Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Joseph Yegba Maya

Joseph Yegba Maya.jpg
Photo: ©DR

 

Joseph Yegba Maya

 

Né le 8 avril 1944 à Otélé (CAM)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png Camerounais, Attaquant, 1m80

Surnom: "Zé"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4874868_20150601493495.png : ? sélections

(Coupe d'Afrique des Nations: 4 sélections, 1 but)

 

1960 Dragon Douala (CAM)
1960/62 Gallia Chutes-Lavie (FRA)
1962/70 Olympique de Marseille (FRA) 226 matchs, 109 buts
(Championnat de France: 133 matchs, 79 buts)
(Championnat de France de D2: 69 matchs, 24 buts)
(Coupe de France: 16 matchs, 6 buts)
(Coupe Charles Drago: 2 matchs)
(Coupe des Coupes: 4 matchs)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 2 matchs, 1 but)
1970/73 Valenciennes (FRA) 113 matchs, 65 buts
(Championnat de France: 74 matchs, 33 buts)
(Championnat de France de D2: 28 matchs, 28 buts)
(Finale D2: 2 matchs, 2 buts)
(Coupe de France: 9 matchs, 2 buts)
1973/75 RC Strasbourg (FRA) 36 matchs, 14 buts
(Championnat de France: 31 matchs, 12 buts)
(Coupe de France: 5 matchs, 2 buts)
1975/76 AS Béziers (FRA) 23 matchs, 13 buts
(Championnat de France de D2: 21 matchs, 12 buts)
(Coupe de France: 2 matchs, 1 but)

 

Maya, le nom résonne bien. Ne cherchez pas l'abeille, c'est un colosse au regard tendre. Parfois dans l’ombre de Josip Skoblar lorsque l’on évoque ses années marseillaises, Joseph Yegba Maya n’en demeure pas moins une légende à Marseille.

 

Né à Otélé à quelques kilomètres de Yaoundé, cet attaquant puissant met tout d’abord ses talents de footballeurs au service du Dragon Club de Yaoundé en première division avant de débarquer à Marseille en 1960 chez son frère, Marcel. Il se destine à devenir mécanicien comme son aîné. Le foot, c'est une occupation amateur, au Gallia Chutes-Lavie, jusqu'au jour où il rencontre l'équipe réserve de l'OM en coupe de Provence et plante 4 buts. C'est là qu'il est repéré par Jean Robin qui flaire le bon coup, il rejoint donc l'OM en 1962. Il dispute sa première rencontre de D1 à Sedan en novembre 1962, et commence par une défaite 4 buts à 0. Joueur intelligent mais parfois maladroit, il ne peux éviter aux phocéens de descendre en D2. Sur la Canebière, Joseph se fait tout de même un nom, "Zé", comme on appelle tous les Joseph à Marseille. Et c’est lors de la remontée parmi l'élite, au début de l’ère Leclerc en 1965-66, qu’il commence à être vraiment aimé par le public marseillais avec son ami togolais Fiawoo en attaque. Le joueur a un sens du but inné et marque les trois quarts de ses pions grâce à un jeu de tête irrésistible. Aux côtés de Magnusson, Bonnel et Novi, il connaît la joie immense de remporter la Coupe de France en 1969, contre le grand Bordeaux, après 26 ans d’abstinence, avec pour buteur un certain ...Joseph ! C’est le temps des copains avec une ambiance formidable entre joueurs et une extraordinaire équipe entraînée par Mario Zatelli. Avec 109 en 226 matchs avec l'OM, il fait partie des meilleurs buteurs de l'histoire du club aux côtés des SkoblarAndersson et Papin. L’attaquant quitte pourtant cette formation pour rejoindre Valenciennes, échangé avec Daniel Leclercq. À Nungesser, Maya est toujours un buteur prolifique, mais les Nordistes font l’ascenseur entre la D1 et D2 de 1970 à 1973. Maya s’exile alors à Strasbourg, toujours avec son coach Robert Domergue, qui avait déjà dirigé le joueur dans le Sud. Il est venu succéder à la pointe de l'attaque du Racing à Marc Molitor, parti à Nice. Après une première saison satisfaisante, il connaît divers ennuis physiques et une panne d'efficacité qui amènent les dirigeants à le remplacer par le Polonais Andrzej Jarosik durant l'hiver 1974-1975. Ce sera ses deux dernières saisons au plus haut niveau. En 1975, il rejoint son ami Joseph Bonnel à l’AS Béziers. Malheureusement l’attaquant se blesse au genou à mi-saison et raccroche les crampons fin 1976.

 

PALMARÈS

 

3ème de la Coupe d'Afrique des Nations en 1972 (Cameroun)

Vice-champion de France en 1970 (Olympique de Marseille)

Vainqueur de la Coupe de France en 1969 (Olympique de Marseille)

Finaliste du Challenge des Champions en 1969 (Olympique de Marseille)

Champion de France de D2 en 1972 (Valenciennes)

Vice-champion de France de D2 en 1966 (Olympique de Marseille)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Meilleur buteur du championnat de France de D2 (groupe B) en 1972 (28 buts) (Valenciennes)

 

SOURCES/RESSOURCES

 

- OM.net/OM1899.com



16/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1182 autres membres