buts
(Championnat d'Italie: 64 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Italie: 3 matchs, 2 buts)
2002/07 Lazio Rome (ITA) 172 matchs, 17 buts
(Championnat d'Italie: 135 matchs, 17 buts)
(Coupe d'Italie: 18 matchs)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Ligue des Champions: 6 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 12 matchs)
2007/12 Milan AC (ITA) 80 matchs, 2 buts
(Championnat d'Italie: 56 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Italie: 5 matchs)
(Ligue des Champions: 17 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
(Coupe du Monde des clubs: 1 match)
2008/09 Bayern Munich (ALL) (Prêt) 27 matchs
(Championnat d'Allemagne: 18 matchs)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 7 matchs)
2011/12 Lecce (ITA) (Prêt) 27 matchs, 1 but

 

Champion du Monde en 2006 avec la Squadra Azzurra, Massimo Oddo a connu une carrière longue et prestigieuse dans de très grands clubs, comme la Lazio de Rome, le Milan AC et le Bayern Munich.

 

Formé chez les Rossoneri, cet éternel joueur de devoir commence un long parcours du combattant dans les divisions inférieures, particulièrement en troisième division italienne, avant de monter lentement en puissance, s'affirmant comme un titulaire indiscutable avec Naples en Série B, puis le Hellas Vérone en Série A. C'est à la Lazio de Rome qu'il va exploser littéralement. Pièce maîtresse dans la capitale italienne, le patron du couloir droit sur le terrain, qui peut aussi dépanner dans l'axe, est solide défensivement et propre techniquement avec une bonne qualité de centre. En cinq saisons, l'un des tout meilleurs latéraux de la Botte à l'époque remporte seulement une coupe d'Italie sous le maillot laziale, c'était en 2004 contre la Juventus de Turin. Ces bonnes performances lui permettent d'évoluer en équipe nationale, et de faire partie du voyage en Allemagne où il remporte le Mondial 2006. Très discret durant tout le tournoi, le "Barbiere di Berlino" a pris à cœur son rôle de coiffeur puisque c'est lui-même qui relookait ses coéquipiers de sélection, resté célèbre pour cette image après la victoire face à la France où contre un gage il coupe un bout de la queue de cheval de Mauro Camoranesi. Au sommet de sa carrière, il revient en janvier 2007 au sein de son club formateur, le Milan AC, avec lequel il soulèvera la Ligue des champions en 2007 et son premier Scudetto en 2011, le tout dans la peau d'un véritable remplaçant de luxe, n'ayant plus le même niveau qu'avec les Biancocelesti. Enchaînant ensuite avec un prêt d'un an au Bayern Munich, l'international italien aux 34 sélections raccroche les crampons à l'âge de 36 ans du côté de Lecce. Joueur très professionnel au fairplay à toute épreuve, Massimo était un mec génial, à la fois aimé et respecté par ses coéquipiers, une sorte de leader souriant. Un garçon assez simple finalement qui était capable de poser en sous-vêtements, faire des tours du rectangle vert dans un état second avant de représenter la voix des joueurs dont il présidait l’association. L'ex-homme de l'ombre du côté de San Siro peut tout de même se targuer d'être le seul à avoir remporté la Coupe du Monde qui porte un nom palindrome. Initialement intéressé par la branche du directeur sportif, il suit finalement les traces de son père, Francesco, en devenant entraîneur.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe du Monde en 2006 (Italie)

Vainqueur de la Ligue des champions en 2007 (Milan AC)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2007 (Milan AC)

Vainqueur de la Coupe du Monde des clubs en 2007 (Milan AC)

Champion d'Italie en 2011 (Milan AC)

Vice-champion d'Allemagne en 2009 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe d'Italie en 2004 (Lazio Rome)

Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 2004 (Lazio Rome)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Nommé Officier de l'Ordre du Mérite de la république italienne en 2006

À reçu le Collier d'or du mérite sportive italien en 2006



14/06/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres