Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Arabie Saoudite


Nawaf al-Temyat, l'enfant chéri du foot saoudien

Nawaf Al Temyat.jpg
Photo: ©Neil Simpson/EMPICS

 

Nawaf al-Temyat

 

Nawaf Bandar Nawaf AlTemyat / نواف التمياط

Né le 28 juin 1976 à Riyadh (ARS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928083_201506210121665.png Saoudien, Milieu offensif, 1m82

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928083_201506210121665.png 64 sélections, 11 buts

 

1993/2008 Al-Hilal (ARS) 487 matchs, 176 buts

 

Fils prodigue saoudien, Nawaf Al-Temyat est une ancienne star d'Al Hilal et de l'équipe nationale d'Arabie saoudite malgré une carrière perturbé par les blessures.

 

Né en 1976, le jeune Nawaf fait ses débuts à Riyad à l'âge de 16 ans, avec les jeunes du grand club saoudien d'Al Hilal. Malheureusement, il se blesse gravement aux ligaments croisés, à tel point que l'on craint pour la suite de sa carrière. Mais à force d'audace et de détermination, il revient plus fort et ne tarde pas à se faire une place en équipe première, avec laquelle il dispute sa première rencontre en Coupe d'Arabie saoudite, contre Al Taawon. On est en 1995. Peu de temps après ce baptême du feu, le tout jeune milieu de terrain inscrit déjà son premier but dans le championnat saoudien, contre Al Najma. Les saisons suivantes, il persévère et gagne de nombreux admirateurs non seulement pour son talent balle au pied, mais également pour sa volonté de faire évoluer la communauté par le biais du football. À la fin des années 1990, Al Temiyat remporte plusieurs titres nationaux avec Al Hilal, avant d'être appelé en équipe nationale pour la première fois en 1998, à l'occasion d'une rencontre face à la Namibie.
 
Nawaf Al Temyat.jpg
Photo: ©Tony Marshall/EMPICS
 
Il participe ensuite à la campagne saoudienne à la Coupe du Monde 1998 en France, et récidive en 2002 pour celle en Corée du Sud et au Japon puis celle en 2006 en Allemagne. En 1999, il dispute également la Coupe des Confédérations au Mexique, où il inscrit notamment un but contre le pays hôte. Al Temiyat est le seul joueur dans l'histoire d'Al Hilal à avoir remporté tous les titres continentaux avec le club: Coupe du Golfe des clubs champions, Coupe des coupes arabe, Coupe des Coupes et ligue des champions asiatique ainsi que la Supercoupe d'Asie.
 
En 2000, à l'âge de 33 ans, il est nommé Joueur asiatique de l'année après avoir remporté la Champions League de l'AFC. La même année, il contribue largement à l'excellent parcours de l'Arabie saoudite en Coupe d'Asie des Nations. Les Fils du désert atteignent la finale mais s'inclinent finalement 1 but à 0 face au Japon. En 2000 toujours, alors qu'il est à l'apogée de sa carrière, Al Temiyat est victime d'une nouvelle rupture des ligaments croisés. Verdict: deux années de repos. Il prend son mal en patience, revient, mais en 2003, son genou cède une énième fois. Suite à ses déboires physiques, Al Temiyat jouera à nouveau pour Al Hilal et l'Arabie saoudite, sans toutefois retrouver sa forme d'antan. Il raccroche les crampons définitivement en 2008.
 
PALMARÈS
 
Finaliste de la Coupe d’Asie des Nations en 2000 (Arabie Saoudite)
Quatrième de la Coupe des Confédérations en 1999 (Arabie Saoudite)
Vainqueur de la Coupe du Golfe des Nations en 1998 (Arabie Saoudite)
Vaionqueur de la Ligue des Champions asiatique en 2000 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Coupe des Coupes asiatique en 1997 et 2002 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Supercoupe d’Asie en 1997 et 2000 (Al-Hilal)
Vainqueur de la coupe arabe des clubs champions en 2000 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Coupe du Golfe des clubs champions en 1998 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Supercoupe arabe en 2001 (Al-Hilal)
Champion d’Arabie Saoudite en 1996, 1998, 2002, 2005 et 2008 (Al-Hilal)
Vice-champion d’Arabie Saoudite en 2001, 2006 et 2007 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Coupe d'Arabie Saoudite en 1995 (finale non-jouée), 2000, 2003, 2005 (finale non-jouée), 2006 et 2008 (finale non-jouée) (Al-Hilal)
Finaliste de la Coupe d'Arabie Saoudite en 1999 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Coupe de la fédération d'Arabie Saoudite en 1996 et 2000 et 2006 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Coupe du fondateur Saoudien en 2000 (Al-Hilal)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe d'Asie des Nations en 2000
 
SOURCES/RESSOURCES
 
- FIFA

27/02/2022
0 Poster un commentaire

Al-Shabab

Al Shabab.png
Al-Shabab

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928083_201506210121665.png Al Shabab Riyad (نادي الشباب), fondé en 1947

Surnoms: Al Leith, The Sheikh

Couleurs: noir et blanc

Ennemis jurés:

Stade: King Fahd (67 000 places)

 


21/05/2018
0 Poster un commentaire

Sami Al-Jaber

 

Sami Al-Jaber.jpg

Photo: ©DR

 

Sami Al-Jaber

 

Sami Abdullah Al-Jaber (سامي الجابر)

Né le 11 décembre 1972 à Riyad (ARS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928083_201506210121665.png Saoudien, Attaquant, 1m77

Surnom: "La légende"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928083_201506210121665.png 156 sélections, 46 buts

(Matchs amicaux: 71 sélections, 20 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 36 sélections, 16 buts)

(Coupe du Monde: 9 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe d'Asie des Nations: 3 sélections)

(Coupe d'Asie des Nations: 11 sélections, 2 buts)

(Coupe des Confédérations: 7 sélections)

(Coupe du Golfe des Nations: 16 sélections, 4 buts)

(Coupe Afro-Asiatique: 1 sélection)

(Coupe Arabe des Nations: 2 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 11 septembre 1992 contre la Syrie (1-1)

Dernière sélection : le 23 juin 2006 contre l'Espagne (0-1)

 

1989/2007 Al-Hilal (ARS) 448 matchs, 178 buts
(Championnat d'Arabie Saoudite: 268 matchs, 101 buts)
(Coupe d'Arabie Saoudite: 126 matchs, 54 buts)
(Ligue des champions asiatique: 54 matchs, 23 buts)
2000 Wolverhampton (ANG) (Prêt) 4 matchs
 
"La Légende" n'est pas son seul surnom, mais c'est celui qu'il préfère. Sami Al Jaber, l’un des plus grands footballeurs saoudiens de l’histoire, a connu une longue et glorieuse carrière aussi bien en club qu’en sélection.
 
Il est ainsi l'un des deux seuls joueurs à avoir représenté l'Arabie Saoudite aux quatre premières Coupes du Monde auxquelles le pays a participé. Une distinction dont il n'est pas peu fier. Dès l'âge de quinze ans, il montre un talent indéniable de footballeur; ce qui lui vaut l'estime de nombreux clubs saoudiens avant qu'il ne choisisse le prestigieux Al Hilal. Après deux saisons passées avec l'équipe espoir du prestigieux club de la capitale saoudienne, Sami Al Jaber se fait remarquer en remportant le championnat, doublé d'un titre de meilleur buteur. De plus, le numéro 9 saoudien combine talent et charisme, se distinguant sur le rectangle vert en trouvant maintes fois le chemin des filets. En 1990, Carlos Alberto Parreira, alors sélectionneur de l'équipe nationale de l'Arabie Saoudite, séduit par les qualités de ce jeune attaquant, le convoque pour porter les couleurs nationales pour la première fois. Durant cette même année, il inscrit déjà son premier but en sélection. Depuis cette date, et quatre années durant, l'attaquant continue sur sa lancée et entreprend une constante progression qui feront de lui un titulaire à part entière en sélection. Il a notamment permis à son pays d’obtenir sa première qualification pour la Coupe du Monde en 1994 aux Etats-Unis. En effet lors du match décisif face à l'Iran, remportée 4 buts à 3, Sami Al Jaber s'offre un historique triplé qui propulse pour la première fois de son histoire un pays du Moyen-Orient pour une phase finale d'un Mondial. Dès le premier match des Saoudiens face aux Etats-Unis, Al-Jaber transforme un penalty pour assurer une victoire sur le Maroc (1 but à 0), avant le succès devant la Belgique sur un exploit de Saeed Al-Owairan, synonyme de qualification. Mais la Suède arrête les "Fils du désert" en huitièmes de finale (3 buts à 1). L'expérience américaine n'est qu'un début.

Sami Al-Jaber.jpg
Photo: ©Corbis
 
Il participe ensuite à France 1998 avant le cauchemar au Japon et en Corée du Sud en 2002. Lors de la première rencontre sur le sol asiatique, les saoudiens sont balayés par l'Allemagne 8 buts à 0. Blessé, puis opéré de l'appendicite à Tokyo, il manque les deux derniers matches qui se soldent par deux revers face au Cameroun et à l'Eire. Alors qu'il avait annoncé sa retraite internationale après cette compétition, il refait surface lors des éliminatoires pour le Mondial 2006. Ses deux buts, lors de la victoire sur l'Ouzbékistan (3 buts à 0) en juin 2005, propulsent une nouvelle fois "les Faucons" en phase finale. Le numéro 9 profite alors d'une rencontre du Groupe H contre la Tunisie pour rejoindre un cercle exclusif, composé de joueurs comme Uwe Seeler, Pelé, Diego MaradonaMichael Laudrup ou encore Henrik Larsson. Leur point commun: avoir marqué dans deux Coupes du Monde à... douze ans d'intervalle. Il tire sa révérence internationale sur cette note avec une quarantaine de buts en 163 capes internationales. Au niveau continental, il a permis à son pays de remporter la Coupe d'Asie des Nations en 1996 et a bien failli la conserver en 2000, mais les Japonais ont eu le dernier mot en finale. Figure de proue du club d’Al Hilal, dont il a porté les couleurs pendant près de vingt ans, il y remporte de nombreux titres nationaux et continentaux. Sami a également effectué un séjour en Angleterre, où il a porté les couleurs des Wolverhampton Wanderers. La star du royaume wahhabite met un terme à sa carrière avec la même équipe plus de vingt ans plus tard, lors de son jubilé face à Manchester United. À cette occasion, Al Hilal avait battu les Red Devils 3 buts à 2, Al Jaber inscrivant l'un des trois buts de son équipe. Une fois ses crampons raccrochés, il a exercé en tant que dirigeant puis technicien avec un court passage comme entraîneur-adjoint à Auxerre. À l’instar de Saeed al-Owairan, Sami Al-Jaber est perçu comme l’un des meilleurs attaquants de l’histoire de l’Arabie Saoudite.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe d’Asie des Nations en 1996 (Arabie Saoudite)
Finaliste de la Coupe d’Asie des Nations en 1992 et 2000 (Arabie Saoudite)
Finaliste de la Coupe des Confédérations en 1992 (Arabie Saoudite)
Vainqueur de la Coupe du Golfe des Nations en 1994 et 2002 (Arabie Saoudite)
Vaionqueur de la Ligue des Champions asiatique en 2000 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Coupe des Coupes asiatique en 1997 et 2002 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Supercoupe d’Asie en 1997 (Al-Hilal)
Vainqueur de la coupe arabe des clubs champions en 1994 et 1995 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Coupe du Golfe des clubs champions en 1998 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Supercoupe arabe en 2001 (Al-Hilal)
Champion d’Arabie Saoudite en 1990, 1996, 1998, 2002 et 2005 (Al-Hilal)
Vice-champion d’Arabie Saoudite en 2001, 2006 et 2007 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Coupe d'Arabie Saoudite en 1995, 2000, 2003, 2005 et 2006 (Al-Hilal)
Finaliste de la Coupe d'Arabie Saoudite en 1999 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Coupe de la fédération d'Arabie Saoudite en 1990, 1993, 1996 et 2000 (Al-Hilal)
Vainqueur de la Coupe du fondateur Saoudien en 2000 (Al-Hilal)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Meilleur buteur du championnat d’Arabie Saoudite en 1990 (16 buts) et 1993 (18 buts) (Al-Hilal)
Nommé Ambassadeur de bonne volonté par l'ONU en 2005

27/04/2018
0 Poster un commentaire

Al Ahli SC

Al Ahli SC.png
Al Ahli SC

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928083_201506210121665.png Al Ahli Sports Club, fondé le 17 mars 1937

Surnom: Qal'at Al Ko'os, Alligators

Couleurs: vert et blanc

Ennemis jurésAl Ittihad

Stade: King Abdullah Sports City (62 000 places)


04/02/2018
0 Poster un commentaire

Al-Ittihad

Al Ittihad.png
Al-Ittihad

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928083_201506210121665.png Ittihad Club (نادي الاتحاد), fondé le 4 janvier 1927

Surnoms: Al Ameed, Tigers Of Asia

Couleurs: jaune et noir

Clubs rivaux: Al-AhliAl-Hilal

Stade: King Abdullah Sport City (62 241 places)

 

La création du club

 

Le club est fondé le 4 janvier 1927 par une dizaine d'amateurs du ballon rond de la ville de Jeddah. Ils forment le club pour divertir les habitants de la ville.


02/10/2016
0 Poster un commentaire