FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Luis Figo

Luis Figo.jpg

Luis Figo

Luis Filipe Madeira Caeiro Figo

Né le 4 novembre 1972 à Almada (POR)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, milieu droit, 1m80, numéro 10

Surnom: Paso Doble

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 127 sélections, 32 buts

(Matchs amicaux: 51 sélections, 15 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 29 sélections, 9 buts)

(Coupe du Monde: 10 sélections)

(Qualif Euro: 20 sélections, 6 buts)

(Euro: 14 sélections, 2 buts)

(US Cup: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 12 octobre 1991 contre le Luxembourg (1-1)

Dernière sélection : le 8 juillet 2006 contre l'Allemagne (1-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png espoirs: 7 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U20: 12 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U18: 21 sélections, 8 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U17: 6 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U16: 15 sélections, 8 buts

 

1989/95 Sporting CP (POR) 161 matchs, 20 buts

(Championnat du Portugal: 129 matchs, 16 buts)

(Coupe du Portugal: 23 matchs, 4 buts)

(Coupe de l'UEFA: 9 matchs)

1995/2000 FC Barcelone (ESP) 249 matchs, 45 buts

(Championnat d'Espagne: 172 matchs, 30 buts)

(Coupe d'Espagne: 26 matchs, 4 buts)

(Supercoupe d'Espagne: 5 matchs)

(Ligue des Champions: 26 matchs, 7 buts)

(Coupe des Coupes: 8 matchs, 1 but)

(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 3 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)

2000/05 Real Madrid (ESP) 246 matchs, 58 buts

(Championnat d'Espagne: 165 matchs, 38 buts)

(Coupe d'Espagne: 13 matchs, 3 buts)

(Supercoupe d'Espagne: 4 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 60 matchs, 16 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)

(Coupe Intercontinentale: 2 matchs)

2005/09 Inter Milan (ITA) 140 matchs, 11 buts

(Championnat d'Italie: 105 matchs, 9 buts)

(Coupe d'Italie: 11 matchs)

(Supercoupe d'Italie: 3 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 21 matchs, 1 but)

 

Légende du football portugais, son élégance balle au pied et sa rage de vaincre font que Luis Figo restera pour toujours l'un des meilleurs milieux offensifs de sa génération au même titre que David BeckhamZinedine Zidane ou encore Rivaldo. Comme tous les grands milieux offensifs, le portugais a une technique hors norme ainsi qu'un physique intéressant. Mais c'est son sens du dribble qui lui a permis de se mettre en valeur. Contrairement aux autres dribbleurs, Luis commence son dribble relativement loin du défenseur, ce qui généralement lui permet de l'arrêter ou de le changer si le défenseur ne bronche pas. Il savait aussi analyser le jeu de l'adversaire, par exemple lorsqu'il jouait sur les cotés, il essayait de rester le plus prés de la ligne de touche, même s'il n'avait pas le ballon, pour étirer au maximum la défense et laisser plus d'espace à ses attaquants. Luis Figo.jpgNé le 4 novembre 1972 à Almada, dans la banlieue de Lisbonne, le jeune Luis fait ses premiers pas dans le modeste club de l'Union Futbol Club OS Pastilhas, avant d'être détecté, à 12 ans, par le Sporting du Portugal. De 1990 à 1995, il en devient l’un des cadres et remporte avec les Leões la Coupe du Portugal en 1995. Cet été là, il est sollicité par de nombreuses écuries européennes. Il donne sa préférence à Parme, alors cador en Série A. Ses dirigeants refusent et retiennent une offre plus alléchante de la Juventus de Turin. Luis Figo n’a pas l’intention de se laisser mener par le bout du nez. La FIFA se saisit de l’affaire et lui interdit d’évoluer en Italie pendant deux saisons. C'est à la suite de cet imbroglio que le FC Barcelone l'engage réalisant une superbe affaire financière et sportive (moins de 3 millions d'euros !). Sous l'aile de Johan Cruyff qui le place sur le coté droit aux côtés notamment de Josep Guardiola ou encore du roumain Gheorghe Hagi, il éblouit le Camp Nou dès ses premières apparitions au point de devenir l'un des chouchous des aficionados. Il forme une paire impitoyable avec son compère Rivaldo, ce qui permet au Barça de remporter deux championnats d'Espagne consécutifs en 1998 et en 1999, ainsi que la coupe d'Espagne et la Supercoupe d'Europe en 1998. L'homme aux 249 apparitions sous le maillot catalan avait également remporté, avant l'arrivée du brésilien une autre coupe d'Espagne, ainsi que la coupe des coupes en 1997. Ses talents de technicien capable de renverser toutes les défenses, sa pugnacité et son implication au sein de l'équipe lui font atteindre des sommets de popularité. C'est donc avec stupeur que les socios apprennent son départ pour l'ennemi juré... le Real Madrid, contre 65 millions d'euros, un record mondial à cette époque, provoquant un scandale parmi les supporters du Barça. Une trahison qui avait fait couler beaucoup d’encre, en témoigne son retour très houleux au Camp Nou. Des banderoles anti-Figo avaient été déployées et une tête de cochon lancée à son égard lorsque ce dernier s’apprêtait à tirer un corner. Depuis, plus aucune transaction ne s'est faite entre les deux clubs. Mais ce transfert marquera tout de même l’entrée du Real Madrid dans l'ère des "Galactiques" sous l'égide de Florentino Perez. Grâce à ses qualités de combattant, Figo ne déçoit pas et impose sa patte sur l'équipe Merengue. Autre surprise cette année-là (2000), il est élu également Ballon d'Or, trente-cinq ans après Eusébio, alors que la distinction semblait promise à Zinédine Zidane. Il marque entre 10 et 12 buts par saison, devient l'un des meilleurs passeurs du club et participe activement à la conquête de la ligue des champions en 2002, de deux titres de champion et de deux coupes du Roi. Aux côtés de Roberto CarlosRaul et Ronaldo, il continue à provoquer les défenseurs et délivrer des caviars, tout en élégance. Côté sélection, il restera comme l'un des emblèmes de la "génération dorée" portugaise des Rui CostaPaulo Sousa et Joao Pinto vainqueur de la coupe du Monde des moins de 20 ans en 1991 organisée au Portugal (compétition que les lusitanos avait déjà gagnée en 1989). Arrivée en équipe A cette même année, Luis Figo est l'âme de la formation portugaise demi-finaliste de l'Euro 2000. Lors de la Coupe du Monde 2002, hors de forme, il sombre avec l'équipe du Portugal, éliminée sans gloire dès le premier tour par la Corée du Sud et les États-Unis. En 2004, il est l'un des meilleurs joueurs portugais lors de cet Euro à domicile. Mais, en finale, le Portugal s'incline malheureusement face à la Grèce (défaite 1 but à 0). Après cette désillusion, Luis Figo annonce sa retraite internationale. Il se ravisera en 2005, année où il rejoint l'Inter Milan, où il réalise ainsi son vieux rêve de jouer en Italie. Même si son passage à Milan est marqué par les blessures, il remporte quatre Scudetti. Accompagné de CrespoIbrahimovic et Adriano, il reste toujours aussi performant jusqu'à la fin de sa carrière en 2009. Lors de son retour avec la Selecção, le capitaine reprend les commandes du navire pour le Mondial 2006 en Allemagne. Le parcours s'avère rempli d'émotions, mais il ne peut empêcher la défaite des siens en demi-finale, face à la France (1 but à 0). À l'issue du tournoi, il met un terme définitive à sa carrière internationale et devient un temps le recordman de sélections avec l'équipe du Portugal dépassé depuis par Cristiano Ronaldo. La sélection portugaise reste l'oeuvre inachevée de cet artiste. Jouer au football c'est de l'art, jouer avec passion, du grand art. Luis Figo lui, était immense à ce jeu là. Depuis, il reste un fervent supporter de l'Inter dont il est l'ambassadeur à travers le monde. Il est également ambassadeur et conseiller de l'UEFA.

 

PALMARÈS


4ème de la Coupe du Monde en 2006 (Portugal)

Finaliste de l'Euro en 2004 (Portugal)

Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1991 (Portugal)

Vainqueur du Championnat d’Europe des moins de 17 ans en 1989 (Portugal)

Finaliste du championnat d’Europe espoirs en 1994 (Portugal)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 2002 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 2002 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 2000 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1997 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1997 (FC Barcelone) et 2002 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 2000 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 1998, 1999 (FC Barcelone), 2001 et 2003 (Real Madrid)

Vice-champion d’Espagne en 1997 (FC Barcelone), 2000 et 2005 (Real Madrid)

Champion d’Italie en 2006, 2007, 2008 et 2009 (Inter Milan)

Vice-champion du Portugal en 1995 (Sporting CP)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1997 et 1998 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1996 (FC Barcelone), 2002 et 2004 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 2006 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 2007 et 2008 (Inter Milan)

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1995 (Sporting CP)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1996 (FC Barcelone), 2001 et 2003 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 1997, 1998 et 1999 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 2006 et 2008 (Inter Milan)

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 2007 (Inter Milan)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’or en 2000

Onze d’argent en 2000

Élu meilleur footballeur de l’année FIFA en 2001

2ème meilleur footballeur de l’année FIFA en 2000

Élu meilleur joueur étranger d’Espagne (Prix Don Balon) en 1999, 2000 et 2001

Élu meilleur footballeur portugais de l’année en 1995, 1996, 1997, 1998, 1999 et 2000

Ballon d’or portugais en 1994

Élu meilleur joueur du Championnat d’Europe espoirs en 1994

Élu meilleur joueur mondial de l’année par "World Soccer" en 2000

Élu joueur de l'année de l'Inter Milan en 2006

Élu joueur de l'année du Sporting CP en 1994

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 2006

Nommé dans l'équipe type de l'Euro 2000 et 2004

Nommé dans l'équipe type de l'année UEFA en 2003

Nommé dans l'équipe type de l'année par l'association ESM en 1998 et 2000

Nommé dans l'équipe type de la décennie 2000-10 par le journal britannique "The Sun"

Nommé au FIFA 100

Élu parmi les "légendes" du foot par Golden Foot en 2011

Personnalité portugaise de l'année en 2000

Officier de l'Ordre de l'Infant Dom Henri en 2004

Médaille d'or du mérite par l'Ordre de l'Immaculée Conception de Vila Viçosa en 2006

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©Todocoleccion

- 2ème photo: ©imortaisdofutebol

 

VIDÉO




02/01/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1104 autres membres