FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Vojislav Melic

Vojislav Melic.jpg
Vojislav Melić

 

Vojislav Melić

Né le 5 janvier 1940 à Sabac (ex-YOU)

Décédé le 7 avril 2006 à Belgrade (SER)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864378_201505293642398.png Serbe, Défenseur / Milieu défensif, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 27 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 21 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 2 juin 1962 contre la Colombie (5-0)

Dernière sélection : le 14 mai 1967 contre l'Albanie (2-0)

 

1958/60 FK Mačva Šabac (ex-YOU)

1960/67 Etoile Rouge de Belgrade (ex-YOU) 140 matchs, 9 buts

1967/73 FC Sochaux (FRA) 229 matchs, 46 buts

(Championnat de France: 205 matchs, 38 buts)

(Coupe de France: 22 matchs, 8 buts)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

1973/77 AS Béziers (FRA) 104 matchs, 13 buts

(Championnat de France de D2: 95 matchs, 12 buts)

(Coupe de France: 9 matchs, 1 but)

 

Milieu défensif ou défenseur de grande qualité, formé à l’Etoile Rouge de Belgrade, Vojislav Melic fait partie des légendes du FC Sochaux où il évolua 7 ans, à la mauvaise période malheureusement. International yougoslave, il a participé à la Coupe du monde 1962 organisé au Chili, avec une 4ème place à la clé. Pur produit de l’Étoile rouge, Vojislav Melic débute à l’âge de 20 ans dans le grand club de Belgrade. À l’époque, il évolue en compagnie de Dragoslav Sekularac, une autre légende du club. Pourtant, le club a fort à faire avec la concurrence du Partizan, qui domine le foot yougoslave au début des années 60. Défenseur polyvalent, capable de jouer aussi bien dans l’axe que sur un côté, voire milieu défensif, Vojislav Melic est dans la plus pure tradition des footballeurs surdoués. Incontournable avec son club, il est retenu sur le fil avec la sélection en 1962 et dispute la Coupe du Monde. Vojislav Melic.jpgLa Yougoslavie atteint les demi-finales de la compétition. Melic, sans être un indiscutable titulaire, inscrit un but lors du premier tour face à la Colombie. La Yougoslavie est battue par les Tchécoslovaques sur la route de la finale et termine quatrième. Il sera régulièrement appelé jusqu’en 1967, date de son départ de Yougoslavie. Seulement pour lui, son pays ne se qualifie pas pour la Coupe du monde 1966 en Angleterre, éliminé par la France. Avec l’Etoile Rouge, il va connaître la consécration lors de la saison 1963-64 avec un doublé Coupe-Championnat historique, qui met fin à 4 ans de domination du Partizan. Une fois débarrassé de ses obligations militaires, lors de la saison 1965-66, il peut enfin quitter son pays. Il opte pour Sochaux, finaliste malheureux de la Coupe de France en 1967. Sa première saison est une vraie réussite. Associé en défense à Jean-Marie Zimmermann, Claude Quittet et Jacques Andrieux, il fait parler la poudre avec ses coups francs millimétrés (9 buts en tout). Comme devant, Guy Lassalette n’est pas en reste (19 buts au total), Sochaux fait une grosse saison et accroche la 3ème place. Cette saison sera malheureusement une exception car le club va retomber dans les bas-fonds dès la saison suivante, malgré le recrutement de Georges Lech. Toujours aussi régulier, il est un peu l’assurance maintien du club et inscrit souvent des buts décisifs. Avec l’arrivée de son compatriote Laszlo Seles, il est repositionné en milieu défensif et devient le capitaine du FCSM. Son sens de l’anticipation et sa science du placement font merveille et lui permettent d’être la première rampe de lancement de l’équipe. Sochaux va briller en coupe une nouvelle fois lors de la saison 1970-1971 mais se fera éliminer par Lyon en demi-finale. Toujours aussi précieux, il contribue grandement à la belle saison 71-72 qui voient les doubistes terminer 3ème. En coupe UEFA, ils se feront sortir dès le premier tour par les danois du BK Frem Copenhague. Toujours aussi régulier, Melic marque un peu moins de 10 buts par saison, ce qui est énorme pour un défenseur. Au final, en 205 matchs de championnat avec les Lionceaux, le capitaine Melic aura inscrit 38 buts. Arrivé en fin de contrat en 1973, il quitte le doubs pour finir sa carrière en pente douce à Béziers. C’est probablement grâce à son expérience qu’il va maintenir le club héraultais en D2. Il y côtoiera quelques vieilles gloires comme Joseph Bonnel, Yegba Maya Joseph ou le jeune Jean Fernandez. Pendant 3 saisons, malgré son âge canonique, il va porter haut les couleurs du clubs. En 1977, à 37 ans, il raccroche définitivement les crampons. Disparu de la circulation par la suite, il décède le 7 avril 2006 dans son pays natal à l'âge de 66 ans.

 

PALMARÈS


Champion de Yougoslavie en 1960 et 1964 (Étoile Rouge de Belgrade)

Vice-champion de Yougoslavie en 1961 (Étoile Rouge de Belgrade)

Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie en 1964 (Étoile Rouge de Belgrade)



13/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 942 autres membres