FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Antonio Veloso

Antonio Veloso.jpg
António Veloso

 

António Augusto da Silva Veloso

Né le 31 janvier 1957 à São João da Madeira (POR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Défenseur droit et gauche, 1m78

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 40 sélections

(Matchs amicaux: 14 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 13 sélections)

(Qualif Euro: 12 sélections)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 18 novembre 1981 contre l'Écosse (2-1)

Dernière sélection : le 19 janvier 1994 contre l'Espagne (2-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png B :  1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U18: 2 sélections

 

1974/78 AD Sanjoanense (POR) 27 matchs, 1 but
1978/80 Beira-Mar (POR) 58 matchs, 3 buts
1980/95 Benfica Lisbonne (POR) 575 matchs, 9 buts
(Championnat du Portugal: 419 matchs, 9 buts)
(Coupe du Portugal: 63 matchs)
(Supercoupe du Portugal: 16 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 37 matchs)
(Coupe des Coupes: 19 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 21 matchs)
 
António Veloso est connu pour avoir raté le tir au but décisif qui donne la victoire au PSV Eindhoven lors de la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1988. Cette course d’élan improbable, ses piétinements et cette frappe trop molle captée par Hans van Breukelen dans une triste finale de C1 sans but face au club des frères Philips qui ont contrôlée et cadenassée cette finale resteront à jamais gravées. Forcément injuste, l’éternel sixième tireur d’une nuit de mai à Stuttgart est l’homme qui se dévoue, se sacrifie. "En tant que capitaine, c’était à moi de me proposer", dit-il. L’appel du devoir, comme une seconde peau pour celui qui, après des débuts du côté de Sanjoanense et de Beira-Mar, jura fidélité à Benfica. Un mariage de 15 ans et 575 matchs. Sobre, efficace, discipliné, Veloso était un ouvrier dévoué. Tellement dévoué qu’il sera promu capitaine. Même avec son brassard, il ne contestait pas quand il était décalé de son poste d’arrière droit pour dépanner à gauche, dans l’axe ou au milieu. Une fin de carrière en 1995 et une suite encore plus cruel. Une carrière d’entraîneur ratée, un divorce, des mauvais placements et un fils – l’ancien milieu défensif international portugais Miguel Veloso – qui ne lui adresse plus la parole. Mais gardant le souvenir de l’homme qui prit ses responsabilités.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1988 et 1990 (Benfica Lisbonne)
Finaliste de la Coupe UEFA en 1983 (Benfica Lisbonne)
Vainqueur de la Coupe Ibérique en 1983 (Benfica Lisbonne)
Champion du Portugal en 1981, 1983, 1984, 1987, 1989, 1991 et 1994 (Benfica Lisbonne)
Vice-champion du Portugal en 1982, 1986, 1988, 1990, 1992 et 1993 (Benfica Lisbonne)
Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1981, 1983, 1985, 1986, 1987 et 1993 (Benfica Lisbonne)
Finaliste de la Coupe du Portugal en 1974, 1975 et 1989 (Benfica Lisbonne)
Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 1980, 1985 et 1989 (Benfica Lisbonne)
Finaliste de la Supercoupe du Portugal en 1981, 1983, 1984, 1986, 1987, 1991, 1993 et 1994 (Benfica Lisbonne)


23/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1021 autres membres