FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Uruguay


Ernesto Mascheroni

Ernesto Mascheroni.jpg
Ernesto Mascheroni

 

Né le 21 novembre 1907 à Montevideo (URU)

Décédé le 3 juillet 1984 à Montevideo (URU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png Uruguayen/ https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, défenseur gauche, 1m83

Surnom: El Tio (l'oncle)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png 13 sélections

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Copa America: 4 sélections)

(Copa Rio Branco: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 21 juillet 1930 contre la Roumanie (4-0)

Dernière sélection : le 12 février 1939 contre le Pérou (1-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 2 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 17 février 1935 contre la France (2-1)

Dernière sélection : le 24 mars 1935 contre l'Autriche (2-0)

 

1926/29 Olimpia Montevideo (URU)
1930/33 Peñarol (URU)
1934 Independiente (ARG)
1934/36 Ambrosiana (ITA) 53 matchs, 3 buts
1936/42 Peñarol (URU)
 
Latéral gauche uruguayen, Ernesto Mascheroni a remporté la première Coupe du Monde en 1930, à domicile. Âgé de 22 ans, il était l'un des plus jeunes de l'effectif de la Celeste. Il sera reconnu officiellement "Champion du Monde" par la FIFA en 2007, qui a décidé de réaliser et d'offrir par la Fédération au joueur un trophée miniature de la Coupe Jules Rimet. Devenu Oriundo par la suite, il sera international italien à deux reprises alors qu’il évoluait à l’Ambrosiana, l'ancêtre de l'Inter Milan. Décédé le  à l'âge de 76 ans, Ernesto Mascheroni était le dernier vainqueur survivant de l'épreuve de 1930.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1930 (Uruguay)
Finaliste de la Copa America en 1939 (Uruguay)
Vainqueur de la Coupe Internationale en 1933-35 (non-joué) (Italie)
Finaliste de la Copa Rio Branco en 1931 et 1932 (Uruguay)
Vice-champion d'Italie en 1935 (Ambrosiana)
Vice-champion d'Argentine en 1934 (Independiente)
Champion d'Uruguay en 1932, 1936, 1937 et 1938 (Peñarol)
Vice-champion d'Uruguay en 1933 et 1939 (Peñarol)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©AUF

03/07/2021
0 Poster un commentaire

Autres joueurs uruguayens

DÉFENSEURS CENTRAUX

 

Carlos Curbelo


30/03/2021
0 Poster un commentaire

Angel Romano

Angel Romano.jpg
Angel Romano

 

Alfredo Ángel Romano

Né le 2 août 1893 à Montevideo (URU)

Décédé le 22 août 1972 à Montevideo (URU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png Uruguayen, Attaquant

Surnom: "El Loco"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png 69 sélections, 28 buts

(Matchs amicaux: 25 sélections, 7 buts)

(Copa America: 23 sélections, 12 buts)

(Jeux Olympiques: 5 sélections, 3 buts)

(Copa Lipton: 9 sélections, 2 buts)

(Copa Newton: 7 sélections, 4 buts)

 

1ère sélection : le 15 août 1911 contre l'Argentine (2-0)

Dernière sélection : le 14 juillet 1927 contre l'Argentine (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png (non-officiel): 2 sélections

 

1910 Nacional (URU)

1911/13 CURCC (URU)

1913/14 Boca Juniors (ARG) 25 matchs, 17 buts

1915/30 Nacional (URU) 388 matchs, 164 buts

 

Surnommé "El Loco" ("Le Fou") par ses pairs, Alfredo Ángel Romano est l'un des meilleurs buteurs de l'histoire de la Celeste aux côtés de Diego Forlan et Hector Scarone. Il a exercé ses talents au début du 20ème siècle, mais n'a jamais eu le bonheur de connaître une Coupe du Monde... puisqu'il a pris sa retraite internationale en 1927. Champion Olympique à Paris en 1924, il est surtout le recordman de victoires en Copa America, avec 6 succès à son actif. Auréolé de deux titres de meilleur buteur dans la compétition, ses prestations en club confirment également l’étendue de son talent. Avec son club du Nacional, huit fois champion d’Uruguay sur sa période, il inscrira 164 buts en 388 matches, qui lui permettent là aussi de rentrer dans la légende des Tricolores, aux côtés de José Nasazzi et Atilio Garcia. Passé également par le CURCC, le Central Uruguay Railway Cricket Club, et Boca Juniors en Argentine, il a détenu le record mondial de sélections pendant treize ans avec 69 capes internationales, dépassé en 1940 par le suisse Severino Minelli. Il disparaît le 22 août 1972 à l’âge de 78 ans dans sa ville natale de Montevideo.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Copa America en 1916, 1917, 1920, 1923, 1924 et 1926 (Uruguay)

Finaliste de la Copa America en 1919 (Uruguay)

3ème de la Copa America en 1921 et 1922 (Uruguay)

Médaille d'or aux Jeux Olympiques de Paris en 1924 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa Lipton en 1911, 1912, 1919, 1922 et 1923 (Uruguay)

Finaliste de la Copa Lipton en 1915, 1916, 1917 et 1918 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa Newton en 1912, 1917, 1919, 1920 (Uruguay)

Finaliste de la Copa Newton en 1911, 1918 et 1927 (Uruguay)

Finaliste de la Copa Premier Honor Argentino en 1911, 1918, 1919 et 1920 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa Premier Honor Uruguayo en 1911, 1912, 1918, 1919 et 1920 (Uruguay)

Finaliste de la Copa Premier Honor Uruguayo en 1916 et 1923 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa Aldao en 1916, 1919 et 1920 (Nacional)

Finaliste de la Copa Aldao en 1917 (Nacional)

Vainqueur de la Copa de Honor Cousenier en 1911 (CURCC), 1915, 1916 et 1917 (Nacional)

Vainqueur de la Cup Tie Competition en 1915 (Nacional)

Finaliste de la Cup Tie Competition en 1919 (Nacional)

Champion amateur d'Uruguay en 1911 (CURCC), 1915, 1916, 1917, 1919, 1920, 1922, 1923 et 1924 (Nacional)

Champion amateur d'Uruguay en 1918, 1921 et 1929 (Nacional)

Vainqueur de la Copa de Competencia en 1915, 1919, 1921 et 1923 (Nacional)

Vainqueur de la Copa de Honor en 1911 (CURCC), 1915, 1916, 1917 (Nacional)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur de la Copa America en 1917 (4 buts) et 1920 (3 buts)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Foot123/DemiVolée

- Photo: ©Nacional


12/10/2020
0 Poster un commentaire

Pedro Cea

Pedro Cea.jpg
Pedro Cea

 

José Pedro Cea

Né le 1er septembre 1900 à Montevideo (URU)

Décédé le 18 septembre 1970 à Montevideo (URU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png Uruguayen, Ailier gauche/Attaquant, 1m72

Surnom: "El Vasco"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png 27 sélections, 13 buts

(Matchs amicaux: 3 sélections, 1 but))

(Coupe du Monde: 4 sélections, 5 buts)

(Copa America: 8 sélections, 2 buts)

(Jeux Olympiques: 10 sélections, 5 buts)

(Copa Lipton: 1 sélection)

(Copa Rio Branco: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 4 novembre 1923 contre le Paraguay (2-0)

Dernière sélection : le 4 décembre 1932 contre le Brésil (1-2)

 

1922/27 CA Lito (URU) 231 matchs, 111 buts
1928 Bella Vista (URU) 26 matchs, 17 buts
1929/34 Nacional (URU) 325 matchs, 138 buts
 
Attaquant vedette de la grande Uruguay au carrefour des années 20 et 30, Pedro Céa était un ailier gauche rapide et puissant avec une bonne vision du jeu. Il a été le seul joueur a disputé tous les matches des trois campagnes glorieuses de la Celeste en compétitions internationales: Jeux Olympiques de Paris en 1924 et Londres en 1928 ainsi que la Coupe du monde à domicile en 1930. Lors de ce Mondial inaugural, "El Vasco" a fait des ravages dans les surfaces. Auteur de cinq buts, dont un triplé en demi-finale contre la Yougoslavie, la star du Nacional termine meilleur buteur de son pays. Ambassadeur remarquable et fidèle, le natif de Montevideo possède aussi la particularité d’être le premier joueur de l’histoire à avoir marqué à la fois en finale du tournoi olympique (Uruguay - Suisse 4-0) et en finale de Coupe du Monde (Uruguay - Argentine 4 buts à 2). Devenu professionnel à l'âge de 34 ans, il termine sa carrière sur un titre de champion d'Uruguay en 1934. Avant de devenir sélectionneur de son pays et de remporter la Copa America en 1942, Cea a porté à 27 reprises le maillot bleu ciel de l’Uruguay pour un total de 13 réalisations.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1930 (Uruguay)

Médaille d'or aux Jeux Olympiques de Paris en 1924 et d'Amsterdam en 1928 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa America en 1923 et 1924 (Uruguay)

3ème de la Copa America en 1929 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa Lipton en 1927 et 1929 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa Newton en 1929 (Uruguay)

Finaliste de la Copa Newton en 1927 (Uruguay)

Finaliste de la Copa Rio Branco en 1932 (Uruguay)

Champion d’Uruguay en 1933 et 1934 (Nacional)

Vice-champion d’Uruguay en 1929 et 1931 (Nacional)

Vainqueur du Torneo Competencia en 1934 (Nacional)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde en 1930

 
SOURCES/RESSOURCES
- Foot123/Eurosport
- Photo: ©AUF

02/09/2020
0 Poster un commentaire

Pedro Petrone

Pedro Petrone.jpg
Pedro Petrone

 

Pedro Petrone Shiavone

Né le 11 mai 1905 à Montevideo (URU)

Décédé le 13 décembre 1964 à Montevideo (URU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png Uruguayen, Attaquant, 1m73

Surnoms: "l'Artillero", Perucho

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png 29 sélections, 24 buts

(Matchs amicaux: 5 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Copa America: 9 sélections, 10 buts)

(Jeux Olympiques: 8 sélections, 11 buts)

(Copa Lipton: 3 sélections, 1 but)

(Copa Newton: 3 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 4 novembre 1923 contre le Paraguay (2-0)

Dernière sélection : le 18 juillet 1930 contre le Pérou (1-0)

 

1921/22 Solferino Montevideo (URU)
1923 Charley FC (URU) 7 matchs, 4 buts
1924/31 Nacional (URU) 128 matchs, 146 buts
1931/33 Fiorentina (ITA) 44 matchs, 37 buts
1933/34 Nacional (URU) 20 matchs, 30 buts
 
Très bel athlète, Pedro Petrone était un grand buteur de la Celeste au milieu des années 20. Celui qui refusait de frapper le ballon de la tête, craignant de mettre à mal sa coiffure généreusement gominée, possédait un sens du but étonnant, une force de pénétration qui ne l'était pas moins et complétait parfaitement le jeu plus affiné des inters Hector Scarone et Pedro Cea. Mais bien avant de martyriser les gardiens de but, Pedro Petrone portait lui-même les gants. C’était lors de ses débuts, à seize ans, au Club Solferino. Deux ans plus tard, sous le maillot de Charley FC, il découvre ses talents cachés de buteur et change de poste pour devenir un attaquant de pointe. En 1923, "Perucho" dispute son premier match avec la sélection uruguayenne. Joueur de Nacional, il va connaître la pire période de sa carrière en 1925. Lors d’une tournée en Europe, il se blesse gravement au genou. "Si j’avais eu une arme à la main, je l’aurais utilisée ", racontait-il pour décrire sa douleur. Alors que la rumeur d’une amputation court, il revient sur les terrains à temps et remporte avec l'Uruguay la première Coupe du Monde de l’histoire en 1930. Il deviendra plus tard le premier joueur étranger de la Fiorentina. En 1933, après une dernière pige au Nacional, l'Artillero prend sa retraite après une nouvelle blessure au genou. Son armoire reste tout de même garni de trophées: une Coupe du Monde, deux médailles d’or aux JO, deux Copas América et trois titres de champion. Rien que ça.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1930 (Uruguay)

Médaillé d'or aux Jeux Olympiques de Paris en 1924 et Amsterdam en 1928 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa America en 1923 et 1924 (Uruguay)

Finaliste de la Copa America en 1927 (Uruguay)

3ème de la Copa America en 1929 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa Lipton en 1923, 1927 et 1929 (Uruguay)

Vainqueur de la Copa Newton en 1929 et 1930 (Uruguay)

Champion d’Uruguay en 1924, 1933 et 1934 (Nacional)

Vice-Champion d’Uruguay en 1929 et 1931 (Nacional)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur de la Copa America en 1924

Meilleur buteur des Jeux Olympiques de Paris en 1924 (7 buts)

Meilleur buteur de la Copa America en 1923 (3 buts), 1924 (4 buts) et 1927 (3 buts)

Meilleur buteur du championnat d'Italie en 1932 (25 buts) (Fiorentina)

 

SOURCES/RESSOURCES


- So Foot

- La Fabuleuse histoire du football - Jacques Thibert et Jean-philippe Rethacker

- Photo: ©Brividosportivo


12/05/2020
0 Poster un commentaire