FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Sidney Govou

Sidney Govou.jpg
Sidney Govou

 

Sidney Rodrigue Noukpo Govou

Né le 27 juillet 1979 à Le-Puy-en-Velay (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Ailier droit, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 49 sélections, 10 buts

(Matchs amicaux: 19 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 9 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 7 sélections)

(Qualif Euro: 9 sélections, 4 buts)

(Euro: 2 sélections)

(Coupe des Confédérations: 3 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 21 août 2002 contre la Tunisie (1-1)

Dernière sélection : le 22 juin 2010 contre l'Afrique du Sud (1-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 15 sélections, 4 buts

 

1997/2000 Olympique Lyonnais B (FRA) 34 matchs, 10 buts
2000/10 Olympique Lyonnais (FRA) 410 matchs, 77 buts
(Championnat de France: 292 matchs, 49 buts)
(Coupe de France: 23 matchs, 8 buts)
(Coupe de la ligue: 16 matchs, 5 buts)
(Trophée des Champions: 4 matchs, 4 buts)
(Ligue des Champions: 71 matchs, 10 buts)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 1 but)
2010/11 Panathinaikos (GRE) 24 matchs, 3 buts
(Championnat de Grèce: 20 matchs, 1 but)
(Coupe de Grèce: 2 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 2 matchs, 1 but)
2011/13 Évian Thonon-Gaillard (FRA) 43 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 36 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 5 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 2 matchs)
2013 Olympique Lyonnais B (FRA) 2 matchs
2014/15 MDA Chasselay (FRA) 31 matchs, 2 buts
(Championnat de France amateur: 28 matchs)
(Coupe de France: 3 matchs, 2 buts)
2015 FC Miami City (USA) 11 matchs, 3 buts
2015/17 FC Limonest (FRA) 6 matchs, 2 buts
 
 Quatorze années passées dans le foot professionnel, entre titres de champion, Coupes d'Europe et équipe de France, Sidney Govou a été un homme fort du septuplé de l'Olympique Lyonnais et un footballeur frisson d'une Ligue 1 qui n'en comptait pas beaucoup. Issu d'une famille béninoise, Sidney Rodrigue Noukpo Govou de son nom complet est né au Puy-en-Velay, en Haute-Loire. Si beaucoup d'alti-ligériens sont tournés vers le peuple "vert", Sidney s'engage avec l'OL à 17 ans. Rapidement, il impose son explosivité en équipe B et intègre à 19 ans l'équipe pro. En 2001, c'est un doublé d'anthologie face au Bayern Munich (3 buts à 0) en Ligue des Champions, qui lance sa carrière sur des bases idéales. Il est élu à 21 ans "meilleur espoir français". Fidèle à Lyon, il marque le but victorieux en prolongation qui donne la victoire en Coupe de France en 2008 contre le PSG (1 but à 0 ap). Efficace, volontaire et combatif, Govou n’a que rarement déçu avec la liquette de l’OL sur les épaules. Pas pour rien, d’ailleurs, qu’il a été de tous les sacres. De 2002 à 2008, il aura soulevé les sept trophées. Il a également eu l'occasion de se distinguer en équipe de France entre 2002 et 2010, soit sur la droite de l'attaque soit au milieu. 49 sélections à la clé et 10 buts, pour une romance tendre mais sans remous. Car Sidney est aussi connu pour ses écarts de conduite "festifs" hors des terrains. Épicurien, il aimait les grandes tablées au restaurant avec les amis, le soleil et profiter de la vie. Un homme qui se sait privilégié et qui en profite, quitte à dépasser les bornes, parfois. Quand il quitte l'OL en 2010 pour le Panathinaïkos, il fait la Une des quotidiens sportifs grecs. Il avait alors bravé le couvre-feu de 3h du matin fixé par son club. Revenu à Evian, il y enchaînera les grosses blessures et retourne en amateur à l'OL, puis à Chasselay en 2014, suivi d'une pige en Floride en 2015 avant une fin de carrière au FC Limonest en 2017. Si il était très performant sur le dancefloor la nuit, Sidney fait partie de ces joueurs capables de se prendre une cuite et de répondre présent le lendemain, à l'entraînement comme en match: "Je suis comme je suis: excessif de temps en temps, mais toujours présent sur le terrain." L'ailier droit ne ratait pas les entraînements et, pendant ses saisons lyonnaises, manquait rarement des matchs. Car ses plus beaux shots, Sidney ne les a pas consommés dans un bar, mais dans un stade. 
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe du Monde en 2006 (France)

Vainqueur de la Coupe des confédérations en 2003 (France)

Finaliste du Championnat d’Europe espoirs en 2002 (France)

Champion de France en 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007 et 2008 (Olympique Lyonnais)

Vice-champion de France en 2001 et 2010 (Olympique Lyonnais)

Vice-champion de Grèce en 2011 (Panathinaikos)

Vainqueur de la Coupe de France en 2008 (Olympique Lyonnais)

Finaliste de la Coupe de France en 2013 (finale non-jouée) (Evian Thonon-Gaillard)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2001 (Olympique Lyonnais)

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2007 (Olympique Lyonnais)

Vainqueur du Trophée des champions en 2002, 2003 (finale non-jouée), 2004, 2005, 2006 (finale non-jouée) et 2008 (Olympique Lyonnais)

Finaliste du Trophée des champions en 2009 (Olympique Lyonnais)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Trophée UNFP du meilleur espoir de Ligue 1 en 2001

 

 

SOURCES/RESSOURCES


- Le Progrès

- Photo: ©Sport.Gentside



09/01/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1129 autres membres