FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Mia Hamm

Mia-Hamm--2-.jpg

Mia Hamm


Mariel Margaret Hamm

Né le 17 mars 1972 à Sielna (USA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png Américaine, attaquante, 1m65

Surnom: "Jordan"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4935715_201506233112492.png 276 sélections, 158 buts

(Matchs amicaux/autres: 238 sélections, 145 buts)

(Coupe du Monde: 23 sélections, 8 buts)

(Jeux Olympiques: 15 sélections, 5 buts)

 

1989/93 North Carolina Tar Heels (USA) 100 matchs, 103 buts

2001/03 Washington Freedom (USA) 49 matchs, 25 buts

 

Footballeuse la plus connue de la planète, elle est également considéré comme la meilleur joueuse de soccer féminin de l'histoire. Mariel Margaret "Mia" Hamm a aidé le football féminin à atteindre de nouveaux sommets. La joueuse a dominé la scène footballistique mondiale dans les années 1990. La puissance de sa frappe, comme en attestent ses nombreux coups francs, mais aussi la finesse de sa technique séduisent beaucoup de personnes et principalement des hommes. Outre son talent balle au pied, Hamm a été durant des années un véritable modèle pour toutes les jeunes footballeuses aux États-Unis. Les sponsors n'ont pas été les derniers à exploiter cette popularité. Pourtant, Hamm est avant tout une personne timide et modeste, sur le terrain comme en dehors. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4426774_201501033330697.jpg"Je suis une footballeuse, rien de plus. Je n'ai pas mis fin à l'esclavage ni changé quoi que ce soit sur la planète. Je suis simplement une bonne joueuse de football qui prend du plaisir à ce qu'elle fait. ", explique l'intéressée. Après avoir dans un premier temps essayé le football américain, elle pratique le soccer à l'université. Dès son plus jeune âge, la petite présente des qualités physiques hors-normes pour une fille. Elle rejoint l'université de North Carolina, et y reçoit le surnom de "Jordan" en comparaison d'un autre célèbre membre de cette université. Elle aide le club universitaire à remporter 4 titres de champion de NCAA en 5 ans passé au club. Entre-temps, elle intègre à 15 ans l'équipe nationale des États-Unis et devient la plus jeune joueuse à débuter en sélection internationale. Elle devient ensuite, à 19 ans, la plus jeune américaine à devenir championne du monde lors de la première Coupe du monde de football féminine de l'histoire en 1991. Les années suivantes, elle accumule les récompenses : elle est ainsi désignée 5 années de suite joueuse de football américaine de l'année entre 1994 et 1998. En 1995, bien que battue, elle est nommée MVP de la coupe du Monde remportée par la Norvège. Pendant ce tournoi, elle a même fini dans les buts durant quelques minutes dans un match face au Danemark après l'expulsion de la gardienne Briana Scurry. Elle prend sa revanche l'année suivante en remportant les Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996 à domicile avec une finale qui bat le record de spectateurs (80 000 personnes environ). Lors de l'année 1999, elle remporte à domicile son 2ème titre de championne du Monde, victoire qu'elle remporte en finale aux tirs au but devant l'équipe de Chine au Rose Bowl de Pasadena dans ce qui constitue l'événement sportif féminin ayant admis le plus de spectateurs avec 90 000 personnes trois ans après le dernier record à Atlanta. Elle échoue en finale des Jeux Olympiques d'été de Sydney en 2000 devant la Norvège mais termine tout de même sa carrière en beauté 4 ans après par un nouveau titre olympique lors des JO d'été de 2004 à Athènes. Elle est à cette occasion porte-drapeau de la délégation américaine lors de la cérémonie de clôture. Elle dispute ses dernières sélections lors d'une tournée d'adieu aux États-Unis et prend sa retraite pour fonder une famille. Lors de sa carrière, elle aura joué 17 ans pour son équipe nationale, accumulant 276 sélections mais surtout 158 buts, ce qui fait d'elle la meilleure buteur(e) de l'histoire du football en match officiel, hommes et femmes compris. En 2004, Mia Hamm et sa coéquipière Michelle Akers font partie de la liste FIFA 100, qui réuni les 125 plus grands joueurs de football de l'histoire, listé élaborée par Pelé. Ce sont les deux seules femmes mais aussi les deux seules américaines nommées. "Quand Mia avait le ballon, vous sentiez que quelque chose de formidable allait se produire. " Le compliment vient de July Foudy, coéquipière de Mia Hamm et plutôt habile lorsqu'il s'agit de décrire une grande personnalité de façon à la fois précise et concise.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde féminine en 1991 et 1999 (Etats-Unis)

3ème à la Coupe du Monde féminine en 1995 et 2003 (Etats-Unis)

Médaillé d'or aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996 et Athènes 2004 (Etats-Unis)

Médaillé d'argent aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000 (Etats-Unis)

Vainqueur de la Coupe Chiquita en 1998 (Etats-Unis)

Champion des États-Unis en 1989, 1990, 1992, 1993 (North Carolina Tar Heels) et 2003 (Washington Freedom)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élue meilleur joueuse du 20ème siècle

Élue 2ème meilleur joueuse du siècle par le vote internet FIFA en 2000

Élue 3ème meilleur joueuse du siècle par la famille du football FIFA en 2000

Élue meilleur joueuse mondial de l'année en 2001 et 2002

2ème meilleur joueuse mondial de l'année en 2003 et 2004

Nommée au FIFA 100

ÉluE parmi les "légendes" du foot par Golden Foot en 2014

Nommée dans l'équipe type féminine du siècle du "Soccer America"

Élue Sportive US de l'année en 1997

Élue meilleure joueuse Américaine de l'année en 1994, 1995, 1996, 1997 et 1998

À reçu le trophée Hermann en 1992 et 1993

Prix ESPY de la meilleur athlète féminine de l'année en 1998

Prix Mary Garber de la meilleur athlète féminine de la côte Atlantique en 1993

Ordre de la Golden Fleece (UNC)

Ambassadrice du FC Barcelone pour les États-Unis

 

DIVERS


- Mia Hamm à créer la fondation "Mia Hamm Foundation" pour soutenir les patients et leurs familles qui bénéficient de greffes de moelle osseuse en l'honneur de son frère Garrett décédé le 16 avril 1997 des suites d'une anémie aplasique. Elle organise annuellement un match avec des célébrités pour soutenir la fondation.

 

VIDÉO




03/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres