Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Uwe Seeler

Uwe Seeler.jpgPhoto: ©Weltfussball

 

Uwe Seeler

 

Né le 5 novembre 1936 à Hambourg (ALL)

Décédé le 21 juillet 2022 à Norderstedt (ALL)

  https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, avant-centre, 1m69

Surnom: Uns' Uwe (Notre Uwe)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 72 sélections, 43 buts

(Match amicaux: 43 sélections, 29 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 21 sélections, 9 buts)

(Qualif Euro: 1 sélection, 1 but)

 

1ère sélection : le le 16 octobre 1954 contre la France (1-3)

Dernière sélection : le 9 septembre 1970 contre la Hongrie (3-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png B: 3 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png espoirs: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png U18: 10 sélections, 15 buts

 

1953/72 Hambourg SV (ALL) 548 matchs, 515 buts

(Championnat d'Allemagne: 239 matchs, 137 buts)

(Oberliga Nord: 237 matchs, 267 buts)

(Play-offs du championnat allemand: 43 matchs, 40 buts)

(Championnat juniors: ?, 26 buts)

(Coupe d'Allemagne: 32 matchs, 24 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 7 matchs, 5 buts)

(Coupe des Coupes: 15 matchs, 13 buts)

(Coupe des villes de foire/Coupe UEFA: 7 matchs, 3 buts)

1977/78 Cork Celtic (IRL) 1 match, 2 buts

(Championnat d'Irlande: 1 match, 2 buts)

 

Buteur lors de quatre Coupes du monde différentes, Uwe Seeler, capitaine emblématique de la Mannschaft entre 1962 et 1970 et légende du Hambourg SV fait partie des plus grands footballeurs allemands de tous les temps. Ce caractère optimiste, cette capacité à prendre la vie et le sport du bon côté, sont autant d'atouts qui ont contribué à sa réussite.

 

Légende vivante au sein du club d'Hambourg, Uwe Seeler a toujours véhiculé l'image d'un grand guerrier, brillant, fidèle et humble. Né à l’automne 1936 à Hambourg, sur les bords de l’Alster, dans le quartier d’Eppendorf, le futur international allemand qui marche sur les traces de son père Erwin et de son frère Dieter rejoint dès l'âge de neuf ans le Hambourg SV, qui restera à jamais son club de cœur. Il joue son premier match (amical) pour l'équipe fanion du HSV en 1953 face à Göttingen 05 alors qu'il vient d'avoir 16 ans. De fait, la carrière du jeune attaquant va rapidement décoller et sa notoriété va très vite traverser la Hanse. Il inscrit son premier but le 29 août 1954 contre le VfB Oldenburg. Très performant, il est appelé chez les jeunes pour disputer un tournoi international de l'UEFA où il plante treize buts parmi les vingt de l'Allemagne.

 

Toujours en 1954, Sepp Herberger, le sélectionneur de l'époque, le convoque en A après la victoire en Coupe du Monde remportée à Berne et le lance face à la France à Hanovre (défaite 3 buts à 1), il entre en jeu à la 22ème minute à la place de Bernhard Termath pour sa première sélection. Il la quittera définitivement en septembre 1970, soit plus de quinze ans de présence en sélection. Au total, Uwe Seeler a participé à quatre Coupes du Monde, c'est autant que des joueurs du calibre de PeléRonaldo ou encore Oliver Kahn. Mieux, l’attaquant allemand a marqué au moins un but lors de chacune de ces compétitions. Il est le seul avec PeléMiroslav Klose et Cristiano Ronaldo à pouvoir se vanter d’une telle performance. Malheureusement, la RFA ne remporte aucun titre au cours de cette période. Il termine ainsi deuxième en 1966 et troisième en 1970. D'ailleurs, il n'oubliera jamais les deux matchs légendaires disputés lors de ces deux Coupes du Monde: la finale perdue de 66 contre l'Angleterre (défaite 4 buts à 2 ap) à une époque où la Goal Line Technology n'existait pas et la demi-finale du Mondial 70 contre l'Italie (défaite 4 buts à 3 ap), considéré par beaucoup comme le match du siècle. Trop jeune pour le miracle de Berne en 1954, Trop vieux pour le titre de 1974, le petit attaquant n'est pas rancunier, puisqu'il place deux défaites de la Mannschaft parmi ses références. "J'ai vécu mon plus beau Mondial en 1970. J'avais presque 35 ans à l'époque et plusieurs personnes se demandaient ce qu'un petit vieux allait donner sous un soleil mexicain. Ce qu'ils ne savaient pas, c'est que je m'étais préparé spécialement pour ce tournoi."


https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4422747_201501023411302.jpg

Photo: ©Picture alliance

 

Une telle attitude reflète parfaitement la personnalité de ce champion d'exception. Revenu alors bredouille de ses quatre aventures internationales, Seeler a été nommé tout de même "Ehrenspielführer" ("capitaine d’honneur") de la Mannschaft pour l’éternité par sa fédération au même titre que Fritz WalterFranz Beckenbauer et Lothar Matthäus, qui ont tous les trois soulevé le trophée suprême. Même s’il a eu un parcours en sélection digne des plus grands, il serait injuste de réduire la carrière d’Uwe Seeler à ses 72 capes et ses 43 pions avec la RFA. Le 9 septembre 1970, il fait sa dernière apparition avec la Mannschaft face à la Hongrie (3 buts à 1). Une rencontre qui lui permet de devenir le joueur le plus capé de l’histoire de l’équipe d’Allemagne. Un record qui datait de 1948 et qui était détenu jusque-là par Paul Janes, et qui sera battu trois ans plus tard par Franz Beckenbauer. Avant d’être l’avant-centre numéro 1 de la sélection allemande, il est ce buteur fantastique dont le visage est à jamais associé à un club, le Hambourg SV. Pourtant, au premier abord, Uwe Seeler était loin du physique d'un attaquant moderne. Une taille moyenne (1m70) et une rondeur apparente qui cachait cependant une musculature imposante. Ses amis l’appelaient "Der Dicke", le gros. C'est dire. Malgré ce léger défaut, ce joueur fabuleux dans son style était doté d’une détente phénoménale et dominait bien souvent dans le jeu aérien, comme cette superbe tête lobée contre l'Angleterre en quart du Mondial 70. Des atouts qui vont l’amener à exploiter ses talents de buteur en Bundesliga lors de sa création en 1963.

 

Auteur de 239 matchs de championnat pour 137 buts inscrits sous le maillot des "Rothosen", il remporte en 1960 son seul titre de champion. Lors de cette finale, le HSV bat l’Eintracht Francfort 3 buts à 2. Seeler inscrit deux buts par ses soins. Il remporte également une DFB-Pokal en 1963 face au Borussia Dortmund sur le score de 3 buts à 0. Il plante les trois buts de la victoire et devient le premier joueur à inscrire un triplé en finale. Il faut également aussi ajouté à son armoire à trophées neuf Oberliga Nord (1955 à 1963), la plus haute division en Allemagne avant l’instauration de la forme actuelle de la Bundesliga, où il marque 267 buts en 237 matchs. Cependant il ne remporte pas de trophée européen, son meilleur résultat étant une place de finaliste de la Coupe des coupes en 1968 perdu face au grand Milan AC (2 buts à 0). Malgré des offres de grands clubs étrangers, notamment l'Inter Milan et le Real Madrid qui lui promettait un salaire colossal, il restera fidèle au club hanséatique, auprès des siens, décision qui a contribué beaucoup à la popularité "d'Uns' Uwe" ("Notre Uwe" en français) et à son autre boulot, celui de représentant pour Adidas, qui le concernait énormément et qui ne l'a jamais empêché de marquer tous les week-ends. En compétitions européennes, il plante 21 pions en 29 apparitions. Il remporte aussi durant sa carrière de nombreuses distinctions personnelles: premier titre de meilleur buteur de l'histoire de la nouvelle Bundesliga telle que nous la connaissons aujourd’hui avec trente réalisations, meilleur buteur de la défunte C2 en 1968 et premier joueur à être récompensé par le tout nouveau titre de "footballeur allemand de l’année ". Il le sera trois fois au total (en 1960, 1964 et 1970).

 

Toutes compétitions confondues, il plante en tout 575 buts dans sa carrière. Pas mal pour un petit gros. Il raccroche les crampons à l'occasion d'un match de gala entre le Hambourg SV et une sélection mondiale. Présent lors du jubilé: Rivera, EusébioHurstCharlton, Beckenbauer, Best, Schnellinger ... Rien que çaSix ans plus tard, il fera pourtant un come-back aussi spectaculaire qu'inattendu à Cork City, en Irlande. Le temps d’un match, Seeler marque les deux buts de son équipe lors de la défaite 5 buts à 2 face aux Shamrock Rovers. Ce que Seeler ignorait, c’est qu’il ne s’agissait pas d’un match amical, mais d’une rencontre officielle. Après avoir porté à plusieurs reprises le maillot de "l'équipe Uwe Seeler" dans des matches de bienfaisance, l'ancien international allemand a définitivement raccrocher les crampons à l'âge de 61 ans. Premier footballeur décoré de l'Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne, une statue en bronze représentant son pied droit trône devant le stade du Hambourg SV. Malheureusement, l’ancien attaquant international allemand s'est éteint le 21 juillet 2022 à l'âge de 85 ans.

 

PALMARÈS

 

Finaliste de la Coupe du Monde en 1966 (RFA)

3ème de la Coupe du Monde en 1970 (RFA)

4ème de la Coupe du Monde en 1958 (RFA)

Finaliste de la Coupe des coupes en 1968 (Hambourg SV)

Champion d’Allemagne en 1960 (Hambourg SV)

Vice-Champion d’Allemagne en 1957 et 1958 (Hambourg SV)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 1963 (Hambourg SV)

Finaliste de la Coupe d’Allemagne en 1956 et 1967 (Hambourg SV)

Vainqueur 9 fois consécutives de l'Oberliga Nord de 1955 et 1963 (Hambourg SV)


DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Meilleur buteur du Championnat d’Allemagne en 1964 (30 buts) (Hambourg SV)

Meilleur buteur d'Oberliga Nord en 1955 (28 buts), 1956 (32 buts), 1957 (31 buts), 1959 (29 buts), 1960 (36 buts), 1961 (29 buts) et 1962 (28 buts) (Hambourg SV)

Meilleur buteur de la Coupe des Coupes en 1968 (8 buts) (Hambourg SV)

Élu meilleur footballeur allemand de l’année en 1960, 1964 et 1970

Nommé dans l'équipe type de la Coupe du Monde 1966

Nommé au FIFA 100

Nommé capitaine d'honneur de l'équipe d'Allemagne

Nommé "légende du sport" par la presse allemande "Sportpresseball" en 2013

À reçu la Croix du Mérite de l'ordre de la République fédérale d'Allemagne en 1970

À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt en 1966

Intronisé au Hall of Fame du sport allemand en 2006

À reçu le prix "Bambi" décerné par le média allemand Burda en 1971

À reçu la médaille d'or "Rathausmann" de Vienne en 2006

Nommé éclusier d'honneur de la ville d'Hambourg en 1982

Nommé Citoyen d'honneur de la ville d'Hambourg en 2003

Nommé Capitaine d'honneur du voilier "Rickmer Rickmers" en 2008

Intronisé au "Mall of Fame" de Brême en 2006

À reçu le "Prix Walther Bensemann" de l'académie allemande de la culture du football en 2012


DIVERS

 

- Dès 1961, Uwe Seeler travaille comme représentant d'Adidas; après sa carrière il fonde une entreprise de vêtements, sobrement nommée "Uwe-Seeler-Moden". De plus, il a été l'un des premiers joueurs allemands à faire de la publicité au cinéma et à la télévision (pour une lotion d'après-rasage entre autres).

- Il a aussi formé une équipe nationale de tradition (Uwe-Seeler-Traditionself) avec environ 60 ex-pros qui dispute 10 à 15 matchs de charité par an en composition changeante.

- En 1995, Seeler a pris la présidence du Hambourg SV, poste qu'il occupera pendant deux ans et demi – malheureusement entouré d'un comité de direction qui a produit plusieurs manchettes financières négatives et dans une phase sportive sombre de "son" HSV.

- Le cliché qui représente Uwe Seeler abattu après la finale du Mondial 1966 a été élu  "photo sportive du siècle" par le bi-hebdomadaire "Kicker". La photo a été prise par Sven Simon.

- Il est le seul footballeur à être citoyen d’honneur de la ville hanséatique, aux côtés de personnalités comme l’ancien chancelier Helmut Schmidt ou encore Rudolf Augstein, le fondateur de l’hebdomadaire "Der Spiegel".

 

SOURCES/RESSOURCES

 

- FIFA/So Foot

 

VIDÉO

 



02/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1200 autres membres