FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Chine


Fan Zhiyi

Fan Zhiyi.jpg
Fan Zhiyi

 

Fàn Zhìyì (范志毅)

Né le 22 janvier 1970 à Shanghai (CHN)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_6284847_20161007340680.png Chinois, Défenseur central, 1m83

Surnom: Le Général Fan

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_6284847_20161007340680.png 106 sélections, 17 buts

(Matchs amicaux: 34 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 32 sélections, 8 buts)

(Coupe du monde: 1 sélection)

(Qualif Coupe d'Asie des Nations: 5 sélections, 1 but)

(Coupe d'Asie des Nations: 13 sélections, 1 but)

(Jeux Asiatiques: 14 sélections, 3 buts)

(Coupe Corée-Chine: 7 sélections)

 

1ère sélection : le 22 août 1992 contre la Corée du Nord (2-2)

Dernière sélection : le 4 juin 2002 contre le Costa Rica (0-2)

 

1987 Shanghai FC (CHN)
1988/89 Chine B
1990/91 Chine Olympique
1992/93 Shanghai FC (CHN)
1994/98 Shanghai Shenhua (CHN) 99 matchs, 31 buts
1998/2001 Crystal Palace (ANG) 88 matchs, 4 buts
2001/02 Dundee FC (ECO) 14 matchs, 2 buts
2002 Shanghai Huili (CHN) 12 matchs, 4 buts
2002/03 Cardiff City (GAL) 6 matchs
2003/04 Buler Rangers (HGK) 9 matchs, 1 but
2004/05 Shanghai Zobon (CHN) 30 matchs, 6 buts
2005/06 Buler Rangers (HGK) 5 matchs

 

"Les héros n'ont pas la larme facile." Ce vieux dicton chinois pourrait résumer à lui seul l'attitude de Fan Zhiyi tout au long de sa carrière. Mais si l'ancien capitaine de la sélection chinoise jouit effectivement d'un statut de héros dans son pays, ce n'est pas seulement pour son comportement sur le terrain, lorsqu'il jouait encore... Le "Général Fan", comme on l'appelle dans le pays le plus peuplé du monde, a été international pendant 12 ans. Fan Zhiyi.jpgIncontestablement, le plus gros accomplissement de la Chine sous son capitanat a été une première participation à la Coupe du Monde. En dehors de ce moment de gloire, Fan Zhiyi n'a pas été épargné par les coups durs. Mais, dans l'adversité, il a toujours su honorer le proverbe chinois. À une exception près. C'était le 7 octobre 2001. La Chine venait de battre Oman 1 à 0, ce qui lui ouvrait tout grand les portes de Corée/Japon 2002. Au coup de sifflet final, l'ancien défenseur de Crystal Palace se procure un drapeau chinois, le met sur ses épaules, et quitte lentement le terrain. À peine arrivé dans les vestiaires, il éclate en sanglots. Fan n'a rien oublié de la scène. "Cette victoire allait bien au-delà du football", raconte-t-il. La Chine était qualifiée pour la Coupe du Monde pour la première fois de son histoire. Comme le légendaire Ali Daei (meilleur buteur de toute l'histoire du football iranien), Fan Zhiyi entre dans l'arène internationale à l'occasion du tournoi de qualification de la zone Asie pour les Jeux Olympiques de Barcelone, en 1992. Un an plus tard, il participe à ses premières éliminatoires pour un Mondial... et connaît sa première grande désillusion lorsque l'Irak se qualifie aux dépens des chinois, en phase préliminaire. Quatre ans plus tard, au moment de se lancer dans la course à la qualification pour France 1998, Fan porte le brassard de capitaine. Deuxième tentative, deuxième échec. Mais dans la douleur, une consolation : la Chine possède désormais une génération de footballeurs vraiment doués et de plus en plus expérimentée, après deux campagnes qualificatives infructueuses. À quoi il faut ajouter, dans l'optique des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2002, l'arrivée au poste de sélectionneur de Bora Milutinovic. Les résultats ne se font pas attendre. La Chine remporte cinq de ses six premières rencontres d'éliminatoires et obtient son billet mondialiste avec encore deux matches à disputer. Au cours de cette campagne, Fan réussit même à inscrire deux buts. Par leur dévouement et leur débauche d'énergie, les joueurs de l'Empire du Milieu impressionnent, leur capitaine en tête. La qualification pour la première Coupe du Monde organisée par l'Asie arrive donc comme une juste récompense, tout comme le prix du Joueur de l'Année de l'AFC décerné à Fan cette année-là. Le premier footballeur chinois à avoir reçu le trophée individuel le plus prestigieux du continent asiatique. En pleine euphorie, la sélection va connaître un retour à la réalité plutôt brutal. En phase de groupes de Corée/Japon 2002, les hommes de Milutinovic s'inclinent à trois reprises, face au Costa Rica, à la Turquie et au Brésil. Ils concèdent neuf buts sans en marquer un seul. Échec cuisant pour leur première. En club, Fan se distingue d'abord chez lui, où il emmène la formation de Shanghai Shenhua jusqu'au titre national en 1995. Il fait ensuite figure de pionnier en émigrant en Europe, pour rejoindre les Londoniens de Crystal Palace en 1998. Il poursuivra son aventure sur le Vieux Continent à Dundee, en Écosse, puis à Cardiff City, avant de rentrer au pays pour porter les couleurs de l'équipe de première division de Shanghai Zobon. Il raccroche finalement les crampons en 2005. Il retrouve le bord des terrains en 2007 en tant qu'entraîneur de Suzhou City, formation de troisième division chinoise. Malgré tout son dévouement, il ne peut rien faire face aux gros soucis financiers qui minent le club. Fin 2007, il jette l'éponge.
 
PALMARÈS
3ème de la Coupe d'Asie des nations en 1992 (Chine)
4ème de la Coupe d'Asie des nations en 2000 (Chine)
Médaille d'argent aux Jeux Asiatiques en 1994 (Chine)
Médaille de bronze aux Jeux Asiatiques en 1998 (Chine)
Champion de Chine en 1989 (Chine B) et 1995 (Shanghai Shenhua)
Vice-champion de Chine en 1996, 1997 et 1998 (Shanghai Shenhua)
Vainqueur de la Coupe de Chine en 1998 (Shanghai Shenhua)
Vice-champion de Chine de D2 en 2004 (Shanghai Zobon)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu Footballeur asiatique de l'année en 2001
Ballon d’or chinois en 1995 et 1996
Meilleur buteur du championnat de Chine en 1995 (15 buts) (Shanghai Shenhua)
Nommé dans l'équipe type du championnat chinois en 1995, 1996 et 1997
Nommé parmi les dix meilleur sportifs chinois de l'année par la commission des sports chinois en 1995 
Élu joueur de l'année de Crystal Palace en 2001

08/02/2019
0 Poster un commentaire

Yang Chen

Yang Chen.jpg
Yang Chen

 

Yang Chen

Né le 17 janvier 1974 à Pékin (CHN)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_6284847_20161007340680.png Chinois, Attaquant, 1m85

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_6284847_20161007340680.png 35 sélections, 11 buts

 

1994/97 Beijing Guoan (CHN) 55 matchs, 7 buts

1998/2002 Eintracht Francfort (ALL) 94 matchs, 21 buts

2002/03 FC Sankt Pauli (ALL) 20 matchs, 2 buts

2003/05 Shenzhen Jianlibao (CHN) 49 matchs, 4 buts

2006/07 Xiamen Lanshi (CHN) 51 matchs, 4 buts

 

Yang Chen débute dans le football professionnel en 1994 à Beijing Guoan, où son habileté devant le but et ses airs de séducteur laissent rarement indifférent. En 1998, il défraie la chronique en signant à l'Eintracht Francfort, ouvrant ainsi la voie à de nombreux compatriotes en quête d'expérience à l'étranger. Il est imité par Fan Zhiyi et Sun Jihai, qui rejoignent tous les deux le club londonien de Crystal Palace. À Francfort, il réalise une excellente première saison. Yang Chen.jpgSes huit buts aident l'Eintracht à éviter la relégation et ne passent pas inaperçus auprès du sélectionneur de la Chine, Bob Houghton. Fin 1998, le technicien anglais l'appelle en sélection pour la première fois. Lorsque Bora Milutinovic arrive à la tête de l'équipe nationale en 2000, Yang Chen fait partie de son onze type. Le pensionnaire de la Bundesliga participe ainsi à toute la campagne préliminaire pour la qualification au Mondial 2002 organisé en Corée du Sud et au Japon. Le 13 mai 2001, il marque le deuxième but du match contre l'Indonésie, décisif en vue de la qualification pour l'épreuve reine. Un but qui changera le cours du match... et de l'histoire du football chinois. Menés 1 à 0 à la mi-temps, il inscrit le but du 2 à 1 pour la Chine avant d'être remplacé à cause d'un os brisé au niveau de son épaule. Rapidement remis d'aplomb, Yang Chen enchaîne les matches et les voyages à un rythme effréné, dernier tour des éliminatoires asiatiques oblige. Ces allers-retours incessants entre l'Europe et l'Asie lui prennent beaucoup de temps et d'énergie. Quand la Chine obtient finalement son billet pour la Coupe du Monde 2002, la fatigue ne disparaît pas, mais elle est récompensée. Pour un footballeur, il n'y a rien de plus beau que de se qualifier pour une Coupe du Monde. Lors de la compétition, ils perdent leurs deux premiers matchs face au Costa Rica et au Brésil. Un dernier match pour l'honneur face à la Turquie, avec un objectif d'inscrire un but pour ne pas repartir bredouilles. Mais après neuf minutes de jeu, la Turquie a déjà inscrit deux buts. Malgré cette entrée en matière catastrophique, Yang Chen et ses coéquipiers continuent d'attaquer à tout va, afin d'atteindre l'objectif fixé. Ils obtiennent leur meilleure occasion de la partie à la 28 ème minute, lorsque le milieu de terrain Zhao Junzhe démarque idéalement Hao Haidong sur le flanc gauche. Hao remet instantanément sur Yang Chen, qui arrive lancé et reprend sans se poser de questions. Hélas, son tir puissant vient s'écraser sur le poteau gauche du gardien turc. Cette frappe sur le montant n'a toutefois pas écorné son statut de star dans l'Empire du Milieu. Après un passage à Sankt-Pauli, il rentre au bercail et signe au Shenzhen Jianlibao. Il y remporte un titre de champion de Chine en 2004. Après une dernière escale au Xiamen Lanshi, il raccroche les crampons à l'âge de 33 ans. Sans regrets, ou presque. L'ancien international chinois ne peut s'empêcher d'évoquer son occasion "ratée" face à la Turquie lors de la première participation de la Chine à une Coupe du Monde.
 
PALMARÈS
4ème place de la Coupe d’Asie des Nations en 2000 (Chine)
Champion de Chine en 2004 (Shenzhen Jianlibao)
Vice-champion de Chine en 1995 ( Beijing Guoan)
Vainqueur de la Coupe de Chine en 1996 et 1997 (Beijing Guoan)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu footballeur de l’année de Chine en 2000

VIDÉO


03/11/2017
0 Poster un commentaire

Joueurs Chinois

GARDIENS DE BUT

 

Jiang Jin

 

DÉFENSEURS LATÉRAUX

 

Zhu Bo

 

DÉFENSEURS CENTRAUX

 

Sun Jihai

Li Weifeng

Enhua Zhang

Fan Zhiyi

 

MILIEUX DÉFENSIFS

 

Li Ming

Ma Mingyu

Li Tie

 

MILIEUX OFFENSIFS

 

Li Xiaopeng

 

ATTAQUANTS



Yang Chen

Hao Haidong

Su Maozhen


03/11/2017
0 Poster un commentaire

Chine

Palmarès

 

Championnat de Chine (Chinese Super League)

Meilleur buteur de Chinese Super League

Championnat de Chine de D2 (China League One)

Championnat de Chine de D3 (China League Two)

Ligues régionales (China Amateur Football League)

Coupe de Chine

Supercoupe de Chine

Jeux nationaux chinois

Supercoupe de la ligue chinoise (2004-2005)

Footballeur de l'année en Chine



Les clubs

 

Clubs de seconde zone / clubs disparus / clubs amateurs chinois

Beijing Guoan

Changchun Yatai

Dalian Shide

Guangzhou Evergrande

Shandong Luneng Taishan

Shanghai Shenhua


29/04/2017
0 Poster un commentaire

Clubs de seconde zone / clubs disparus / clubs amateurs chinois

Clubs disparus

 

Gansu Tianma


29/04/2017
0 Poster un commentaire

Gansu Tianma

Gansu Tianma.jpg
Gansu Tianma

 

Chine.png Gansu Tianma Football Club, fondé le 18 novembre 1999

Disparu en 2004, Repris par Lanwa FC

Anciens noms: Lanzhou Huanghe (2001), Gansu Nongken (2002), Ningbo Yaoma (2003)

Couleurs: jaune et blanc

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 18 novembre 1999 à Lanzhou, capitale de la province de Gansu en Chine. Après plusieurs changements de dénomination, le club est dissous en 2004. L'équipe est repris par Dongguan et participe au championnat de Hong-Kong sous le nom de "Lanwa FC".

 

GANSU TIANMA ALL-STAR


DÉFENSEURS

 

Tony Menezes (CAN)

 

MILIEUX

 

Paul Gascoigne (ANG)

Fernando De Ornelas (VEN)

 

ATTAQUANTS

 

Mussa Shannon (LIB)


07/10/2016
0 Poster un commentaire