FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Angel Rambert

Angel Rambert.jpg
Angel Rambert

 

Ángel Rambert

Né le 12 juin 1936 à Buenos Aires (ARG)

Décédé le 25 octobre 1983

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français / https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentin, Ailier gauche/Attaquant, 1m73

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 5 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 2 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 11 avril 1962 contre la Pologne (1-3)

Dernière sélection : le 2 décembre 1964 contre la Belgique (0-3)

 

1958/59 Lanús (ARG) 36 matchs, 11 buts
1960/70 Olympique Lyonnais (FRA) 380 matchs, 67 buts
(Championnat de France: 315 matchs, 56 buts)
(Coupe de France: 36 matchs, 7 buts)
(Coupe Charles Drago: 6 matchs, 2 buts)
(Coupe des Coupes: 17 matchs, 1 but)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 6 matchs, 1 but)
1970/71 Olympique Avignonnais (FRA) 34 matchs, 8 buts
(Championnat de France de D2: 30 matchs, 7 buts)
(Coupe de France: 4 matchs, 1 but)
 
Petit-fils d’un Français exilé en Argentine, d’où le nom de famille, Angel Rambert commence sa vie et ses premiers pas dans le football dans son pays natal. Pourtant, c’est de l’autre côté de l’Atlantique, dans le pays de son grand-père, qu’il connaîtra ses plus belles heures de gloire. Débarqué à Lyon à 24 ans, le gaucher ne tardera pas à s’acclimater parfaitement à son pays d’adoption. La doublette qu’il forme alors avec un autre Argentin, Nestor Combin, fera même des miracles sur le front de l’attaque lyonnaise. Il dispute son premier match de championnat, le 18 septembre 1960, à Valenciennes. Il n'a pas toujours de licence, mais Marcel Doumergue, l'entraîneur adverse, qui n'avait jamais entendu parler de sa réputation de fin dribbleur et les subtilités de son pied gauche, accepte néanmoins de le voir figurer sur la feuille de match. Il le regrettera. Pour son baptême français, Rambert marque une fois et les lyonnais s'impose (2 buts à 1). La suite? Royale. En dix ans passés à l’OL, Angel aura le temps de s’octroyer deux Coupes de France dont l’une, celle de 1967, où il marquera l’un des trois buts lyonnais en finale. Dix années d'arabesques veloutées sur l'aile gauche lyonnaise et de combinaisons diaboliques avec Di NalloGuy et Combin. Véritable légende du côté de Lyon, Rambert aura séduit tout le monde en France. Jusqu’à la Fédération française, puisqu'il finira par devenir international tricolore. S’il n’honorera que cinq sélections, son passage en équipe de France sera marqué par son but décisif face à la Norvège pour la qualification des Bleus à la Coupe du monde 1966. Après une dernière expérience du côté d’Avignon, Rambert retournera chez lui, loin du football, pour s’occuper de son bowling et de son restaurant. Avant de s’éteindre plus tard d'une longue maladie. À quarante-sept ans. Beaucoup trop tôt.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe de France en 1964 et 1967 (Olympique Lyonnais)
Finaliste de la Coupe de France en 1963 (Olympique Lyonnais)
Vice-champion de France de D2 Zone Sud en 1971 (Olympique Avignonnais)


07/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1052 autres membres