FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Antonio Alzamendi

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7690107_201804295839594.jpg
Antonio Alzamendi

 

Antonio Valentín Alzamendi Casas

Né le 7 juin 1956 à Durazno (URU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png Uruguayen, Attaquant, 1m75

Surnom: Hormiga

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png 31 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 12 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 6 sélections, 1 but)

(Copa America: 9 sélections, 3 buts)

 

1ère sélection : le 4 mars 1978 contre l'Argentine (0-0)

Dernière sélection : le 25 juin 1990 contre l'Italie (0-2)

 

1974/76 Policia de Durazno (URU)
1976/78 Sud América (URU)
1978/81 Independiente (ARG) 185 matchs, 75 buts
1982 River Plate (ARG)
1983 Nacional (URU)
1983/84 Tecos UAG (MEX) 17 matchs, 2 buts
1985 Peñarol (URU)  28 matchs, 13 buts
1986/88 River Plate (ARG)
1988/90 CD Logroñés (ESP) 62 matchs, 15 buts
1990/91 Textil Mandiyú (URU) 9 matchs
1991 Rampla Juniors (URU) 4 matchs
 
Antonio Alzamendi a participé avec l'Uruguay à deux Coupes du Monde : au Mexique en 1986 et en Italie en 1990, pour un bilan d'un but en six matches. Au niveau continental, il a disputé trois Copas América, en a remporté deux et perdu une fois en finale. Après des débuts professionnels avec Sud América, il s'envole pour l'Argentine afin de porter les maillots d'Independiente, où il remporte le torneo Nacional, et River Plate, où il décroche un championnat, gagné cinq journées avant son terme, une Copa Libertadores face au narco-club de l'América Cali et également une Coupe Intercontinentale. Dans le stade de Tokyo, les Argentins disposent des roumains du Steaua Bucarest sur la plus petite des marges. Seul buteur de la rencontre, Antonio Alzamendi devient le héros de tout un club sur un coup franc vite joué à la 28ème minute. L'Uruguayen fait son miel, après avoir buté une première fois sur Dumitru Sangaciu, le successeur de Duckadam. Cette année-là, River plane. Pas même la perte de Francescoli, parti gagner beaucoup plus au Matra Racing, n'entrave sa marche triomphale. Dirigé par le fantasque Bambino Veira, il brille donc à l'échelle nationale, continentale et même internationale. La même année, il est d'ailleurs élu footballeur sud-américain de l'année. Avec Penarol, il a été couronné champion d'Uruguay. Alzamendi a de plus vécu une expérience en Europe dans le club espagnol de Logronés. Il raccroche les crampons à l'âge de 35 ans au Rampla Juniors.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Copa America en 1983 et 1987 (Uruguay)
Finaliste de la Copa America en 1989 (Uruguay)
Vainqueur de la Copa Libertadores en 1986 (River Plate)
Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1986 (River Plate)
Vainqueur de la Copa Interamericana en 1988 (River Plate)
Champion d’Argentine en 1978 (Nacional) (Independiente) et 1986 (River Plate)
Champion d’Uruguay en 1985 (Peñarol)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur joueur Sud-Américain de l'année en 1986
Meilleur buteur du championnat d’Uruguay en 1985 (13 buts) (Peñarol)
Meilleur buteur de la Supercopa Sudamericana en 1988 (4 buts) (River Plate)


29/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 969 autres membres